background preloader

9 manières de réduire la charge cognitive de vos participants durant vos formations et présentations

9 manières de réduire la charge cognitive de vos participants durant vos formations et présentations
Comme je vous le disais dans l’article de lundi, la surcharge cognitive est un phénomène crucial qui peut menacer la digestion mentale de vos participants. Lorsque leur mémoire de travail est trop sollicitée – notamment en raison d’un contenu trop important ou trop complexe – le cerveau de vos participants peut rapidement devenir saturé en informations. Outre un tube d’aspirine, je vous invite à découvrir ci-dessous 9 manières de réduire la charge cognitive au moment de délivrer votre contenu, que ce soit dans le cadre de formations, conférences et présentations : Découvrez 9 manières de réduire la charge cognitive de vos participants lors de vos prochaines formations et présentations en public. 1. Équilibrez les canaux verbaux et visuels 2. Respectez la règle suivante : 1 idée / concept = 1 diapositive. 3. Si vous en avez la possibilité, prévoyez de rendre votre contenu disponible avant le jour de votre intervention (en tout ou en partie). 4. 5. 6. 7. 8. 9. Source :

http://www.formavox.com/comment-reduire-charge-cognitive-formation-presentation

Related:  pedagogieFORMATIONConception pédagogiqueApprendre : Stratégies et processus / Transmettre

10 principes pédagogiques à prendre en compte pour concevoir des environnements d’apprentissage multimédia Supposons que vous vous retrouviez dans l’un de ces 4 cas de figures, et que vous souhaitiez soit : Concevoir une formation en ligne pour apprendre à vos collaborateurs comment utiliser un nouveau logiciel informatique,Rédiger et mettre en page des syllabi et fiches pédagogiques en sciences biomédicales pour vos étudiants,Développer un Serious Game pour promouvoir les principes d’une alimentation saine auprès d’un public adolescent,Réaliser une présentation PowerPoint sur la thématique des sciences de l’éducation dans le cadre de votre participation à une prochaine conférence. Quel est, à votre avis, le dénominateur commun des 4 propositions ci-dessus ?

Compétences relationnelles (2): l’écoute active Sylvaine Pascual – 18 novembre 2009 – Publié dans: Entretenir des relations saines / Mieux communiquer Une solution, c’est l’écoute active. Développée par le psychologue Carl Rogers, elle est à l’origine une technique spécifique de la relation d’aide. Je vous en livre une version ultra simplfiée destinée seulement à offrir un espace d’expression propice à la compréhension mutuelle. L’écoute active: une technique pour plusieurs situations relationnelles L’écoute active est utile bien au delà de l’exemple cité ci-dessus: elle peut aider à écouter sans juger, mais aussi à dénouer des conflits latents, à crever un abcès en douceur, à mieux comprendre un comportement qui nous paraît aberrant…Utilsée dans des situations à priori conflictuelles, elle ne signifie pas accepter le point de vue de l’autre, elle signifie comprendre ce qui le motive, ce qui peut contribuer à la résolution. 1- Evitez d’interrompre votre interlocuteur, de prendre la parole tant qu’il n’a pas fini d’exprimer sa pensée.

Le sentiment de confiance accompagne l’apprentissage 30 juillet 2015 © Fotolia L’apprentissage est souvent accompagné du sentiment de "savoir" : il révèle la confiance que l’individu a en sa nouvelle connaissance. Des chercheurs* ont analysé et quantifié ce sentiment de confiance au cours de tâches d’apprentissage. Pourquoi vous devriez utiliser des jeux en formation et comment les intégrer de manière simple et efficace «Tous les jeux, y compris ceux qui paraissent les plus simples, recèlent d’antiques sagesses.»– Bernard Werber, «La Révolution des Fourmis» Si vous travaillez dans le secteur RH ou de la formation en entreprise, il y a 9 chances sur 10 que vous ayez déjà entendu la réflexion suivante : «Jouer en formation ça ne sert à rien, nos collaborateurs sont là pour apprendre, pas pour s’amuser !» Et vous, que diriez-vous si je vous disais que les meilleures formations sont celles qui font appel aux jeux ? Il s’agit d’une erreur communément partagée de penser que les jeux ne servent à rien en formation. J’observe au moins 3 bonnes raisons d’intégrer une approche ludique dans ses dispositifs pédagogiques : Engagement et motivation, universalité culturelle, apprentissage social : découvrez 3 bonnes raisons d'utiliser les jeux comme outils pédagogiques.

Le marketing de l'éducation : nouvelle donne. La relation entre le marketing et l’école est un terrain périlleux qu'on tend à explorer avec prudence. Du côté de l'école il y a évidemment la peur de marchandisation d'un bien commun comme l'éducation. Du côté du marketing (des services publics) on s'aventure rarement dans le monde éducatif et on préfère puiser les exemples dans d'autres secteurs, comme les transports, la poste, la santé. Mais finalement, de quoi parle-t-on exactement ? L’alphabet du marketing

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l'apprentissage en formation Quels sont, à votre avis, les avantages et inconvénients des pédagogies actives, ludiques et participatives ? Si les entreprises semblent conscientes de la nécessité d’amorcer un virage pédagogique dans leurs formations, elles sont parfois réticentes à l’idée de passer à l’action : est-ce vraiment utile et pertinent ? De mon point de vue, la réponse est indéniablement : OUI ! Et les recherches scientifiques menées ces dernières années vont clairement dans ce sens. Suite à la présentation que j’ai eu l’occasion de réaliser au forum, je vous invite donc à découvrir ci-dessous 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux former et apprendre : Découvrez 5 principes essentiels issus des recherches en neurosciences pour mieux favoriser l’apprentissage dans vos formations.

Psychologie cognitive pour l'enseignant/Le mythe des styles d'apprentissage — Wikilivres Un livre de Wikilivres. Certains proclament que les élèves ont des points forts et des points faibles. Cette hypothèse les pousse à adapter l'enseignement aux différentes manières d'apprendre, histoire de donner un enseignement plus personnalisé, individualisé. L'enseignement est alors plus varié, plus diversifié, chaque élève ayant accès à un grand nombre d'approches différentes. Cette spécialisation de l'enseignement aux différentes manières d'apprendre est ce qu'on appelle la différentiation pédagogique.

Les parents et les intelligences multiples L'auteur Sébastien Bohler est rédacteur en chef adjoint du magazine Cerveau&Psycho Du même auteur La formation en chiffres #25 : 79% 79% des entreprises envisagent de recourir aux organismes de formation (OF) en 2015 contre 89% l’année dernière. Ce chiffre est issu de l’étude « Conjoncture 2014-2015 » menée par Opcalia du 10 octobre au 5 décembre 2014. Cette enquête a recueilli 4125 réponses de responsables d’entreprises adhérentes ou non au réseau Opcalia (chefs d’entreprises, responsables RH, RF…). Une fonction formation plus stratégique Selon cette étude Opcalia, 79% des entreprises solliciteront les organismes de formation cette année (versus 89% en 2014) et 80% d’entre-elles prévoient d’engager des budgets formation contre 88% l’an passé. L’une des raisons de cette « double » baisse peut s’expliquer par la suppression de la contribution fiscale de 0,9%.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Comment retenir ? Comment mémoriser son cours en vue des examens ? Comment retenir des listes de chiffres ou de noms ? Au-delà des techniques mnémotechniques – que j’aborderai dans d’autres billets – il y a quelques principes à pratiquer d’urgence pour favoriser une bonne mémoire.

Pédagogie Montessori. Penser différemment, ça s’apprend Au hit-parade des champions de l’innovation, les ex-élèves de Montessori cartonnent. Illusion d’optique? Effet de mode? Autonomie et apprentissage De toutes parts s'impose aujourd'hui la nécessité de repenser le système éducatif à partir de nouvelles données. La société post-fordiste, les rendez-vous avec l'emploi modifient les attentes des apprenants tandis que l'entrée dans une société de la communication peut constituer une chance historique de changement. A condition d'avoir un gouvernail : celui d'une théorie de l'autonomie.

Related: