background preloader

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions + dossier

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions + dossier
Communiqué de l'association Kokopelli Les verdicts sont tombés : l’association Kokopelli est lourdement condamnée : 12.000€ pour le grainetier Baumaux 23.000€ pour l’état et la fédération des industriels de la semence (FNPSPF). Il faut être réaliste : les semences que défend l’association Kokopelli, étant maintenues dans l’illégalité par une volonté politique, nous ne pouvions pas gagner ces procès. Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun. Dans le cas du procès de la SAS Baumaux pour concurrence déloyale, M. L’état français recevra 17.500€ au motif que KOKOPELLI vend des semences illégales, 5.000€ seront consacrés aux frais et à l’information du bon peuple sur les pratiques dangereuses de l’association KOKOPELLI. Mais peut-être faut-il lancer un appel : aux semences, citoyens ! Related:  OGM et pesticides

L'étude russe qui prouve que les OGM stériliseront l'humanité au bout de 3 Générations On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenir! En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée. Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. A la fin de cette première phase, l'ensemble des quatre groupes a eu en tout 140 petits. Notre Terre

Une pomme par jour peut vous tuer ! juil102012 « Une pomme par jour vous éloigne du médecin pour toujours » Qui ne connait pas ce célèbre adage ? Même si vous prenez une pomme par jour, mais qu’à côtévous mangez tous les jours au fast-food, vous regardez pendant 4 heures la télévision et que la seule activité sportive dont vous faites preuve est le « clic » de votre souris d’ordinateur …Alors là, vous risquez fort bien de voir votre médecin assez régulièrement ! La réalité biologique derrière le dicton Manger une pomme par jour n’est pas dénué de sens. De nos jours, avoir une alimentation équilibrée est un passage obligatoire pour être en bonne santé. Des fruits frais bons pour la santé ? Les fruits sont des aliments-clés pour une alimentation équilibrée. Tous ces pesticides qui arrosent nos fruits (2) (et légumes) se déposent sur les peaux, mais pénètrent également dans le fruit: on parle de pesticides systémiques. « Une pomme par jour vous rapproche du cimetière pour toujours ! Les fruits et les légumes les plus contaminés

L'utilité des OGM remise en question Le journaliste scientifique français Frédéric Denhez était l'invité du colloque Agriculture et OGM qui a réuni ces deux derniers jours à Drummondville des groupes qui ne s'assoient pas souvent à la même table, l'Ordre des agronomes, l'Union des producteurs agricoles (UPA), Équiterre et Vigilance OGM. Une rencontre qui a permis d'établir des consensus autour notamment de l'importance primordiale de protéger les agricultures conventionnelle et biologique à mesure que progressent les biotechnologies dans les champs. Ces nouvelles technologies n'ont pas tenu leurs promesses. Alors qu'elles devaient révolutionner l'agronomie et aider les pays en développement, elles confortent plutôt une classe déjà bien installée de cultivateurs. Ironiquement, ceux-ci perdent en même temps le contrôle de leur travail au bénéfice des monopoles des semences, déplore Denhez, auteur de «OGM, le vrai du faux». Source

Pesticides. Fruits et légumes les plus et moins pollués Rédigé par Consoglobe, le 16 sept 2015, à 16 h 32 min Manger des fruits et légumes non pollués par des pesticides devient difficile. On les appelle « les 12 salopards », en référence aux Douze Salopards, ce film évoquant un commando anti-nazis. Chaque année, un think-tank des Etats-Unis répertorie les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides. Voici donc le pense-bête de l’année 2015. Qu’il s’agisse de l’Inserm, de l’EWG, ou de l’association Pesticide Action Network PanEurope – fondée sur les données de l’Autorité européenne de sécurité sanitaire -, les études vont toutes dans le même sens : on trouve des pesticides partout ! article mis à jour en septembre 2015 Des pesticides dans nos assiettes De nombreux polluants se retrouvent dans notre alimentation : outre les pesticides dont il est ici question, le PCB, le chlordecone, le mercure, l’aluminium, les mycotoxines, de l’acrylamide, du cadmium, bref… peuvent se trouver dans certains aliments. Des études concordantes

828 scientifiques renommés demandent la fin des expérimentations d’OGM de Monsanto ! 828 scientifiques renommés demandent la fin des expérimentations d’OGM de Monsanto ! Avez-vous entendu parler des 828 scientifiques éminents qui se sont réunis et ont exigé l’arrêt de la production de cultures et de produits génétiquement modifiés ? Les scientifiques qui ont appelé les puissances mondiales à réévaluer l’avenir de l’agriculture et de rechercher la durabilité plutôt que les profits des entreprises ? Ne soyez pas surpris si vous n’en avez pas entendu parlé dans les médias traditionnels ! Plus de huit cents scientifiques font celle demande. Cela fait une décennie qu’ils mettent à jour cette pétition au fil des ans, en ajoutant de nouvelles signatures. Toujours est-il que toutes les puissances mondiales ont toujours ignoré leurs appels. L’Institut de la Science dans la société est un groupe à but non lucratif de scientifiques du monde entier, qui se consacre à mettre un terme à ce qu’ils appellent l’expérience de « dangereux OGM ». Les scientifiques s’expriment et s’opposent :

Un bio industriel à éviter Plusieurs labels garantissent un bio solidaire, à l’opposé du bio industriel. Saurez-vous les reconnaître ? © Natura Sciences Près de la moitié des produits bio sont à présent vendus en grandes surfaces. Des exploitations qui grandissent En France, les exploitations dépassant10 hectaresde serres ou100 hectaresde cultures en plein champ sont rares. Même issus de l’agriculture biologique, les fruits et légumes provenant d’Italie, Allemagne, Argentine ou bien encore d’Israël sont à l’origine de rejets de CO2 dans l’atmosphère lors de leur transport, car les produits ont besoin d’être réfrigérés. Selon l’ADEME, un fruit hors-saison bio importé par avion entraînerait la consommation de 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en pleine saison. Des produits plus chers ? Les produits bio sont plus chers à l’achat pour plusieurs raisons. Peut-on contrer les dérives du bio industriel ? Auteur : Matthieu Combe > Vous souhaitez plus de conseils de consommation?

Bruxelles renonce à la traçabilité alimentaire pour ne pas fâcher les USA Les vassaux européens s’inclinent encore une fois. C’est l’amorce du raz de marée de malbouffe qui va déferler dans nos assiettes. La Commission européenne en est à craindre le pampam cucul américain, c’est dire l’état dans lequel elle a mis l’Europe… La Commission européenne a proposé en effet mercredi d’interdire le clonage animal à but alimentaire dans l’UE. « Cela ne veut pas dire que nous n’en avons pas parlé pendant la réunion » de la Commission. « Nous avons discuté de toutes les possibilités, y compris de l’étiquetage de la viande de bovins descendants d’animaux clones, et jugé qu’il fallait procéder à une analyse approfondie », a annoncé le commissaire européen chargé de la Santé, Tonio Borg, au cours d’une conférence de presse. Au sein de l’Union européenne, le clonage animal à but alimentaire ne se pratique qu’au Danemark. Exigences jugées exagérées Cela aurait imposé aux Etats-Unis et à l’Argentine de mener des contrôles qu’ils ne veulent pas réaliser.

Un signal fort contre les OGM Le Parlement jurassien ne veut plus d’OGM - d’organismes génétiquement modifiés - dans son agriculture. Le législatif a largement accepté une initiative parlementaire qui va dans ce sens vendredi, avec 49 voix pour, 0 contre et 9 abstentions. Elle avait été déposée par le député PCSI, Vincent Wermeille. Une commission va désormais devoir statuer sur la question. Dans le détail, l’initiative invite le Parlement jurassien à modifier le décret sur le développement rural en introduisant un nouvel article. De son côté, le Gouvernement jurassien avait proposé aux députés de refuser cette mesure. Quoi qu’il en soit, l’initiative parlementaire « interdiction des organismes génétiquement modifiés dans l’agriculture jurassienne » sera donc maintenant transmise à une commission.

140 chercheurs défendent le prof Séralini et ses thèses sur la toxicité des OGM - News: Standard Pour ceux qui ne connaissent pas cette histoire, il convient de rappeler que le 19 septembre dernier, le professeur Gilles-Eric Séralini publie des résultats chocs sur la toxicité d'un maïs OGM et du pesticide Round up utilisé en association. Des photos avec des rats ayant développé d'importantes tumeurs sont diffusées dans toute la presse. La réaction ne tarde pas : le 20 septembre, soit le lendemain, des scientifiques s’élèvent contre la manière dont ont été faites les expériences. Tout dernièrement, soit le 14 novembre, dans une lettre ouverte intitulée «Science et conscience» publiée sur le Monde.fr, 140 scientifiques s'insurgent contre les critiques de l'étude et défendent le professeur Séralini. « D'une part, les scientifiques qui se sont exprimés sur ce sujet l'ont fait en leur nom propre et ne peuvent prétendre représenter la communauté scientifique dans son ensemble. Ce débat sur les OGM me rappelle celui sur le nucléaire. Créé: 22.12.2013, 16h35 Votre email a été envoyé.

Related: