background preloader

Les femmes et la Grande Guerre

Les femmes et la Grande Guerre
Related:  Histoire des femmescivils et militaires durant la Grande Guerre

Les femmes et la 1ère guerre mondiale Pendant la 1ère guerre mondiale la contribution des femmes à l'effort de guerre a revêtu des formes multiples : - courage des femmes d'agriculteurs qui, dans une France encore à dominante rurale et agricole, ont dû assumer à partir de l'été 1914 les durs travaux des champs ; - dévouement des infirmières qui ont soigné les soldats blessés dans les hôpitaux de guerre et les maisons de convalescence ; - compassion des « marraines de guerre » qui écrivaient et envoyaient des colis aux soldats du front, rendaient visite aux blessés dans les hopitaux ; - courage aussi des femmes des villes qui ont dû pallier le manque de main d'oeuvre dans de nombreux secteurs d'activités, distribuant le courrier, conduisant les tramways, travaillant plus de 10 heures par jour dans les usines d'armement. 1/ L'appel aux Françaises de Viviani « Debout, femmes françaises, jeunes enfants, filles et fils de la patrie. Remplacez sur le champ de travail ceux qui sont sur le champ de bataille. 14-18. in J.

Les femmes dans la Grande Guerre+docs Cette carte postale produite par l'éditeur toulousain Laclau et cette photographie extraite de l'album de la poudrerie condensent l'essentiel des discours et des représentations sur les femmes pendant la Première Guerre mondiale : la première évoque des figures féminines rassurantes - l'infirmière, la fiancée, la mère ; la seconde montre le travail des femmes à la Poudrerie de Toulouse, activité traditionnellement dévolue aux hommes avant l'entrée en guerre. Mais derrière ces icônes, se profile une réalité nettement plus complexe... Le point sur... les femmes dans la Grande Guerre La guerre est d'abord une épreuve pour les femmes. Nombreuses sont les mères, les épouses, les filles ou les sœurs de soldats mobilisés à attendre des nouvelles de leur proche au front, à s'inquiéter de son silence, qui peut être synonyme de blessure ou de mort. Les femmes de soldats mobilisés assument désormais les fonctions de chef de famille. Documents commentés Témoignages de femmes à l'arrière • C.

Le Centenaire de la Première Guerre mondiale Dans l'enfer de Verdun Découvrez grâce à ce site sur la guerre de 1914-1918, le rôle déterminant de cette victoire sanglante et emblématique de 1916, et suivez, à travers des témoignages souvent inédits, les souffrances héroïques endurées par les Poilus sur le champ de bataille. Publié par L’émancipation des femmes : mythe ou réalité ? - Apocalypse 10 destins Programmes scolaires français : Histoire - 3e, 1re • Équivalence canadienne : Secondaire, 2e cycle Introduction En France, dès le début de la guerre et de la mobilisation générale, le 2 août 1914, le président du Conseil des ministres René Viviani, qui songe à une guerre courte, lance un appel aux paysannes françaises, les seules dont il pense avoir un besoin urgent dans les campagnes, au moyen d’affiches placardées : Debout donc, Femmes françaises, jeunes enfants filles et fils de la Patrie ! Très vite, c’est dans tous les pays touchés par la guerre et dans tous les secteurs d’activités économiques, que les femmes sont impliquées, qu’elles soient bénévoles ou non. Il est ainsi tentant de déduire, comme cela est souvent fait, que le rôle des femmes dans la Grande Guerre serait la matrice de leur émancipation. Pour autant, le débat sur une soi-disant émancipation des femmes avec la Grande Guerre est plus complexe qu’il n’y paraît. Une historiographie complexe D’après 14-18.

BD "Collaboration horizontale" : portraits de femmes sous l'Occupation Excellent portrait de femmes sous l’Occupation pendant la Seconde Guerre Mondiale dans Collaboration horizontale de Carole Maurel sur un scénario de Navie aux éditions Delcourt. Paris, 1942. Alors que la capitale est occupée par les soldats allemands, la vie tente tant bien que mal de se dérouler. Les habitants se débrouillent pour survivre. Un jour, Mark, officier allemand, est à la recherche de Sarah, une femme juive et ses enfants. Elle fait croire à tout le monde qu’elle travaille dans un dispensaire mais va retrouver son nouvelle amant Mark, tous les jours dans un parc de la ville. Premier album de bande dessinée de Navie, Collaboration horizontale est une très belle histoire. Si l’amour de Rose et Mark semble impossible – son mari est prisonnier et l’idylle entre une Française et une occupant est mal vu – le très bon récit de Star 90 Mag (Flammarion) n’est pas uniquement une histoire de cœur. Collaboration horizontale bénéficie de l’excellente partie graphique de Carole Maurel.

Vivez la première guerre mondiale de l'intérieur Voici 100 ans, pendant l'été 1914, se déclenchait le plus effroyable conflit armé de tous les temps, qui vit s'affronter les ressortissants de 80 nations sur le sol européen. La première guerre mondiale commençait et allait durer quatre très longues années, tuant plus de 18,5 millions de civils et de soldats, quasiment à parts égales. Cent ans plus tard, les commémorations se succèdent. Des militaires en uniforme de poilus au défilé... par LeHuffPost La soirée festive était elle aussi placée sous le signe de la guerre et de la paix, avec en particulier un magnifique feu d'artifice de plus de 30 mn tiré depuis la tour Eiffel, dont on peut retrouver des images sur de nombreux sites Internet, par exemple sur celui de metronews. La guerre à hauteur d'enfant, de femme, d'homme Voilà pour les commémorations officielles. À côté de cette ressource extrêmement complète, le site propose une production entre le webdocumentaire et le serious game, "Machine à remonter le temps 14/18". Références :

Dzovinar Kévonian : «Le déni turc du génocide arménien est aussi financier» La Turquie nie toujours catégoriquement que l'Empire ottoman ait organisé le massacre systématique de sa population arménienne en 1915 et récuse le terme de «génocide» repris par l'Arménie et une vingtaine de pays dont la France, mais pas les Etats-Unis par exemple. Entretien avec Dzovinar Kévonian, maître de conférence en Histoire à l’Université Paris-Ouest-Nanterre La Défense. Pourquoi, à votre avis, la Turquie refuse-t-elle de parler de génocide, de reconnaître ce qui s'est passé ? Le regard que l’historien pose sur le négationnisme institutionnel de la Turquie impose de distinguer la politique du gouvernement jeune-turc concepteur et réalisateur du génocide de 1915-1916, et celle du gouvernement kémaliste qui se met en place à partir de sa victoire de 1922 dont l’héritage n’a pas été renié par la Turquie actuelle. Réfugiés arméniens attendant des bateaux© STR / Historial de Péronne / AFP En 1915, des centaines de milliers d'Arméniens ont été tués en Turquie© STR / AGMI / AFP

Les conditions de vie des civils pendant la guerre 14-18 Contexte historique Pendant la Première Guerre mondiale, le tribut payé par les poilus est, certes, impressionnant – 1 390 000 morts, près de trois millions de blessés dont 60 000 amputés –, mais ce conflit des plus meurtriers n’a pas épargné les populations civiles. En Belgique, qu’ils ont envahie malgré sa neutralité, les Allemands ne s’attendaient à aucune résistance, mais les Belges ralentissent la progression de l’ennemi, qui exerce des représailles sur la population : 200 civils sont tués dans l’incendie de Louvain, 400 otages sont exécutés à Tamines, 200 à Andenne, 670 à Dinant, hommes, femmes et enfants confondus. Pendant quatre ans, l’ennemi occupe totalement ou partiellement une dizaine de départements français du Nord et de l’Est, et y prélève l’essentiel des ressources et de la main-d’œuvre dont il a besoin. Analyse des images Les deux photographies sont extraites de ce fonds Anne Morgan et ont été prises dans des villages proches de Soissons. Interprétation

Les femmes dans la guerre L'histoire n'a pas voulu prendre en compte les mérites et les souffrances spécifiques des femmes gommées de la mémoire de la guerre de 1914-1918 en faveur des combats des « poilus» relatés dans de nombreux ouvrages et bibliographies. Tandis qu'en 1939-1945, au front, à l'arrière elles sont militantes au service du pouvoir, résistantes espionnes journalistes munitionnettes, infirmières héroïnes de la survie quotidienne : l'engagement des femmes durant ces deux guerres ouvre encore de vastes perspectives de recherches. La guerre de 1914-1918 Le déclenchement des hostilités de la première guerre mondiale provoque deux réactions majeures pour les femmes : servir à leur façon au plus près du front ou pallier le manque suscité par l'absence des hommes. Pour chaque homme engagé une femme endosse les responsabilités du mari ou du père que ce soit en ville ou à la campagne. Le statut des femmes De cette façon le statut supérieur de l'homme est préservé. L'exploitation de la sexualité L'après guerre

RECIT FRANCETV INFO. "Je ne crains pas la mort mais j’ai peur d’avoir peur" : à Verdun, au cœur des tranchées à travers le journal inédit d'un poilu Arrivé à Bisseuil, en Champagne, Louis n’a que peu de temps pour faire connaissance avec ses hommes avant de partir au combat : une cinquantaine de soldats, dont quarante combattants et une dizaine d’hommes affectés à l’intendance. Sa section, la 3e, est composée pour moitié de poilus aguerris, de "braves types un peu frondeurs, mais courageux et dégourdis", et pour moitié de jeunes de la classe 1915. Eux n’ont jamais vu le feu, ce qui convient très bien au jeune officier, toujours angoissé de commander des hommes plus expérimentés que lui. A cet endroit de la Marne, les choses sérieuses commencent. L’état-major est toujours persuadé qu’une victoire de grande ampleur est possible sous réserve de percer le front puis d’envoyer des troupes fraîches pour exploiter la trouée. En clair ? Le 3 septembre, Louis monte au front pour la première fois, près de Mourmelon. A 600 mètres de la ligne de feu, les hommes de Louis commencent à consolider un boyau de terre et de craie. L’enfer est patient.

3H1 : Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale Cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon Le premier thème d’Histoire de l’année s’intitule » L’Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914- 1945) ». Il met en évidence la période troublée qui va du début de la première guerre mondiale à la fin de la deuxième guerre mondiale. Le chapitre 1 dont nous allons parlé ici concerne les civils et les militaires dans la Première Guerre mondiale. J’ai divisé ce chapitre en 3 grandes parties que vous pouvez retrouver ci-dessous : 1ère partie : Une guerre d’une violence extrême Le même diaporama en pdf ici. La 2ème partie sur les civils touchés par la guerre Le même diaporama en pdf ici. La 3ème partie sur les bouleversements politiques de la guerre Le même diaporama en pdf ici. Pour réviser le chapitre : un très bon quiz de Martial Berthot à retrouver ici. – 4 activités dont des mots croisés que j’ai réalisées à tester ci-dessous : Un quiz de l’excellent HGSempai :

Related: