background preloader

Isabelle Farizon : Vers le commentaire collaboratif ?

Isabelle Farizon : Vers le commentaire collaboratif ?
Un exercice aussi scolaire que le commentaire peut-il s’apprendre par le numérique ? Professeure de lettres au lycée Jean-Marc Boivin de Chevigny-Saint-Sauveur en Bourgogne, Isabelle Farizon a mis en place un dispositif qui trace à ce sujet d’intéressantes voies : l’écriture collective, sur un Pad, de l’étude d’un texte de Balzac. L’expérience s’avère fructueuse : elle stimule l'activité des élèves par l'interactivité inhérente à l'outil, permet de surmonter de possibles « empêchements » liés à la difficulté toute rhétorique de l'exercice, incite chacun à donner aux autres le meilleur de lui-même, le conduit à progresser par l'exemple d'autrui et la verbalisation des procédures en cours, procure la fierté du travail collectivement accompli. Outil d’écriture collaborative en ligne particulièrement simple d’utilisation, le Pad serait-il susceptible de régénérer, voire de sauver, l’exercice, sclérosé, du commentaire ? Comment se sont précisément déroulées les phases de rédaction ? Related:  Outils collaboratifsEnseigner la littérature d'idées2014Usages du pad

Delphine Morand : Pédagogie de l'écriture collaborative L’écriture en classe est foncièrement non pas personnelle mais individualiste : elle vise essentiellement la conformité avec des modèles scolaires, elle est le plus souvent tournée vers la notation. Et si le numérique permettait de mettre en place d’autres pratiques, bien plus pédagogiques ? Apprendre à écrire avec, écrire avec pour apprendre : c’est le chemin tracé, en équipe, par Delphine Morand, professeure de lettres au lycée Bertrand d’Argentré à Vitré en Bretagne. Sur des espaces d’écriture collaborative en ligne (des pads), les élèves, en binômes, sont amenés à rédiger des nouvelles, inspirées d’images produites dans l’atelier-photo du lycée. Elle montre ici combien l’activité est stimulante et enrichissante, propice aux interactions, à la concentration et à l’investissement. Elle explique aussi combien changent alors la posture et le travail de l’enseignante, amenée à produire via un « chat » des conseils plus personnalisés pour développer de réelles compétences d’écriture.

La mise en scène du discours I. Histoire de la rhétorique I.1. Origines de la rhétorique Les origines de la rhétorique remontent à la Grèce antique. La rhétorique naît dans un contexte judiciaire. C'est alors qu'un élève du philosophe Empédocle nommé Corax mit au point une technique destinée à venir en aide aux justiciables. Cette origine met en lumière deux aspects caractéristiques de la rhétorique: la rhétorique vise à défendre des intérêts. I.2. Le traité publié par Corax portait avant tout sur les propriétés persuasives du discours oral, prononcé devant un tribunal. Dans La Rhétorique sont notamment examinés les effets psychologiques produits par la parole sur ses destinataires, les attitudes à adopter vis-à-vis de son auditoire, les effets de style, les structures de raisonnement susceptibles de donner au langage sa force de persuasion. Aristote insiste aussi sur le caractère transdisciplinaire de la rhétorique. I.3. De ces divers traités, il ressort que la rhétorique vise avant tout à mobiliser. I.4. I.5. II.

Scribydoo - Le chien sans queue ni tête Annie Coté : Faire aimer l'Ecole pour retrouver le plaisir d'apprendre « Je voulais leur permettre de faire du français sans qu’ils s’en rendent compte ! », explique Annie Côté, enseignante à Charlesbourg (Québec). Un scénario pédagogique stimulant, plusieurs fois primé au Canada, a permis d’exaucer ce vœu. Dans quel contexte pédagogique le projet est-il né ? Dans le système scolaire québécois, les élèves entrent à l’école secondaire à 12-13 ans. Au moment de créer ce cours, je me suis demandé ce qui m’intéressait au début de mon adolescence, ce qui me paraissait de nature à susciter l’intérêt et la curiosité pour la langue française, quelles façons de faire étaient susceptibles de motiver les jeunes en difficulté. Enfin, mes expériences en twittérature avec mes élèves m’ont appris qu’il est possible de faire lire et écrire les élèves sans qu’ils aient vraiment l’impression de travailler et qu’ils apprennent beaucoup quand ils sont dans un contexte où le plaisir est au rendez-vous. En créant ce scénario, je voulais les placer dans un contexte plausible.

Laïla Methnani : Ecrire avec les œuvres, avec les autres L’écriture scolaire est généralement solitaire : et si, pour développer de réelles compétences et de nouvelles valeurs, les élèves écrivaient à plusieurs? Enseignante au collège Joseph Fontanet à Frontenex en Savoie, Laïla Methnani a mené en équipe un projet d’écriture collaborative en 3ème en lien avec l’histoire des arts. Les élèves-écrivains sont invités par leur « maison d’édition » à rédiger en groupes des nouvelles autour d’œuvres tirées au sort : « Cette démarche originale d'écriture collaborative se déroulera à l'aide d'un Pad. Dans quel contexte cette expérience d’écriture collaborative a-t-elle été conçue ? Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un appel à projets « Heures Numériques » en Lettres, il a donc bénéficié du soutien de l'académie de Grenoble et de l'INÉ (Incubateur du Numérique Éducatif). En concertation avec l'équipe pédagogique de la classe, nous avons établi une liste de 26 œuvres au programme. Comment l’activité a-t-elle été lancée ? « Cher auteur et collaborateur,

Écriture collaborative (outils, exemples, avantages, inconvénients…) Tout d'abord, des outils, les différentes types d'écriture, un module interactif multimédia d’auto-formation en ligne pour faire découvrir les notions de travail collaboratif, des exemples d'utilisation… Draft est un traitement de texte collaboratif dans les nuages, il suffit d’indiquer dans le document les mails des personnes avec lesquelles vous souhaitez partager votre document. La nouveauté de ce traitement de texte collaboratif : Sur les services similaires, les collaborateurs vont écrire directement sur le document original. Avec Draft chacun d’entre eux hérite d’une copie du document original et peut y apporter des modifications. Le propriétaire du document original pourra ensuite pour chaque modification proposée accepter ou… refuser chaque proposition. Retrouvez les deux excellents dossiers sur l'écriture collaborative du CRDP de Besancon : Et aussi : Ecriture collaborative (Victor Petit (et l'équipe PRECIP) Un guide du travail collaboratif en situation d'apprentissage

Argumenter Bienvenue sur ce cours... L'objectif de ce parcours est de découvrir le principe de l'argumentation. Ce parcours a été conçu par Edwige Pandolfi, Philippe Richevillain et Frédérique Stempfelet sous la direction de Rénalto Roumeau IA-IPR. Pour suivre ce parcours vous devez lire le descriptif, puis rejoindre la rubrique "Parcours pédagogique" pour réaliser les deux modules. 1er module : est-ce que je sais argumenter ? Les modules contiennent des activités, des exercices et des travaux à réaliser dans l'ordre indiqué. Les exercices sont corrigés automatiquement par la plateforme, les travaux sont corrigés par l'enseignant. Lorsqu'un travail vous est proposé, il faut aller le chercher dans la rubrique "Travaux", puis soumettre votre travail, puis reprendre la suite de votre parcours. Bon parcours...

EcritureCollaborative Conçu comme un support à la construction d'un savoir collectif, le Web 2.0 a profondément amené à concevoir l'information de manière différente. Libérant l'écriture de l'univers clos du support imprimé, il a engendré une profonde modification dans ce domaine. Il est désormais possible d’écrire à plusieurs sur le même document et en même temps ! Le succès rencontré par l'Encyclopédie Wikipédia, l'un des sites les plus consultés au monde, a ouvert la voie à de nouvelles pratiques d'écriture. Se définissant elle-même comme un "projet d'encyclopédie libre, écrite collectivement", elle a démontré combien la collaboration était porteuse de qualité et pouvait doter l'écrit d'une plus grande richesse. Co-écrire, un processus difficile La réalisation d'un écrit collaboratif est le fruit d'un processus souvent jugé complexe et difficile. Ceux-ci correspondent à trois questions que pose l'écriture collaborative : 1. La dynamique de groupe : la clé de voûte de l'écriture collaborative 1. 2. 3.

Manifeste : l’Ecole face une révolution culturelle de Luc Dall’Armellina « C’est je crois une révolution culturelle qu’il faut à l’Ecole » : ainsi parle Luc Dall’Armellina, tout à la fois enseignant (en ESPE, à l’Université de Cergy-Pontoise), artiste (auteur de poésie numérique) et penseur (docteur en sciences de l’information et de la communication). Au moment où s’annonce un énième plan gouvernemental, il parait nécessaire de rappeler combien la question du numérique a cessé d’être seulement matérielle et technique : le défi n’est plus celui de la place du numérique à l’Ecole, mais bel et bien de la place de l’Ecole dans le numérique, autrement dit de sa capacité à reconsidérer et reconstruire, à l’aune des mutations en cours, ses finalités, ses méthodes, son fonctionnement. Cela suppose une prise de conscience, et peut-être un difficile travail de deuil : « Nous quittons à grande vitesse la culture de l’imprimé, qui a été celle du régime de l’auteur, des éditeurs, des prescripteurs, des savoirs disciplinaires ». Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut

Delphine Morand : Pédagogie de l'écriture collaborative L’écriture en classe est foncièrement non pas personnelle mais individualiste : elle vise essentiellement la conformité avec des modèles scolaires, elle est le plus souvent tournée vers la notation. Et si le numérique permettait de mettre en place d’autres pratiques, bien plus pédagogiques ? Apprendre à écrire avec, écrire avec pour apprendre : c’est le chemin tracé, en équipe, par Delphine Morand, professeure de lettres au lycée Bertrand d’Argentré à Vitré en Bretagne. Sur des espaces d’écriture collaborative en ligne (des pads), les élèves, en binômes, sont amenés à rédiger des nouvelles, inspirées d’images produites dans l’atelier-photo du lycée. Elle montre ici combien l’activité est stimulante et enrichissante, propice aux interactions, à la concentration et à l’investissement. Elle explique aussi combien changent alors la posture et le travail de l’enseignante, amenée à produire via un « chat » des conseils plus personnalisés pour développer de réelles compétences d’écriture.

Related: