background preloader

La Loi du Roi Boris

Facebook Twitter

Jeux littéraires. La Loi du Roi Boris. La loi du roi Boris. L'avis de Ricochet Le roi de Poldovo, Boris III, s’ennuie.

La loi du roi Boris

Et comme tout roi, quoi de mieux que de provoquer une bonne guerre. Et lorsqu’il commet une faute d’orthographe, il décide d’un seul coup d’interdire en son royaume l’emploi de la voyelle « e », une lettre ridicule selon lui. Si, au début, la population semble étonnée et en rit, la crise couve, car même dans le cercle privé le « e » est interdit. Le Premier ministre décide d’organiser la révolte, lors de réunions secrètes… On pense tout naturellement à Perec et à l’Oulipo et on passe en revue de nombreuses formes littéraires.

L'éditeur : Nathan Depuis leur création, en 1881, les éditions Nathan ont pour vocation les savoir et les apprentissages, en respectant le plaisir de la découverte et de la connaissance. Ouvroir de littérature potentielle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ouvroir de littérature potentielle

L'Ouvroir de littérature potentielle, généralement désigné par son acronyme OuLiPo (ou Oulipo), est un groupe international de littéraires et de mathématiciens se définissant comme des « rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir[1]. » L'OuLiPo se définit d'abord par ce qu'il n'est pas[2] : Ce n'est pas un mouvement littéraire.Ce n'est pas un séminaire scientifique.Ce n'est pas de la littérature aléatoire. Premier d'une longue série d'ouvroirs rassemblés sous le terme Ouxpo — prononcé « Ou-X-Po », le X étant généralement remplacé par une syllabe articulable tel que OuMuPo (musique) ou OuBaPo (bande-dessinée) —, l'Oulipo est une association fondée en 1960 par le mathématicien François Le Lionnais, avec comme cofondateur l'écrivain et poète Raymond Queneau.

Liste des contraintes de l'Oulipo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des contraintes de l'Oulipo

L'Ouvroir de Littérature Potentielle, Oulipo, a été fondé le 24 novembre 1960 par un groupe d'écrivains, de mathématiciens et peintres tels que Raymond Queneau, François Le Lionnais, Italo Calvino, Jean Queval ou Claude Berge. Le but de l'organisation était d'inventer une nouvelle écriture (romanesque et poétique) en intégrant des contraintes scientifiques à la littérature. Sont répertoriées ci-dessous certaines de ces contraintes, parmi les plus connues. 0-9[modifier | modifier le code] 99 notes préparatoires : entre le poème et l'essai, il s'agit d'écrire 99 phrases sur un sujet donné, dans le but d'en épuiser les potentialités. A[modifier | modifier le code] Abécédaire : il s'agit d'un texte dont les initiales des mots successifs se suivent par ordre alphabétique.

. — In A bas Carmen, Hervé Le Tellier. Anaérobie : on prive, phonétiquement, le texte de la lettre R. Antérime : poème dont la rime est au début des vers. « Tes amidons? Ouvroir de littérature potentielle. Avec l'Oulipo, les mots sont un jeu depuis 50 ans. Temps de lecture: 9 min.

Avec l'Oulipo, les mots sont un jeu depuis 50 ans

La Disparition (roman) Membre de l'Oulipo, Georges Perec considérait que les contraintes formelles sont un puissant stimulant pour l'imagination.

La Disparition (roman)

Il a donc choisi dans ce roman l'utilisation du lipogramme pour écrire une œuvre originale, dans laquelle la forme est fortement liée au fond. En effet, la disparition de cette lettre e est au cœur du roman, dans son intrigue même ainsi que dans son interrogation métaphysique, à travers la disparition du personnage principal, au nom lui-même évocateur : Anton Voyl. Le lecteur suit les péripéties des amis d'Anton qui sont à sa recherche, dans une trame proche de celle du roman policier. Les thèmes de la disparition et du manque sont extrêmement liés à la vie personnelle de Georges Perec : son père meurt au combat en 1940 et sa mère est déportée à Auschwitz début 1943.

Selon Boris Cyrulnik, ce sont ces e manquants qui symbolisent la disparition de ses parents. "La disparition" de Georges Perec. .

"La disparition" de Georges Perec

"Anton Voyl n'arrivait pas à dormir. Il alluma. Son Jaz marquait minuit vingt. Georges Perec. Œuvres principales Georges Perec est un écrivain et verbicruciste français né le 7 mars 1936 à Paris 19e et mort le 3 mars 1982 à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Georges Perec

Membre de l'Oulipo à partir de 1967[1], il fonde ses œuvres sur l'utilisation de contraintes formelles, littéraires ou mathématiques, qui marquent son style[2]. En 2017, il entre dans « La Pléiade ». Biographie[modifier | modifier le code] Vie privée[modifier | modifier le code] Son père, Icek Judko Perec[4] (1909-1940), et sa mère, Cyrla Szulewicz[note 1] (1913-1943), tous deux juifs d'origine polonaise, se marient en 1934. Engagé volontaire contre l'Allemagne dans la guerre franco-allemande de 1939, Icek Perec est mortellement blessé par un obus le 16 juin 1940[8].

De janvier 1958 à décembre 1959, il fait son service militaire à Pau, dans un régiment de parachutistes. Il vit les six dernières années de son existence avec la cinéaste Catherine Binet dont il produit le film Les Jeux de la comtesse Dolingen de Gratz.