background preloader

Avec Internet et les écrans, mon cerveau a-t-il muté ? - L'actu Médias / Net

Avec Internet et les écrans, mon cerveau a-t-il muté ? - L'actu Médias / Net
Lecture en diagonale, perte de concentration... le Net et les technologies numériques bousculent nos façons de penser. Faut-il s'en inquiéter ? Pas forcément. On vous explique pourquoi. Sur le mur d'une galerie d'art de Toronto, ce slogan : « Mon cerveau d'avant Internet me manque » (1). C'est drôle. « Mon cerveau d'avant Internet me manque » ? Les pupilles baladeuses Au Lutin (Laboratoire des usages en technologies de l'information numérique), à Paris, des chercheurs observent au plus près le lecteur du XXIe siècle en activité. Ainsi, sur écran, nous avons les pupilles baladeuses. Sur la Toile, le cheminement de la pensée n'est pas contrôlé par l'auteur, mais par le lecteur. Comme le résume l'essayiste américain Nicholas Carr dans un livre remarquable (meilleur que son titre : Internet rend-il bête ? Mon cerveau fait du jet-ski « En échange des richesses du Net, nous renonçons à notre bon vieux processus de pensée linéaire. » Nicholas Carr, essayiste J'apprends, donc je me reconfigure

http://www.telerama.fr/medias/internet-modifie-t-il-mon-cerveau,93189.php

Related:  Technologies pour l'apprentissage et développement de compétenceDeconnexionmamiecelestesuzannelabonteashpouda

Kit Kat offre un break sans Wifi Le Wifi est désormais disponible partout : dans les bars, restaurants, trains, aéroports, supermarchés…elle est même disponible sur le Mont Everest. Besoin d’un break ? A Amsterdam et Amstelveen, la marque a installé des No-Zone WiFi qui, dans un rayon de cinq mètres, bloquent les signaux afin que les gens puissent échapper aux e-mails, mises à jour et autres envahisseurs d'espace. Dans ces endroits privilégiés, ils peuvent s’adonner à la lecture, à la discussion et surtout à une pause Kit Kat bien méritée.Une initiative de JWT Amsterdam. Allégorie de la grenouille Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'allégorie de la grenouille se fonde sur une observation concernant le comportement d'une grenouille placée dans un récipient d'eau chauffée progressivement pour illustrer le phénomène d'accoutumance conduisant à ne pas réagir à une situation grave. Comportement de la grenouille[modifier | modifier le code] Cette thèse se fonde sur l'idée que si l'on plongeait subitement une grenouille dans de l'eau chaude, elle s'échapperait d'un bond. Alors que si on la plongeait dans l'eau froide et qu'on portait très progressivement l'eau à ébullition, la grenouille s'engourdirait ou s'habituerait à la température et finirait ébouillantée. Applications[modifier | modifier le code]

Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (1/3) - Thema - Museum © Inserm, P. Dournaud - Neurone de l'hippocampe avec ses très nombreux prolongements (axone et dendrites) Le cerveau est déjà à l'œuvre avant même que nous ayons conscience d'exister. En effet, dès la 3ème semaine de grossesse, le cerveau commence à se développer dans la tête de l'embryon humain. Tout démarre à partir de cellules particulières, les cellules souches neurales, qui prolifèrent à une vitesse frénétique qui peut atteindre à son pic 200.000 cellules/minute ! Le cerveau catégorise les choses que nous voyons Le cerveau a toujours été une machinerie complexe. Depuis que l'Homme s'intéresse à son corps, il est au centre de bien des interrogations. Encore aujourd'hui subsistent un grand nombre de questions. La mémoire, par exemple, a encore moult secrets à révéler. Des chercheurs viennent de trouver de nombreuses réponses.

Apprendre dans une classe de l'avenir En ce début d'après-midi, le cours de sciences bat son plein. Réunis en petits groupes devant les écrans blancs qui couvrent les murs de la classe, les élèves discutent, échangent, s'animent. Du bout du doigt, l'un d'eux glisse un mot dans une catégorie, hésite, se ravise. Le cerveau artificiel qui imite les capacités et les défauts du cerveau humain. Une équipe de chercheurs de l’Université de Waterloo (Canada) a construit la simulation la plus complexe d’un cerveau qui fonctionne. Le but est d’aider les scientifiques à comprendre comment l’activité du cerveau donne lieu à la diversité de comportement présentée par les animaux, y compris les humains. Le modèle est appelé Spaun (Semantic Pointer Architecture Unified Network). Il se compose de 2,5 millions de neurones simulés. Le modèle tient compte des détails biologiques de chaque neurone, y compris qu’elles sont les neurotransmetteurs utilisés, la façon dont sont générés les voltages dans la cellule et la façon dont elles communiquent entre elles. Spaun utilise ce réseau de neurones pour traiter des images afin de contrôler un bras robotisé qui dessine les réponses à partir d’exercices de perception, de cognition et de motricité.

Exploration du cerveau Le cerveau humain est constitué d'environ 100 milliards de neurones capables d'établir chacun jusqu'à 10.000 connexions. Le nombre de connexions potentielles est donc astronomique: 1 million de milliards (10 puissance 15). Le cerveau compte également des cellules gliales, en nombre 10 à 50 fois plus important que les neurones. Longtemps, on a cru qu'elles ne jouaient qu'un role subalterne en facilitant les échanges entre les neurones. Mais on a découvert récemment que ces cellules gliales établissent elles aussi des connexions, à la fois entre elles et avec les neurones.

SoonSoonSoon Demain, dans le monde de l'ultra-connexion où votre t-shirt sera branché sur le web, où vos lunettes augmenteront la réalité et où votre sac à main parlera avec votre portable, les places dans les zones "No-Wifi-Zone" seront chères et prises d'assaut. On y discutera à l'ancienne autour d'un café au lieu de tweeter, on s'y racontera des potins non-connectés. Et les restos les plus "hype" afficheront fièrement le label "Wifi Cold Spot". De quoi se faire de nouveaux (vrais) potes. En attendant, pratiquez la déconnexion de manière progressive et douce.

e-learning : doit-on vraiment individualiser la formation ? Question provocatrice s’il en est lorsque l’on évolue dans le monde de la formation en ligne non ? Car aujourd’hui, il y a bien une quête de la personnalisation des apprentissages et des parcours. Que ce soit via le paramétrage des plateformes de management des apprentissages (LMS) ou dans la forme de la formation (Serious Game), l’apprenant se voit occuper une place centrale vers lequel convergent des savoirs qui lui seraient adaptés personnellement. Si je ne remets pas en cause cette remise de l’apprenant au cœur des dispositifs, j’ai rencontré dernièrement des articles qui m’incitent à me poser la question de la personnalisation. En lisant ce bref état des lieux, je me suis alors demandée tout naturellement si la personnalisation des apprentissages via le le elearning en entreprise ne pourrait pas avoir d’effets secondaires silmilaires ? Le elearning est déjà une pratique « solitaire » puisqu’il assigne le collaborateur à son ordinateur pour suivre la formation en autonomie.

Spaun, un cerveau artificiel pour mieux comprendre le cerveau humain Notre cerveau garde en lui de nombreux secrets sur son fonctionnement. Des modèles artificiels du cerveau en fonctionnement, comme Spaun, nous aideront peut-être à en saisir un certain nombre. © por adrines, arteyfotografia.com Spaun, un cerveau artificiel pour mieux comprendre le cerveau humain - 3 Photos Neurosciences: que se passe-t-il quand on se souvient ? - 31 août 2014 Tokyo (AFP) - Les émotions associées à des souvenirs peuvent être réécrites, permettant d'adoucir des événéments douloureux du passé et à l'inverse d'assombrir des moments heureux, suggère une étude menée sur des souris au Japon et aux Etats-Unis et publiée mercredi dans la revue scientifique Nature. "Cette propriété (de renversement) de la mémoire est utilisée cliniquement pour traiter" des maladies mentales, "cependant les mécanismes neuronaux et les circuits du cerveau qui autorisent ce changement de registre émotionnel demeurent largement méconnus", soulignent les chercheurs en préambule. L'objet de l'étude est de décrypter ces procédés sous-jacents, ouvrant la voie à de nouvelles pistes pour soigner des pathologies comme la dépression ou les troubles de stress post-traumatique. Elle "valide aussi le succès de la psychothérapie actuelle", explique à l'AFP le directeur de recherche Susumu Tonegawa.

Ne pas faire l'école du 21ème siècle avec les outils du 19ème Les années 2007 à 2012, que certains qualifient d’années noires pour l’école, sont et resteront caractérisées par une réduction drastique des moyens mais aussi, même si c’est moins perceptible et plus facilement absorbé par le corps enseignant, par une volonté de retour déterminé à l’école du passé. Les programmes de 2008, fondamentalement différents de ceux de 2002 qui on été balayés d’un revers de main, en attestent. Le déni généralisé de la pédagogie avec la suppression de la formation des enseignants, avec le développement autoritaire de l’évaluationnite et le pilotage par les résultats apparents, avec une conception générale des apprentissages fondée sur le modèle de la transmission et de l’explication magistrales, avec la réduction voire la suppression de la liberté pédagogique, trouve son application dans cette fantastique et dramatique marche arrière.

Related: