background preloader

Numérique et transformations du monde du travail : vers de nouveaux équilibres

Numérique et transformations du monde du travail : vers de nouveaux équilibres
Dossier24/06/2014 Le travail ne cesse de se réinventer sous le coup d’innovations technologiques radicales. Si l’on s’en tient au seul siècle dernier, l’apparition de la machine à vapeur à la fin du 19e siècle est à l’origine de l’ère industrielle, associée de formes et organisations totalement nouvelles de travail. Urbanisation, grandes entreprises, fordisme puis toyotisme, généralisation du salariat, développement des fonctions d’encadrement puis des emplois tertiaires, mise en place de normes légales : un cadre de référence totalement nouveau a émergé, qui s’est renforcé durant les Trente Glorieuses. L’avènement du tout numérique vient à son tour rebattre les cartes. Processus novateurs, l’informatique et le développement des réseaux ont d’abord servi un modèle industriel désormais mondialisé. Les codes ont (encore) changé Destruction, création, transformation L’organisation du travail, ou l’histoire d’un renouvellement permanent Une présence toujours plus distante Développer

https://digital-society-forum.orange.com/fr/les-forums/267-numerique_et_transformations_du_monde_du_travail__vers_de_nouveaux_equilibres

Related:  Travail et NumériqueManager-Innovation

Huit scénarios extrêmes pour imaginer comment nous travaillerons demain En 2011, pour son exercice de prospective annuel « Questions numériques », la Fing avait décidé de s'intéresser aux « ruptures ». Collectivement, sur la base de scénarios décrivant les discontinuités, bifurcations ou basculements qui pourraient venir prochainement changer la donne dans un secteur, pour une catégorie d'acteurs, sur un marché, nous avions cherché comment anticiper ces ruptures et leurs conséquences, pour en faire des opportunités. De nombreux scénarios prenaient pour thème le monde du travail, l'activité économique et les changements pour les individus. C'est de là qu'est née l'expédition Digiwork. Qu'est-ce que le numérique change au travail ? Et réciproquement... En partant de ces axes, et en exploitant les tendances numériques observées dans la veille, ces fameux « signaux faibles », l'équipe Digiwork a fait émerger une vingtaine de scénarios extrêmes. L'individu au travail Fini le temps où l'individu était rattaché à une organisation pour le restant de sa vie.

Le digital labor : une question de société Comment expliquer le succès, à son échelle, de l’ouvrage auquel vous avez collaboré sur le digital labor (Qu'est ce que le digital labor, INA éditions, 2015) ? NoteDominique Cardon, Antonio A. Casilli, Qu’est-ce que le Digital labor ? Antonio A. On n’a pas dû attendre Evgeny Morozov ou Andrew Keen pour qu’une école de pensée, très française par ailleurs, développe un refus a priori et total des technologies de l'information et de la communication. L'intérêt pour le digital labor n'est pas l’effet d’une bouffée paranoïaque soudaine à l’encontre du numérique Tout ceci pour dire que l'intérêt pour le digital labor n'est pas l’effet d’une bouffée paranoïaque soudaine à l’encontre du numérique. Précarisation de l’emploi, disparition des protections sociales, tout ceci fait que la question du travail est chargée d’anxiétés et d'appréhensions en France : donc, lorsque l’on parle de digital labor, les gens sont à la recherche d’explications. [2]. En France en particulier ? Antonio A. Antonio A.

Le télétravail, un système gagnant-gagnant pour salariés et employeurs ? C'était l'une des dispositions incluses dans les ordonnances réformant le Code du travail : l'encouragement au télétravail. Pratique très à la mode, elle est devenue de plus en plus courante puisque, selon une étude du «Comptoir mm de la nouvelle entreprise» / Malakoff Méderic (*), près d'un salarié sur quatre en bénéficierait de façon informelle. Pour la petite piqûre de rappel, le télétravail désigne une organisation du travail exercée en dehors des locaux de l'entreprise -alors qu'elle pourrait l'être- sur la base du volontariat et rendue possible grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication. Le télétravailleur possède les mêmes droits que ses collègues postés dans les locaux. D'autres dispositions sont également entrées en mesure : les accidents du travail et de trajet sont applicables au télétravail et les possibles heures supplémentaires sont reconnues pour le télétravailleur. Un dispositif encore peu connu « Je ne doute pas que ça va se démocratiser.

La hiérarchie horizontale, changement majeur dans les organisations Click here for english version of this post 14 Octobre 2011 Nos organisations sont structurées par des hiérarchies verticales et, pendant des décennies, des chercheurs en organisations et des consultants ont travaillé sur la façon de structurer ces verticalités, notamment sur la dimension majeure de la verticalité, le premier silo sur lequel appuyer les structures (produits, pays, fonctions…. Vous vous souvenez de ces débats ?). Puis, une fois la dimension majeure définie, le débat continuait sur la façon de traiter la seconde dimension la plus importante (les matrices… vous vous souvenez ?) afin de permettre la moins mauvaise collaboration possible entre les silos. Tous ces éléments organisationnels ont un point conceptuel en commun : la théorie des coûts de transaction. A l’intérieur, les hiérarchies verticales sont le plus souvent nécessaires et utiles ; la matrice quant à elle, n’est rien d’autre qu’une seconde hiérarchie verticale plaquée sur la première. October 12th, 2011

L’effet du numérique : Avantage ou Inconvénient pour le marché du travail ? Depuis le tournant de l’an 2000, les plus grandes métropoles des quatre coins du monde font face à une montée croissante de ce qu’on appelle, le numérique. Cette ère du numérique, << où les informations circulent de façon prédominante sous codage informatique >> fait aujourd’hui parti de notre quotidien, du moins en Amérique du Nord, où l’utilisation du numérique monta en flèche par l’apport abondant de l’internet, des téléphones intelligents, des tablettes numériques, et des réseaux sociaux et même par la télévision qui passa à un codage numérique. Cette semaine, le journal La Presse fit l’annonce de la suppression de 158 postes, pour lesquels, selon le président du journal, une centaine de ces postes sont reliés à la version papier. Ces postes subissent, ainsi, les effets associés à cette ère du numérique. En effet, le journal La Presse décida de mettre fin à sa version papier en l’adaptant à une version numérique disponible sur tablettes et téléphones intelligents. Dalia Bahidj

Éric Hazan, McKinsey : “La transformation numérique change les business models, les processus, les façons de travailler” XEnvoyer cet article par e-mail Éric Hazan, McKinsey : “La transformation numérique change les business models, les processus, les façons de travailler” XEnvoyer cet article par e-mailÉric Hazan, McKinsey : “La transformation numérique change les business models, les processus, les façons de travailler” Vu d'en haut Comment McKinsey perçoit le retard des entreprises françaises et les façons d’y remédier Éric Hazan, directeur associé chez McKinsey France Il conseille les plus grands patrons afin de les amener à négocier le virage numérique de leur organisation. Il est d’après lui urgent d’utiliser cette dynamique digitale : “Une entreprise qui ne bouge pas aujourd’hui sera de plus en plus décalée. Entretien mené par Patrick Arnoux “Nous avons commencé à travailler, il y a une bonne vingtaine d’années, sur l’impact des technologies sur l’économie, le PIB, etc. La première place du Royaume-Uni L’impact du numérique sur les entreprises Les pratiques sont en cause Un changement culturel obligatoire

Métiers de demain : comment le numérique transforme l'entreprise Le numérique transforme radicalement le visage de l’économie et des entreprises. Le monde du travail est profondément impacté par ces changements technologiques. Microsoft et le cabinet IDC se sont penchés sur l’évolution des métiers liés à la transformation numérique. L’étude a été réalisée en janvier 2014 auprès de 255 décideurs issus d’entreprises basées en France de plus de 500 salariés. L’étude souligne l’impact du numérique sur l’entreprise, mais aussi sur les nouveaux métiers qui émergent grâce à ces technologies. Des salariés de plus en plus compétents sur les outils numériques Les entreprises de plus de 500 salariés semblent avoir des salariés à même de suivre les transformations numériques du monde du travail. 36,6% des effectifs dans les directions marketing, finance et RH disposent de compétences numériques. Les métiers de demain

L’impact de la révolution numérique sur le travail Par Vladimir Vodarevski. Dans un premier article, j’ai montré que les formes de travail qualifiées d’atypiques, comme le travail indépendant, avaient toujours existé (L’évolution du travail : non, il n’y a pas de révolution). Ensuite, j’ai montré que la forme du travail changeait, mais pas sa nature. Le travail est une prestation de service. Le problème étant qu’on s’est trop attaché à la forme du travail. Maintenant, ce nouvel article traite des transformations du travail dues à l’évolution technologique. Je préfère la déjà vieille expression : technologies de l’information et de la communication. La diffusion des technologies de l’information et de la communication Un article de l’IREF souligne que l’emploi dans le numérique ne représente que 5 % du total de l’emploi privé aux États-Unis, selon les chiffres du Bureau of Labor Statistics. Aujourd’hui, l’expression à la mode est big data. Dans le domaine industriel, grâce à l’informatique, on se passe de prototype dans bien des domaines.

Sens au travail : comment garder le cap de sa motitvation personnelle Sandrine Hassler Vinay est aujourd’hui consultante et formatrice en entreprise. Après 15 ans d’expérience en entreprise comme responsable marketing puis chef de projets événementiel en France et en Australie. Elle intervient aujourd’hui dans le cadre de formations, de séminaires de cohésion d’équipe ou d’accompagnement individuel, et cherche à aider chacun à mieux se connaître, à mieux comprendre les mécanismes en jeu dans les relations interpersonnelles pour améliorer son efficacité professionnelle. Dans un contexte économique où de nombreux paradigmes sont mis à mal, où de plus en plus de managers et de collaborateurs ont le sentiment de faire le grand écart entre ce qui leur est demandé et leurs valeurs personnelles, où les changements incessants de stratégies deviennent la nouvelle norme, où la démarcation entre travail et temps off est de plus en plus subjective et fluctuante se poser la question du sens au travail prend tout… son sens ! Le sens au travail, 1 notion 3 composantes :

Related:  Évolution du numérique dans le travailComment construire un collectif de travail ?L'évolution du travail avec le numérique : avantages et inconvénientsgiraud02_groupebbouafi_groupeb