background preloader

Mais qu’est-ce qu’un Réseau Social d’Entreprise ?

Mais qu’est-ce qu’un Réseau Social d’Entreprise ?
On entend parler depuis quelques mois régulièrement de Réseaux Sociaux d’Entreprise (ou RSE), mais qu’est-ce exactement ? À quoi ça sert ? À qui est-ce destiné ? Qu’est-ce que ça rapporte ? RSE, qu’est-ce que ça veut dire ? Un Réseau Social d’Entreprise (ou « RSE » — à ne pas confondre néanmoins avec « Responsabilité Sociale d’Entreprise ») est un outil destiné à mettre en place, au sein de l’entreprise, des moyens de communication valorisant autant le contenu que l’interaction entre les individus qui le produisent. Attention, on entend souvent parler des Réseaux Sociaux dans le cadre business, mais cela peut recouper deux notions qui n’ont rien à voir : la communication d’entreprise sur les Réseaux Sociaux Grand-Public (type Facebook, Twitter, …) d’un côté et les Réseaux Sociaux d’Entreprise, mais internes, de l’autre. Généralement, un RSE est donc une composante d’un intranet (ou un extranet lorsque des partenaires externes sont impliqués). Un RSE, pour qui ? Voir aussi :

Réseaux sociaux internes : les entreprises en retrait Les entreprises ont adopté les réseaux sociaux. Mais plus pour leur communication externe et leur visibilité que pour la diffusion d'informations en interne. Les réseaux sociaux externes plus usités par les entreprises que les réseaux sociaux internes ? Voilà ce que constate l'association des professionnels des nouvelles technologies, la CompTIA, qui vient de publier un rapport sur les grandes tendances et opportunités qu'offre l'ouverture au social des entreprises. Et selon elle, clairement, les entreprises ont mieux accepté de s'intéresser aux outils sociaux pour leur communication externe que pour favoriser l'échange entre collaborateurs. Pour parvenir à de telles conclusions, CompTIA a interrogée 241 entreprises américaines ayant adopté les réseaux sociaux dans leur stratégie de communication pour mieux en connaître leur usage. L'écart se creuse entre internes et externes Se familiariser devient une nécessité

Un exemple d'engagement RSE avec Expanscience Quand l’on parle de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE), cela reste souvent très abstrait pour le consommateur. Pourtant les démarches dites de RSE peuvent recouvrir des réalités très concrètes. Pour preuve, le plan d’action 2015 des Laboratoires Expanscience, qui englobe un spectre d’actions très variées. Les Laboratoires Expansience ne misent pas tout leur développement sur la performance économique et technologique de leurs produits. Depuis 2004, Expanscience applique une démarche de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) profondément intégrée à sa stratégie. Petite définition de la RSE La Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) désigne le comportement d’une entreprise qui s’efforce d’appliquer les préceptes du développement durable et ce, dans 3 directions : économique, sociale et environnementale. Des engagements forts d’ici 2015 Le souci de donner une dimension plus humaniste à son activité économique n’est pas nouveau chez Expanscience. 1. 2.

Le réseau social d'entreprise pour communiquer plus efficacement en entreprise Nouvelle façon de communiquer en entreprise, les réseaux sociaux d’entreprise commencent à apparaitre dans les systèmes d’informations des entreprises. A l’heure du web social, mobile, et du cloud, comment fonctionnent les RSE ? Comment peuvent ils s’inscrire au cœur de la communication et comment peuvent ils aider les entreprises à s’organiser ? Article rédigé par Stéphane Cholet. Déclinaison des modèles sociaux populaires, les réseaux sociaux d’entreprise tentent de s’insérer dans les systèmes d’information des entreprises en leur promettant de faciliter la communication entre les différents services. Les réseaux sociaux d’entreprise ou RSE Le RSE se définit comme un outil souple, central, collaboratif qui a pour objectif de répondre aux besoins de communication de la plupart des services d’une entreprise. - un mur sur lequel on peut lire les différents échanges avec les collaborateurs inscrits, - un mur personnel, - des accès restreints selon l’organisation des espaces de travail

Qu’est-ce-que la responsabilité sociétale des entreprises ? Lexique de la responsabilité sociétale des entreprises (source INSEE - octobre 2012) La charte de la diversité en entreprise : depuis son lancement en octobre 2004, elle incite les entreprises à garantir la promotion et le respect de la diversité dans leurs effectifs. En la signant, ces entreprises s’engagent à lutter contre toute forme de discrimination et à mettre en place une démarche en faveur de la diversité. L’écoconception correspond à l’intégration des aspects environnementaux dans la conception ou la re-conception de produits. Un écolabel : est un label accordé à un produit par un organisme de certification qui garantit que le produit concerné a un impact réduit sur l’environnement. Un écoproduit : est tout produit qui génère moins d’impacts sur l’environnement tout au long de son cycle de vie et qui conserve ses performances lors de son utilisation. La norme britannique OHSAS 18001 : est un modèle de prévention de risques professionnels.

Réseaux sociaux d’entreprise, par où commencer ? « Le Blog de Claude Super | Lets' make your business more social! La question n’est ni nouvelle, ni innocente ! Si, au fil des différents retours d’expérience, il est plus facile d’imaginer les secteurs et/ou les projets susceptibles d’avoir intérêt à être intégrés dans des espaces sociaux d’entreprise, il n’en reste pas moins qu’il faut décider de " par où commencer " ! Une des pistes tient à considérer le projet non pas tant du point de vue du thème (innovation, customer care, etc.) mais plutôt en s’attachant aux participants et aux membres de la (les) communauté(s) que l’on veut développer. Le nombre de notes, d’articles ou encore de dessins humoristiques, tenant aux réseaux sociaux d’entreprises, à leur utilité, à leurs avantages, à leur retour sur investissement, est impressionnant, mais la plupart des éclairages proposés restent, à mon avis, dans une approche très conservatrice de l’entreprise. Le social, c’est l’humain ! Et chacun d’y aller de son commentaire ou de sa quête de " retweet " et de " célébrité " ! A lire en complément à cette note:

Les Réseaux sociaux d’entreprise, outils collaboratifs pour plus d’intelligence collective RSE, pour recréer le lien dans l’entreprise En l’espace de quatre ans, les réseaux sociaux sont devenus des supports naturels de partage de l’information. Il était normal que les outils de la sphère personnelle s’invitent dans la sphère professionnelle. Facebook, Twitter, Tumblr, Pinterest et bien d’autres font aujourd’hui partie de notre quotidien, que ce soit à la maison comme au travail. Le RSE est un Facebook interne dont l’accès est contrôlé. Le RSE est pour l’entreprise un nouvel outil de partage de l’info beaucoup plus dynamique que l’email. Le pouvoir social du RSE : une interconnectivité en temps réel… ou différé Pouvoir communiquer directement, instantanément ou en différé avec une ou plusieurs personnes de son projet est le vrai début de l’interactivité, principal objectif du web 2.0. Le réseau social interne crée de la proximité entre les collaborateurs. Une "entreprise 2.0" implique des changements organisationnels et opérationnels majeurs.

Réseaux sociaux d’entreprises, fin de l’email et serendipité Les réseaux sociaux, internes ou externes, signent-ils la fin de l’e-mail ? C’est une position largement majoritaire et défendue lors du Forum RSE le 9 juin dernier, par Arnaud Rayrole, le fondateur d’USEO. N’étant pas foncièrement d’accord, nous eûmes une riche et intéressante discussion sur le sujet. Les arguments en faveur de la fin de l’e-mail sont connus et relancés par la déclaration en mars dernier de Thierry Breton concernant sa volonté d’éradiquer l’email interne, coupables selon lui d’une pollution de 5 à 20 heures par semaine du temps de ses collaborateurs chez Atos. Donc, les arguments sont clairs en faveur de l’abandon de l’email. L’abondance de spamsLa perte de productivité liée à la consultation des e-mails inutilesUne gestion de l’infobèsité erratique En contrepartie de l’abandon de l’e-mail les échanges se feront donc : via des murs sur les réseaux sociauxvia les messageries instantanées via les DM de Twitter etc. Tout cela est cohérent jusqu’à un certain point.

Historique, vocabulaire, perception - Responsabilité juridique En droit, il convient de distinguer trois types de responsabilité [Gomez-Varona, 2000] : la responsabilité administrative, qui peut incomber à une personne de droit public pour les dommages causés aux particuliers ou sociétés dans le cadre de l'exécution d'un contrat, par exemple pour un marché public. Le contentieux relève alors du Tribunal administratif; la responsabilité pénale, qui vise à sanctionner des infractions (manquements aux règles de droit). Elle n'est engagée que s'il y a commission d'un acte expressément interdit par la loi. Deux notions récentes élargissent considérablement le champ des responsabilités : la mise en danger de la vie d'autrui, et le principe de précaution (cf. chapitre 3). A terme, le développement et la diffusion d'une « culture de la précaution » pourrait avoir pour conséquence de faire évoluer les notions de responsabilité civile et pénale.

Les Réseaux Sociaux d'ENTREPRISE perceront-ils un jour ? Je me pose cette question depuis près d'un an. Et les arguments "contre" m'intéressent autant que les arguments "pour". Il y a énormément de questions légitimes de la part des chef d'entreprise.A quoi çà sert ? Peut-on faire la même chose autrement ? Je suis un vieux routier des Systèmes d'information et quand je vois le temps que j'ai mis à commencer à y voir clair, je comprend que tout çà ne soit ni évident ni séduisant pour les chefs d'entreprises. Même ce Hub intitulé LES RESEAUX SOCIAUX EN ENTREPRISES illustre à quel point il est difficile de mobiliser plusieurs personnes autour de ce thème. Cà en dit plus long qu'un long discours. Pourtant je crois qu'il y a une vraie valeur ajoutée aux RESEAUX SOCIAUX. Pour faire simple, tôt ou tard, les RSE seront capables de "trouver" des "PERSONNES", avec la même aisance que GOOGLE est aujourd'hui capable de "trouver" des DOCUMENTS (Texte, Image, etc...). Vidéo 2 (8 minutes) – Questions Q8 à Q13

Les outils numériques, pierres angulaires de la flexibilité RH Espaces collaboratifs, réseaux sociaux d'entreprise et accès IT en mobilité sont très prisés par les DRH. Résultats exclusifs de l'Observatoire des DRH et de la e-transformation. L'Observatoire des DRH et de la e-transformation, créé à l'initiative du cabinet Arctus, a mené pour la 3e année consécutive sa grande enquête, transmise en exclusivité au JDN, sur les évolutions du monde des DRH face au déploiement des technologies numériques. Cette enquête, à laquelle ont participé plus de 153 dirigeants et responsables RH d'entreprise, fait état cette année de progrès en termes d'innovation participative et collective. "Avec 34% d'actions mises en place pour exploiter l'innovation complétées par 26% de projets déclarés, on arriverait à plus de 50% d'entreprises engagées dans l'utilisation de tels dispositifs pour 2014", peut-on lire dans l'étude.

Bon décryptage du concept. A lire en 2eme by annebres Apr 21

Related: