background preloader

Choisir la forme juridique de votre entreprise

Choisir la forme juridique de votre entreprise
Avertissement En matière de création d'entreprise, compte tenu des risques inhérents à toute création d'entreprise sur le patrimoine du couple marié, le porteur de projet a tout intérêt à opter, préalablement à son immatriculation au registre du commerce et des sociétés, pour un régime matrimonial fondé sur la séparation de biens. Choix du statut juridique Pour exercer une activité commerciale, vous devez préalablement vous immatriculer au registre du commerce et des sociétés soit en tant qu'entreprise individuelle (également appelée entreprise en nom propre), soit en tant qu'auto-entrepreneur, soit sous forme de société commerciale. Le choix du statut juridique va dépendre de nombreux critères parmi lesquels : Attention : certaines activités ne peuvent être exercées que sous une forme spécifique. Si vous décidez de vous lancer seul dans la création d'entreprise Plusieurs possibilités s'offrent à vous. L'auto-entrepreneur Attention : depuis le 19 décembre 2014, on parle de micro-entrepreneur

La théorie de l'entrepreneur de Schumpeter Cliquez ici pour un article actualisé et plus complet sur l'entrepreneur dans la théorie économie, sur mon nouveau blog : L'école autrichienne d'économie. Joseph Alois Schumpeter est un économiste autrichien , qui a vécu de 1883 à 1950. Comme ses confrères de l'école autrichienne, il a dû fuir le nazisme, et a vécu aux Etats Unis d'Amérique. Schumpeter est connu pour son concept de l'entrepreneur, qui est revenu à la mode, en théorie économique, face au constat d'échec du keynésianisme. Cependant, ce concept a été un peu galvaudé par certains. En bon économiste de l'école autrichienne, Schumpeter est très précis dans les termes qu'il emploie, et dans la description de ses concepts. Schumpeter a développé sa théorie dans le livre Théorie de l'évolution économique dont la deuxième édition est datée de 1926 selon la préface, et qui est édité par Dalloz en France. L'objectif de Schumpeter est donc d'expliquer l'évolution de l'économie, qui alterne période d'essor et période de crise.

Choix du statut juridique de l'entreprise en création - professionnels Vous pouvez utiliser cette forme sociale si vous souhaitez être artisan, commerçant, industriel, ou exercez une profession libérale. Nombre d'associés 2 associés minimum et 100 maximum (personnes physiques ou morales) Montant des apports Le montant du capital social est librement fixé par les associés. 20 % du montant des apports en espèces est versé obligatoirement au moment de la constitution, l'argent devant être versé dans les 5 ans. Étendue de la responsabilité La responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports, sauf s'ils ont commis des fautes de gestion ou accordé des cautions à titre personnel. Imposition des bénéfices Les bénéfices sont soumis à l'impôt sur les sociétés. Il est toutefois possible d'opter pour l'impôt sur le revenu dans le cas de la SARL de famille. Une option pour l'IR est également possible, sous certaines conditions, pour les SARL créées il y a moins de 5 ans. Pour opter pour l'IR, la SARL doit respecter les 4 conditions suivantes : Régime social

Le choix d'une structure juridique d'entreprise | CEJM | surfeco21 I – Approche juridique de la notion d’entreprise En droit, on dit que l’entreprise est cachée sous la propriété. Autrefois, on disait que le droit ne connaissait pas l’entreprise en tant que telle. Aujourd’hui encore certains considèrent qu’un droit des entreprises existe, d’autres non. L’analyse économique se reflète t’elle dans l’ordre juridique ? La notion d’entreprise est appréciée en premier lieu par les économistes : En effet, l’entreprise est non seulement la cellule de base de la vie des affaires mais encore produit des biens et services censés répondre aux besoins des agents économiques. En économie, l’entreprise se définit de la façon suivante : « l’entreprise est une unité de production dont le but est la recherche d’un profit maximum au sein d’un marché ». On ne peut s’approcher d’un certain caractère juridique de l’entreprise qu’après quelques constatations fondamentales : L’entrepreneur va en effet conclure Ce principe est sérieusement remis en cause aujourd’hui. Faits : Ex:

La logique managériale 7 - Choisir un statut juridique - AFE, Agence France Entrepreneur Cette étape consiste à donner à votre projet de création d'entreprise un cadre juridique qui lui permettra de voir le jour en toute légalité.Le choix n'est pas aussi compliqué qu'on le pense... Quelle que soit votre activité, vous devrez opter :- pour l'entreprise individuelle (EI),- ou pour la création d'une société. Pour vous aider, l'AFE a mis à votre disposition une application très simple qui vous guidera vers la formule la mieux adaptée à votre cas. En choisissant l'entreprise individuelle... Vous ne formerez, avec votre entreprise, qu'une seule et même personne. Vous aurez donc une grande liberté d'action : vous serez seul maître à bord et n'aurez de "comptes à rendre" à personne. En contrepartie, vos patrimoines professionnel et personnel seront juridiquement confondus. De même, un entrepreneur individuel a également la faculté d'opter pour le régime de l'EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée). L'entreprise portera officiellement votre nom patronymique.

Peter Drucker Peter Ferdinand Drucker est né à Vienne, en Autriche, en 1909. Il part travailler en Allemagne à 18 ans où il suit parallèlement des études de droit à Hambourg puis à Francfort. En 1929, il commet deux articles d'économie, l'un sur la Bourse de New York et l'autre sur le rôle du canal de Panama dans le marché mondial, bien accueillis par les spécialistes. Il devient rédacteur financier au Frankfurter General-Anzeiger, le principal quotidien économique de Francfort. Quand l'Allemagne et l'Autriche basculent dans l'hitlérisme, il part pour Londres où il devient économiste et secrétaire de direction dans une banque d'affaires et suit les cours de John Maynard Keynes. En 1937, il s'installe aux Etats-Unis où il gagne sa vie comme correspondant de plusieurs journaux britanniques et conseiller financier de firmes européennes. Sa pensée Aujourd'hui, la direction par objectifs (DPO) qui l'a rendu célèbre est encore appliquée dans la plupart des entreprises. Ses écrits Témoin du XXe siècle.

portail des Chambres de commerce et d'industrie CFDEPour vous former sur l'environnement industriel et le développement durable OuiKiCommerceIdentifier et diffuser les bonnes pratiques entre les acteurs du commerce. EnvolLe management environnemental simplifié Les IDCLe logiciel Indices de Disparité des dépenses de Consommation: un outil d'aide à l'implantation commerciale AEFFichier national de plus de 2,5 millions d'entreprises des Chambres de Commerce. BachelorLabel attribué à des formations diplômantes reconnues par l'État, pilotées par les Chambres de Commerce et d'Industrie. NegoventisLes formations des CCI aux métiers commerciaux

Les différents types de sociétés, Le choix de la forme juridique Cette forme de société permet à plusieurs personnes exerçant une même profession libérale de l'exercer en commun. Elles sont alors responsables indéfiniment des dettes sociales. Aucun capital minimal n'est requis. Les bénéfices de la SCP sont imposés à l'impôt sur le revenu au niveau de chaque associé. Le recours à la forme associative est-il opportun pour développer une entreprise ? Livreurs à vélo : procès d'une profession précaire Sac à dos sur les épaules, casque vissé sur la tête. Ces dernières années, les livreurs à vélos se sont multipliés dans les grandes villes françaises. Un nouveau métier qui peut rapporter jusqu'à 3 000 euros nets par mois à une condition : se déclarer en auto-entrepreneur. "Si j'étais en CDI, j'aurais un salaire fixe et des horaires limités, en étant auto-entrepreneur, ça permet de nous faire plus travailler et de gagner plus", explique un coursier à vélo. Il y a malgré tout le coût des vélos et des réparations qu'ils doivent prendre à leur charge. Le JT

Related: