background preloader

OGM

Facebook Twitter

CE, 15 avril 2016, Association générale des producteurs de maïs (AGPM) Le Conseil d’Etat annule l’interdiction du maïs génétiquement modifié MON810 de Monsanto. Le Conseil d’Etat a annulé un arrêté de 2014 qui interdisait la commercialisation, l’utilisation et la culture de l’OGM.

... puisqu'on vous dit que c'est "la France qui va mieux"... – sansogm

Mais un nouveau cadre européen permet de maintenir la mesure.

Le Conseil d’Etat annule l’interdiction du maïs génétiquement modifié MON810 de Monsanto

C’est une victoire pour les semenciers, mais une victoire symbolique. Le Conseil d’Etat a annulé, vendredi 15 avril, un arrêté de mars 2014 qui interdisait la commercialisation, l’utilisation et la culture du maïs MON810 du groupe Monsanto en France. Un jugement pour la forme, puisque, en vertu d’une loi française de juin 2014 et de la nouvelle législation européenne sur les OGM, les maïs génétiquement modifiés ne peuvent plus être cultivés en France. La Commission européenne avait autorisé, le 22 avril 1998, la mise sur le marché du MON810, le maïs vedette de Monsanto, modifié de manière à lui donner une plus grande résistance aux insectes ravageurs.

. « Risques aujourd’hui indéniables » De fait, depuis la loi du 2 juin 2014, les cultures de maïs transgéniques sont interdites sur tout le territoire national. Après les OGM voilà les NBT. Du saumon transgénique bientôt dans les assiettes américaines. Les autorités sanitaires outre-Atlantique ont donné leur feu vert à la mise sur le marché de ce saumon génétiquement modifié.

Du saumon transgénique bientôt dans les assiettes américaines

C'est la première fois que la consommation d'un tel animal est autorisée. Ses détracteurs le surnomment «Frankenfish» ou «saumonstre». Le saumon transgénique AquAdvantage, tout droit sorti des laboratoires de la société de biotechnologies AquaBounty Technologies dans le Massachusetts, pourrait bientôt s'installer dans les assiettes. Du moins aux États-Unis. La Commission européenne autorise l’import de 19 OGM. La Commission européenne autorise l’utilisation de 19 nouveaux organismes génétiquement modifiés (OGM) – dont 10 créés par Monsanto.

La Commission européenne autorise l’import de 19 OGM

Elle a adopté ce 24 avril un texte qui élargit encore la liste des produits qui pourront être utilisés dans l’alimentation humaine ou animale. Une décision qui fait débat au sein de l’Union européenne. Avec ces nouvelles autorisations, la Commission européenne augmente à 58 le nombre d’OGM qui peuvent être utilisés dans les frontières de l’UE. Pourtant, 19 Etats membres – dont la France – sont opposés à la culture et à l’utilisation de ces produits. En guise de compensation, la Commission Juncker a donc fait un pas dans leur direction, en facilitant la possibilité de refuser les OGM. José Bové, de son côté, évoque une mesure politique : « Jean-Claude Juncker se moque des consommateurs européens qui depuis le début sont opposés aux plantes transgéniques.

OGM et tumeurs : l’étude choc effacée de la littérature scientifique. L'EFSA publie tout sur le maïs transgénique. Corine Lepage et Gilles Eric Séralini Lors de l'affaire Séralini, l'un des arguments avancé par ce dernier était que les données des industriels utilisées par les agences restaient secrètes.

L'EFSA publie tout sur le maïs transgénique

Or, s'agissant de santé publique, il est évident qu'un tel secret n'est pas acceptable. L'Agence européenne (EFSA) avait plaidé que ces données étaient tout de même accessibles aux spécialistes, sur demande. Mais le point était contesté. Les animaux d'élevage français gavés de soja OGM importé. Stratobus: la nouvelle sentinelle des airs Un dirigeable ultraperfectionné fonctionnant à l'énergie solaire et stationné dans la stratosphère pour mieux scruter la Terre.

Les animaux d'élevage français gavés de soja OGM importé

Un projet révolutionnaire? Article premium Pour redécouvrir Marx. Où sont les OGM dans l'alimentation humaine  ? • Trouve-t-on des OGM dans notre alimentation ?

Où sont les OGM dans l'alimentation humaine  ?

«Le seul OGM autorisé à la consommation humaine en tant que tel est le maïs doux», rappellent les ministères de l'Agriculture et de l'Environnement. On peut en revanche trouver des OGM dans l'alimentation en France sous forme d'ingrédients ou d'additifs issus de maïs, de colza, de soja ou encore de betterave.

Ce peut-être la farine de maïs dans le pain ou les céréales de petit déjeuner, mais aussi les dérivés de l'amidon de maïs que l'on retrouve dans des barres de céréales, des potages, des biscuits apéritifs… ou encore des protéines de soja dans les plats cuisinés. Les OGM peuvent se retrouver également dans des huiles de soja ou de colza… Le caractère génétiquement modifié doit apparaître sur l'étiquette des produits, à moins qu'il s'agisse d'une présence fortuite ; la teneur en OGM doit alors être inférieure à 0,9 %. Séralini: «Qu'on décortique les études de Monsanto comme les miennes»

Le Parisien | «Là on comprendra que les études qu'ils ont faites sont carrément insuffisantes avec une puissance statistique qui, je vous le promets, sera encore inférieure à la nôtre.

Séralini: «Qu'on décortique les études de Monsanto comme les miennes»

Il ne faut pas prendre la santé des enfants en otage», a-t-il déclaré. «Les études de Monsanto qui ont permis des mises sur le marché sont gardées secrètes tandis que les nôtres, on les décortique jusqu'à la mœlle. Moi, mes tests, pour l'instant, n'ont servi ni à l'autorisation ni à l'interdiction des produits, rappelle l'universitaire. Des OGM dans l'alimentation de 80% des élevages français. "Oui, les OGM sont des poisons !" : l'étude qui change tout.

Bruxelles analyse l'étude sur les OGM et en tirera les conséquences. La Commission européenne a annoncé, mercredi 19 septembre, avoir demandé à l'agence chargée de la sécurité des aliments en Europe d'examiner les résultats d'une étude démontrant la toxicité des OGM pour la santé et a promis d'en "tirer les conséquences".

Bruxelles analyse l'étude sur les OGM et en tirera les conséquences

"Nous n'avons pas lu l'étude, mais nous allons le faire et nous avons demandé à l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) de se saisir du dossier", a déclaré Frédéric Vincent, porte-parole du commissaire européen à la Santé, John Dalli, chargé du dossier des autorisations de mise en culture et de commercialisation des OGM. "Si des faits scientifiques nouveaux sont démontrés, nous en tireront les conséquences", a-t-il assuré. Le génome du bananier épluché. Cet exploit s'achève plus de dix ans après qu'un consortium international de chercheurs s'est constitué, basé à Montpellier, pour initier ce projet de recherche, qui pendant de longues années ne trouvait aucun soutien financier des agences publiques.

Le génome du bananier épluché

Pourtant il y a urgence: deux champignons mortels pour les bananiers se propagent dans les plantations du monde et menacent la survie même des variétés de bananes commercialisées. Finalement, en 2009, l'Agence nationale de recherche (ANR) a accordé les moyens nécessaires aux chercheurs du Cirad (Montpellier) et du Génoscope-CEA (Ile-de-France) pour mener à bien le déchiffrage du génome du fruit préféré de la planète. Le retrait de BASF des OGM en Europe ravit les écologistes. Le numéro un mondial de la chimie, BASF, a décidé de renoncer au développement de la culture d'Amflora, sa pomme de terre renforcée en amidon destinée à l'industrie, autorisée en Europe en 2010.

Le retrait de BASF des OGM en Europe ravit les écologistes

"Les biotechnologies vertes ne sont pas suffisamment acceptées dans de nombreuses régions en Europe par la majorité des consommateurs, des agriculteurs et des responsables politiques", a expliqué un membre du directoire du groupe, cité dans un communiqué. Ce lundi, le porte-parole du commissaire chargé de la santé et des consommateurs a affirmé : "c'est un choix d'entreprise et nous prenons note".

Pour Greenpeace, c'est une "victoire pour les consommateurs" et un "pas en avant pour le développement de biotechnologies sûres". Quand la diplomatie américaine était au service de Monsanto. Le Conseil d'Etat annule la suspension de culture de l'OGM MON 810. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le. Le maïs transgénique Monsanto 810 reste interdit en France.