background preloader

Des cantines scolaires avec des repas 100% bio et locaux, c'est possible

Des cantines scolaires avec des repas 100% bio et locaux, c'est possible
Une ville ouvrière révolutionne la restauration scolaire. Saint-Etienne, 170 000 habitants, est en passe d’assurer une alimentation 100 % issue de l’agriculture biologique pour les cantines des écoles maternelles et primaires. Soit près de 3 000 repas servis quotidiennement. « Un objectif valable à compter du 1er janvier 2014 », souligne Fabrice Poinas, chef de service de la restauration scolaire de la ville. Avec une petite nuance : ces « 100 %» s’appliquent si les produits sont disponibles sur le marché. Difficile en effet de trouver du poisson d’élevage ou des galettes des Rois labellisés Agriculture biologique. L’ambition pour Saint-Étienne est double puisqu’il s’agit de menus bio... et locaux ! « En 2013, 80 % de nos repas étaient bio et composés à 41 % de produits locaux », se réjouit Fabrice Poinas. La progression à l’échelle nationale demeure néanmoins très lente. Des plateformes collectives pour répondre à la demande des collectivités Innover pour ne pas augmenter le budget

http://www.bastamag.net/Des-cantines-scolaires-100

Related:  Agriculture/Alimentation/Pesticides/OGMEcologieCantines bio et local

Un nouveau regard sur la biodiversité Décryptage d’une toute nouvelle science, la biogéographie fonctionnelle, qui aide déjà à mieux comprendre les conséquences du changement climatique. Quel point commun y a-t-il entre une chauve-souris, un renard et un ver luisant ? Ce sont des animaux nocturnes. Ces caractéristiques communes entre êtres vivants, les chercheurs les appellent aussi traits fonctionnels, ou plus simplement fonctions. Il y en a, bien sûr, une multitude, et une nouvelle discipline, la biogéographie fonctionnelle s’est donné la tâche d’étudier leur répartition géographique.

Initiatives pour manger bio et local à la cantine Découvrez en détails cinq initiatives exemplaires d’introduction de produits bio et locaux dans la restauration scolaire : Ils ne mangent plus que du bio à la cantine! A l’image de Lons-le-Saunier, dans le Jura, cette fois à plus grande échelle, la commune de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, a relevé le défi du bio. L'agriculture bio couvre plus de 37 millions d'hectares dans le monde Les surfaces en agriculture et élevage biologiques augmentent en France de plus de 10 % tous les ans, et de 5 % dans le monde. Plus de 37 millions d’hectares sont cultivés de façon biologique (certifiée ou non) dans le monde en 2011. Ce chiffre officiel est sous-estimé car certains pays, comme la Chine, ne disposent pas de statistiques. Il faut compter de surcroit la cueillette sauvage et l’apiculture, évalués à 43 millions d’hectares, soit un total de plus de 80 millions d’hectares.

Bio et local dans les cantines, la loi votée à l'unanimité C'est une victoire pour la filière biologique et pour la santé de tous. Suite à son passage hier devant l'Assemblée nationale, la loi introduisant le bio et le local dans les cantines scolaires a été adoptée à l'unanimité en première lecture. En cinq jours seulement, vous avez été 110.000 à signer la pétition pour l'introduction d’aliments biologiques, locaux et de saison dans la restauration collective publique. L'agriculture biologique devient le modèle à suivre Le projet de loi d'avenir pour l'agriculture française vient d'être adopté par le Parlement. Il privilégie le développement de l'agro-écologie et prévoit de profondes modifications qui vont dans le sens d'une agriculture plus biologique, respectueuse de la santé et de l'environnement. C'est parti pour l'agro-écologie. Le projet de loi d'avenir pour l'agriculture française porté par Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture, et bien plus préoccupé par l'écologie que beaucoup de militants politiques " verts ", a été adopté ce mardi 14 janvier 2014 par les Députés. L'objectif de ce projet de loi est d'associer la performance économique et la performance environnementale. Et si beaucoup doutent qu'il puisse être atteint, Stéphane Le Foll est convaincu que ces deux performances ne sont pas antinomiques et que de plus la transition agro-écologique est la seule voie d'avenir pour une agriculture responsable.

Pesticides : ces pommes qui laissent un goût amer Dans plusieurs pays européens, Greenpeace publie aujourd’hui un rapport intitulé « Pommes empoisonnées – Mettre fin à la contamination des vergers par les pesticides grâce à l’agriculture écologique ». L’Europe est l’un des premiers bassins de production et consommation de pommes au monde, et la pomme est le fruit le plus apprécié dans les 27 pays membres de l’Union européenne. Des tests ont été effectués sur 85 échantillons prélevés dans des vergers en agriculture conventionnelle de 12 pays en Europe. Ils prouvent une nouvelle fois que le cocktail de pesticides qui est utilisé pour la production des pommes contamine très largement les eaux et les sols. Dans ces 85 échantillons, des traces de 53 pesticides différents ont été détectés, dont sept non autorisés au niveau de l’Union européenne, sauf sur dérogation de l’Etat membre. 78% des échantillons prélevés par Greenpeace dans les des vergers et 72% des échantillons prélevés dans les eaux contiennent des résidus de pesticide.

Un homme construit une maison de conte de fée à sa famille, pour seulement 3 680 € Son intérêt pour l’autosuffisance et la prise de conscience écologique l’a mené à creuser et à construire sa propre maison, l’une des plus belles, des plus chaudes, l’un des logements les plus accueillants que vous pourriez imaginer. Et elle ne lui a coûté que 3000£ soit environ 3680€ ! Pouvez-vous imaginer une entrée plus accueillante que celle-ci ? Simon donne deux raisons pour lesquelles il a construit cette maison.

Convertir une cantine à l’alimentation biologique Selon un rapport de l’Union européenne, la présence de pesticides a été décelée dans 49,5 % des fruits, légumes et céréales produits dans l’UE en 2006, le plus haut niveau de contamination jamais enregistré ! Face à cela, de nombreux pays ont développé le repas bio en collectivité. Qu'est-ce qu'une cantine biologique ? Renversant : ce manuel français du XIXe siècle va nourrir le monde de demain Des melons mûrs à Paris dès le mois d’avril, des tonnes de légumes sur une surface pas plus grande qu’un terrain de foot, jusqu’à huit récoltes en une seule année… Ces performances agricoles incroyables ne sont le fruit ni d’engrais chimiques, ni de modifications génétiques, ni même de connaissances scientifiques de pointe. Et pour cause, ces prouesses datent du XIXe siècle et sont l’œuvre des quelques centaines de jardiniers-maraîchers parisiens qui assuraient alors l’autosuffisance de la capitale en légumes. Longtemps oubliés, ces savoir-faire sont aujourd’hui accessibles à tous à travers un manuel, publié en 1844 et récemment numérisé (merci au site Paysansansfrontieres.com de l’avoir partagé ici).

Crime environnemental : sur la piste de l'huile de palme Quel est le point commun entre un résident de Port-la-Nouvelle, petite ville méditerranéenne à proximité de Narbonne (Aude), et un villageois du comté de Grand Cape Mount, au Liberia ? Réponse : une matière première très controversée, l’huile de palme, et une multinationale malaisienne, Sime Darby. D’un côté, des habitants de Port-la-Nouvelle voient d’un mauvais œil la création d’« une usine clés en main de fabrication d’huile de palme » par Sime Darby, en partie financée par le conseil régional du Languedoc-Roussillon. À 6 000 km de là, les paysans libériens s’inquiètent d’une immense opération d’accaparement des terres orchestrée par le conglomérat malaisien, en vue d’exploiter l’huile de palme et de l’exporter vers l’Europe, jusqu’à Port-la-Nouvelle en l’occurrence. Un accaparement de terres qui pourrait déboucher sur des déplacements forcés de population et mettre en danger leur agriculture de subsistance. Du Languedoc-Roussillon au Liberia

Bio à la cantine: si l'exemple de Grenoble notamment pouvait inspirer une loi - France 3 Alpes "On entend souvent que les grandes communes ont du mal à passer au bio. Mais les cantines de Grenoble ou de Bordeaux le sont déjà à 30%, celles des départements de la Drôme ou des Pyrénées-Atlantiques à 20%", cite Gilles Pérole, de l'association Un Plus Bio qui, depuis 2002, oeuvre pour l'évolution de la restauration collective. Exemple de menu scolaire à Grenoble Nationalement pourtant, il y a une marge de progrès: encore moins de 3% du contenu des assiettes en réfectoire est issu de l'agriculture biologique.

La permaculture permet de cultiver le désert! A voir absolument! Terre – Agriculture: Je voudrais vous présenter une vidéo en français qui parle d’un projet qui a été jugé complètement fou mais qui a abouti. Ce projet s’appelle : Greening the desert – Verdir le désert. En effet, c’est grâce à Monsieur Geoff Lawton et à d’autres personnes qui ont cru en la permaculture…. que fleurissent – dans des zones désertiques du monde entier – des oasis de verdure. Oui, des écrans de verdure où l’on cultive des figues, des dates et des légumes.

Les villes de France en chemin vers le zéro phyto - Versailles, reportage A première vue, aucune différence : les abords de la gare de Versailles n’ont rien d’exceptionnel. Pourtant, la ville de Louis XIV figure parmi les pionnières du Zéro-phyto. Le paradis des abeilles ressemble donc à cela ? Après quelques instants d’observation, les intrus se révèlent. Le long des trottoirs, de la mousse, des herbes folles et des pousses de pissenlit se faufilent à travers le béton.

Related: