background preloader

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions + dossier

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions + dossier
Communiqué de l'association Kokopelli Les verdicts sont tombés : l’association Kokopelli est lourdement condamnée : 12.000€ pour le grainetier Baumaux 23.000€ pour l’état et la fédération des industriels de la semence (FNPSPF). Il faut être réaliste : les semences que défend l’association Kokopelli, étant maintenues dans l’illégalité par une volonté politique, nous ne pouvions pas gagner ces procès. Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun. Dans le cas du procès de la SAS Baumaux pour concurrence déloyale, M. L’état français recevra 17.500€ au motif que KOKOPELLI vend des semences illégales, 5.000€ seront consacrés aux frais et à l’information du bon peuple sur les pratiques dangereuses de l’association KOKOPELLI. Mais peut-être faut-il lancer un appel : aux semences, citoyens !

Open Source Seeds Licence : une licence pour libérer les semences Les principes de l’Open Source s’étaient déjà propagés à des domaines relativement éloignés du logiciel, comme celui de l’Open Hardware ou de l’Open Design. Mais le projet Open Source Seeds propose un modèle de contrat pour placer des graines sous licence libre. Rice grains. Par IRRI Images. CC-BY. A première vue, l’idée peut paraître assez incongrue, car on voit assez mal ce que les semences peuvent avoir en commun avec les logiciels et pourquoi elles auraient besoin des licences libres. Une forme de copyleft « vert » est-il possible pour que les graines demeurent des biens communs ? Lutter contre l’appropriation des semences Face à ces formes d’appropriation du vivant par la propriété intellectuelle, il existe tout un mouvement qui se bat pour que les semences demeurent « libres ». Pour ne s’être pas pliée à cette réglementation, l’association Kokopelli a été poursuivie en justice et lourdement condamnée en 2012. Les semences comme biens communs ? Copyleft wallpapers. J'aime :

What is coppicing? | coppice.co.uk Coppicing is an ancient form of woodland management, that involves repetitive felling on the same stump, near to ground level, and allowing the shoots to regrow from that main stump. (Also known as the coppice stool) A coppiced woodland will have trees with multiple stems growing out of the stool, which arise from dormant buds on the stool. These buds might also grow from the cambium layer of the cut stem, or root buds close to the stumps. Coppicing is a highly effective method of producing a great deal of fast growing, sustainable timber without the need to replant. Rackham states in his book, 'Woodlands' that trees which are periodically cut tend to live longer. The ‘wood’ that it cut is called underwood and is used for many purposes depending on the tree type. Most frequently coppiced species are oak, hazel, ash, willow, field maple and sweet chestnut. Julian Evans notes in his book, 'Badgers, Beeches and Blisters' there are a number of different types of coppice. Pure coppice

Vivre sans argent : à la conquête des villages abandonnés… Enfin une belle idée pour sortir du système!!! Enfin un projet intéressant!!! Maintenant, si des personnes connaissent des lieux abandonnés qui ne demandent qu’à revivre, on attend vos propositions! Mahamo : Qui n’a jamais eu envie de tout plaquer et de partir loin ? Le jardin de Uli-AltoEn attendant de se nourrir majoritairement de sa production, Uli se nourrit de ce que « Babylon » considère comme jetable. générations-futures » Le site sur les dangers des pesticides et des OGM De la cannelle contre Alzheimer Deux molécules présentes dans la cannelle empêchent l’agrégation des protéines Tau, un phénomène caractéristique de la maladie d’Alzheimer. La cannelle, connue depuis des millénaires pour ses propriétés médicinales, pourrait ralentir l’apparition de la maladie d’Alzheimer. C’est une des conclusions de travaux réalisés in vitro à l’université de Santa Barbara et publiés en ligne dans Journal of Alzheimer’s Disease . La cannelle est produite à partir de canneliers Cinnamomum zeylanicum pour la cannelle de Ceylan (de meilleure qualité et plus chère), et Cinnamomum cassia , pour la cannelle de Chine. Deux substances de la cannelle sont intéressantes du point de vue médical : l’ aldéhyde cinnamique (ou cinnamaldéhyde), qui donne l’odeur caractéristique de la cannelle, et l’ épicatéchine . La maladie d’Alzheimer est la forme de démence la plus répandue. Pour comprendre le stress oxydatif La cannelle n'est pas la seule épice à présenter un intérêt pour la maladie d'Alzheimer. Source

Nous resterons sur Terre Détroit, laboratoire du monde d'après le néolibéralisme - Décroissance forcée Des trottoirs et des parkings vides longent les vastes avenues. Une enfilade de magasins aux rideaux baissés quadrille le centre-ville de Détroit, berceau de l’industrie automobile américaine. Les banderoles « à vendre » et « à louer » se succèdent sur les façades des bâtiments. 80 000 logements seraient abandonnés, soit près de un sur cinq. Avec ses maisons saccagées, brûlées ou envahies par la végétation, « Motor City » donne l’impression d’une ville fantôme. « Pendant les soixante-dix dernières années, les habitants de Détroit ont cru à tort que leurs vies étaient liées à General Motors, Ford et Chrysler, explique Maureen Taylor, militante depuis des années dans la lutte contre la pauvreté. Exode urbain Empruntant l’autoroute qui traverse la ville d’Est en Ouest, Peter Landon s’arrête sur la bande d’arrêt d’urgence, au sommet du pont enjambant Red-River. En 2008, Détroit a perdu près de 70 000 emplois. Mouvement ouvrier : du compromis à la déroute Ségrégation et décroissance forcée

Sur la route des utopies, il y a des noms célèbres. Marinaleda en fait partie. - bichaublog En ce début de 21e siècle, toute l'Europe est sous domination capitaliste. Toute ? Non, car un petit village d'irréductibles Andalous résiste encore... Sur la route des utopies, il y a des noms célèbres. Un modèle construit par la lutte et géré collectivement Pour comprendre le modèle de Marinaleda, il est impossible de ne pas faire un détour par son histoire. Aux premières élections communales après la dictature franquiste (1979), le Syndicat des ouvriers agricoles, récemment créé dans le village, remporte les élections communales avec 9 conseillers sur 11. Ces larges mobilisations sont décidées collectivement, comme d'ailleurs toutes les décisions importantes dans la commune. Du travail pour tous Les poivrons, artichauts et autres légumes cultivés sur les terres collectivisées sont mis en conserves dans une usine construite par la coopérative du village. Le taux de chômage frôlait zéro, tout le monde travaillant pour un barème unique, environ 1200 euros par mois. Une jeunesse en décalage

Une nouvelle conscience Et si vous oubliez tout ce que vous pensiez savoir des lois qui régissent le vivant ? XVIIe siècle, Newton décrit le monde comme un ensemble d’objets mécaniques et délimités, Descartes réduit le réel à ce qui est observable et mesurable – l’homme y compris. Emerge alors en Occident la représentation d’un univers fragmenté, déterministe, quantifiable. Tout devient maîtrisable, exploitable, consommable. Au nom de quoi faire voler en éclat ces conceptions ? De la science elle-même. La réalité de cette nouvelle physique est multidimensionnelle, son univers constitué de matière, de flux d’énergie et d’information. Autre découverte de taille : le cerveau ne produirait pas la conscience. Il existerait donc une conscience supérieure à la conscience ordinaire… Une hypothèse en voie de validation scientifique. Il serait même possible, par cette conscience non locale, d’accéder à des informations affranchies de l’espace et du temps. Autres aspect fondamental : notre rapport à la nature.

Related: