background preloader

Différencier avec le numérique ?

Différencier avec le numérique ?
La différenciation est à la mode ? Le numérique est-il la nouvelle clé pour faire avancer le système éducatif sur de nouveaux chemins éducatifs qui prennent davantage en compte les personnes ? Les scientifiques qui se penchent sur la sociologie de l'école montrent pourtant que c'est d'abord l'individualisme qui émerge avant le souci de la différenciation. A l'instar de Robert Ballion qui dès les années 1980 le mettait en évidence (stock 1990), les consommateurs d'école sont devenus de plus en plus nombreux. Plusieurs chercheurs ont mis en évidence le fait qu'à la persistance des inégalités de trajectoire scolaire s'ajoutait désormais un individualisme de compétition, de concurrence. L'individualisme, porté par le numérique, l'informatique, serait-il le creuset de la différenciation ? Dans l'histoire de l'informatisation de l'enseignement scolaire, on a vu progressivement monter une vague qui appelait de ses voeux qu'il y ait un appareil par élève. Bruno Devauchelle

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/10/10102014Article635485247848223721.aspx

Related:  Numérique à l'école : différenciation-individualisationLe numérique et les enfants précocesDifférenciation et numériqueLa pédagogie différenciéedifferencier avec le numerique

Utiliser les TIC pour aider les élèves en difficulté Aujourd'hui, plusieurs arguments sont unanimement retenus dans l'utilité du recours aux technologies de l'information et de la communication à l'école et plus particulièrement dans les situations pédagogiques mise en place pour aider les élèves rencontrant des difficultés. On ne reviendra pas ici sur les conditions supplémentaires décrites comme parties prenantes de l'efficacité des dispositifs (pédagogie de projet, équipement minimal, formation, ...) mais retenons quand même les avantages signalés: Pourquoi ne pas tenter une entrée différente (varier ses supports de travail, créer un moment autre que l'habituelle situation de classe) par l'utilisation des diverses possibilités offertes par les TIC? Une utilisation qui provoque toujours, notons le, une motivation et une mobilisation accrues chez les élèves.

Usages des ENT La question des usages des ENT est multiple et récurrente. multiple parce que posée par des acteurs et des niveaux de gouvernance différents ;récurrente parce qu’elle accompagne un mouvement - souhaité, impulsé, en tous les cas engagé - de généralisation des ENT à l’ensemble du territoire. À côté des retours d'usages (à consulter par exemple sur les sites disciplinaires), différents dispositifs sont une réponse possible aux attentes en termes d'évaluation des usages. Le ministère a mené une étude sur l'année scolaire 2010-2011 pour décrire le dispositif permettant l'évaluation des usages des ENT sur l'ensemble des 30 académies (EVALuENT). Ce dispositif constitue un cadre d'évaluation des usages des ENT commun à l'ensemble des académies. La CDC propose, dans le cadre du partenariat MEN-CDC relatif à la e-education, un dispositif de mesure d'audience (à base de marqueurs Xiti) pour les porteurs de projet ENT en cours de généralisation qui le souhaitent.

Différencier avec ou sans le numérique L'arrivée massive des tablettes dans les classes, à la suite des ordinateurs portables et autres netbook, est accompagnée d'un discours sur la différenciation. Désormais on peut différencier parce que chacun à sa tablette et donc chacun peut travailler à son rythme. Mythe ? Réalité ? Différencier les consignes pour faire écrire tous les élèves Tous les professeurs sont confrontés, quels que soient les établissements dans lesquels ils travaillent, à l’hétérogénéité de leur classe. Au quotidien, cette hétérogénéité est compliquée à gérer. Dans la préparation des séquences d’abord : pour qui fait-on cours ? Pour les meilleurs élèves ? Pour ceux qui sont le plus en difficulté ? Pour le « ventre mou » ?

Des pistes de différenciation pédagogique en classe : parcours facile / parcours difficile 15 Shares Share Tweet Email Inviter des élèves en difficulté à créer leurs blogs ? Stéphanie de VANSSAY Enseignante spécialisée à dominante pédagogique en RASED1, Stéphanie de Vanssay s’attache à proposer à des élèves de cycle 3 en difficulté des tâches complexes à travers la création de blogs. Pourquoi ? Pourquoi faire complexe quand on pourrait faire simple ?

Qu’est-ce que l’intelligence ? Génies. Enfants Surdoués. Dinosoria Les enfants surdoués Ces enfants semblent posséder un cerveau qui fonctionne à un rythme incroyablement rapide. Très jeunes, ils sont déjà capables d’engloutir et assimiler les connaissances, de raisonner comme des adultes, d’apprendre à lire tout seul ou de jongler avec des formules mathématiques. numérique et enseignement - numérique et différenciation en Lettres Existe-t-il vraiment une classe homogène ? Avec des élèves qui se ressembleraient tellement qu'on pourrait finalement leur enseigner d'une seule voix les mêmes choses en même temps au même rythme et avec les mêmes supports d'apprentissage ? Une classe sans aucun élève à besoin spécifique, sans dys, sans élèves allophones, sans élèves voyageurs, décrocheurs, sans élève plus à l'aise à l'oral qu'à l'écrit ou bien présentant des difficultés plus ou moins grandes de lecture, sans élèves handicapés ou déscolarisés pour raisons médicales, etc.

Le récit en 6ème : raconter la bataille d'Alésia L’objectif de cette proposition est de montrer l’utilisation de la pédagogie différenciée autour du récit en histoire. Le but est double : répondre à l’hétérogénéité des classes, c’est-à-dire permettre à tous les élèves d’acquérir les bases minimales du savoir et des savoir-faire et d’offrir à ceux qui en sont capables, qui en ont les possibilités, d’en savoir plus, d’approfondir, d’être stimulés. travailler le récit (question « longue » du DNB) pour que chacun puisse réaliser à son rythme cet exercice difficile qui met en œuvre de nombreuses capacités : prélever des informations, trier, sélectionner, classer, organiser, mettre en relation. On propose ici, à partir d’un corpus de documents, de faire travailler le récit aux élèves selon le niveau de leurs difficultés.

La différenciation pédagogique Dans une perspective de différenciation, les éléments pouvant en faire l’objet sont : les contenus (ce que l’élève apprend), les productions (comment l’élève montre ce qu’il a appris), les structures (l’environnement dans lequel se font les apprentissages et l’évaluation) et les processus (comment se font les apprentissages et l’évaluation). Ces éléments sont généralement interreliés et dans tous les cas impliquent une variation dans le soutien accordé aux élèves. On peut difficilement intervenir par rapport à un d’entre eux sans toucher aux autres. L’application de la différenciation en classe peut prendre différentes formes et intensités. Le degré de différenciation dans une classe se fera en fonction des besoins des élèves, de la connaissance qu’en a l’enseignant, des possibilités qu’il a de tenir compte des différences et de sa capacité à mettre en place des structures différenciées. Différencier les contenus (Ce que l’élève apprend)

Les technologies au service des enfants en difficulté d’apprentissage Les enfants aux prises avec un trouble envahissant du développement travaillent maintenant avec des tablettes électroniques en classe. Selon la psychoéducatrice et membre du conseil des ressources éducatives à la CSPO, France Paquette, cet outil peut être adapté à tous les niveaux de développement cognitif. «Il y a des préalables pour utiliser un système de communication alternatif. Il faut pouvoir associer des images à des mots.

Related: