background preloader

Comment la technologie modifie la manière dont on se pense? Boris Cyrulnik / Jean-Claude Kaufmann

Comment la technologie modifie la manière dont on se pense? Boris Cyrulnik / Jean-Claude Kaufmann

http://www.youtube.com/watch?v=c6LYlfdYxoI

Related:  Technologies pour l'apprentissage et développement de compétenceBoris Cyrulnikberday1701

La révolution cognitive Je vous recommande vivement cette conférence de Michel Serres, intitulée « Les nouvelles technologies, révolution culturelle et cognitive » (je suis tombé dessus grâce à un tweet de Jérôme Colombain). Outre la vigueur et la clarté de Michel Serres (qui sont impressionnantes), le propos est lui-même passionnant. Il y aborde la manière dont les ordinateurs et internet (ce qu’on appelle souvent les nouvelles technologies) sont en train de modifier radicalement, le temps, l’espace et notre cognition.

Le DSM invente de fausses maladies, par Boris Cyrulnik Boris Cyrulnik : De fausses maladies sont inventées Le DSM* est accusé d'avoir inventé des maux... et les pilules pour les soigner ! (5 mn) * DSM : Diagnostic and Statistical Manuel of Mental Disorder Voir l'article Wikipédia en français Conflits d'intérêts financiers entre l'industrie pharmaceutique et les experts du DSM : Depuis une dizaine d'années, plusieurs enquêtes dénoncent les conflits d'intérêts de certains experts impliqués dans le comité du DSM.

Un VPN à quoi ça sert? 9 bonnes raisons d’utiliser un VPN – TLime – Pourquoi changer d'adresse IP? Bonjour à tous, On me pose souvent la question « à quoi sert un VPN? » où « Qu’est-ce qu’un VPN? Grands Témoins : Boris Cyrulnik Grands Témoins : Boris Cyrulnik Conférence de l’Université populaire du quai Branly (UPQB), donnée le 31 janvier 2014.Rencontre avec Boris Cyrulnik, animée par Hubert Prolongeau, dans le cadre du cycle "Grands témoins". Les séances exceptionnelles de Grands Témoins invitent des acteurs du monde, artistes, savants et philosophes, à témoigner de leurs parcours, de leurs expériences vécues et de leur recherche intérieure. Boris Cyrulnik est un neurologue, psychiatre, et psychanalyste français. Il est l'un des pionniers de l’éthologie en France, discipline étudiant le comportement de diverses espèces animales. Boris Cyrulnik développe en France le concept de "résilience" (renaître de sa souffrance).

Le numérique nous fait-il perdre la mémoire ? Nous confions de plus en plus le soin à des appareils d’enregistrer les informations à notre place. Le fait de se reposer sur les technologies numériques pourrait permettre à notre cerveau de se consacrer à d’autres tâches. Mais cela ne risque-t-il pas, à terme, d’affaiblir notre mémoire ? Enquête auprès de spécialistes du sujet. Boris Cyrulnik : Ce que je crois : Résilience et pratiques éducatives Certes, ce n’est pas « son » concept. Boris Cyrulnik a toujours pris soin d’en rendre la paternité à Albert J. Solnit, Emmy Werner, Michael Rutter ou encore à son « maître », le psychiatre et psychanalyste anglais John Bowlby. Il n’empêche : c’est lui qui a fait découvrir la résilience au grand public. Non sans attiser une certaine agressivité parmi des psychanalystes : « Ils réagissaient viscéralement, avec la peur, sans doute, que ce concept puisse remettre en question leurs approches. Conséquence ?

Achat/vente voitures d'occasion entre particuliers - Carizy Je suis vendeur Vendez rapidement votre véhicule au meilleur prix, on s'occupe de tout Un meilleur prix ? Toujours. Touchez en moyenne 15% de plus qu'en passant par un concessionnaire. Nous n’avons pas de concession, pas de vendeurs payés à la commission, nous sommes 100% en ligne.

Boris Cyrulnik : « Peu d’enseignants ont conscience de leur impact affectif sur les enfants » Boris Cyrulnik est le ‘psy’ le plus célèbre et le plus apprécié de France. Alors que les réformes du collège et des programmes alimentent les débats, il nous livre son diagnostic sur l’école. B.Cyrulnik (c)DRFP Odile Jacob Vous avez cosigné une tribune du Monde intitulée « Contre l’école inégalitaire, vive le collège du XXIe siècle ». Qu’est-ce qui vous a motivé à entrer dans le débat autour de la réforme du collège ? C’est le constat que l’école a perdu sa capacité d’intégration : intégration des enfants des classes sociales défavorisées et intégration des enfants issus de l’immigration.

Inhibition, analogie, erreur, face au numérique Dans son dernier opuscule, destiné davantage au grand public spécialisé qu'aux chercheurs et spécialistes de la psychologie, Olivier Houdé (Apprendre à résister, le pommier 2014) nous parle de l'importance de l'inhibition comme mécanisme permettant d'apprendre. Il rejoint en cela d'autres publications récentes, plus grand public, comme le numéro de la revue Cerveau et Psycho (septembre 2014) consacré au développement de l'enfant qui reprend aussi, entre autres, cette question de l'inhibition. Le terme inhiber n'a pas ici totalement le sens qui lui est attribué communément. On parle volontiers de timidité, de frein, lorsque l'on dit de quelqu'un qu'il ou elle est inhibé.

Sortir plus forte d'une épreuve - Boris Cyrulnik et résilience - Cyrulnik : interview sur la résilience Après un traumatisme, on ressasse, et la tristesse persiste. La rage de comprendre est une façon de métamorphoser la blessure. Dans la recherche d’explication va naître une vraie satisfaction : satisfaction de comprendre, satisfaction de réparer sa souffrance. La résilience abrite un drôle de couple, fait de tristesse et de plaisir. Retirez de l’argent aux distributeurs de la Caisse d’Epargne même sans CB ! - billet de banque Vous êtes client de la Caisse d’Epargne ? Vous utilisez l’appli mobile de la banque ? Vous réunissez alors les conditions pour retirer de l’argent aux distributeurs Caisse d’Epargne sans même avoir à insérer votre carte, un SMS suffit ! Zoom sur ce service de dépannage vraiment innovant. Les retraits SMS pour retirer des espèces au DAB sans CB

LA BIOLOGIE DE L'ATTACHEMENT PAR BORIS CYRULNIK Cours enregistré dans le cadre de l'enseignement PACES de Sciences Humaines et Sociales à l'Université Claude Bernard Lyon 1. Boris Cyrulnik, neurologue, psychiatre et psychanalyste français. Responsable d'un groupe de recherche en éthologie clinique à l'hôpital de Toulon-la-Seyne (1972-1991), il publie son premier ouvrage Mémoire de singe et parole d’homme en 1983. Directeur d’enseignement depuis 1996 à la Faculté des lettres et sciences humaines de Toulon et président du Centre national de création et de diffusion culturelles de Châteauvallon, Boris Cyrulnik est surtout connu pour avoir développé le concept de "résilience" (renaître de sa souffrance). Il a également participé en 2007 à la commission Attali sur les freins à la croissance, dirigée par Jacques Attali.

Peut-on prendre le risque d’enseigner et d’éduquer avec le numérique Bruno Devauchelle en bref Bruno Devauchelle est formateur-chercheur au Centre d’études pédagogiques pour l’expérimentation et le conseil de Lyon . Après avoir travaillé en lycée professionnel comme professeur de Lettres-Histoire, il a choisi de devenir formateur et s’est spécialisé dans le domaine des TIC en éducation et en formation . Docteur en sciences de l’éducation, il mène des activités de formation auprès des équipes éducatives et participe à des recherches en tant que membre de l’unité EA Techne (Technologies numériques pour l’éducation) de l’université de Poitiers. Il est également membre fondateur et président de l’association CIIP, en charge de la revue en ligne Le Café pédagogique. Auteur de « Comment le numérique transforme les lieux de savoirs.

Boris Cyrulnik Pour être heureux, il faut avoir souffert Patrice van Eersel et Marc de Smedt Dans la trajectoire de Boris Cyrulnik, il y eut d'abord les livres d'éthologie sur l'affectivité animale. Puis toute la série humaine sur la résilience, qui explique comme un enfant maltraité peut s'en sortir, grâce au regard de l'autre. Paru fin 2006, De chair et d'âme constitue le premier livre d'une nouvelle série sur l'inséparable unité de ce qui constitue l'humain. Ce qui est frappant, c'est la précision ultrafine de ce que l'imagerie médicale est désormais capable de nous apprendre sur ce qui se passe en nous à chaque seconde, quand nous percevons, pensons, croyons, agissons - et comment cela bouleverse notre vision du monde, en décortiquant la genèse neuro-relationnelle de nos organes. Quand un singe regarde un autre singe agir, il met en branle les mêmes processus neuronaux que s'il agissait lui-même. Même processus quand il rêve qu'il se trouve dans telle ou telle situation.

Related: