background preloader

Le travail autonome : comment aider les élèves à l'acquisition de l'autonomie

Le travail autonome : comment aider les élèves à l'acquisition de l'autonomie
"Le travail autonome : comment aider les élèves à l'acquisition de l'autonomie" "Le travail autonome : comment aider les élèves à l'acquisition de l'autonomie" Armand Colin, 2007, 221 p. ,(Collection E3) Vincent LIQUETE - Université Bordeaux 4 – Ecole interne IUFM – Institut de Cognitique –EA 487 « Cognition et facteurs humains », Université Bordeaux 2 ; vincent.liquete@aquitaine.iufm.fr Yolande MAURY - Université d'Artois – Ecole interne IUFM – GERIICO, Université Lille 3 ; yolande.maury@lille.iufm.fr VL et YM : Comme nous l'avons développé en introduction, plusieurs éléments sont à prendre en compte. VL et YM : C'est certainement une des questions les plus délicates que se pose tout praticien réfléchissant aux pratiques autonomes et souhaitant mettre en oeuvre celles-ci dans un groupe projet, une classe, ... VL et YM : Tous les enseignants ont un rôle à jouer dans l'acquisition de l'autonomie, le professeur-documentaliste y compris. Comment aborder alors tous ces éléments ? Related:  grogrou

Numérique et Autonomie En mettant des ressources à profusion devant l’élève, Internet pose d’une nouvelle façon la question de l’apprendre et de l’autonomie. Il ne suffit pas que des ressources soient là pour que le jeune apprenne, nous rappelle Bruno Devauchelle. Pour autant la disponibilité de ces ressources change l’éducation. Entre séduction et déception, il est impératif de définir ce que pourraient être les principes de la construction de soi dans un monde envahi par le numérique et de l’autonomie numérique… Le paradoxe de l'autonomie en milieu scolaire est facile à identifier : comment être autonome dans un système dans lequel tout ce qui est à faire est guidé, orienté, contrôlé, évalué, certifié, de l'extérieur ? L'arrivée d'internet a fait découvrir un océan de savoirs à des publics qui n'y avaient pas accès. L'injonction à être soi, bien repérée par nombre d'analystes, philosophes, sociologues, psychologues, a ceci de particulier qu'elle renvoie à chacun la responsabilité de sa trajectoire.

Bulletin officiel n° 29 du 20 juillet 2006 SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPÉTENCES D. n° 2006-830 du 11-7-2006 JO du 12-7-2006 NOR: MENE0601554DRLR : 191-1 MEN - DGESCO A1-4 Vu code de l’éducation, not. art. L. 122-1-1 ; avis du Haut Conseil de l’éducation du 22-5-2006 ; avis du CSE du 8-6-2006 Article 1 - La partie réglementaire du code de l’éducation est modifiée conformément aux dispositions des articles 2 à 4 ci-après.Article 2 - Les articles suivants sont insérés à la section 1 du chapitre II du titre II du livre Ier : “Art. D. 122-1 : Le socle commun prévu à l’article L. 122-1-1 est défini à l’annexe à la présente section.” Fait à Paris, le 11 juillet 2006 Dominique de VILLEPINPar le Premier ministre : Le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la rechercheGilles de ROBIEN Le ministre de l’outre-mer François BAROIN Annexe 1- La maîtrise de la langue française 2 - La pratique d’une langue vivante étrangère 4 - La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

Pédagogies de l'autonomie (de l'élève) Empowerment Au plan individuel, Eisen (1994) définit l'empowerment comme la façon par laquelle l'individu accroît ses habiletés favorisant l'estime de soi, la confiance en soi, l'initiative et le contrôle. Certains parlent de processus social de reconnaissance, de promotion et d'habilitation des personnes dans leur capacité à satisfaire leurs besoins, à régler leurs problèmes et à mobiliser les ressources nécessaires de façon à se sentir en contrôle de leur propre vie (Gibson, 1991 p. 359). Les notions de sentiment de compétence personnelle (Zimmerman, 1990), de prise de conscience (Kieffer, 1984) et de motivation à l'action sociale (Rappoport, 1987, Anderson, 1991) y sont de plus associées ACP (approche centrée sur la Personne) quelques principes de fonctionnement d’une approche centrée sur la Personne, ainsi qu’a pu la développer Carl Rogers, relayée en France par André de Peretti : · Les émotions sont constitutives de la Personne · La motivation est conçue comme autonome. Trois facteurs:

QQOQCP (quoi ? qui ? où ? quand ? comment ? Pourquoi ?) - Représentation Mentale QQOQCP (quoi ? qui ? où ? quand ? Définition Technique de structuration de l’information sur un sujet donné, sur la base des questions suivantes : quoi ? qui ? Raisonnement déjà proposé il y a 2000 ans par l’empereur Quintilien, QQUQCQQ : quis, quid, ubi, quibus auxillis, cum, quomodo, quando (qui, quoi, où, avec quoi, pourquoi, comment, quand). Un des 7 outils de base de la qualité. Objectifs Rechercher systématiquement des informations sur un problème, que l’on veut mieux cerner, mieux comprendre (il permettra d’identifier les causes si elles sont peu nombreuses). Analyser une situation. Définir le plus clairement possible les modalités d’un plan d’action, ce qui évite d’oublier un élément indispensable. Synonymes, variantes et produits dérivés Synonyme : 5W 1H (who, what, where, when, how, why) Variante : logique « est - n’est pas » Le QQOQCP correspond à une variante du remue-méninges sur ces 6 questions. Conditions d’utilisation Pré-requis Place de l’outil Il est utilisé pour : Description Quoi ?

Les nouveaux usages des générations internet : Au cours de la matinée d’étude « Accès aux produits culturels numériques en bibliothèque : économie, enjeux et perspectives », organisée le 15 mai par Bibliomédias avec le soutien de l’Association des bibliothécaires de France et du Bulletin des bibliothèques de France (voir l’article de Lionel Maurel dans ce dossier), Dominique Wolton, lors d’une présentation décapante et salutaire, nous a, une nouvelle fois, mis en garde contre les sirènes de la technologie. En simplifiant ses propos, nous retenons qu’il faut replacer l’humain au cœur des échanges, que la technique est un outil et non un objectif. Par ailleurs, il a rappelé que la numérisation en masse, puisque c’était le sujet de la matinée, et l’internet en général, qui permet à tout internaute d’accéder immédiatement à un volume considérable d’informations, constituent à la fois une utopie et une tyrannie. Journalistes et bibliothécaires doivent reprendre les rênes de l’information ! Enjeux, menaces, opportunités

L’éducation à l’autonomie Les trois dispositifs impulsés par l’institution au détour de l’an 2000 (TPE en lycée général, PPCP en lycée professionnel et IDD en collège) font d’une certaine autonomie accordée aux élèves un levier pour (re) donner du sens aux activités scolaires et (re) mobiliser les élèves sur les apprentissages. A la marge du système scolaire, le pouvoir politique impose la généralisation et l’encadrement de pratiques pédagogiques qui ne sont pas nouvelles et qui sont caractérisées par la démarche de projet, une approche inter/pluri/transdisciplinaire et le travail en équipe des enseignants. Notre Groupe de Recherche-Formation a voulu aller voir de plus près ce que ces dispositifs qualifiés de "novateurs" produisent en terme d’éducation à l’autonomie des élèves. De quelle autonomie parlons-nous ? Bien souvent invoquée pour définir les finalités de l’enseignement, l’autonomie devient très vite mystérieuse dès qu’il s’agit de se poser la question des moyens mis au service de cette finalité.

Éduthèque - Actualités  Actualité partenaire - 12.02.2016 Le CNRS publie de nouvelles ressources dans la thématique « Histoire » autour de quatre périodes : « Monde antique », « L’Europe médiévale » et « Époque moderne ». Photographies, vidéos et extraits de textes scientifiques permettront aux enseignants d’enrichir leurs cours et documents pédagogiques en histoire mais aussi en histoire des arts ou en langues et cultures de l’Antiquité. Ainsi, une interview de Jean-Pierre Vernant permet de réfléchir aux mythes dans le monde antique grec à partir de l’analyse du mythe de la mort de la Gorgone. De nombreuses photographies abordent des éléments du patrimoine religieux français à l’époque médiévale, un texte extrait d’un communiqué de presse du CNRS explique la technique « sfumato » utilisée par Léonard de Vinci pour peindre les visages à partir d’un travail technique sur La Joconde. Les documents sont accessibles par type : photos, vidéos, animations et documents. Consulter l’offre du CNRS.

Google et la bibliothèque : quelle autonomie pour l'usager ? Dans les années 70, un des mots d’ordre des professionnels des bibliothèques était de promouvoir « l’autonomie du lecteur ». Beaucoup d’efforts ont été déployés pour favoriser cette autonomie : libre accès intégral aux collections, amélioration de la signalétique, et mise à disposition de catalogues informatisés plus conviviaux que les vieux catalogues sur fiches. Et puis sont arrivés l’Internet, le web, les moteurs de recherche. Et voilà les bibliothécaires perplexes, face à ces nouveaux outils qui, eux aussi, parient sur l’autonomie de l’usager... S’il y a bien au départ, dans les deux cas, une même volonté d’autonomiser l’usager, cette volonté se traduit sous des formes différentes, parce qu’elle s’appuie sur des logiques dissemblables. Dans les deux cas, il y a donc une prise en main de l’usager, plus ou moins explicite, plus ou moins assumée par l’utilisateur final. Au départ, les deux outils travaillent sur des contenus différents. Victoire du populisme ou de la démocratie ?

Related: