background preloader

Grenoble : Les chemins numériques du savoir

Grenoble : Les chemins numériques du savoir
En quoi la révolution numérique invite-t-elle l'École à repenser ses missions et à réformer ses pratiques ? Les 22 et 23 janvier, l'académie de Grenoble a consacré un colloque d'enjeu national à « l'éducation aux médias » : par cet ancrage régional, il s'agit bien d'aider tous les enseignants, au plus près de leurs lieux d'exercice, de leurs préoccupations, de leurs désirs, à prendre la mesure des changements en cours et à s'emparer des nouvelles dynamiques de travail que libère le numérique. Le colloque a tracé de nouveaux itinéraires pédagogiques pour les enseignants, appelés à se faire guides de voyage dans les territoires numériques de la connaissance. De nouvelles compétences à acquérir D'emblée, Yaël Briswalter, délégué académique au numérique, organisateur du colloque, rappelle combien le numérique constitue désormais un mode d'accès privilégié au savoir et combien alors l'enseignant doit guider ses élèves pour leur apprendre à y accéder. Une refondation numérique de l'Ecole ?

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/01/24012014Article635261452483118903.aspx

Related:  Réflexions EMIpedagogie2014

Un nouvel enjeu éducatif : La translittératie ? Sur le site HAL d’« hyper articles en ligne », les chercheurs Eric Delamotte, Vincent Liquete et Divina Frau-Meigs consacrent une étude à « la translittératie ou la convergence des cultures de l’information ». Le terme savant de « translittératie » recouvre des compétences essentielles sur les plans culturel, citoyen ou professionnel, et donc désormais au cœur des missions de l’Ecole : « l’ensemble des compétences d'interaction mises en œuvre par les usagers sur tous les moyens d’information et de communication disponibles », de l’oral au livre, en passant par les différents médias et bien entendu les environnements numériques. Les auteurs de l’étude éclairent certaines difficultés rencontrées en la matière par les jeunes, et leurs comportements lors de dispositifs scolaires comme les TPE et les PPCP : de quoi inciter l’Ecole à renouveler ses pratiques, voire ses règles… Favoriser une réflexivité sur les usages Certaines lacunes ont ainsi été repérées chez les élèves.

13 outils en ligne gratuits pour une utilisation pédagogique informatique et internet Quels sont les outils en ligne appréciés par les publics dans une approche pédagogique d’initiation à l’informatique et à l’Internet ? Quels sont les outils en ligne de plus en plus utilisés par les animateurs multimédia en EPN pour modéliser les ateliers, conduire les activités et proposer des ressources aux usagers ? Voici une sélection de 13 outils en ligne gratuits qui peuvent aider les acteurs de terrain des lieux d’accès publics à l’internet… Des services Web 2.0 qui tentent aussi de s’imposer auprès du grand public : TumblR, Prezi, PearlTrees, Jimdo, Paper.li, YouSendIt, DoYouBuzz, Google Documents, Doodle, Calaméo, Slideshare, Wordle, Netvibes. TumblR TumblR est un service en ligne gratuit de création, publication et d’hébergement de blog. Simplifié car la prise en main de l’outil va à l’essentiel en facilitant l’ajout de fichiers multimédia notamment : photos, vidéos… TumblR est souvent qualifié de blog minute ou mini-blog.

Ce que la littérature de jeunesse apprend aux enseignants La littérature de jeunesse est méconnue, voire dépréciée : les professeurs de lettres l’ont peu rencontrée durant leurs études, les programmes scolaires lui accordent une place secondaire, la présidente de la Maison des écrivains refusait en 2008 de la considérer comme de la littérature à part entière… Pourtant la littérature de jeunesse est particulièrement vivante : elle séduit de nombreux adolescents, constitue un riche secteur éditorial, forme pour tous les enseignants qui s’en emparent un moyen privilégié de ressusciter à l’Ecole la passion de lire… Christian Chelebourg, professeur à l’université de Lorraine, vient de publier un ouvrage étudiant ces « fictions de jeunesse », depuis Jules Verne jusqu’à Harry Potter : on y découvre que la littérature de jeunesse, sur la relation des jeunes à la littérature, a bien des choses à nous apprendre… Le succès de la littérature de jeunesse témoigne incontestablement d’une forte demande de fiction chez les adolescents. Jean-Michel Le Baut

Copy party : Tu ne copieras point ? Et si, à l’ère numérique, la copie était à enseigner plutôt qu’à condamner ? Le 12 octobre 2013, pour valoriser le partage citoyen des connaissances, Brest s’est faite « ville en biens communs » : les bibliothèques ont organisé une étonnante « Copy Party » invitant chacun à venir copier en toute légalité ; Lionel Maurel, conservateur, juriste, animateur du site S.I.Lex, a mené une passionnante conférence pour situer la question dans son histoire et son actualité. Avec l’avènement des technologies numériques, la copie est devenue un acte de plus en plus courant et problématique : c’est qu’elle nous pose des questions juridiques, culturelles et éducatives. La copie dans les bibliothèques

REFER 2014 : Numérique et pédagogie active en transatlantique Comment le numérique nous aide-t-il à mettre en œuvre une pédagogie active, créative, collaborative ? C’est la préoccupation partagée par de nombreux enseignants au Canada comme en France, ce qu’illustrent deux initiatives tentant de stimuler et fédérer les énergies par-delà l’océan : en fin de semaine passée, le colloque Clair s’est tenu dans le Nouveau-Brunswick pour inviter à « voir l’éducation autrement» ; en mars, un événement transatlantique, REFER, tentera de mettre en réseau les acteurs des écoles francophones pour inventer un « humanisme numérique commun ». D’ores et déjà, un défi de twittérature est lancé à toutes les classes francophones, de 5 à 17 ans, ainsi conviés à cheminer ensemble par l’écriture.

Humanisme et numérique : Quand Gargantua tweete ! Et si Gargantua avait connu Twitter ? Et si le géant de légende s’était confronté à la contrainte moderne des minuscules 140 caractères ? Et si le héros du roman de Rabelais avait tweeté une des ses journées auprès de son précepteur humaniste Ponocrates ? Les compétences des adultes français nettement en dessous de celles des autres pays C'est une nouvelle mauvaise nouvelle pour les responsables éducatifs qu'ils vont partager, pour une fois, avec les dirigeants économiques et politiques. Selon le Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes » (PIAAC) réalisé par l'OCDE, la France obtient de très mauvais résultats. Sur les 24 pays participant à l'évaluation, seulement deux, nos voisins italiens et espagnols, font plus mal que nous. Il y a quand même une bonne nouvelle : l'enquête montre que les jeunes sont nettement meilleurs que les vieux.

Quelles plateformes et quels modèles d'enseignement pour notre culture numérique ? Les plateformes d'apprentissage à distance ou LMS sont pratiquement toutes conçues de la même façon : avant tout comme des espaces de mise en ligne de cours, ces cours étant constitués de ressources mises à disposition par les enseignants, complétées par les activités réalisées par les apprenants, qui suivent les consignes énoncées par l'enseignant. Les LMS sont des TMS ! Selon Marcel Lebrun, professeur à l'Université de Louvain-la-Neuve, les LMS (Learning Management Systems) sont en fait des TMS : Teaching Management System.

Tacit : Un outil pour savoir mieux lire « Relis ! la réponse est dans le texte ! » : encore faut-il savoir la trouver, mettre en relation les informations, comprendre ce qui n’est qu’entre les lignes … Les difficultés de lecture, on le sait, sont importantes et constituent un grave handicap pour la réussite scolaire. PIAAC : Nous avons passé les tests Le Café a passé les tests PIAAC. Réalisé sous l’égide de l’OCDE, le « Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes » (PIAAC) est une étude internationale menée dans 33 pays : il s’agit précisément d’évaluer « les facultés cognitives et les compétences dans le monde du travail qui sont estimées nécessaires afin que les individus évoluent avec succès dans la société et sont essentielles à la prospérité de l'économie ». Le but est d’aider « les pays à mieux comprendre comment les systèmes d'éducation et de formation permettent à ces compétences de se développer. » Qu'avons nous appris en passant ces tests ? Ce que PIAAC demande Les compétences évaluées portent sur plusieurs domaines : comprendre et utiliser l’écrit (la littératie), raisonner avec des chiffres (la numératie), résoudre des problèmes dans un environnement numérique (la maîtrise des TIC).

Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

REFER 2014 : Numérique et pédagogie active en transatlantique Comment le numérique nous aide-t-il à mettre en œuvre une pédagogie active, créative, collaborative ? C’est la préoccupation partagée par de nombreux enseignants au Canada comme en France, ce qu’illustrent deux initiatives tentant de stimuler et fédérer les énergies par-delà l’océan : en fin de semaine passée, le colloque Clair s’est tenu dans le Nouveau-Brunswick pour inviter à « voir l’éducation autrement» ; en mars, un événement transatlantique, REFER, tentera de mettre en réseau les acteurs des écoles francophones pour inventer un « humanisme numérique commun ». D’ores et déjà, un défi de twittérature est lancé à toutes les classes francophones, de 5 à 17 ans, ainsi conviés à cheminer ensemble par l’écriture. Clair 2014 : « du fun » dans les apprentissages

Related: