background preloader

Conférence de André Comte-Sponville, Sens du Travail, Bonheur et Motivation

Conférence de André Comte-Sponville, Sens du Travail, Bonheur et Motivation

http://www.youtube.com/watch?v=TBuRaS1L6aI

Related:  Thème BTSA : Bonheurbonheur en entrepriseEntreprise libéréeBonheur et travailInnovation managériale

Vers une économie du bonheur? « Plus précisément, il faut mettre en question radicalement la vision économique qui individualise tout, la production comme la justice ou la santé, les coûts comme les profits et qui oublie que l'efficacité, dont elle se donne une définition étroite et abstraite, en l'identifiant tacitement à la rentabilité financière, dépend évidemment des fins auxquelles on la mesure, rentabilité financière pour les actionnaires et les investisseurs, comme aujourd'hui, ou satisfaction des clients et des usagers, ou, plus largement, satisfaction et agrément des producteurs, des consommateurs et, ainsi, de proche en proche, du plus grand nombre. Pierre Bourdieu, Contre-feux, Paris, Raisons d’agir, 1998. La recherche d’indicateurs alternatifs à l’hégémonie du produit intérieur brut ne peut pas rester complètement indifférente aux nombreux efforts actuels visant à mesurer le niveau de bien-être « subjectif » des individus à partir de données issues de questionnaires d’attitudes. [1] P. Bréchon, J.

Productivité et bonheur au travail vont de pair. On le pressent tous plus ou moins : plus le cadre de travail est positif, plus les rapports humains sont harmonieux, plus les salariés sont contents de leur travail… plus la productivité est durablement importante. D’ailleurs, Blanche Neige ne nous le chantait-elle pas depuis notre plus jeune âge avec “sifflez en travaillant et le balais paraît léger” (cf. ci-dessous) ? Mais de plus en plus d’études l’attestent scientifiquement : le bonheur au travail et la productivité vont de pair. C’est ce que prouve cette étude anglaise selon laquelle les personnes heureuses sont 12 % plus productives. Nous ne pouvons que nous réjouir que des scientifiques confortent ce en quoi nous croyons de longue date chez culture&sens et qui a même motivé la création de notre société.

B Corps: Ces entreprises qui vous veulent du bien Un jour, les entreprises ne chercheront pas uniquement à être les meilleures du monde, mais meilleures pour le monde. C’est en quelque sorte le leitmotiv du label B Corp. Lancé aux États-Unis en 2006 par l’ONG B Lab, ce label regroupe désormais plus de 950 entreprises dans 32 pays. Aimer son travail (travail et bonheur) . Faut-il aimer son travail pour être heureux? Il n’y a aucun doute que tous ceux qui ont la possibilité d’exercer un métier qui leur plait et surtout de le faire dans un cadre qui soit à la fois enrichissant et valorisant jouissent de conditions idéales. Mais de là à penser qu’il faut cela pour être heureux, c’est un peu comme dire qu’il est faut être beau, jeune, riche et en santé pour avoir du succès dans la vie. Nul doute que ce sont là de gros avantages.

L’ART D’ORIENTER NOTRE ÉTAT D’ESPRIT VERS LES SOLUTIONS - par Annie Germain pour La solution est en vous! Au quotidien, avec tous les défis de la vie, il n’est pas toujours facile de voir le verre à moitié plein, d’attiser la flamme et de rester positif. Et si l’une des façons d’accéder au meilleur de soi était d’orienter son état d’esprit vers les solutions? Êtes-vous partant? Plus de 130 pensées, citations et proverbes sur le bonheur Sujets complémentaires : - Pensées sur le sens de la vie, l’espoir, l’harmonie et sur la joie - Pensées sur la générosité, l'argent, le plaisir et sur la paix - Conseils pour être heureux - Liste d’articles sur le bonheur

Le mal insidieux des incivilités au travail Une requête lancée avec un air méprisant, un tutoiement à sens unique, ni bonjour ni au revoir, voire des menaces et des coups... 42% des salariés seraient exposés à des "incivilités" dans leur travail, d'après une étude menée auprès d'un millier d'actifs français par le cabinet de prévention des risques psycho-sociaux Eléas. Le terme couvre un large champ de désagréments: quand les deux-tiers relèveraient d'un manque de courtoisie ou de savoir-vivre, d'autres sont punis par la loi. Le premier coupable des incivilités semble être le public -clients, usagers, patients - mais 48% des salariés désignent aussi leurs collègues. Où que l'on place le curseur des incivilités et quelle que soit leur origine, elles agissent pourtant avec la même violence, estime Xavier Alas Luquetas, directeur d'Eléas, qui a fait le choix "d'un spectre très large" pour son étude. Motivation au plus bas A la clé, stress, mal-être, mais aussi chute de la motivation et de l'engagement.

13 chiffres surprenants sur l'engagement du salarié L’engagement du salarié en entreprise, une problématique ô combien importante pour les managers et la fonction RH. Il est difficilement quantifiable mais il y a des attitudes qui ne trompent pas: pauses fréquentes, débordement permanent ou irritabilité chronique sont quelques uns des symptômes d’une personne désengagée. Et un salarié désengagé, c’est un manque à gagner à la fois financier mais aussi moral pour l’entreprise. Personne ne veut de quelqu’un qui a des ondes négatives!

Related:  Motivation au travail et à l'apprendreC'est quoi le travail ? Son sens ?