background preloader

Fiche métier : COMMUNITY MANAGER

Fiche métier : COMMUNITY MANAGER
Voilà un nouveau métier né de l’évolution du web 2.0 et plus particulièrement de l’émergence du Social Media (réseaux sociaux) sur la toile. Définition Le Community Manager est avant tout le représentant, l’ambassadeur d’une marque, d’une société ou même d’un produit sur internet. Poste stratégique, son rôle consiste à parler et surtout faire parler de son entreprise et de ses produits sur le web en intervenant à la fois sur la veille d’informations, la mise en place de contenus ainsi que la création et l’animation de communautés. Mission Devant l’importance des avis échangés entre consommateurs-internautes sur les marques et la menace que représentent les réseaux sociaux et autres regroupements de consommateurs sur le net, les entreprises ont compris qu’il est indispensable de savoir ce qui se dit sur elles. Il va d’une part assurer une veille sur le web, être à l’écoute et faire un état des lieux de la désormais fameuse e-réputation de sa société. Qualités du community manager Contraintes

Community management : 6 pilliers d'une politique indispensable | Wesaw.it | Guide du web Community management… un terme à la mode, le nouveau must have du moment de toute entreprise présente sur le web. Mais au-delà de l’effet de mode, la notion d’animation de communauté a toujours existé, par des media plus classiques et à différentes échelles. Je vous propose, dans un modèle hiérarchisé, 6 piliers du community management sur lequel s’appuyer pour apporter à la marque une visibilité de bonne qualité. Note : Dans cet article, j’utilise préférentiellement le terme « marque », très lié à la notion d’identité et au sentiment d’appartenance, mais on peut très bien le remplacer par « entreprise », ou « service ». 1. Cette veille passe par la mise en place d’alertes (Google Alerts), l’utilisation de sites de monitoring (Youseemii, Wdyl ou Howsociable). 2. La première urgence pour une marque, est d’organiser une présence. Le blog. Plus on décide tôt d’une présence sur une plateforme, plus on a de chance d’avoir un pseudonyme ou une adresse au nom de la marque. 3. 4. 5. 6.

Le métier de Community Manager Le community manager a pour mission de créer et d’animer des communautés dans le but de développer les relations avec ses publics – collaborateurs, utilisateurs, clients… Dans un premier temps, le community manager élabore la stratégie de présence de son entreprise sur les médias sociaux afin de répondre aux objectifs déterminés en concertation avec les différentes directions concernées (innovation, marketing, communication..). Les objectifs peuvent être variables : développer la notoriété et l’image de marque de l’entreprise, soigner son e-reputation, mettre en place une plateforme participative en interne pour favoriser l’innovation, déployer des dispositifs de knowledge management, ouvrir la plateforme à la communauté externe (consommateurs, usagers, grand public) afin de permettre la co-création de services, produits ou contenus. 1- Développer la notoriété de la marque (de l’entreprise, de l’institution, de l’association) sur le web 4- Etablir le reporting et analyser

Quels outils pour faire efficacement de la veille sur le web ? Parmi vos compétences, celle de se tenir informé de ce qui se passe dans votre domaine est indispensable. Mais un problème de taille se pose alors : comment rentabiliser le temps passé à chercher ces informations ? Internet est vaste, le web en est une fenêtre, mais comme toute fenêtre, elle est limitée. Et vous êtes également limité ! Si vous ne faites que de la veille, que deviendra votre travail ? C’est la raison d’être de plusieurs outils automatisant cette recherche. Alerti est l’une des plate-forme qui a de l’avenir en tant que réel réseau de veille. Simple conseil avec Alerti : comportez vous comme si vous étiez sur un moteur de recherche classique, puis affinez afin d’atterrir sur vos requêtes. Google Alert est LA référence du système de veille gratuite. Twitter reste à mon sens l’outil le plus pertinent pour faire de la veille qualifiée. Le magazine Management propose dans son numéro d’octobre 2011 d’autres outils de veille : Giga Alert, Social Mention Alert et Favebot.

Comment les marques utilisent Instagram : 8... La nouvelle a fait grand bruit la semaine dernière. Instagram, le réseau social de photos racheté 1 milliard de dollars par Facebook en 2012, a dépassé Twitter. L’appli compte désormais plus de 300 millions d’utilisateurs, contre un peu plus de 280 millions pour le site de micro-blogging. Et sa croissance est beaucoup plus rapide, comme le montre l'infographie ci-dessous. Reste que pour les marques, Instagram est toujours un peu le parent pauvre des réseaux sociaux. - Instagram n’est qu’un réseau d’image : à la différence de Facebook ou de Twitter, Instagram ne permet pas d’orienter les clients potentiels vers son site marchand, par exemple, ou même de faire de la relation client en répondant aux fidèles de la marque. - Instagram n’est pas viral : l’application ne permet pas de partager les photos d'un compte à sa propre communauté à la manière des retweets sur Twitter ou des partages sur Facebook. Les marques les plus puissantes sont donc celles qui ont des choses à montrer. 1. 2. 3.

12 outils et méthodes pour veiller sur les forums Les forums (ou les fora pour être plus exact) ne sont pas à proprement parlé « 2.0 ». Ils existaient bien avant certains néologismes, et sont encore aujourd'hui des lieux de discussions et d'échanges privilégiés, donc à prendre en compte dans une veille d'opinion. Voici certains outils et certaines méthodes qui vous faciliterons la recherche et la veille sur ces supports. Il arrive souvent que l'on me demande « commet veiller sur les forums ? Je comptais à la base vous présenter de manière plus poussée l'intérêt de veiller sur ce type de sources, mais un article écrit récemment par Serge Soudoplatoff (et signalé par Owni) l'explique très bien, et en détails. Je reviendrai donc dans un prochain article sur une méthodologie d'analyse détaillée des forums, tout comme dans ce billet : Les commentaires: matière vivante de l'e-réputation Voici donc ces outils/méthodes, classés de la manière suivante : les moteurs de recherche, les méthodes « manuelles », et les annuaires de forums. inurl:forum

La boîte à outils idéale du Community Manager Quels sont les outils indispensables à un Community manager efficace ? Voici une liste participative non exhaustive qui répond à trois grandes problématiques : veille, production, diffusion. Il vous faut un bon agrégateur de flux RSS pour surveiller l’occurrence des mots-clés de la marque, du site dont vous avez la charge. Vous pouvez intégrer les flux de Google actualité, de Google Blogs, de Twitter, de Delicious, Slideshare… L’intégration de flux RSS en provenance de Twitter se fait sur l’ancienne version en ligne (plus pour longtemps semble-t-il). N’oubliez pas l’outil Ponyfish pour créer votre propre flux RSS quand ce dernier n’existe pas sur un site. Le plus professionnel des agrégateurs est Google Reader qui permet d’intégrer des centaines de flux sans ciller. Netvibes Netvibes est une alternative plus conviviale d’aspect pour réaliser sa revue de presse rapidement. Inconvénient : recherche moins fine puisqu’elle s’applique à l’ensemble de la page Netvibes. Jimdo, le plus simple.

Community manager : l’e-réputation maîtrisée [Métiers du web 1] Pour le premier numéro de cette nouvelle série d’articles sur les métiers du web, je me suis intéressé au métier de Community manager, un métier dont on parle beaucoup ces derniers temps. Je vous propose des infos utiles sur ce métier et une interview de Cathy Magnien, Community Manager chez ModeDemploi. Pour ce premier numéro, n’hésitez pas à me faire vos retours afin de faire évoluer la série vers ce qui vous intéresse réellement, bonne lecture… Avec l’émergence des réseaux sociaux et des services 2.0 donnant la part belle à l’User-Generated Content, les marques ont de plus en plus besoin de maîtriser leur image sur ces supports et d’avoir une communication efficace avec leur communauté. Le community manager va être ainsi l’ambassadeur de la marque et le garant de son e-réputation… Présentation du poste… Les habitudes de surf évoluent : les médias sociaux et les échanges entre internautes deviennent de plus en plus importants sur le web. On parle aussi de… Formation… Exemples de missions…

Community Management vs Social Media Management - Whats The Differenc… La bible du community management est en ligne ! | Bloc-Notes de Vous avez pu remarquer comme je pouvais être méfiant vis à vis de la notion de community manager. Pas que je n’y croie pas, mais au contraire parce que l’importance et le potentiel de la fonction est tellement impressionnant qu’il ne faut ni le dévoyer ni traiter le sujet par dessus la jambe. Qu’on parle de community management interne ou externe, il y a des enjeux, contraintes et risques dont il faut être conscient pour ne pas passer à coté du sujet. Il y a à mon avis plusieurs choses à avoir en tête : - le community management n’est pas la réponse à tous les problèmes de l’entreprise, que ce soit avec ses collaborateurs ou son écosystème large. - c’est une affaire plus sérieuse qu’un simple boulot de faiseur de bruit ou d’”énergiseur”. Je ne sais comment cela se passe dans d’autres pays (enfin si…justement), mais le fait qu’en France le community management soit un rôle de junior et de stagiaire me semble plus qu’inquiétant. - savoir de quoi on parle Bonne lecture ! Google+

Community Management: The Strategic New IT-Enabled Business Capa There’s been a lot of discussion in Enterprise 2.0 circles recently on the topic of something known as online community management. While precise definitions of this activity can be hard to find, most generally accept that it involves the functional oversight of social activity on a network to achieve various objectives. These objectives include eliciting participation and knowledge sharing, managing the organization’s community objectives, and providing support as well as the day-to-day maintenance and operation of the community itself. In other words, businesses have traditionally conducted their work in physical settings — or with point-to-point communication tools between locations — and have had employees dedicated to managing their overall operation. As a result, it’s starting to become apparent that community management is a strategic function for organizations that are adopting or otherwise being impacted by social computing, which is most of them at the moment.

La boîte à outils idéale du Community Manager Quels sont les outils indispensables à un Community manager efficace ? Voici une liste participative non exhaustive qui répond à trois grandes problématiques : veille, production, diffusion. Il vous faut un bon agrégateur de flux RSS pour surveiller l’occurrence des mots-clés de la marque, du site dont vous avez la charge. L’intégration de flux RSS en provenance de Twitter se fait sur l’ancienne version en ligne (plus pour longtemps semble-t-il). N’oubliez pas l’outil Ponyfish pour créer votre propre flux RSS quand ce dernier n’existe pas sur un site. Le plus professionnel des agrégateurs est Google Reader qui permet d’intégrer des centaines de flux sans ciller. Netvibes Netvibes est une alternative plus conviviale d’aspect pour réaliser sa revue de presse rapidement. Avantage : la possibilité de créer des alertes sur mots-clé pour suivre les publications dont l’objet vous intéresse sur WordPress, Bing, Yahoo et plus. Dailymotion Official content Jimdo, le plus simple. Coveritlive

Comment un Community Manager peut-il justifier son ROI ? Raconter ce qui s’fait dans le web ! Voici quelque uns des meilleurs outils gratuit du Community Manager Beaucoup voient l’activité du Community Manager comme un phénomène de mode. D’autres annonceurs se lancent sur les réseaux sociaux parce qu’il faut y être mais sans vraiment savoir comment y aller. D’autres se demandent encore si les investissements réalisés génèrent de véritables retours quantifiables pour la marque. Chez STONEPOWER, nous vous conseillons et vous guidons dans votre stratégie sur les réseaux sociaux. Nous vous présentons trois outils, indispensables aux Community Managers, qui leur permettront, non seulement d’établir un tableau de bord et une analyse des « conversations sur la marque » mais aussi, de rendre compte, en bonne et due forme… de leur travail. Alerti Vous choisissez des mots clés (par exemple, votre nom, votre marque, le nom de vos concurrents, etc.) et le système se charge de collecter en permanence toute l’information disponible. Source : Communication Web

Le community manager : un caméléon ? - Les fondamentaux du marketing - RESEAUX SOCIAUX Même s'il est difficile de dresser le portrait-robot du parfait community manager, on retiendra que le métier demande une formation en marketing ou communication de niveau bac + 4 (voire bac + 5), des qualités rédactionnelles indéniables, une très bonne connaissance des nouvelles technologies et d'Internet, une passion pour le partage d'informations et les échanges issus du Web 2.0 (blogs, forums, tchats, réseaux). Sans oublier la maîtrise indispensable de l'anglais. Comparable à un chef de projet junior, il assure les fonctions de veille, d'animation des communautés, de rédaction et de publication des contenus en relation constante avec le marketing, le service client, le département technique, etc. Jeunes? Sans formation initiale spécifique, les community managers aujourd'hui en poste se sont formés sur le tas. Le sésame du web Rigueur et originalité, sérieux et truculence, la fonction, née avec le web 2.0, exige des qualités à première vue antinomiques. «Le métier est récent.

Related: