background preloader

Pétrole : les multinationales se partagent l’océan de Guyane

Pétrole : les multinationales se partagent l’océan de Guyane

Le mirage social du pétrole guyanais Défendue par les élus locaux et la compagnie Shell à coup de chantage à l'emploi, l'extraction de pétrole au large de la Guyane serait à même d'endiguer le chômage endémique du département. Mais entre l'absence de garantie de recrutement local de la main d'oeuvre et le raffinage réalisé en métropole, le bénéfice réel de ce chantier sera certainement plus fiscal que social. Au large de l'Angola, le groupe Total exploite le gisement Girassol a 1400 metres de profondeur. Un record mondial pour une plate-forme off-shore. Reportage réalisé en 2005. Le projet de forage pétrolier au large de la Guyane ne sortira pas de son marasme social le département ultramarin. Aucune garantie Le premier poste de création d’emploi possible, c’est la plate-forme elle-même. Le président de Shell France s’y est engagé : “La priorité sera toujours locale à compétence égale.” [...] Il faut une qualification spéciale pour les emplois sur la plateforme, et notamment l’exigence de parler anglais. Sauvetage Royalties

Pétition : Non à l'exploitation pétrolière au large de la Guyane ! Un Collectif citoyen et apolitique s'est constitué le 3 mai dernier en Guyane pour s'opposer au projet pétrolier au large de la Guyane. Après un communiqué de presse du gouvernement qui annonçait le moratoire des forages au large le la Guyane le 13 juin dernier, voilà que l'état se contredit et souhaite à nouveau donner l'autorisation de prospection, cédant en dépit du bon sens à la pression du lobby pétrolier, et à la cupidité des politiciens locaux. Rejoignez ce mouvement pour faire entendre une autre voie ! Signez cette pétition et rendez-vous sur pour signer la charte du Collectif. Du pétrole a été découvert au large de la Guyane en septembre 2011. La poche se situe à 6400 m de profondeur (dont 2000 m d'eau) et fait de ce forage un des plus profonds au monde. Si vous vous sentez concernés, rejoignez-nous en signant cette pétition et en adhérant à la charte du Collectif sur le site : or.bleu.contre.or.noir@gmail.com

Collectif Or Bleu Contre Or Noir Forages en Guyane: il est possible de faire autrement! « La technique de forage utilisée par Shell (qui le reconnaît) provoque le rejet de boues de forage toxiques. (...) Les pouvoirs publics doivent exiger la mise en place d’une expertise indépendante ». Par Aline Archimbaud, sénatrice EE-LV de Seine-Saint-Denis, membre de la délégation sénatoriale à l’outre-mer, et Jean-Jacob Bicep, député européen, originaire de Guadeloupe, délégué national d'EE-LV aux régions et collectivités d'outre-mer. La Guyane possède tous les atouts nécessaires pour devenir un territoire exemplaire en matière de transition énergétique. Mais les décisions prises en faveur de la campagne controversée de forages que Shell s'apprête à y mener nous inquiètent fortement. La Guyane est un territoire qui présente une concentration exceptionnelle de biodiversité: 5 500 espèces végétales, plus de 600 espèces de poissons et d’amphibiens et 700 espèces d’oiseaux.

Le Manifeste négaWatt Accès direct : Commander le Manifeste négaWatt sur le site de l'Institut négaWatt. Le Manifeste négaWatt Se chauffer, s’éclairer, se déplacer, faire fonctionner tous les appareils qui nous entourent : l’énergie est au cœur de nos vies à tel point que nous n’en percevons pas les limites et que nous vivons dans l’illusion d’un monde aux ressources infinies. Depuis plus de dix ans, vingt-cinq experts et praticiens de l’énergie (architectes, ingénieurs, sociologues, économistes, responsables associatifs, ...) engagés dans la recherche d’un avenir énergétique durable ont mis en commun leurs connaissances pour élaborer et publier tout d’abord en 2003 puis en 2006 le « Scénario négaWatt », l’une des propositions les plus novatrices pour repenser la politique énergétique de la France. Nourri par une longue expérience de terrain, cet exercice prospectif se fonde sur une méthodologie rigoureuse qui s’appuie sur trois piliers fondamentaux : sobriété - efficacité - énergies renouvelables.

Guyane : l'enfer de Shell L’ancienne ministre de l’Écologie, Nicole Bricq, avait annoncé il y a dix jour une “remise à plat” de tous les permis d’exploration pétroliers et gaziers. Et notamment ceux de la compagnie Shell , au large de la Guyane.Oui mais … Nicole Bricq a depuis été débarquée du ministère pour être remplacée par Delphine Batho. Il n’aura donc fallu que huit jours à Shell et à Total pour convaincre notre nouveau gouvernement de revenir sur ses pas et de réautoriser les forages en Guyane, c’est vraiment du jamais vu. Mercredi, des parlementaires ont annoncé que les forages exploratoires de la compagnie pétrolière Shell en Guyane “vont pouvoir reprendre” a priori “lundi”, à l’issue d’une rencontre avec le ministre des outre-mer, Victorin Lurel.Et, de fait, , les arrêtés préfectoraux d’ouverture de travaux de Shell viennent d’être publiés sur le site de la Préfecture de Guyane Arrêté préfectoral sismique Arrêté préfectoral forage (voir le communiqué de presse cosigné par les ONG le 22 juin) Posted from .

Pétrole en Guyane : recours administratifs contre les forages de Shell Pétrole en Guyane : recours administratifs contre les forages de Shell CAyenne - Quatre citoyens et une association de défense des consommateurs ont déposé un recours au tribunal administratif de Cayenne et un recours hiérarchique auprès de la ministre de l'Ecologie pour excès de pouvoir contre les arrêtés autorisant les forages pétroliers de Shell en Guyane a-t-on appris lundi auprès de leur avocat Olivier Taoumi. L'association Conso Guyane, deux médecins, une assistante sociale et une simple citoyen ont déposé un recours au TA vendredi dernier contre quatre arrêtés du préfet de Guyane - datés du 11 mai et du 20 juin 2012 - autorisant les forages exploratoires ainsi que les recherches par méthode sismique par la compagnie anglo-néerlandaise Shell à 150 km au large de Cayenne. Selon Me Taoumi, le recours hiérarchique vise à mettre la ministre devant ses responsabilités et de l'obliger à prendre position sur ces arrêtés.

Les risques du forage pétrolier en haute mer Nouvelle-Zélande / / Océanie Les citoyens néo-zélandais sont invités à s’exprimer sur les conséquences environnementales des activités dans leur zone économique exclusive (ZEE). Cette zone est un espace maritime et côtier, dont les ressources peuvent être exploitées. Elle représente 15 fois la superficie du pays. Le gouvernement a établi des mesures pour gérer les risques. © Driven to Capture Protection et bonne réputation Le gouvernement a élaboré un projet de loi visant à protéger les océans des risques environnementaux potentiels. La législation assurerait une meilleure protection de l’environnement marin et la bonne réputation de la Nouvelle-Zélande en matière d’environnement. Les opposants à ce projet donnent leur opinion: « Nous parlons de pétrole foré dans des eaux extrêmement profondes. Près de 60 marées en trois mois Les activités concernant les ressources naturelles ne sont régulées qu’à 12 milles marins des côtes (22 km).

Related: