background preloader

Les approches participatives

Facebook Twitter

Espaces publics urbains et concertation : dossier. Antoine Fleury, Stéphane Tonnelat. Metropolitiques.eu. Promenade des Bastions, Genève © Stéphane Tonnelat, 2012 ▼ Voir le sommaire du dossier ▼ Pendant plusieurs décennies, l’aménagement et la gestion des espaces publics ont été principalement envisagés sous un angle technique et fonctionnel.

Espaces publics urbains et concertation : dossier. Antoine Fleury, Stéphane Tonnelat. Metropolitiques.eu

Leur conception et leur gestion étaient assurées par des ingénieurs soucieux de questions de circulation, le plus souvent automobile. Il faut attendre les années 1970 pour que ces espaces soient reconnus comme un enjeu à la fois urbain et social dont le succès se mesure aux usages [1]. La sociologie a, d’ailleurs, contribué à cette évolution en rappelant l’importance conjointe et parfois contradictoire de l’accès à tous, de l’anonymat, de la rencontre et de la discussion, fondateurs de l’urbanité [2]. Ce regain d’attention aux espaces publics va de pair avec l’émergence de nouveaux modes de production [5]. Pour autant, la généralisation de ces nouvelles coopérations ne va pas sans soulever de nombreuses questions. Au sommaire de ce dossier : Expérimenter avec les habitants : vers une conception collective et progressive des espaces publics. Collectif Etc. Metropolitiques.eu.

Dossier : Espaces publics urbains et concertation Crise économique, crise sociale, crise de la démocratie, crise énergétique, crise de l’éducation, crise du logement...

Expérimenter avec les habitants : vers une conception collective et progressive des espaces publics. Collectif Etc. Metropolitiques.eu

Nous sommes aujourd’hui dans une situation de crise généralisée, globale. Si le retour de la gauche au pouvoir sur l’ensemble du territoire peut être porteur d’un changement, il n’en reste pas moins qu’une refonte structurelle de notre système politique s’impose. Changer la manière de penser et de concevoir notre environnement et notre cadre de vie est une première réponse pour que nos quartiers et nos villes retrouvent les conditions d’émergence d’une société plus juste et plus égalitaire. Peut-être un peu rêveurs mais bien ancrés dans le réel, le Collectif Etc tente d’inventer les outils pour redonner aux citoyens un rôle moteur dans la vie collective.

L’espace public comme « chantier ouvert » Concevoir l’espace public avec les habitants : la concertation comme gage de « délicatesse urbaine ». Gwenaëlle d'Aboville. Metropolitiques.eu. Dossier : Espaces publics urbains et concertation « Venez imaginer ensemble la ville de demain !

Concevoir l’espace public avec les habitants : la concertation comme gage de « délicatesse urbaine ». Gwenaëlle d'Aboville. Metropolitiques.eu

» : combien de fois a-t-on pu lire un tel slogan pour annoncer une réunion publique ou un atelier de travail urbain portant sur un projet d’urbanisme ? Les démarches de concertation sont, en effet, fréquemment présentées comme si l’on comptait sur les habitants pour donner du contenu à des projets que l’on souhaite ambitieux et innovants. À une telle invitation, il n’est pas rare que les habitants répondent en formulant des propositions très concrètes dont la sobriété étonne, voire déçoit : elles portent sur le fonctionnement d’un carrefour, le choix d’un matériau, l’espace délaissé devant une résidence, l’entretien d’un trottoir, etc. La participation citoyenne apparaît alors moins-disante, décevante par rapport à ce que l’on en attendait. Des avis pragmatiques et des propositions moins-disantes. La maîtrise d'usage. maitrisedusage.eu. Urbanisme participatif : la route est longue. Alexandre Blaise. liberation.f.

Ils n’ont pas eu une minute de pause.

Urbanisme participatif : la route est longue. Alexandre Blaise. liberation.f

Assis dans les fauteuils d’une salle vide du Théâtre national de Bretagne, Odile Decq et Vincent Renard sont pourtant prêts à discuter. Après plus d’une heure et demi de débat autour de la question «Urbanisme conceptuel ou participatif ?» , aucune réponse n’a été trouvée. Mais les deux intervenants s’accordent : les citoyens ne participent pas à la prise des décisions politiques relatives à leur quotidien. Participation, urbanisme et études urbaines. Marie-Hélène Bacqué, Mario Gauthier. Participation 1/2011 (n°1). cairn.info. Notes Sur ce point voir notamment : Lefebvre H., Le droit à la ville.

Participation, urbanisme et études urbaines. Marie-Hélène Bacqué, Mario Gauthier. Participation 1/2011 (n°1). cairn.info

Suivi de Espace et politique, Paris, Anthropos, 1972 ; De Certeau M., Giard L., Mayol P., L’invention du quotidien, Paris, Gallimard, 1994. Accompagnement des démarches de participation citoyenne - Grand Lyon. Arenes.org. Actualités | Références | Partenaires | Ressources documentaires | Contact Accueil > Nos projets > Accompagnement de démarches Accompagnement des démarches de participation citoyenne - Grand Lyon De la définition de stratégies à leur mise en œuvre opérationnelle, assistance méthodologique sur des sujets et à des échelles variées.

Accompagnement des démarches de participation citoyenne - Grand Lyon. Arenes.org

Maître d’ouvrage :Communauté Urbaine du Grand LyonDates de réalisation :2015 - 2012Région :Rhône-AlpesDépartement :Rhône (69)Ville :Lyon Dans le cadre de cette mission, Arènes intervient sur plusieurs aspects : Participation. Bordeaux métropole. participation.bordeaux-metropole.fr. La méthode BAM. bamcollectif.wix.com.

La méthode BAM BAMcollectif est composé d’urbanistes, de géographes, d’architectes et de développeurs enthousiastes qui s’emploient à favoriser la participation habitante dans la fabrication des territoires.

La méthode BAM. bamcollectif.wix.com

Lors de ses missions et projets, ainsi que par l'intermédiaire du Labo, BAM veut rendre accessibles et intelligibles les concepts de l’urbanisme et positionner son équipe comme un interlocuteur fiable autour des questions liées à l'aménagement. Nos Modes d'Actions et Outils Convaincu que la participation habitante doit se faire en bas de chez soi, BAM travaille quotidiennement sur le terrain, dans les rues, les transports et sur les places afin d'aborder, discuter, ou encore dessiner avec ceux qui, d'instinct, n'auraient pas passé la porte d'une instance citoyenne. Elle invite l'usager à donner un avis, ou une idée, qu'il spatialise avec un "picto" sur une map mutualisée qui se construit jour après jour. L'urbanisme participatif : aménager la ville avec et pour ses citoyens. Centre d'Ecologie Urbaine de Montréal. ecologieurbaine.net.

Projet urbain et démarche participative : contribution géographique à la possibilité de choisir sa ville aujourd'hui, quelques leçons de l'expérience lausannoise. Jean-Bernard Racine. Bulletin de la Société géographique de Liège, 2008. popups.ulg.ac.be. Carticipe : une nouvelle approche de l'urbanisme participatif. Benjamin Hecht. Urbanew.fr. L’arrivée du numérique a fait évoluer nos actes quotidiens autant que notre pratique professionnelle.

Carticipe : une nouvelle approche de l'urbanisme participatif. Benjamin Hecht. Urbanew.fr

Pour Repérage Urbain, notre bureau d’études en sociologie et urbanisme, elle a permis de lancer l’outil « Carticipe » qui nous amène aujourd’hui à repenser la façon dont nous exerçons notre profession. L’intention de départ Nous sommes quatre associés chez Repérage Urbain, tous issus des domaines des sciences humaines et de l’urbanisme. Une particularité du bureau d’étude est de travailler depuis de longues années avec des « carto-questionnaires » sur le terrain. Ces carto-questionnaires sont construits autour d’un fonds de carte autour duquel sont ajoutées des thématiques mises en débats et des questions comme pour un questionnaire d’enquête sociologique.