background preloader

École Polytechnique

École Polytechnique
Related:  MOOC - 2014

L’éducation supérieure en ligne : mode d’emploi Recevez nos newsletters : Des millions de personnes suivent maintenant les cours en ligne de Harvard ou Stanford. Une formation d’un genre nouveau, qui repose sur la vidéo et les forums d’entraide entre étudiants d’une classe virtuelle Suivre gratuitement et à son propre rythme des cours de Harvard depuis les bords de Seine, c’est désormais possible. Mode d’emploi de cette nouveauté que l’on pourrait rapidement voir arriver en France. ­• Le support La vidéo remplace le cours magistrat. - Les vidéos doivent être courtes, pas plus de 10-12 minutes en moyenne. - Chaque vidéo explicite un concept précis. - Enfin, des groupes de vidéos optionnelles peuvent être mis à disposition des étudiants. • L’entraide Avec des classes virtuelles gigantesques, le professeur ne peut répondre individuellement à chaque étudiant. • L’organisation • Avantages et inconvénients Ces cours étant libres d’accès et gratuits, ils permettent en premier lieu une démocratisation sans précédent de l’enseignement supérieur.

Une batterie flexible au lithium-ion Des chercheurs de l’université de Northwestern de l’État de l’Illinois aux États-Unis ont montré une batterie au lithium-ion extrêmement flexible. C’est un pas important pour les terminaux électroniques censés être portés sur le corps ou intégrés dans des vêtements. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Nature Communications. Une batterie plus simple que celles aux graphènes Les résultats de leurs recherches sont impressionnants. Les scientifiques expliquent que la batterie regroupe les composants d’un modèle classique dans une enveloppe très compacte (les points dorés), mais que les interconnexions sont des fils repliés sur eux-mêmes. Il faut maintenant travailler sur la durée de vie Il reste tout de même quelques grands obstacles à franchir.

CaseWeb: The Case Program Home Page Leeaarn, l'université collaborative des entrepreneurs L’École Centrale de Lille ouvre un cours gratuit sur Internet Recevez nos newsletters : Après Polytechnique, l’école lilloise investit dans les «Massive Open Online Course», dit MOOC. La formation d’un mois, lancée le 18 Mars, pourra déboucher sur un certificat en «gestion de projet». Ils sont plus de 3000 inscrits et on les comprend. Si Polytechnique va mettre en ligne ses cours à la rentrée 2013 ,ce «Massive Open Online Course», dit MOOC, est le premier en France à sanctionner d’un certificat. À la demande de nombreux inscrits, l’École Centrale de Lille a également créé un troisième certificat «équipe projet» qui débute à la fin des deux premières sessions. Cette ouverture d’esprit est également présente dans la politique de recrutement de l’École qui a tout simplement choisi de ne pas en avoir pour ce MOOC. L’initiative du projet revient à Rémi Bachelet, professeur à Centrale Lille depuis 1997 et ancien administrateur de Wikimédia. La sélection des élèves est inexistante, tout comme les frais de scolarité.

La formation et le principe KISS (conservez-la sociale, stupide) Read this post in: Anglais Notre système éducatif est défectueux. Ce n’est pas un scoop, bien sûr, mais ce qui me frappe est que, bien que nous soyons de plus en plus conscients des changements profonds à l’oeuvre dans notre vie, et de la nécessité pour l’univers professionnel de s’adapter à la nature hyper-connectée de notre monde, la plupart des discussions sur le «social business» tournent autour de la manière d’améliorer les mécaniques opérationnelles, en ignorant les structures qui les sous-tendent. Pouvons-nous réellement parler de confiance, de collaboration ou de leadership, sans considérer sérieusement le moule social et psychologique qui conditionne un grand nombre de nos comportements: l’éducation ? De Socrate aux Hussards Noirs Loin de tout le battage entourant les technologies sociales et collaboratives pour l’entreprise, le social learning reste confiné à des cercles confidentiels. «Nos jeunes maîtres étaient beaux comme des hussards noirs. Un objet industriel

Maladies, Symptômes, Traitements : Echangez sur Carenity Bientôt tous diplômés d’Harvard et Stanford Recevez nos newsletters : Stanford, Harvard ou le MIT proposent gratuitement leurs cours en ligne et délivrent des petits certificats à des millions de personnes de par le monde. Andrew Ng est professeur d’Intelligence Artificielle à Stanford. Chaque année, 400 étudiants bénéficiaient de son enseignement. Désormais, ils sont 100 000 à suivre son cours sur Coursera, un portail qu’il a imaginé avec une collègue, pour proposer gratuitement les cours en ligne de la prestigieuse université. Un secteur en pleine expansion Le professeur Ng n’est pas une exception. Toutes les grandes universités veulent innover, explorer les nouveaux modes d’éducation offert par le numérique. Pourquoi ces universités élitistes se lancent-elles dans l’aventure de l’éducation gratuite? Un moyen de baisser les coûts des universités Les avantages potentiels ne s’arrêtent pas là. Un système qui doit encore s’améliorer » L'envie d'entreprendre revient dans les grandes écoles » Trouvez la formation qui révélera vos talents

L'Allemagne a adopté le projet de loi sur le trading à haute fréquence Le Bundestag a adopté jeudi le projet de loi du gouvernement allemand destiné à réguler les transactions boursières à haute fréquence, accusées d'accentuer la nervosité des marchés et la spéculation. Ce texte doit permettre de contrôler les risques de "fluctuations extrêmes et irrationnelles des cours". Cette pratique, qui concerne entre 40% et 50% des échanges sur le marché boursier allemand, permet d'impulser des millions d'ordres par des algorithmes prédéfinis. Elle a été mise en cause après un "krach éclair" à Wall Street le 6 mai 2010, causé par un emballement des ordinateurs après un ordre erroné. Elle est également accusée d'encourager la spéculation. Éviter des réactions en chaîne sur le marché La loi prévoit notamment la nécessité d'une licence pour les traders qui en font usage, qui devront aussi configurer leurs machines de façon à éviter des réactions en chaîne sur le marché, conduisant à des scénarios extrêmes. L'opposition juge que le texte ne va pas assez loin

Related: