background preloader

Infographie sur le pétrole au large de la Guyane

Infographie sur le pétrole au large de la Guyane

Débat : Le pétrole est-il une chance pour la Guyane  Cela fait un peu plus d'un an qu'on entend parler de ce projet, et en Guyane, où tout le monde vit en symbiose avec sa voiture, cela a été comme déclarer l'abolition de l'esclavage une seconde fois. On a espéré voir le prix de l'essence tomber sous l'incroyable prix actuel de 1,71 euro (tout en sachant que récemment le prix de l'essence a baissé dans les stations services, et qu'ils ont fait une grève pour augmenter leur marge de profit, déjà deux fois plus importante que celle de métropole), ce qui prouve que la situation est grave. On paye beaucoup trop cher pour un seul type d'essence et un grand cartel de stations, qui ne font aucune distinction entre leurs prix. L'intérêt premier doit être celui des Guyanais La possibilité d'avoir une plateforme de pétrole en Guyane comme on en voit à Rio, où les emplois sont à la portée de ceux qui ont les compétences et où les grosses entreprises sont toujours en demande, est prometteur et intéressant pour les Guyanais. Où est le pétrole?

Collectif Or Bleu Contre Or Noir Pétition : Non à l'exploitation pétrolière au large de la Guyane ! Un Collectif citoyen et apolitique s'est constitué le 3 mai dernier en Guyane pour s'opposer au projet pétrolier au large de la Guyane. Après un communiqué de presse du gouvernement qui annonçait le moratoire des forages au large le la Guyane le 13 juin dernier, voilà que l'état se contredit et souhaite à nouveau donner l'autorisation de prospection, cédant en dépit du bon sens à la pression du lobby pétrolier, et à la cupidité des politiciens locaux. Rejoignez ce mouvement pour faire entendre une autre voie ! Signez cette pétition et rendez-vous sur pour signer la charte du Collectif. Merci infiniment ! Du pétrole a été découvert au large de la Guyane en septembre 2011. La poche se situe à 6400 m de profondeur (dont 2000 m d'eau) et fait de ce forage un des plus profonds au monde. Si vous vous sentez concernés, rejoignez-nous en signant cette pétition et en adhérant à la charte du Collectif sur le site :

Guyane : l'enfer de Shell L’ancienne ministre de l’Écologie, Nicole Bricq, avait annoncé il y a dix jour une “remise à plat” de tous les permis d’exploration pétroliers et gaziers. Et notamment ceux de la compagnie Shell , au large de la Guyane.Oui mais … Nicole Bricq a depuis été débarquée du ministère pour être remplacée par Delphine Batho. Il n’aura donc fallu que huit jours à Shell et à Total pour convaincre notre nouveau gouvernement de revenir sur ses pas et de réautoriser les forages en Guyane, c’est vraiment du jamais vu. Mercredi, des parlementaires ont annoncé que les forages exploratoires de la compagnie pétrolière Shell en Guyane “vont pouvoir reprendre” a priori “lundi”, à l’issue d’une rencontre avec le ministre des outre-mer, Victorin Lurel.Et, de fait, , les arrêtés préfectoraux d’ouverture de travaux de Shell viennent d’être publiés sur le site de la Préfecture de Guyane Arrêté préfectoral sismique Arrêté préfectoral forage (voir le communiqué de presse cosigné par les ONG le 22 juin) Posted from .

Le Manifeste négaWatt Accès direct : Commander le Manifeste négaWatt sur le site de l'Institut négaWatt. Le Manifeste négaWatt Se chauffer, s’éclairer, se déplacer, faire fonctionner tous les appareils qui nous entourent : l’énergie est au cœur de nos vies à tel point que nous n’en percevons pas les limites et que nous vivons dans l’illusion d’un monde aux ressources infinies. Pourtant, la fin prévisible des réserves disponibles, les bouleversements climatiques, les catastrophes écologiques (Amoco Cadiz ou Tchernobyl hier, Deep Water Horizon et Fukushima aujourd’hui) sont autant de signaux d’alerte qui ne laissent plus la place au doute : il est nécessaire et urgent de changer notre manière de consommer et de produire l’énergie. Nourri par une longue expérience de terrain, cet exercice prospectif se fonde sur une méthodologie rigoureuse qui s’appuie sur trois piliers fondamentaux : sobriété - efficacité - énergies renouvelables. Coédition Actes Sud/Colibris - Collection : Domaine du possible Revue de presse

Les risques du forage pétrolier en haute mer Nouvelle-Zélande / / Océanie Les citoyens néo-zélandais sont invités à s’exprimer sur les conséquences environnementales des activités dans leur zone économique exclusive (ZEE). Cette zone est un espace maritime et côtier, dont les ressources peuvent être exploitées. Elle représente 15 fois la superficie du pays. Le gouvernement a établi des mesures pour gérer les risques. © Driven to Capture Protection et bonne réputation Le gouvernement a élaboré un projet de loi visant à protéger les océans des risques environnementaux potentiels. La législation assurerait une meilleure protection de l’environnement marin et la bonne réputation de la Nouvelle-Zélande en matière d’environnement. Les opposants à ce projet donnent leur opinion: « Nous parlons de pétrole foré dans des eaux extrêmement profondes. Près de 60 marées en trois mois Les activités concernant les ressources naturelles ne sont régulées qu’à 12 milles marins des côtes (22 km).

Pétrole et gaz : risquez-vous un forage près de chez vous ? La décision a été prise à l’initiative de Nicole Bricq, nouvelle ministre de l’Ecologie : « Chacun a le droit de connaître avec précision l’activité minière en cours ou en projet à côté de chez lui. J’ai également tenu à ce que cette information soit la plus claire possible car il ne suffit pas de rendre des données accessibles, encore faut-il qu’elles soient compréhensibles par tous », note-t-elle sur le site du ministère. Pour rendre l’information la plus lisible possible, le ministère s’est donc fendu d’une carte interactive qui montre (en vert) les départements où des permis sont attribués ou en cours d’examen. En cliquant sur le département choisi, vous accédez à une fiche indiquant le nom de la société demandeuse, le type d’hydrocarbures recherchés et l’état d’avancement du dossier. En ce qui concerne le schiste, la ministre a voulu jouer la transparence. D’autres permis concernant ce même type d’hydrocarbures sont en cours d’examen. 1585 « Brignoles » 1586 « Provence »

Deepwater Horizon - Les techniques de lutte sur l'eau Dispersion Mode d’action Les dispersants sont des produits qui accélèrent la dispersion naturelle du pétrole par la houle, facilitant la dissociation des nappes de surface en une multitude de gouttelettes réparties dans l’ensemble de la colonne d’eau. Les dispersants présentent un double intérêt. D’une part, la dispersion des nappes de surface dans la masse d’eau permet de les soustraire à l’effet du vent, ce qui est important lorsque ce vent porte vers des secteurs écologiquement sensibles. D’autre part, le fractionnement de la nappe en une multitude de gouttelettes facilite la dégradation des hydrocarbures par les bactéries naturellement présentes dans l’eau. Epandage et action des dispersants (Source : www.marees-noires.fr) Limites d’utilisation Cependant l’utilisation des dispersants est techniquement limitée. Toxicité Les dispersants restent entachés d’une image négative. Tests Brûlage Le brûlage volontaire reste cependant une option exceptionnelle. Mesures de protection à terre Voir aussi

Related: