background preloader

La mue des bibliothèques

La mue des bibliothèques
Mais d'abord qu'est-ce qu'un troisième lieu ? C'est un concept sociologique développée par Ray Oldenburg, au début des années 80 aux États-Unis. Selon lui la société est envahie par l'individualisme, que symbolisent le recours aux transports individuels (les voitures) et les moyens de communication dématérialisés. Les lieux de rencontres et de collectifs qu'étaient auparavant les cafés, les associations sportives ou les églises sont moins prisés mais ils manquent à la société. D'où l'idée de les réinventer... et pourquoi pas dans une bibliothèque ? Enquête de Cécile de Kervasdoué. Le Puzzle de Thionville Dans le milieu des bibliothèques françaises, ce concept a été popularisé par le mémoire d’études du diplôme de conservateur des bibliothèques de Mathilde Servet en janvier 2009. Dès l'ouverture, le Puzzle est un succès. A lire : Oui, les jeunes Français lisent encore ! Car l'objectif est bien de faire de la visite de la médiathèque un réflexe. La médiathèque Françoise Sagan à Paris Écouter

https://www.franceculture.fr/emissions/hashtag/la-mue-des-bibliotheques

Related:  A classer-a lirebibliothèquesBibliothèques d'aujourd'hui : pratiques innovantes et nouveaux modèles de bibliothèque

Un guide de détection des fausses informations en ligne Internet, socle de savoirs, là où des experts de tout acabit ont pu déposer leurs connaissances afin qu’elles soient partagées par tous et débattues par d’autres. Une plateforme démocratique qui plus est, tous peuvent y mettre ce qu’ils veulent. Une liberté qui peut devenir un énorme défaut du fait que cette liberté ne garantit en rien la qualité et la valeur des informations. Or, pour bien des internautes, tout ce qui figure sur la Toile doit forcément être vrai. Perception erronnée qui entraine à croire des mensonges. Pourquoi le numérique n’a pas fait fermer les bibliothèques? Les bibliothèques ne ferment pas, au contraire elles rouvrent, comme le site Richelieu de la BNF qui accueille de nouveau le public et organise des portes ouvertes ce week-end. En ce début d’année, est-ce que ça vaut encore le coup de renouveler sa carte de bibliothèque ? La question se pose alors que le savoir quitte les rayonnages pour les serveurs. Plutôt que se laisser noyer dans la vague du numérique, les bibliothèques essaient de surfer dessus.

Innovation : les bibliothèques, laboratoires de réinvention « Si nous voulons être encore là dans quinze ou vingt ans, il faut innover ». C'est avec cette formule que le département de l'Isère annonçait sa demi-journée de rencontres, qui a eu lieu le mois dernier, autour du sujet « L'innovation : une nécessité pour les bibliothèques ? » Révolution du numérique, changement profond de consommation de la culture, modification de la fréquentation des établissements... « Depuis quelques années, les bibliothèques, grandes ou petites, s'interrogent sur leur devenir », précisait le département de l'Isère en préambule de cette journée. Et ce type de questionnement est loin d'être isolé, en témoigne le thème central choisi pour le 62e Congrès de l'ABF (Association des bibliothécaires de France) qui s'est déroulé en juin dernier à Clermond-Ferrand : « L'innovation en bibliothèque ». Un laboratoire d'usage numérique à la bibliothèque

Makerspace, Hackerspace, Fablab… Les lieux où l’innovation se crée ! - Mushroom Hackerspace, Makerspace, Fablab… Ces mots existent depuis plusieurs années mais jamais comme aujourd’hui ils sont au cœur de l’innovation et du futur. Mais connaissez-vous vraiment ces termes et leur ampleur ? Petit focus didactique – ludique sur ce qui est, avant tout, un état d’esprit. Hackerspace Indispensable éducation aux médias et à l'information Toutes les règles ne sont pas inscrites dans le cadre des lois; les parents et l'Ecole transmettent celles du savoir-vivre, de l'échange et de la communication. Des normes permettent de cadrer et de réguler les relations interpersonnelles. Elles permettent à l'enfant de comprendre une situation et de réagir face à ses enjeux.

Éloignés du livre, ils ont leur prix littéraire Lire pour eux n'est ni évident ni facile et pourtant, ils vont voter pour leur ouvrage favori. Facile à lire veut embarquer le public le plus large possible. Lire. Pour certains un plaisir et une évidence, pour d'autres une contrainte et parfois une impossibilité. Les bibliothèques du troisième type Des espaces à réinventer Les établissements expérimentent également de nouvelles modalités d'intervention : bibliothèques itinérantes (avec notamment le fab lab*(1) nomade de la bibliothèque des Ulis), ateliers de création (graphique, numérique, etc.), de jeux vidéos, médiation culturelle, ouverture vers les "nouvelles" cultures (street-art, hip hop, mangas), création de passerelles entre le livre et les autres pratiques culturelles, à l'instar du réseau Nouvelles bibliothèques de Rouen, organisateur de manifestations pluridisciplinaires autour de la culture Geek, ou de la mode, etc. Le métier de bibliothécaire lui-même s’en trouve bouleversé, les compétences requises et les profils recherchés changeant de nature. Le bibliothécaire n’a plus seulement à gérer les acquisitions, il doit aussi être animateur, médiateur, blogueur. Leur point commun ?

Comment prendre en compte les pratiques adolescentes (aussi) dans l’espace CDI ? Plusieurs constats/paramètres m'ont amenée cette année à poser un nouveau regard sur l’aménagement du CD I: Une très grande envie et un grand besoin de réinvestir le “lieu” CDI, après avoir passé quasiment 3 années à construire et penser des contenus, d’abord autour d’un module de culture numérique, puis de l’EMI. L'expérience d'une collègue Sylvie Agoutborde partagée lors d'une journée départementale alors que nous réfléchissions à la question "les CDI doivent-ils ou non être des lieux de déconnexion ?". Une prise en compte des pratiques adolescentes (Anne Cordier) dans les séances pédagogiques (voir par exemple une séance autour de Youtube) mais pas encore réellement dans les autres activités du CDI.

"Madame, c'est abusé, Charlie" Lyon -- Il y a deux ans, au moment de l'attentat contre Charlie Hebdo, si je m'étais retrouvée face à quelqu'un qui n'"était pas Charlie", je l'aurais mal vécu. Très mal. Depuis, j'en ai croisé tellement des jeunes qui ne sont "pas Charlie", dans mes ateliers d'éducation aux médias, que j'ai dû m'y faire. Et surtout tenter de comprendre comment nous en sommes arrivés là. Postulat de départ : quand on va dans une classe pour parler de la presse et qu'on est journaliste, il faut rapidement sortir de sa zone de confort. En 2010, j'ai créé une association d'éducation aux médias, Entre les lignes.

Related:  3ème Lieu - PT