background preloader

Le sport sort des tranchées, un héritage inattendu de la Grande Guerre

Le sport sort des tranchées, un héritage inattendu de la Grande Guerre
En 1918, la France, et une grande partie de l’Europe avec elle, sort exsangue d’un conflit qui a duré plus de quatre années. La Grande Guerre, par l’ampleur des pertes et destructions engendrées, a profondément bouleversé la société française dans de nombreux domaines, et en particulier, presque paradoxalement, dans la pratique sociale du sport. On assiste ainsi, dès la fin du conflit, à une irrésistible et grandissante demande qui va ouvrir l’ère de la pratique sportive de masse que nous connaissons aujourd’hui. Que s’est-il passé entre 1914 et 1918 pour que nous puissions constater ces étonnantes mutations dans ce domaine particulier ? Comment peut-on expliquer que la Première Guerre mondiale ait pu servir de tremplin au sport moderne français et que c’est pendant cette longue période de misère et de souffrance qu’il fait la conquête des couches populaires du pays ? Les Poilus découvrent le sport au front Pour mémoire nous pouvons citer quelques exemples. Constat à l’issue du conflit

Grande Guerre 14-18 : Batailles - Zones géographiques précises Batailles - Zones géographiques précises. Voir également rubrique "Associations". === Chemin des Dames === Chemin des Dames site (chemindesdames.fr)Le site de référence du Chemin des Dames présente un ensemble d'informations historiques pour comprendre le rôle du Chemin des Dames dans l’histoire de la Première Guerre mondiale, mais également des informations pratiques pour vous rendre sur les différents lieux de Mémoire qui y sont liés. Dictionnaire du Chemin des Dames blog (dictionnaireduchemindesdames.blogspot.com)Lexique classé par ordre alphabétique. Autour du Chemin des Dames blog (chemindesdames.blogspot.com)Pour retrouver le passé douloureux du Chemin des Dames à travers les beaux paysages d'aujourd'hui : comme une balade à pied, en images, avec des moments forts et un peu d'histoire autour de ce chemin. === Verdun === Verdun Meuse site (verdun-meuse.fr)Site officiel de la Mission Histoire du Conseil général de la Meuse. Les Français à Verdun en 1916 site (lesfrancaisaverdun-1916.fr)

Revue Guerres mondiales et conflits contemporains 2013/3, Le sport et la Grande Guerre Dossier : Le sport et la Grande Guerre Page 9 à 9 Du champion au poilu sportif. Représentations et expériences du sport de guerre Page 25 à 43 Les sports aériens : de la compétition sportive à la violence de guerre Page 45 à 58 La grenade, la batte et le modèle américain. Page 59 à 75 Le ballon et les gants de Tommy Atkins. Page 77 à 93 Entre solidarité et défi. Page 95 à 95 Culture de paix et culture de guerre. Varia Page 115 à 141 Une résistance silencieuse : la Délégation française auprès de la Commission italienne d'armistice avec la France (Turin, 27 juin 1940 – 8 septembre 1943) Page 143 à 161 L'engagement de troupes nord-africaines et coloniales dans le Sud-ouest de la France en 1944-1945 Témoignage Page 163 à 170 De Gaulle et la fin de la guerre d'Algérie

14-18, un monde en guerre L’histoire s’écrit au croisement des questions et des sources. Les questions changent avec le temps, et les historiens cherchent des sources pour y répondre. Aussi l’historiographie évolue-t-elle : les récits élaborés à une époque perdent leur intérêt pour l’époque qui suit. Les « vérités » se succèdent. L’histoire s’écrit au croisement des questions et des sources. L’ouverture de l’Historial de la Grande Guerre à Péronne en 1992 marque un double tournant. -- À propos de l'auteur Président du conseil scientifique du centenaire de la Grande Guerre, Antoine Prost est professeur émérite au Centre d’histoire sociale du XXe siècle (CNRS/Univ. Refermer l'édito

Narbonne. Il a voulu savoir ce qu'était le rugby durant la Grande guerre - 21/05/2014 Historien du rugby, Francis Meignan s'est penché sur le rugby durant la première guerre mondiale. Le sport a continué, mais bien différemment d'avant le conflit. Vaillance, combativité, engagement, courage : ces termes que l'on retrouve dans le vocabulaire rugbystique d'aujourd'hui sont autant de qualificatifs qui étaient d'actualité durant le conflit mondial pour désigner, les états de service militaires des sportifs du rugby d'alors : «Il y avait une attente des médias de l'époque en ce qui concerne le comportement des rugbymens durant la guerre, une attente qui se retrouve dans cette phrase : ‘rien ne dit que ce sera un joueur qui traversera en premier le Rhin, mais il est certain qu'ils ne seront pas très loin'» explique Francis Meignan.

Régions militaires en 1914 Signaler une erreur ou omission sur cette page Mise à jour : août 2007 1ère Région Militaire et 1e Corps d’Armée 2ème Région Militaire et 2e Corps d’Armée 3ème Région Militaire et 3e Corps d’Armée 4ème Région Militaire et 4e Corps d’Armée 5ème Région Militaire et 5e Corps d’Armée 6ème Région Militaire et 6e Corps d’Armée 7ème Région Militaire et 7e Corps d’Armée 8ème Région Militaire et 8e Corps d’Armée 9ème Région Militaire et 9e Corps d’Armée 10ème Région Militaire et 10e Corps d’Armée 11ème Région Militaire et 11e Corps d’Armée 12ème Région Militaire et 12e Corps d’Armée 13ème Région Militaire et 13e Corps d’Armée 14ème Région Militaire et 14e Corps d’Armée 15ème Région Militaire et 15e Corps d’Armée 16ème Région Militaire et 16e Corps d’Armée 17ème Région Militaire et 17e Corps d’Armée 18ème Région Militaire et 18e Corps d’Armée 19ème Région Militaire et 19e Corps d’Armée 20ème Région Militaire et 20e Corps d’Armée 21ème Région Militaire et 21e Corps d’Armée Gouvernement Militaire de Paris Haut page: 4e-9e

14-18 La Conversation des absents Les forges d’Audincourt sont mobilisées pour produire les fournitures de guerre, en particulier les obus de 220 mm en acier forgé et les cuisines roulantes à deux marmites. La Compagnie livre également à l’armée française des tôles pour divers usages comme pour la fabrication de casques ou pour des articles de campements. Son directeur, M. André Jacquelin envoie ce qu’il appelle « des feuilles de routes ». En juillet, André arrive au front en Artois, dans le secteur du Labyrinthe. L’absence d’Elisabeth, qui a regagné Nancy, encourage André à demander son départ pour le front. Philippe Dorvain, jeune médecin, a connu Elisabeth Carré de Malberg et André Jacquelin à l’hôpital de Caen. 23 Mars 1915 Paul Louis Wenger annonce à Elisabeth qu’elle a désormais un cousin qui s’appelle Robert Fabars. Noël est passé, Pâques qui approche marquera-t-il la fin des séparations? André Jacquelin est le fils unique de Caroline Jacquelin.

histoires inédites et histoires officielles de la Première Guerre mondiale Le corps des morts Contexte historique Les eaux-fortes présentées ici appartiennent à un cycle de gravures intitulé « La Guerre » et réalisé par Otto Dix en 1924. Il s’agit de cinq albums comprenant chacun dix gravures. Analyse des images Avec un souci inouï du détail qu’accentue l’intensité du clair-obscur, le peintre s’attache ici à représenter la déshumanisation des corps et la bestialité de la mort : « La guerre, c’est le retour à l’animalité : la faim, les poux, la boue, ce bruit infernal… En regardant les tableaux d’autrefois, j’ai eu l’impression qu’on avait oublié un aspect de la réalité : la laideur », indiquait Dix. Interprétation La représentation des corps par Dix trahit l’expression du trauma.

Related: