background preloader

Numérique Éducatif

Numérique Éducatif
Le modèle SAMR établi par Robert Puentedura peut-être particulièrement efficace aujourd’hui pour estimer l’impact des technologies numériques dans l’enseignement, à condition qu’il soit interprété, au plus près des intentions de l’auteur. Il peut-être résumé de façon visuelle par les 4 étapes ci-contre, il se lit de bas en haut. En partant d’une tâche donnée, on évalue l’impact de l’utilisation de la technologie en se référant aux 4 niveaux : soit la technologie permet une amélioration (niveaux 1 et 2), soit elle permet une transformation de la tâche (niveaux 3 et 4), laquelle transformation est – d’après Puentedura – source d’un meilleur apprentissage. Voici un exemple 0 : Tâche initiale : Repérer un lieu dans un atlas. 1: Substitution : Utiliser Google Earth pour indentifier les lieux. 2: Augmentation : Utiliser les outils de Google Earth pour mesurer la distance entre deux lieux. 4: Redéfinition : Créer une narration guidée sur Google Earth et la publier en ligne. Compléments [youtube]

http://blogs.univ-poitiers.fr/t-roy/2015/11/05/le-modele-samr/

Related:  Ecole numériqueC2I2eEnseigner avec le numériqueformer avec les TICE

La démarche BYOD ou l’utilisation du smartphone en classe pour un continuum éducatif et professionnalisant Certains s’en indigneront, d’autres pas. Mais ce qui est certain, c’est bien que nous avons été pris de vitesse par le phénomène smartphone dans le monde l’éducation, passant de Newton à Steve Jobs sans même s’en apercevoir et ce, en à peine dix ans et de façon planétaire. Alors la démarche Byod en classe, autrement dit l’usage du smartphone ou de la tablette personnels à l’école, doit-il nous faire peur ou nous faire espérer une vraie plus-value pour nos élèves, nos enfants ? Le potentiel sous-estimé de ces véritables laboratoires de poche ne mérite t-il pas la responsabilisation de la communauté éducative, dont au premier chef les enfants, pour un continuum éducatif et professionnalisant?

L’impact de l’usage des technologies numériques sur les apprentissages des élèves : qu’en dit la science ? Par Jean Heutte Comme il n’existe pas de déterminisme pédagogique des technologies numériques, la maîtrise réfléchie de leur usage, selon les attendus du C2i n°2 « enseignant », ne peut se concevoir sans des dispositifs d’accompagnement et de formation de l’ensemble des acteurs (1) s’appuyant sur des compétences et des connaissances éprouvées, mêlant astucieusement des exemples de pratiques pédagogiques éclairées par les avancées de la recherche scientifique concernant l’apport du numérique dans les actes d’enseignement/apprentissage. L’idée que l’apprentissage serait facilité par le numérique est souvent admise comme une évidence. Pourtant, même au niveau international, il existe très peu d'études scientifiques rigoureuses concernant l'impact du numérique sur les apprentissages scolaires. Les principaux résultats remarquables de l’étude

Construire une situation problème - PÉDAGOGIE CONNECTÉE Définir la situation problème - poser les enjeux de territoire - la place de la vitesse dans l'organisation et la sélection des métropole Phase 1: travail à distance/ présentation du projet Eurocarex.Objectif : construire des notionsCompétences: prélever des informations - identifier des points de forceOutil numérique mobilisé : vidéo interactiveDémarche: évaluation diagnostique Le diagnostic pour identifier les forces et les besoins des élèves L'évaluation diagnostique pour approfondir les besoins Répondre à la diversité des besoins éducatifs Le diagnostic pour anticiper sur les besoins pédagogiques L'évaluation diagnostique comme variable d'ajustement de la stratégie pédagogiqueApprofondir Diversifier et complexifier les tâches Télécharger le fichier Télécharger le fichier Propulsé par

Laboratoire d'innovation pédagogique - Université de Fribourg Le contexte épidémique actuel aura eu, parmi ses nombreux effets collatéraux, celui de mettre au centre des réflexions la question de l’enseignement à distance ou e-learning. Cet enseignement à distance n’est pas vraiment nouveau. On connaît “the school of the air” qui dès les années 30, en Australie, permettait à des enfants vivant dans des fermes isolées, de suivre une scolarité par l’intermédiaire de la radio. En France, la télévision scolaire a pris son essor en 1962, lorsque Henri Dieuzeide prend la direction de la Radio Télévision Scolaire (RTS). Avec le développement du numérique, le e-learning permet de mettre en place des modalités nouvelles d’interaction au service de l’apprentissage. Les Massive Online Open Courses (MOOCs) sont une forme de e-learning qui rencontrent un grand succès au début des années 2010.

Et si l’innovation se trouvait dans la remise en cause de la posture magistrale ? Une fois de plus, j’étais l’heureux invité, parmi d’autres, du colloque organisé chaque année par le conseil départemental des Pyrénées-Atlantique. En cette fin janvier 2018, c’était en Pays basque, à Bayonne, dans le cadre, l’après-midi pour les ateliers, du magnifique collège Marracq, voir ci-dessus. La dixième édition donc du colloque Eidos64, avec un thème original « Innover en classe : la résistance est-elle (f)utile ? » et une volonté « promouvoir l’engagement des enseignants vers une démarche de recherche, une ouverture sur les apports de la science et des technologies couplée à une attitude réflexive sur le travail mené en classe et les besoins des élèves, qui les amènent à chercher, seuls ou en équipe, de nouvelles façons d’enseigner ». D’innovation, on en a beaucoup parlé le matin. Beaucoup.

Le numérique au service de l'École de la confiance Placer les données scolaires au cœur de la stratégie numérique du ministère L'Éducation nationale produit aujourd'hui un très grand nombre de données liées à la vie scolaire, aux évaluations et aux résultats des élèves, aux travaux et aux devoirs qu'ils réalisent. Une grande variété de données numériques personnelles sont ainsi collectées, stockées et font l'objet de traitements par une multitude d'acteurs (écoles et établissements scolaires, services académiques, collectivités territoriales, partenaires privés fournissant des ressources pédagogiques et services numériques). Le ministère de l'Éducation nationale doit impérativement s'assurer que les flux, les traitements et l'hébergement de ces données scolaires respectent strictement la vie privée des élèves et de leur famille, des professeurs et des personnels administratifs.

Maps in Seconds. Créez une carte avec vos données en quelques secondes – Les Outils Tice Maps in Seconds est un outil en ligne qui permet de créer en quelques secondes une carte géographique avec des données issues d’un tableur. Il n’a jamais été aussi facile de réaliser des infographies et des cartes. Les outils en ligne sont très nombreux. Vous en trouverez un petit échantillon ici avec quelques outils que j’ai eu l’occasion de présenter sur Outils TICE. Maps in seconds fait partie de cette catégorie d’outils qui tente de simplifier au maximum l’exercice de mise en forme visuelle des données. Avec Maps in Seconds on peut même dire qu’il est difficile de faire plus simple.

Présentation des ADELs Avantages et inconvénients des ADELs Les webinaires ont plusieurs avantages : Néanmoins, les webinaires ont également des limites et des inconvénients : GENERATION ALPHA: une génération née dans le numérique – Culture Crunch La « génération alpha », baptisée ainsi par le sociologue et démographe australien Mark McCrindle, englobe les personnes nées après 2012. Bien qu’encore très jeune, cette nouvelle génération aux comportements et aux caractéristiques inédits concentre déjà toutes les attentions des marques qui vont être forcées de repenser entièrement leur offre et leur stratégie de communication. Nés selon la formule de Mark McCrindle « DANS et non avec le numérique », leur manière de jouer, de s’instruire, et d’interagir avec le monde extérieur s’annonce inédite. Rappelons que plus de trois quarts des enfants américains de 2 ans ont déjà testé des jeux vidéos ou des applications sur un smartphone. Plus d’un tiers des 3 à 4 ans et la moitié des 5-7 ans vont sur YouTube.

Conférence Michel Serres : l'innovation et le numérique Michel Serres, de l'Académie française, a prononcé le 29 janvier 2013 la conférence inaugurale du Programme Paris Nouveaux Mondes, l'Initiative d'excellence du Pôle de recherche et d'enseignement supérieur "hautes études, Sorbonne, arts et métiers"(Pres héSam). Cette conférence, sur le thème "l'innovation et le numérique", marque le lancement officiel du Programme. La révolution numérique en cours aura selon Michel Serres des effets au moins aussi considérables qu'en leur temps l'invention de l'écriture puis celle de l'imprimerie. Les notions de temps et d'espace en sont totalement transformées.

Pédagogie et formation en histoire à l’ère numérique, quelques réflexions #dhiha8 J’ai assisté la semaine dernière à un atelier-conférence organisé à l’Institut Historique allemand par Frédéric Clavert, Mareike König et Franziska Heimburger. L’idée était de réunir des collègues de différents pays européens pour réfléchir collectivement à la meilleure façon de former des étudiant(e)s en histoire à l’ère numérique, d’imaginer le “parcours idéal” qui conduirait nos étudiant(e)s à être à l’aise avec les questions nouvelles qui se posent aux historien(ne)s depuis l’entrée dans ce nouvel environnement numérique quotidien. Le format proposé était très agréable : nous avons alterné des retours d’expérience traditionnels et des ateliers auxquels chacun(e) était libre d’assister selon ses préoccupations. Questions pédagogiques : qu’importe le nom, pourvu qu’on ait le sens Plusieurs textes se sont interrogés sur la place des “humanités numériques” dans la formation en histoire. “Ils en ont parlé” ?

Les classes inversées ... paysage ouvert et visite guidée Une analyse des pratiques des enseignants autour du concept de la ou des classe(s) inversée(s) permet de mettre en évidence deux grands types (en terme d’analyse des composantes) ou encore deux dimensions permettant de structurer un vaste paysage au départ des informations recoltées auprès des praticiens interrogés. Notre prochain billet sera consacré à ces recherches empiriques. On peut d’emblée tracer un continuum entre des pratiques plutôt « centrées sur l’enseignant » (même virtualisées par le truchement de vidéos) et d’autres davantage « centrées sur l’apprenant », ce dernier considéré alors comme acteur et auteur de ses apprentissages.

Related: