background preloader

Cas d’école : Wyplay recrute via les réseaux sociaux, Start-up, PME : recruter sans se tromper !

Cas d’école : Wyplay recrute via les réseaux sociaux, Start-up, PME : recruter sans se tromper !
Related:  Activités de travail et Conditions de travail et compétence et q

La violence ordinaire dans les organisations - Gilles Herreros Dans les entreprises ou les administrations, il existe une violence banale, quasiment invisible et quotidienne : brimades, petites humiliations, conflits larvés enveniment les relations. Si le bonheur au travail peut se rencontrer (en cherchant bien, on peut le croiser, déposé ici ou là, dans l’amour du métier, quelques relations de qualité, la symbolique que charrie l’activité…), c’est d’abord la violence ordinaire perpétrée par les uns et les autres, sur les uns et les autres que je croise le plus souvent lors de mes interventions dans les organisations. À cela, il n’y a aucune espèce de fatalité. Cette violence existe le plus souvent non pas en appui sur je ne sais quels desseins de harceleurs plus ou moins dérangés (même si ceux-là peuvent aussi exister) mais sur la cécité, les petites lâchetés quotidiennes, les peurs du plus grand nombre. Pour tenter d’en finir avec elle (ou au moins pour la combattre), je plaide pour l’émergence d’organisations réflexives (1).

L’avenir du recrutement à l’ère du web 2.0 et des réseaux sociaux - Ipsos Loyalty 25 oct. 2012 - Ipsos, Viadeo et Link Humans se sont associés pour donner la parole à un échantillon de DRH et de spécialistes français du recrutement dans le cadre de #rmsconf, l’évènement de référence sur le recrutement mobile et social.Cette étude* confirme la montée en puissance des réseaux sociaux et le rôle « d’ambassadeurs de l’entreprise » des salariés. Une tendance qui ne bouleverse toutefois pas à ce stade le paysage français du recrutement. Voir l'analyse vidéo Dans un contexte jugé difficile et contraint… Seuls 4% des professionnels interrogés affirment ne pas rencontrer de difficulté particulière en matière de recrutement à l’heure actuelle.Les principaux obstacles évoqués par les DRH et les responsables du recrutement sont principalement liés à la pénurie de candidats qualifiés (cités par 59% des répondants) et aux contraintes budgétaires (cités par 53% d’entre eux). … l’émergence des réseaux sociaux constitue une tendance de fond…

Pourquoi et quand faire un bilan de compétences Le bilan de compétences est à la mode auprès des salariés et des entreprises. Dispositif créé au début des années 90, il est devenu au fil du temps un outil aux finalités diverses et variées pour les bénéficiaires comme pour les employeurs. Les objectifs du bilan de compétencesA l’origine, le bilan de compétences a pour objectif l’aide à l’orientation professionnelle du salarié. Pour y arriver, celui-ci se fait accompagner en entretiens individuels par un consultant qui procède à l’analyse de ses aptitudes et compétences, ses motivations et sa personnalité, pour finalement arriver à un projet cohérent et viable. Se remotiver dans son travail. Définir un projet professionnel nouveau. Se connaitre. Faire un simple point sur ses compétences C’est un cas relativement peu fréquent mais je l’ai déjà vu : la personne souhaite simplement faire un point sur ses compétences, sans besoin exprimé de définition de projet professionnel. Quand faire un bilan ? A vérifier auprès du consultant.

Tout ce que nous pensons savoir sur l’engagement des employés est faux (ou presque) Ce n’est pas seulement en créant de la relation, voire de l’empathie entre managers et employés qu’on rendra ces derniers engagés dans leurs missions. Les ingrédients indispensables sont la confiance, les valeurs et le sens que donne la compréhension de la mission de l’entreprise. Les ingrédients indispensables sont la confiance, les valeurs et le sens que donne la compréhension de la mission de l’entreprise. Les statistiques des enquêtes confirment notre ignorance sur l’engagement. A) Des qualités organisationnelles spécifiques doivent être présentes en grande quantité et véritablement animer le leadership, la prise de décisions et le comportement dans l’ensemble de l’entreprise afin de créer des employés « super-engagés »,B) Comparativement aux autres employés, les employés super-engagés démontrent de nombreux « traits d’engagement » plus spécifiques. Ces facteurs représentent des leviers beaucoup plus subtils et beaucoup plus complexes.

Quête de sens au travail: des métiers en mutation Financier solidaire, commercial vert, acheteur responsable... Le développement durable entraîne l'émergence de nouveaux métiers et la transformation de fonctions traditionnelles. Managers, consultants et chefs d'entreprises racontent un quotidien où compétences professionnelles, performance économique et engagement sociétal sont réconciliés. Le rêve pour qui veut donner du sens à son travail! L'Express et Convergences2015 ont rencontré une quinzaine de ces pionniers aux nouvelles frontières du business et du social. Hybrides: des financiers solidaires Investissement et solidaire ne sont pas incompatibles. Diplômé de l'université Paris-Dauphine et de la Société française des analystes financiers, il aurait pu voler dans les sphères de la lucrative haute finance. La croissance à venir sera "moins quantitative et plus qualitative et partagée, estime Emmanuel Gautier. Glamour: des commerciaux verts En tout cas, Fanny Girard, 34 ans, a sauté le pas. Double casquette: des acheteurs durables

Des théories au système global de la motivation (ou vers un véritable système de la motivation) Dans les années 80, il était de bon ton de se définir, dans un dossier de candidature pour un emploi, comme « dynamique et motivé ». L’archétype du « jeune cadre dynamique » présentait alors l’incontournable qualité du tout manager : la motivation. Et c’est parce que le manager était motivé qu’il allait insuffler cette qualité aux employés. Bien loin de ce cliché, la réalité économique nous présente des histoires de cadres stressés, abîmés ou tout simplement épuisés. De plus, c’est un « mot tiroir » qui est difficile à définir et qui peut prendre des sens complètement différents selon les personnes. Plus récemment, les tentatives d’explications sont devenues plus précises et, en même temps, plus discordantes, avec des champs d’analyse divers (cognition, approche sociale, théorie de l’équité...). Il faudrait alors clarifier ce concept multiforme pour bien savoir de quoi on parle vraiment et éviter de « simplifier » le concept et de le réduire à quelques schémas. 1. Source : 12manage.com

Travailler chez Google : entreprise anti-stress | Vivolta Vidéo - L'art de vivre au féminin et en vidéo Quoi de neuf à la rentrée sur Vivolta ? Avec Vivolta, entrez dans l’intimité de personnalités hors du commun, partagez des expériences extraordinaires et découvrez des savoir-faire toujours plus étonnants ! Une rentrée 100% nouveautés ! Sociétés : Ces entreprises qui chouchoutent leurs salariés Microsoft, Accenture, Total et d'autres rivalisent d'originalité pour accroître le confort au travail de leurs salariés. Objectif: motiver leurs troupes et valoriser leur marque employeur. Les bureaux de Google France.Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro Dans le hall, une 2CV rouge trône sur une moquette bleue. Derrière, un espace cuisine à l'ambiance familiale. Bien loin d'impersonnel «open space», Google France a joué la carte du bien être en dévoilant, début décembre, le nouveau cadre de travail de ses 350 salariés. Comme Google, les entreprises qui investissent pour le confort au travail de leurs salariés sont de plus en plus nombreuses. Une piscine chez Total L'espace pwCool de PricewaterhouseCoopers. Dans le cadre de son projet «Moving forward» («Allons de l'avant»), la succursale française d'Accenture a par exemple installé des cocons design pour les conciliabules de ses employés, et un «happenspace» où se déroulent spectacles, concerts ou projections.

Les conditions de travail, premier facteur de l'absentéisme Métro-boulot-dodo ? Oui, mais pas toujours boulot ! Chaque semaine près de 680 000 personnes sont absentes de leur emploi au moins une journée pour raison de santé. Métro-boulot-dodo ? Menée sur la période 2003-2011, l'étude de la Dares (qui dépend du ministère du travail) met en lumière l'absentéisme en fonction de différents facteurs, tels que la nature du contrat de travail, l'âge et le sexe, la catégorie socioprofessionnelle ou le secteur d'activité. >> Lire aussi : "Pendant la crise, l'absentéisme au travail diminue" L'absentéisme atteint 5,5 % des salariés soumis à au moins trois contraintes physiques (exposition aux poussières, produits dangereux, port de charges lourdes, bruit, vibrations, etc.), contre 2,5 % chez ceux qui ne connaissent pas ces contraintes. Stabilité de l'emploi. Homme ou femme ? Age des salariés. Paris ou province ?

«Plus dur, meilleur, plus rapide, plus fort», un film d’animation sur le travail Publié le 11-MAR-13 par ANACT | Imprimer L’Aract Languedoc-Roussillon et l'Anact ont un dessin animé de deux minutes sur le thème des conditions de travail. De quoi impulser les échanges et l'envie d'agir ! A l’initiative de l’Aract Languedoc-Roussillon et soutenue par l’Anact l’idée de faire un dessin animé est née de plusieurs découvertes, rencontres et partenariats. Puis la rencontre avec l’équipe de l’Atelier, école de dessin animé basée à Aniane près de Montpellier, dirigée par des amoureux de leur métier qui transmettent leur savoir-faire à des jeunes étudiants passionnés par les techniques d’animation. Le dessin animé montre tout d'abord deux situations de travail "dégradées" ayant un impact sur les conditions de travail (industriel avec chaîne de production et tertiaire dans un centre d’appel) puis ces mêmes situations améliorées du point de vue des conditions de travail (organisation, équipements, ergonomie, collectifs de travail, management).

Qu'est ce que le travail non qualifié ? Présentation de l'éditeur On constate aujourd'hui une recrudescence des emplois dits " non qualifiés ", payés au salaire minimum, ayant un statut dégradé et n'offrant que peu de perspectives professionnelles. Dès lors, il devient urgent de comprendre précisément ce que signifie précisément " la qualification " et la " non-qualification " du travail, de l'emploi et des personnes, pour envisager au niveau politique, comme le propose l'ouvrage, de " requalifier le travail ". L'ouvrage propose ainsi de répondre à des questions qui sont au coeur des politiques actuelles du travail : est-ce l'emploi, le travail ou la personne qui sont non qualifiés ? Peut-on vraiment parler de non qualification ? Qui sont les sortants de l'école sans qualification ni diplôme et que deviennent-ils ? Haut de page

ANALYSE DU TRAVAIL Syst me H Slide 1 ANALYSE DU TRAVAILSystème H/M Marc-Eric BOBILLIER CHAUMON Maître de Conférences Slide 2 Plan Le travail et ses dimensions Les concepts/dimensions clefs en analyse du travail L’homme au travail : l’opérateur De la tâche (prescrite) à l’activité (réelle) Les médiateurs/environnements techniques L’environnement physique Les dimensions socio-organisationnelles L’espace de travail Les exigences de travail / Charge de travail / le stress Méthodes et techniques en analyse du travail Recueil de données sur : Les opérateurs La tâche L’activité L’environnement technique Techniques : Ressources documentaires Entretiens Observations Slide 3 Introduction Slide 4 Concept : La notion de travail A) "Le travail est une activité finalisée d'un homme concret et socialement situé" Engagement de l'homme au travail dans un triple rapport Un rapport à une production Un rapport à soi-même (aux plans corporel, cognitif, affectif) Un rapport aux autres hommes B) "Le travail est caractérisable par ses conditions"

Related: