background preloader

Humanisme et numérique : Quand Gargantua tweete !

Humanisme et numérique : Quand Gargantua tweete !
Et si Gargantua avait connu Twitter ? Et si le géant de légende s’était confronté à la contrainte moderne des minuscules 140 caractères ? Et si le héros du roman de Rabelais avait tweeté une des ses journées auprès de son précepteur humaniste Ponocrates ? Des élèves de 1ère du lycée de l’Iroise à Brest se sont lancé cet amusant défi : réécrire collectivement via le célèbre réseau social un chapitre du livre publié en 1534. L’activité les amène à s’approprier le texte par immersion, selon un savoureux jeu de rôle et d’écriture. Elle constitue aussi une « forme-sens » pédagogique tant elle cherche l’adéquation entre l’objet et les modalités mêmes de l’enseignement, tant elle éclaire ce que pourrait être une éducation humaniste au 21ème siècle. Un joyeux atelier d’écriture L’atelier d’écriture, ou de « twittérature », est mené dans le cadre d’une séquence en 1ère L autour de l’humanisme : une heure suffit pour le mener à bien. Une expérience numérique de l’humanisme Jean-Michel Le Baut

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/01/21012014Article635258851150338886.aspx

Related:  TICE et LettresHypertextualitéUsages divers en françaisUsages divers sur i-voix2014

Utilisation du logiciel Didapages- Pédagogie - Direction des services départementaux de l’éducation nationale du 79 Didapages est un nouveau logiciel destiné aux auteurs de cours et d’outils pédagogiques. Il permet de créer très simplement des livres multimédias et interactifs pour l’auto-formation, l’enseignement en classe ou la formation à distance, et offre des fonctions inédites de suivi du travail d’un apprenant le site de l’auteur du logiciel Didapages. • Téléchargement du logiciel : Téléchargement de Didapages à installer : Téléchargement de Didapages portables :

Roman-photos - Le grand Meaulnes a. Objectifs pédagogiques et compétences visés Objectifs littéraires et culturels : Manifester sa compréhension d’un texte par un moyen original Faire des choix esthétiques Porter un regard critique constructif sur l’adaptation d’une œuvre littéraire Une appropriation numérique de Phèdre - GT Lettres et TICE - Académie de BESANÇON Comment faire comprendre un texte classique à des élèves pour qui cette langue est inaccessible, et dont la forme est si loin de leurs pratiques langagières ? C’est à partir de ce paradoxe que j’ai essayé de proposer des activités mettant en œuvre des outils numériques afin de mieux leur faire s’approprier les thèmes développés dans cette pièce forte de sentiments puissants et tragiques. Contexte : Discipline : Français. Etablissement : lycée.Classe, effectif : 35 élèves.Niveau : Seconde.Groupes ou classe entière : en travaux dirigés principalement.Création de la ressource : février 2014.Nom et e-mail professionnel de l’enseignant : Stéphane FONTAINE stephane.fontaine@ac-besancon.fr.

Présentation - Twittsonnet A découvrir, un livre étonnant de Raymond Queneau : Cent mille milliards de poèmes Source image Raymond Queneau est cofondateur du mouvement l'OULIPO, qui considère que l'écriture est d'autant plus créative qu'elle s'appuie sur des contraintes, d'autant plus ludique qu'elle repose sur des règles. Il a imaginé ce livre très original qui est composé de dix pages, avec un sonnet différent par page. Grenoble : Les chemins numériques du savoir En quoi la révolution numérique invite-t-elle l'École à repenser ses missions et à réformer ses pratiques ? Les 22 et 23 janvier, l'académie de Grenoble a consacré un colloque d'enjeu national à « l'éducation aux médias » : par cet ancrage régional, il s'agit bien d'aider tous les enseignants, au plus près de leurs lieux d'exercice, de leurs préoccupations, de leurs désirs, à prendre la mesure des changements en cours et à s'emparer des nouvelles dynamiques de travail que libère le numérique. Le colloque a tracé de nouveaux itinéraires pédagogiques pour les enseignants, appelés à se faire guides de voyage dans les territoires numériques de la connaissance.

les fables - la classe de Touyéyé Les fables d'Esope : Esope vivait durant la Haute Antiquité, entre 620 et 650 av JC. Ses fables sont de petits récits qui mettent en scène des animaux dont les mésaventures donnent à réfléchir aux hommes. Les fables d'Esope sont généralement de courts textes. La morale y est explicite et renvoie tjs à un comportement humain. Quand des collégiens inventent : Le roman-photo de chevalerie Le roman de chevalerie de Chrétien de Troyes est au programme de la classe de 5ème : comment faire vivre auprès de collégiens du 21ème siècle une littérature patrimoniale a priori très éloignée de leurs univers ? Deux professeures de français, Marie L’Arvor au collège Anatole France à Sarcelles, et Caroline d’Atabekian au collège Claude Chappe à Paris, ont chacune de leur côté exploré une piste similaire : adapter l’œuvre en roman-photo ! Les contextes diffèrent (un collège Ambition Réussite ici, une « bonne classe » là), les outils techniques et les héros choisis aussi. Cependant la démarche est fondamentalement la même : mettre la littérature et le numérique entre les mains des élèves, inviter à manipuler pour aider à s’approprier, articuler texte et image, susciter l'activité, la créativité, la collaboration (et l’humour !)

Travailler l’orthographe avec Twitter Le numérique développe chez les jeunes l’habitude et le goût d’écrire : internet ne serait-il pas le lieu où transformer ces appétences en compétences d’écriture ? C’est le pari des « twictées » de Fabien Hobart, conseiller pédagogique ASH Nord en Seine-et-Marne, et de Régis Forgione, professeur à l’école élémentaire la Chapelle de Freyming-Merlebach. Ils ont adapté sur Twitter le principe de la dictée négociée : des défis orthographiques sont organisés entre classes francophones en ligne sur le réseau, les élèves utilisent aussi Twitter pour transmettre les justifications en 140 caractères et fixer ainsi les connaissances. Twittsonnet 2 - Les âmes guéries VINCENT MUSELLI est un poète français de la première moitié du 20ème siècle : il s'est inspiré de genres poétiques anciens (sonnets, ballades, épigrammes, odes...) et de grands poètes du 19ème (Nerval, Baudelaire, Mallarmé...) pour rechercher la perfection de la forme et la mettre peu à peu au service de méditations personnelles. Pour s'approprier les règles de la versification, les lycéens d'i-voix se sont livrés à un travail d'écriture collaborative et ludique autour d'un de ses sonnets. Le poème leur a été présenté avec des vers troués : via Twitter, ils ont comblé ces vides en essayant de respecter la métrique de l'alexandrin et la structure rimique. Le logiciel Storify a permis d'aller jusqu'au bout de cette expérience oulipienne de poésie combinatoire dans l'esprit des Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau. Voici une 2ème version de ce twittsonnet collectif : Les ménageries.

Ce que la littérature de jeunesse apprend aux enseignants La littérature de jeunesse est méconnue, voire dépréciée : les professeurs de lettres l’ont peu rencontrée durant leurs études, les programmes scolaires lui accordent une place secondaire, la présidente de la Maison des écrivains refusait en 2008 de la considérer comme de la littérature à part entière… Pourtant la littérature de jeunesse est particulièrement vivante : elle séduit de nombreux adolescents, constitue un riche secteur éditorial, forme pour tous les enseignants qui s’en emparent un moyen privilégié de ressusciter à l’Ecole la passion de lire… Christian Chelebourg, professeur à l’université de Lorraine, vient de publier un ouvrage étudiant ces « fictions de jeunesse », depuis Jules Verne jusqu’à Harry Potter : on y découvre que la littérature de jeunesse, sur la relation des jeunes à la littérature, a bien des choses à nous apprendre… Le succès de la littérature de jeunesse témoigne incontestablement d’une forte demande de fiction chez les adolescents. Jean-Michel Le Baut

Related: