background preloader

Les Réseaux sociaux d’entreprise – RSE – outils collaboratifs pour encourager l’intelligence collective

Les Réseaux sociaux d’entreprise – RSE – outils collaboratifs pour encourager l’intelligence collective
Salesforce Chatter, BlueKiwi, Jive SBS, Yammer, SocialText, IBM Lotus Connections, SeeMy ou encore Jamespot… la liste des RSE est longue. Ces réseaux sociaux d’entreprise ne sont pas comme la plupart des réseaux communautaires que vous connaissez et utilisez. A l’instar de Facebook, Twitter, Pinterest, ces RSE sont des open space virtuels où le partage de données et la discussion sont au cœur du concept. Avec pour principale vocation l’échange professionnel, c’est une nouvelle culture du management qui se met en place. RSE, pour recréer le lien dans l’entreprise En l’espace de quatre ans, les réseaux sociaux sont devenus des supports naturels de partage de l’information. Le RSE est un Facebook interne dont l’accès est contrôlé. Le RSE est pour l’entreprise un nouvel outil de partage de l’info beaucoup plus dynamique que l’email. Le pouvoir social du RSE : une inter connectivité en temps réel… ou différé. Le réseau social interne crée de la proximité entre les collaborateurs.

http://autourdelimage.com/autourdelimage/les-reseaux-sociaux-d-entreprise-rse-outils-collaboratifs-pour-encourager-l-intelligence-collective/

Related:  RSE

Réseau Social d’Entreprise : votre productivité dépend de votre communication! Tout le monde connaît la nouvelle campagne publicitaire de Krys: "Avant j’étais…, mais ça c’était avant" ! En matière de réseau social d’entreprise, on pourra bientôt faire le même constat. Et je ne parle pas d’un constat négatif du genre "c’était mieux avant", mais plutôt un constat du type: "Les années 2010 ont remis la communication interne au cœur des préoccupations". Le développement des réseaux sociaux d’entreprise (ou RSE comme ils sont dénommés la plupart du temps) est la réponse à un monde de l’entreprise qui évolue tellement rapidement, dans une urgence constante, qu’on en a oublié jusqu’au fait de communiquer avec nos collègues. Conséquences:• Déperdition de l’information• Perte d’esprit d’équipe• Dévalorisation de l’individu• Perte d’efficacité• Serveurs de messagerie saturés ("Aujourd'hui, un salarié peut recevoir jusqu'à 100 e-mails par jour. Et il passe 95 heures par an à rechercher des informations, soit un coût de près de 1 800 euros!"

Twitter, nouveau terrain de jeux des adolescents RÉSEAUX SOCIAUX - La pyramide des âges de Twitter change. Vous pensiez que ce réseau social était un repaire de journalistes, de technophiles, de célébrités et de politiques? Plus seulement. Une nouvelle catégorie d'utilisateurs a fait de Twitter son terrain de jeux favori: les adolescents. Et tout le monde a pu s'en apercevoir cet été, lorsque l'actualité était plus faible et les "influenceurs" du réseau social étaient en vacances. De fait, parmi les sujets les plus commentés sur le site – les fameux Trending Topics ou TT – les grandes informations du jour ont côtoyé les noms d'idoles adolescentes (One Direction, Justin Bieber, Selena Gomez, Lady Gaga...), d'émissions de téléréalité ou encore des hashtags - les # que l'on place devant le thème de son tweet - sous forme de jeux comme #quandlejourdelarentréearrivera ou #CesPersonnesQui.

Emploi : Un Facebook interne chez Renault Le constructeur automobile a lancé son réseau social en interne. Objectif : créer la communauté de travail la plus vaste possible, au-delà des frontières. En deux semaines, quelque 3500 profils ont été créés. Comme de plus en plus d'entreprises, Renault s'est laissé séduire par un réseau social interne. Nommé My Declic, qui était déjà le nom de l'intranet du groupe, le service s'adresse aux 128.322 salariés du groupe, peu importe leur rôle et leur position hiérarchique. À peine 15 jours après son lancement, 3500 profils ont déjà été créés. Typologie des réseaux sociaux et usages pédagogiques des réseaux sociaux Comment utiliser les réseaux sociaux en pédagogie ? Le carrefour technopédagogique du CEGEP régional de Lanaudière à l’Assomption (Québec) a publié en novembre 2011 une double typologie des réseaux sociaux (dits aussi « médias sociaux ») au format pdf. Le premier document généraliste dresse un panorama des réseaux sociaux par types (réseaux sociaux de masse, agrégateur social, marque-page social, médias sociaux et partage de contenus) avec un descriptif, des exemples de services et les principales caractéristiques de ces outils). Le second tableau s’intéresse à une typologie des usages pédagogiques des médias sociaux avec exemples d’activités d’apprentissage et d’outils. Ces 2 tableaux délivrent des clés de compréhension et d’action pour des projets pédagogiques menés en utilisant des services en ligne.

Jamespot booste les possibilités de son graph social d'entreprise - Journal du Net Solutions L'éditeur français a dévoilé en exclusivité pour JDN Solutions les nouveautés de la toute dernière version de son outil de réseau social d'entreprise. L'âge de raison pour Jamespot. Alors qu'il va fêter ses 7 ans d'existence mercredi 11 juillet prochain, le spécialiste français du réseau social d'entreprise (RSE) a levé le voile en exclusivité pour le JDN sur les nouveautés de Jamespot Summer '12. Les deux principales évolutions de l'application concernent le graph social et le moteur social.

Comment enseigner les réseaux sociaux Le SCEREN (CNDP-CRDP) consacre un dossier aux réseaux sociaux dans le numéro de septembre 2012 de la revue pédagogique Idées économiques et sociales (n°169). Cette édition invite à faire le point sur « les réseaux sociaux en ligne » avec la spécificité de s’attacher à l’enseignement sur cet outillage dès la classe de Première (nouveau programme de SES). Comment enseigner les réseaux sociaux ? Ainsi, le dossier de la revue Idées économiques et sociales aborde comment les réseaux sociaux sont en partie liés avec les structures sociales et comment, dès lors, il est possible de les enseigner comme processus de socialisation. « En effet, la prise en compte des dynamiques relationnelles permet de mieux appréhender certains aspects de la socialisation, comme les « bifurcations » ou certains effets de reproduction des inégalités. » Via une série de documents (textes, tableaux et graphiques), il est présenté dans la revue des outils qui permettent cet enseignement. Licence :

Collaboratif / Coopératif : quelle différence ? François Bocquet Quand parle-ton de travail collaboratif ? « Quand deux ou plusieurs personnes - échangent des points de vue sur des informations existantes - planifient et gèrent leur temps - organisent leur travail collectif - partagent de l'expérience - définissent des objectifs communs - construisent des informations ensemble - construisent des compétences ensemble Quand parle-ton de travail collaboratif ? Quand deux ou plusieurs personnes travaillent en mode synchrone - dans le même milieu (salle de réunion, cafétaria, préau ou couloir...) - dans des lieux différents (audio-conférence, visio-conférence, partage d'application). » Séminaire TICE.

16 outils collaboratifs Open Source - JDN Développeurs Les principes du travail collaboratif ? La création ou l'évolution collective de documents, de projets. Tous les membres doivent pouvoir accéder aux éléments, au moins en lecture, de manière successive ou concurrente. L'information peut être partagée selon une hiérarchie établie, ou librement pour tous les membres du groupe. L'avantage premier : mettre en commun les informations dont disposent les divers membres, et centraliser ainsi toutes ce qui est relatif à une idée. L’état de l’art du community management : édition 2012 Comme tous les ans à la même époque, le Community Roundtable nous gratifie de la nouvelle édition de son rapport sur l’état de l’art en matière de communautés, justement appelé “State of Community Management 2012“. Le rapport est disponible gratuitement alors aucune raison de vous priver de le lire. Établi par des professionnels reconnus et bénéficiant des retours d’expérience d’un grand nombre d’entreprises membres et de praticiens aguerris c’est en général le “must read” de l’année sur la question. Que retenir de cette édition ? On y apprend que la tendance communautaire fait de plus en plus sa place dans l’entreprise. Plus facilement sur l’externe que sur l’interne d’ailleurs pour des raisons managériales et culturelles que je pense pas avoir besoin de rappeler une fois de plus ici.

Related: