background preloader

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions + dossier

KOKOPELLI condamnée: biodiversité, la fin des illusions + dossier
Communiqué de l'association Kokopelli Les verdicts sont tombés : l’association Kokopelli est lourdement condamnée : 12.000€ pour le grainetier Baumaux 23.000€ pour l’état et la fédération des industriels de la semence (FNPSPF). Il faut être réaliste : les semences que défend l’association Kokopelli, étant maintenues dans l’illégalité par une volonté politique, nous ne pouvions pas gagner ces procès. Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tout un chacun. Dans le cas du procès de la SAS Baumaux pour concurrence déloyale, M. L’état français recevra 17.500€ au motif que KOKOPELLI vend des semences illégales, 5.000€ seront consacrés aux frais et à l’information du bon peuple sur les pratiques dangereuses de l’association KOKOPELLI. Mais peut-être faut-il lancer un appel : aux semences, citoyens ! Related:  OGM et pesticides

Pourquoi l’expérimentation animale n’est pas nécessaire L’expérimentation animale est dite nécessaire pour assurer l’innocuité des produits et pour trouver de nouvelles thérapies. En réalité, elle ne permet de juger ni des effets ni des dangers des substances chez l’être humain. L’expérimentation animale ne tient pas ses promesses. Ses résultats ne sont pas directement applicables à l’être humain. C’est de plus en plus souvent une évidence pour les scientifiques, les responsables politiques et les citoyens. Télécharger la version PDF L’expérimentation animale est dangereuse On entend souvent affirmer que l’expérimentation animale est indispensable. Une étude menée par les laboratoires Pfizer a abouti à la conclusion que “pour savoir quelles substances sont carcinogènes, il vaudrait mieux jouer à pile ou face plutôt que de compter sur l’expérimentation animale. ”De nombreux médicaments, considérés sans danger sur la base d’expérimentations pratiquées sur les animaux, ont eu des effets nocifs et même mortels chez l’être humain. Conclusion

L'étude russe qui prouve que les OGM stériliseront l'humanité au bout de 3 Générations On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenir! En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée. Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. A la fin de cette première phase, l'ensemble des quatre groupes a eu en tout 140 petits. Notre Terre

Open Source Seeds Licence : une licence pour libérer les semences Les principes de l’Open Source s’étaient déjà propagés à des domaines relativement éloignés du logiciel, comme celui de l’Open Hardware ou de l’Open Design. Mais le projet Open Source Seeds propose un modèle de contrat pour placer des graines sous licence libre. Rice grains. Par IRRI Images. CC-BY. A première vue, l’idée peut paraître assez incongrue, car on voit assez mal ce que les semences peuvent avoir en commun avec les logiciels et pourquoi elles auraient besoin des licences libres. Une forme de copyleft « vert » est-il possible pour que les graines demeurent des biens communs ? Lutter contre l’appropriation des semences Face à ces formes d’appropriation du vivant par la propriété intellectuelle, il existe tout un mouvement qui se bat pour que les semences demeurent « libres ». Pour ne s’être pas pliée à cette réglementation, l’association Kokopelli a été poursuivie en justice et lourdement condamnée en 2012. Les semences comme biens communs ? Copyleft wallpapers. J'aime :

Une pomme par jour peut vous tuer ! juil102012 « Une pomme par jour vous éloigne du médecin pour toujours » Qui ne connait pas ce célèbre adage ? Même si vous prenez une pomme par jour, mais qu’à côtévous mangez tous les jours au fast-food, vous regardez pendant 4 heures la télévision et que la seule activité sportive dont vous faites preuve est le « clic » de votre souris d’ordinateur …Alors là, vous risquez fort bien de voir votre médecin assez régulièrement ! La réalité biologique derrière le dicton Manger une pomme par jour n’est pas dénué de sens. De nos jours, avoir une alimentation équilibrée est un passage obligatoire pour être en bonne santé. Des fruits frais bons pour la santé ? Les fruits sont des aliments-clés pour une alimentation équilibrée. Tous ces pesticides qui arrosent nos fruits (2) (et légumes) se déposent sur les peaux, mais pénètrent également dans le fruit: on parle de pesticides systémiques. « Une pomme par jour vous rapproche du cimetière pour toujours ! Les fruits et les légumes les plus contaminés

Vivre sans argent : à la conquête des villages abandonnés… Enfin une belle idée pour sortir du système!!! Enfin un projet intéressant!!! Maintenant, si des personnes connaissent des lieux abandonnés qui ne demandent qu’à revivre, on attend vos propositions! Mahamo : Qui n’a jamais eu envie de tout plaquer et de partir loin ? Le jardin de Uli-AltoEn attendant de se nourrir majoritairement de sa production, Uli se nourrit de ce que « Babylon » considère comme jetable. L'utilité des OGM remise en question Le journaliste scientifique français Frédéric Denhez était l'invité du colloque Agriculture et OGM qui a réuni ces deux derniers jours à Drummondville des groupes qui ne s'assoient pas souvent à la même table, l'Ordre des agronomes, l'Union des producteurs agricoles (UPA), Équiterre et Vigilance OGM. Une rencontre qui a permis d'établir des consensus autour notamment de l'importance primordiale de protéger les agricultures conventionnelle et biologique à mesure que progressent les biotechnologies dans les champs. Ces nouvelles technologies n'ont pas tenu leurs promesses. Alors qu'elles devaient révolutionner l'agronomie et aider les pays en développement, elles confortent plutôt une classe déjà bien installée de cultivateurs. Ironiquement, ceux-ci perdent en même temps le contrôle de leur travail au bénéfice des monopoles des semences, déplore Denhez, auteur de «OGM, le vrai du faux». Source

De la cannelle contre Alzheimer Deux molécules présentes dans la cannelle empêchent l’agrégation des protéines Tau, un phénomène caractéristique de la maladie d’Alzheimer. La cannelle, connue depuis des millénaires pour ses propriétés médicinales, pourrait ralentir l’apparition de la maladie d’Alzheimer. C’est une des conclusions de travaux réalisés in vitro à l’université de Santa Barbara et publiés en ligne dans Journal of Alzheimer’s Disease . La cannelle est produite à partir de canneliers Cinnamomum zeylanicum pour la cannelle de Ceylan (de meilleure qualité et plus chère), et Cinnamomum cassia , pour la cannelle de Chine. Deux substances de la cannelle sont intéressantes du point de vue médical : l’ aldéhyde cinnamique (ou cinnamaldéhyde), qui donne l’odeur caractéristique de la cannelle, et l’ épicatéchine . La maladie d’Alzheimer est la forme de démence la plus répandue. Pour comprendre le stress oxydatif La cannelle n'est pas la seule épice à présenter un intérêt pour la maladie d'Alzheimer. Source

Pesticides. Fruits et légumes les plus et moins pollués Rédigé par Consoglobe, le 16 sept 2015, à 16 h 32 min Manger des fruits et légumes non pollués par des pesticides devient difficile. On les appelle « les 12 salopards », en référence aux Douze Salopards, ce film évoquant un commando anti-nazis. Chaque année, un think-tank des Etats-Unis répertorie les fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides. Voici donc le pense-bête de l’année 2015. Qu’il s’agisse de l’Inserm, de l’EWG, ou de l’association Pesticide Action Network PanEurope – fondée sur les données de l’Autorité européenne de sécurité sanitaire -, les études vont toutes dans le même sens : on trouve des pesticides partout ! article mis à jour en septembre 2015 Des pesticides dans nos assiettes De nombreux polluants se retrouvent dans notre alimentation : outre les pesticides dont il est ici question, le PCB, le chlordecone, le mercure, l’aluminium, les mycotoxines, de l’acrylamide, du cadmium, bref… peuvent se trouver dans certains aliments. Des études concordantes

Détroit, laboratoire du monde d'après le néolibéralisme - Décroissance forcée Des trottoirs et des parkings vides longent les vastes avenues. Une enfilade de magasins aux rideaux baissés quadrille le centre-ville de Détroit, berceau de l’industrie automobile américaine. Les banderoles « à vendre » et « à louer » se succèdent sur les façades des bâtiments. 80 000 logements seraient abandonnés, soit près de un sur cinq. Avec ses maisons saccagées, brûlées ou envahies par la végétation, « Motor City » donne l’impression d’une ville fantôme. « Pendant les soixante-dix dernières années, les habitants de Détroit ont cru à tort que leurs vies étaient liées à General Motors, Ford et Chrysler, explique Maureen Taylor, militante depuis des années dans la lutte contre la pauvreté. Exode urbain Empruntant l’autoroute qui traverse la ville d’Est en Ouest, Peter Landon s’arrête sur la bande d’arrêt d’urgence, au sommet du pont enjambant Red-River. En 2008, Détroit a perdu près de 70 000 emplois. Mouvement ouvrier : du compromis à la déroute Ségrégation et décroissance forcée

Related: