background preloader

2.3- La gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) : domaines d'application

2.3- La gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC) : domaines d'application
Qu'est ce que la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) ? La GPEC est une démarche d’anticipation et d’adaptation des emplois et des compétences d’une entreprise destinée à accompagner au mieux son développement économique. En conséquence, cette démarche prend en compte les transformations du marché et de l’environnement de l’entreprise et se fonde sur des scenarii d’évolution de sa stratégie. Ces actions peuvent être individuelles comme collectives. sociaux : départs en retraite, pénurie de main-d’œuvre, organisation du travail, etc. Dans cette démarche, il faut donc : dresser l’état des lieux des emplois et des qualifications ;analyser les perspectives d’évolution de l’entreprise et identifier ses besoins, etc. Quand la négociation sur la GPEC doit-elle avoir lieu ? Le code du travail impose en effet aux entreprises une obligation de négocier la GPEC tous les 3 ans avec les partenaires sociaux. Non. Au cours de la négociation sur la GPEC, doivent être abordés :: Non.

Optimiser son temps pour mieux en gagner - Organisation, Méthode En arrivant au bureau, vous découvrez une foule de pense-bêtes colorés sur votre agenda. Le téléphone sonne tandis que vos mails s'accumulent... Et il est à peine 9h10 ! C'est l'heure de reprendre le contrôle de votre emploi du temps... Le rétro planning, pour en finir avec la navigation à vue Pour mieux organiser vos tâches quotidiennes, le rétro planning est votre gouvernail et en cas de rush, votre bouée de sauvetage ! Cet outil précieux vous aide à visualiser votre charge de travail mensuelle, à élaborer votre échéancier hebdomadaire ainsi que votre « to-do list » quotidienne. De la difficile gestion des interruptions Les outils d'organisation donnent souvent corps à un timing « idéalisé ». Affinez votre stratégie ! Ajustez votre tempo personnel Identifiez vos pics de performance et calez vos tâches les plus ardues sur ces périodes d'efficacité. Les logiciels sont vos amis Faites une pause pour gagner du temps ! Alterner temps de concentration et tâches plus légères ne suffit pas.

5 astuces pour éviter de remettre à plus tard… - Organisation, Méthode Le fait de sans cesse reculer les échéances avant d’accomplir une tâche porte un nom : cela s’appelle procrastiner… Un vilain mot pour de vilaines habitudes ! Voici les raisons principales pour lesquelles nous pratiquons tous (plus ou moins) la procrastination : Le manque de motivation : le plus souvent, quand nous trainons la patte, c’est tout simplement parce que la tâche ou la mission à effectuer est pénible : « Je n’ai pas envie, je ferai ça plus tard ». Et nous en profitons pour faire des choses plus valorisantes et plus sympas. Dans tous les cas, la procrastination est source de stress et d’anxiété ! Découper une grande mission en petites tâches Il est parfois difficile de se lancer dans un grand projet, compte-tenu de son ampleur. Alternez une tâche que vous aimez bien avec une autre qui vous ennuie.

Planifier un événement avec Doodle - Fiche pratique Organisation, Méthode Premiers pas sur doodle Doodle est un module qui permet de proposer plusieurs dates à vos invités pour déterminer la date la plus favorable pour tous. Pour commencer, cliquez sur www.doodle.com. Cliquez sur le bouton Planifier un événement. Informations générales sur l’évènement La première étape consiste à renseigner votre évènement dans un petit formulaire. Sélection des dates Choisissez au maximum 5 dates possibles qui seront ensuite proposées à vos convives. Sélection des heures Choisissez ensuite 3 horaires pour chaque jour en fonction de vos besoins. Finalisation de l’invitation Deux scénarios s'offrent à vous : 1. 2. Vous avez ensuite la possibilité d’envoyer vous-même l’invitation via votre messagerie Outlook, ou bien de laisser faire doodle. Envoi de l’invitation Une nouvelle page vous donne l’adresse à proposer à vos invités (1) ! Chaque participant devra cliquer sur ce lien, ajouter son nom à gauche et cocher les dates qui lui conviennent… Le tour est joué !

Comment gérer ses émotions au téléphone ? - Fiche pratique Relationnel, Fiches pratiques Contact privilégié de la plupart des clients de votre entreprise, vous êtes en ligne de mire pour recevoir des coups fils aussi agréables que désagréables. Étant donné que la majorité des communications passent par vous, vous êtes amenée à gérer de nombreuses émotions durant vos conversations. Voici quelques conseils : Anticipez les situations Vous êtes un élément central de l'entreprise et la plupart des informations transitent par votre poste. Évitez d'entrer dans le jeu de votre interlocuteur Si un client dépose une réclamation et s'énerve au téléphone, temporisez sa réaction en restant calme. Prenez du recul Si vous avez l'impression d'être dans une impasse, ne cédez pas à la panique, au risque de raconter n'importe quoi. Et la joie ? Tout comme les autres émotions, la joie doit être contrôlée. Si votre travail est source de stress, pensez à relâcher cette angoisse une fois sortie, en prenant des cours de yoga ou de sophrologie.

4 attitudes gagnantes avec son manager ! - Fiche pratique Relationnel, Fiches pratiques Accepter de nouvelles missions ! Si votre manager vous propose de nouvelles missions, c’est qu’il estime que c’est une mission qui peut vous intéresser et faire partie de votre champ d’actions pour vous faire évoluer. Si vous estimez que vous avez déjà trop de travail, n’hésitez pas à lui faire part de vos craintes. Peut-être sera-t-il possible de vous délester de certains dossiers pour que vous puissiez mener à bien vos nouvelles missions.La bonne attitude ? Rester sur le qui-vive Quand votre manager vous briefe sur une tâche à effectuer, ouvrez grandes vos oreilles pour bien comprendre du premier coup et mettre toutes les chances de votre côté pour ne pas vous tromper ! Etre honnête… Personne n’est parfait : vous aussi, vous faites des erreurs… comme tout le monde ! Rester positive ! Rien de pire qu’un collaborateur qui traine des pieds en arrivant au travail !

Mauvaise ambiance au bureau, que faire ? - Fiche pratique Relationnel, Fiches pratiques Se sentir bien à son travail, avoir de bonnes relations avec ses collègues et ses supérieurs sont des facteurs qui agissent tant sur le moral que sur la perception de son travail. Or, d'après l'Ordre des conseillers en ressources humaines, seulement 20 % des sociétés offrent un climat de travail agréable. Alors, que faire si vous faites partie des 80 % restants et que vous trouvez que l'ambiance au bureau est mauvaise ? Identifier le problème Si vous avez remarqué cette atmosphère tendue, vos collègues aussi. Concertez-vous et essayez de comprendre le problème. Si l'atmosphère se dégrade à cause d'une surcharge de travail, voyez s'il est possible de réorganiser les missions pour proposer un coup de main à vos collègues surchargés. Si l'ambiance tend à s'assombrir parce que votre manager donne l'impression de ne pas avoir confiance en vous, essayez d'en discuter calmement avec lui. Prendre des initiatives collectives Quoi qu'il en soit, il est nécessaire de relativiser le problème.

La diversité fait la force ! > Penser autrement Un discours incompris, une attitude mal interprétée : qui n’a jamais été confrontée à un malentendu avec un collègue étranger ? Savoir travailler avec des collaborateurs de différentes nationalités, c’est d’abord accepter de se confronter à des valeurs et à des modes de fonctionnement différents des vôtres. La notion de temps, d’espace personnel, le comportement face aux autres et à la hiérarchie varient selon les cultures. Travailler ensemble ne veut pas forcément dire effectuer ses tâches de manière identique ! > Se montrer clair et précis Au travail comme dans la vie, beaucoup de principes sont tacites. Horaires de réunions, dates de rendu : tout doit être indiqué clairement et avec précision, dans un e-mail détaillé chaque début de semaine par exemple. Violaine, assistante de direction dans une multinationale apprécie de travailler dans un environnement franco-britannique. "Il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer au comportement de mes collègues anglais.

Argumenter avec méthode : la préparation > Préparer son argumentation La préparation est une étape importante. C'est d'elle que dépend le succès de la négociation, surtout si l'on n'est pas encore très habitué à négocier. Quelques questions pourront vous guider :• A-t-il déjà un point de vue sur la question ? > Les arguments que vous allez utiliser Un argument n'a que la valeur que votre interlocuteur lui accorde. En règle générale, les managers sont sensibles :• aux faits. > Anticipez ses réactions Pour chaque argument identifié, il faut essayer de prévoir les réponses que votre interlocuteur pourra vous faire. > Planifiez l'entretien Il faut choisir le bon moment. En savoir plus Cet article a été rédigé en partenariat avec Christine Harache, responsable des offres Cegos pour les assistantes.

Related: