background preloader

Les bibliothèques troisième lieu

Les bibliothèques troisième lieu
Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2010-04-0057-001

Related:  BibliothèquesCDI - DocumentalistesBibliotekLes médiathèques troisième lieuCDI = Bien-être

Pour la Cour de justice de l'UE, le prêt d'ebooks en bibliothèque est assimilable au prêt en format papier - Politique Le prêt au format numérique est-il assimilable au prêt d'un livre papier ? La Cour de Justice de l'Union Européenne a tranché pour le oui. Ce jeudi 10 novembre, la Cour de Justice de l’Union Européenne devait clarifier sa position sur le prêt des livres numériques, suite à une demande émanant des Pays-Bas. Dans le pays, les bibliothèques publiques qui prêtent des ebooks ont l’interdiction d’appliquer le même régime que lors d’un prêt de livre papier. Elles doivent, à l’instar d’un service SVoD, disposer d’un accord de licence avec les ayants droits à cet effet. L’association des bibliothèques du pays, la VOB, militait pour le régime des livres physiques s’applique aux ebooks.

J'apprends à mes élèves à télécharger des musiques en ligne ... CC Projet radio 6°, 2013-2014: séance sur l'habillage antenne (1h30)Séance qui nécessite d'avoir un ordinateur par groupe de 2 élèves avec des casques. L'année dernière, j'avais réalisé cette séance (1h) en demandant aux élèves, en amont, d'amener des musiques afin de leur faire choisir celle qui sera utilisée pour le générique de début et de fin de chronique radio (afin de respecter les droits d'auteur, j'avais utilisé un très court extrait de la musique en me basant sur l'exception de citation). Chaque séance avait été l'occasion d'aborder à l'improviste les droits d'auteur à chaque fois qu'un élève me disait, sur un ton un peu provocateur, "on n'a qu'à télécharger sur Youtube...". Or, il se trouve que je propose une progression dans le cadre du CESC avec les droits d'auteur abordés en 6° à travers les images libres de droits.

La place du livre en bibliothèque ? La place du livre en bibliothèque est aujourd’hui directement questionnée dans les projets de rénovation ou de construction. Si les établissements doivent demeurer des lieux d’information et d’accès à l’information, le livre ne demeure plus qu’un média parmi d’autres. La conséquence du programme des BMVR a notamment été de repenser la place du livre en bibliothèque en la limitant et intégrant dans l’aménagement intérieur des établissements la notion de convivialité. A l’heure d’Internet et de pratiques culturelles renouvelées principalement chez les jeunes génération, le livre représente encore en moyenne plus de 85% des collections des bibliothèques publiques. Ce socle qui fait encore l’identité des bibliothèques est à repenser en partie.

Les angoumoisins attendent leur bibliothèque du XXIe siècle Le futur projet d’Angoulême s’inscrit pleinement dans le sillon des bibliothèques troisième lieu et participe d’un renouveau à la française. Pensée comme une médiathèque du vingt et unième siècle, en prise avec son temps et avec la dématérialisation des supports, elle veut répondre aux nouveaux besoins de communication, opérer comme un hyperlien vers le monde, tout en offrant aux usagers un repère urbain, un lieu de vie, d’échange, accueillant, accessible, ouvert. À l’instar des nouveaux établissements du nord de l’Europe, elle se définit comme « living-room de la cité », s’entend comme un médiateur culturel, élargit l’éventail de ses missions et propose, à la façon d’un couteau suisse, différents usages à la carte : espace de culture, d’information, de formation, d’apprentissage, de détente, de loisir, de sociabilité, de débat, de cocréation avec les usagers. Elle ambitionne de devenir un axe fort de la vie des Angoumoisins.

25. Maurice Mazalto : Des espaces scolaires pour le bien-être ? Elles sont comment les toilettes dans votre établissement ? La salle des profs vous donne vraiment envie de rester ? A travers ces deux exemples limités, on voit que l'architecture scolaire influe sur notre rapport à l'établissement et finalement au sentiment de bien être qu'on y ressent. Or ce n'est pas sans rapport avec les résultats scolaires nous dit Maurice Mazalto dans un petit livre richement illustré. Il montre comment on peut pratiquement on peut accompagner des aménagements des espaces scolaires de façon à ce qu'ils répondent mieux aux besoins et aux attentes d'une communauté scolaire. Peut-on définir une architecture scolaire idéale ?

Jeux vidéo en bibliothèque : comment les structures municipales accueillent les joueurs - Pop culture Certaines bibliothèques et médiathèques s'efforcent de proposer des espaces jeux vidéo dans leurs locaux. Un processus lent et semé d'embûches. Nous avions déjà exploré le gigantesque travail de la Bibliothèque Nationale de France dans l’archivage du patrimoine vidéoludique en France. Mais qu’en est-il des plus petites structures ? La question de la mise à disposition des jeux vidéo dans les établissements publics tels que les bibliothèques et les médiathèques se pose depuis plusieurs années déjà. Mais les acteurs de cette démarche sont confrontés à de nombreux obstacles, qu’ils soient techniques, logistiques, juridiques ou humains.

Doc TICE « Site des document@listes de l'académie de Besançon EMI : créer une carte postale sonore Depuis plusieurs années, nous formons une équipe pluridisciplinaire afin de monter un projet d’action culturelle, “Lettres à ma ville”. L’idée est d’amener les élèves à porter un regard neuf sur leur environnement proche. Vous pouvez retrouver le projet de cette année sur le site du Collège. Les bibliothèques, un secteur vital pour l’économie et la société Dans un contexte de crise économique, mais aussi de crise culturelle et des valeurs, les bibliothèques ont plus que jamais un rôle essentiel à jouer. Une conférence, co-organisée le 11 mai 2012 à Copenhague par Naple [1] et Eblida [2] visait à définir les points d’ancrage pour faire reconnaître les vecteurs d’innovation et de démocratie que représentent les bibliothèques. Bien au-delà de l’activité traditionnelle de conservation des œuvres, les bibliothèques sont, en effet, des lieux de culture, de loisirs et de partage. Leur mission consiste non seulement à fournir un accès à l’information mais aussi, voire surtout, comme le souligne l’eurodéputée finlandaise Tarja Cronberg, à donner aux citoyens les moyens d’acquérir des connaissances et de construire une société [3]. Mais au-delà de l’accent mis sur la citoyenneté, thème de la conférence, l’aspect économique était bien présent.

À Thionville, une belle opportunité née d’un accident de parcours L’intention de créer une bibliothèque troisième lieu à Thionville, en Moselle, ne s’est pas formalisée d’emblée. Les élus n’ont pas posé la question immédiatement en ces termes. Leur objectif était initialement de réaliser deux équipements disjoints : d’une part, un Centre d’art et de musiques actuels (Cama) ; d’autre part, une médiathèque en remplacement de celle existante, trop petite et désuète. Il était prévu d’installer le centre d’art dans un bâtiment industriel désaffecté situé en périphérie et de créer un bâtiment neuf en centre-ville pour la médiathèque. L’agence ABCD était chargée d’élaborer les deux programmes et de les chiffrer en investissement et en fonctionnement.

27. Mode d'emploi vers un 3C Par Frédérique Yvetot Lors du séminaire "Ressources numériques au CDI : un défi pour le développement des usages", les 10 et 11 mai 2012 au CDDP de Boulogne Billancourt, la sortie du vademecum « Vers des centres de connaissances et de culture » a été officiellement annoncée. Rappelez-vous... En avril dernier, la circulaire de rentrée avait mentionné la possibilité donnée aux établissements de réfléchir à la mise en œuvre de «centres de connaissances et de culture » (3C) ». Sur le site Éduscol, une présentation des 3C était faite, en prenant en exemple le lycée Émile-Mathis de Schiltigheim.

Reproduire des couvertures d’ouvrages dans ses notices bibliographiques. Un usage très bridé Des vignettes pour illustrer ses notices bibliographiques : les couvertures d’ouvrages. Article à paraître dans Actualités du droit de l’information (ADBS) La citation, un thème qui m’est cher, comme l’on peut en juger par le titre d’un autre billet. Contrairement aux apparences, si la couverture d’ouvrage reproduite sous forme de vignette peut paraître anecdotique, son appréhension n’est pas neutre.

IREPS en Pays de la Loire Cette base de données bibliographiques est le fruit d'un travail collaboratif de l'ensemble des centres de ressources de l'IREPS et de l'ORS des Pays de la Loire. Riche de plus de 18 000 notices, elle constitue pour les acteurs de la santé et de la prévention de notre région un outil de référence pour leurs recherches documentaires. Elle recense : - de la littérature de portée régionale et nationale sur toutes les problématiques liées à la santé publique et à la promotion de la santé : des ouvrages, études, rapports... Des bons usages des Univers Netvibes dans les bibliothèques S’il y a un service en ligne qui est populaire chez les bibliothécaires, c’est bien Netvibes et plus particulièrement les pages publiques, ou univers qu’il propose, au point que même le blog de Netvibes salue la tendance ! Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un œil à la page de Bibliopédia qui propose une looongue liste d’univers Netvibes proposés aussi bien par des bibliothèques municipales que par des BU ou des CDI. Il me semble qu’on peut facilement expliquer ce succès : Les bibliothécaires utilisent en majorité Netvibes comme agrégateur personnel et l’Univers public proposé par l’outil est un « livrable » documentaire facilement accessible, hébergé et gratuit pour proposer des sélections de ressources de manière attractive. Autrement dit, si je fais un Univers Netvibes, je dois savoir pourquoi et pour qui. Bon, à regarder des univers Netvibes de bibliothèques, j’ai deux impressions dominantes (attention, je vois le verre d’eau à moitié vide là !)

Et tout le monde déteste le Tiers lieu ! - Indymedia Grenoble Avec le concept de "troisième lieu" ou "Tiers lieu", il s’agit, en façade, de rendre les bibliothèques plus accueillantes en les rapprochant d’un salon chaleureux où l’on viendrait boire un café et papoter. On pousse les étagères, on ajoute un canapé violet, on peint un mur en vert anis et le tour est joué ? De quoi la "bibliothèque troisième lieu" est-elle le nom ? En fait, personne ne le sait vraiment... A Grenoble, on se souvient d’une réunion de "concertation" houleuse à la bibliothèque Alliance, où un bureaucrate de la mairie avait sorti le concept d’un chapeau, sans le maîtriser ni être capable de l’expliquer.

Related:  La bibliothèque comme institutionRessources complémentaires