background preloader

Les 5 commandements d’un MOOC réussi

Les 5 commandements d’un MOOC réussi
Les MOOC (Massive Open Online Courses ou cours en ligne ouverts et massifs) apparaissent à raison comme une révolution dans l’apprentissage. Ils offrent plus de liberté, une accessibilité presque totale, 24h sur 24. Mais ces qualités s’accompagnent de difficultés. Comment bien choisir ? Bien les utiliser ? En retirer un maximum de connaissances et compétences ? Julia Fauconnier Nous avons demandé à Rémi Bachelet, maître de conférences à l’Ecole Centrale de Lille et créateur du MOOC Gestion de Projet (1er Mooc certificatif français) sont avis sur la question. 1. Il y existe déjà beaucoup - beaucoup ! 2. Il est important de voir le travail nécessaire à un MOOC comme "une petite brique par jour". Kevin Zollman (CC BY-SA 2.0) 3. Pour Rémi Bachelet, un travail régulier signifie 15 min par jour, 5 soirs par semaine. 4. A l’instar des études en général, mais rendue plus compliquée par la nature même des MOOC, la communication est la clef de votre réussite. 5.

http://www.studyrama.com/formations/filieres/enseignement-a-distance/les-5-commandements-d-un-mooc-reussi-93169

Le portail et la plateforme MOOC de France Université Numérique Ca y est France Université Numérique est lancée, en grande pompe avec trois ministres : la francophonie, le numérique et l’enseignement supérieur. C’est le coktail adéquat pour démarrer un tel programme. En tout cas il a beaucoup été question de MOOC. Une petite vidéo peut vous faire comprendre rapidement les objectifs de ce programme. L’innovation a besoin d’amis Le concept d’"entreprise créative" évoque le cliché de lieux merveilleusement décorés, dans lesquels de purs génies livrés à eux-mêmes créeraient sans effort des produits innovants. Dans son livre Creativity Inc., Ed Catmull, le président de Pixar, nous démontre qu’il n’en est rien. Le succès de Pixar est dû à des processus bien identifiés, portés par un management et une culture d’entreprise favorables à la créativité. Encensé par la presse business à sa sortie en 2014, cet ouvrage co-écrit avec Amy Wallace représente une exceptionnelle leçon de leadership et de management de l’innovation. Nous vous proposons une synthèse de cet ouvrage en trois articles :

Se former en ligne avec les MOOCs Les MOOCs occupent une place de plus en plus importante dans l'offre de formations en ligne ouverte aux étudiants et professionnels. Comment s'articulent ces cours à distance ? Quelles sont les différentes formes de MOOCs et leurs particularités ? Qu'est-ce qu'un MOOC ? MOOC est un acronyme, qui traduit de l'anglais, signifie « Cours en ligne ouvert et massif » (CLOM). Le 10 > 20 >Trente des Classes Inversées Un 10 > 20 > Trente La Section Belge de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU) que je préside a lancé il y a quelque temps un nouveau type d’activité : le 10 > 20 > Trente ! En deux mots de quoi s’agit-il ? A distance : 10 minutes de présentation d’un « cas pédagogique ».

Pourquoi n’y a-t-il pas plus d’«entreprises libérées» ? Une difficulté à passer de la critique à l’action Ce qui fait le succès auprès du grand public du modèle d’« entreprise libérée », c’est la critique en creux des résurgences du taylorisme, de la lourdeur des bureaucraties qui démotivent le personnel en raison d’une hiérarchie rigide, de la multiplication des procédures et du reporting, etc. Cependant, passer d’une attitude critique à une attitude constructive, en étant force de propositions, est difficile. Autant, la critique est un moyen de s’unir contre un même « ennemi », autant quand il s’agit de proposer des alternatives, le consensus est plus difficile à trouver.

MOOC et enseignement à distance : quelles différences ? Qu'est ce qui a changé avec l'apparition des MOOCs ? Ce qui est possible grâce à la formation ouverte et à distance version MOOC, c'est de dire c'est massif. On ne peut pas mettre 16000 élèves dans une même salle pour enseigner. MOOC et E-Learning, quelles différences ? Je republie ici un article paru sur Thot Cursus le 15 avril dernier, qui a manifestement intéressé beaucoup de monde. La semaine passée, une internaute a adressé une question à Thot sur Twitter : "Quelle différence entre MOOCs et e-learning ?" "Difficile de répondre en 140 caractères…" a répondu notre community manager… Voici donc la réponse, un peu plus longue. Au sens strict du terme, le MOOC est une des modalités de l’e-learning. C’est en effet un cours distribué par la voie numérique, que les participants suivant à distance de l’organisme qui le dispense. Mais cette réponse n’épuise pas le sujet.

Ces entreprises libérées qui font rêver… ou pas ! S’agit-il de Google, d’Apple ou bien encore d’Airbus ou de McKinsey ? Non, pas du tout ! Si l’on en croit la glorification depuis quelques mois des entreprises dites « libérées », il s’agirait plutôt de Favi, Poult, Lippi ou bien Chronoflex. En ce qui les concerne, ce n’est pas tant leur secteur d’activité, le niveau de rémunération ou bien les avantages sociaux offerts qui font saliver, mais leur mode d’organisation et de management qui assurerait le bien-être au travail des salariés, voire leur bonheur. Rien que ça ! Derrière cette notion d’« entreprise libérée » (que ne renierait pas un publicitaire ou un directeur marketing), popularisée par Isaac Getz et Brian Carney dans leur livre Liberté &Cie (Fayard, 2012), il y a l’idée de redonner plus de pouvoir, d’autonomie et de marges de manœuvre aux salariés en reconnaissant mieux leurs capacités et leur expertise du terrain.

Les cours en Ligne ouverts et massifs (MOOCs) ont le vent en poupe - SenCampus Les cours en ligne ouverts et massifs (en anglais : massive open online course, MOOC) constituent un exemple de formation ouverte et à distance en télé-enseignement. Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Le qualificatif « massif » quant à lui, est lié au grand nombre de participants ; dans le monde anglophone, il arrive fréquemment que 100 000 personnes soient réunies pour un cours. Il existe deux grands types de cours en ligne ouverts et massifs : les xMOOC qui visent à valider les compétences acquises en délivrant un certificat de réussite (par exemple chez Coursera) et les cMOOC dont les objectifs d’apprentissage sont ouverts et dont les participants créent dans une large mesure le contenu. Ces cMOOC sont fondés sur la théorie de la connectivité et sur une pédagogie ouverte qui s’appuie sur des réseaux de contenus et d’individus.

La vague des MOOC «What is a MOOC?» de Dave Cormier et Neal Gillis. Le concept de MOOC existe en fait depuis 2000. FUN - Cours de français langue étrangère A2 Didier DESSEUX Responsable pôle certifications, évaluation et formations Caroline NATALI Responsable curricula et équipe enseignante

La Khan Academy débarque en France (et non ce n’est pas un MOOC) J’étais mardi à une conférence de presse organisée par Bibliothèques Sans Frontières (BSF) dans le cadre du lancement de la version française de la Khan Academy. Un des projets les plus emblématiques des évolutions en cours dans le domaine du numérique éducatif. Et à la réflexion, je me dis que la Khan Academy, ce modèle de l’académie en ligne, représente probablement l’un des avenirs possibles du mouvement MOOC (même si ce n’est pas un MOOC, on s’entend). Explications. "Restaurer un travail réellement humain est, sur le long terme, la clé du succès économique", explique Alain Supiot ENTRETIEN À deux pas du Panthéon, dans un élégant bureau tout blanc, Alain Supiot, a répondu à nos questions à l’occasion de la sortie de deux ouvrages : La gouvernance par les nombres (Fayard), qui reprend son cours au Collège de France, où il est titulaire de la Chaire Etat social et mondialisation, et L’entreprise dans un monde sans frontières, un ouvrage qu’il a dirigé aux Éditions Dalloz. Maniant aussi bien la philosophie grecque classique, les théories du Droit que l’Histoire du cinéma (blockbuster hollywoodien inclus), il éclaire par ses idées les changements qui, ici et là, modifient le monde. Pour lui, nous vivons un changement d’imaginaire, de l’horloge à l’ordinateur. Cette mutation met en cause le travail et l’entreprise.

Related: