background preloader

Camp de concentration

Camp de concentration
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On nomme camp de concentration un lieu fermé de grande taille créé pour regrouper et pour détenir une population considérée comme ennemie, généralement dans de très mauvaises conditions. Cette population peut se composer des opposants politiques, des résidents d'un pays ennemi, de groupes ethniques ou religieux spécifiques, des civils d'une zone critique de combats, ou d'autres groupes humains, souvent pendant une guerre. Les personnes sont détenues en raison de critères généraux, sans procédure juridique, et non en vertu d'un jugement individuel. Le régime nazi a créé une relative confusion en utilisant le terme de camp de concentration pour désigner certains de ses camps d'extermination, il convient de les distinguer, même si les conditions de détention dans les camps de concentration peuvent mener à des niveaux de morbidité et de mortalité extrêmement élevés. L'expression « camp de concentration » fut créée à la fin du XIXe siècle.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Camp_de_concentration

Related:  HolocausteEPI/AP/ numériquenicolebrixBazar temporaire 18

Conférence de Wannsee Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Intérieur de la villa Marlier. La conférence de Wannsee réunit dans une villa de Berlin, le 20 janvier 1942, quinze hauts responsables du Troisième Reich, pour débattre de l'organisation administrative, technique et économique de la solution finale à la question juive, voulue par Adolf Hitler et mise en œuvre, sur ses instructions, par Hermann Göring, Heinrich Himmler, Reinhard Heydrich et Adolf Eichmann. Au moment où la conférence se tient, la Shoah a débuté depuis déjà plusieurs mois : la déportation des Juifs du Reich a commencé, les Einsatzgruppen exécutent les Juifs par centaines de milliers en URSS, le camp d'extermination de Chełmno est en activité et les autres centres de mise à mort sont en construction ou en projet. Présidée par Reinhard Heydrich, la conférence dure moins de deux heures.

LES CAMPS DE CONCENTRATION Pour bien comprendre le régime nazi et son fonctionnement et pour éviter les confusions, il importe de distinguer camps de concentration et camps d'extermination. 1) Les camps de concentration, organisés sur le territoire allemand depuis 1933 et où ont d'abord été enfermés des Allemands antinazis, ainsi que des Juifs et des prisonniers de droit commun, étaient destinés à interner -provisoirement ou définitivement- des individus jugés dangereux "par mesure de sécurité, par mesure préventive ou par mesure de rééducation". Entre 1939 et 1945 le nombre des détenus s'est considérablement accru : on y trouvait pêle-mêle déportés politiques, prisonniers de droit commun, homosexuels, témoins de Jéhovah, etc.

Shoah Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Insurrection du Ghetto de Varsovie, avril-mai 1943. Photo extraite du rapport de mai 1943 de Jürgen Stroop à Himmler. Légende originale en allemand : « Poussés hors de leurs trous ». Le travail dans les camps nazis Le travail dans le camp de Dora Beaucoup de ces déportés s'efforcèrent de saboter les engins sur lesquels ils travaillaient Les grandes entreprises et la main d'oeuvre déportée Les grandes entreprises allemandes utilisaient la main d'oeuvre concentrationnaire.

La Conférence de Wannsee et la "Solution finale" Le 20 janvier 1942, quinze hauts fonctionnaires du parti nazi et de l'administration allemande se réunirent dans une villa de Wannsee, dans la banlieue de Berlin, pour discuter de la mise en œuvre de ce qu'ils appelèrent "la Solution finale à la question juive". Les représentants de la SS à cette réunion étaient le Général SS Reinhard Heyrich, directeur de l'Office central de sécurité du Reich (Reichssicherheitshauptamt-RSHA) et un des principaux adjoints du SS-Reichführer Heinrich Himmler ; le général SS Heinrich Müller, chef de la division IV de la RSHA (la Gestapo) ; le lieutenant colonel SS Adolf Eichmann, chef de la division IV B4 de la RSHA (les questions juives) ; le colonel SS Eberhard Schöngarth, commandant à Cracovie de la RSHA pour le gouvernement général de Pologne ; le major SS Rudolf Lange, commandant des Einsatzkommando 2 du RSHA déployé en Lettonie à l'automne 1941 ; le major général SS Otto Hofmann, chef du bureau central pour la race et le peuplement (RuSHA).

camps de concentration Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des minorités ethniques ou religieuses, soit des prisonniers de droit commun ou des détenus politiques. L'expression « camp de concentration » fait son apparition en Afrique du Sud pendant la guerre des Boers (1899-1902), lorsque les Britanniques ouvrent des camps pour y interner les familles des Boers en révolte. Mais c'est sous le régime nazi dans l'Allemagne des années 1930 que le système concentrationnaire connaît sa plus grande extension. Au xxe siècle, des camps de concentration, de « rééducation », de travail forcé… ont également été mis en place dans d'autres pays que ceux dominés par le IIIe Reich, notamment par des régimes totalitaires se réclamant du communisme.

Nuit et Brouillard 2 de 2 Nuit et Brouillard est un film documentaire[1] réalisé par Alain Resnais, à l'initiative d'Henri Michel (historien), et sorti en 1956. Il traite de la déportation et des camps de concentration nazis, en application des dispositions dites « Nuit et brouillard » (décret du 7 décembre 1941). Nuit et Brouillard est une commande du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale[2], un organisme gouvernemental fondé en 1951, dont la fonction était de rassembler de la documentation et de poursuivre des recherches historiques sur la période de l'occupation de la France en 1940-1945, et dont Henri Michel était le secrétaire général[3]. Paragraphe 175 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Manifeste contre le paragraphe 175, publié en 1922 par Kurt Hiller. Condamnations prononcées de 1871 à 1945[modifier | modifier le code]

Protocole de la conférence de Wannsee Protocole de la conférence de Wannsee Le 20 janvier 1942, une réunion fut organisée par Reinhard Heydrich, l'adjoint d'Heinrich Himmler et le directeur de l'Office central de sécurité du Reich (Reichssicherheitshauptamt). Quinze hauts fonctionnaires du Parti nazi et de l'administration allemande se réunissaient dans une villa réquisitionnée par l'Office central de sécurité du Reich, dans la banlieue de Berlin, au bord du lac de Wannsee. La signification véritable de cette réunion, connue sous le nom de Conférence de Wannsee, reste débattue par les historiens. S'agissait-il de coordonner et de discuter de la mise en œuvre de la "Solution finale" entre les grandes administrations allemandes, ou d' "officialiser" une décision qui avait été prise précédemment ? En effet, cette réunion n'était pas la première de ce type, une semblable l'avait précédée et une autre sera organisée quelques mois plus tard.

Les camps de concentration, 1933-1939 Le terme camp de concentration désigne un camp dans lequel des gens sont détenus ou confinés, généralement dans des conditions très difficiles et sans respect des normes juridiques acceptées dans les démocraties constitutionnelles quant à l'arrestation et l'emprisonnement. Les camps de concentration (Konzentrationslager, KL ou KZ) furent un élément essentiel du régime nazi entre 1933 et 1945. Les premiers camps de concentration en Allemagne furent créés peu après la nomination de Hitler au poste de chancelier en janvier 1933. Dans les semaines après l'arrivée au pouvoir des Nazis, la SA (Sturmabteilung ou Sections d'assaut), la SS (Schutzstaffel, escadron de protection, garde d'élite du Parti nazi), la police et les autorités civiles locales mirent en place de nombreux camps de détention pour incarcérer les opposants politiques, réels ou supposés, à la politique nazie. L'unité de SS-Totenkopfverbände de chaque camp était divisée en deux groupes.

100.000 images HD en libre téléchargement Art Design- mercredi 29 janvier 2014 · Tags: · Un commentaire Après ces 500 affiches HD de films et publicités anciennes en libre téléchargement, voici que l’univers des anciennes gravures et des dessins de l’histoire médicale s’ouvre aussi à des téléchargements en Creative Commons. Wellcome Images propose ainsi 100.000 images en très belle résolution. La bataille de Stalingrad (aout 1942-janvier1943) La mère de toutes les batailles, le tournant de la seconde guerre mondiale, les superlatifs ne manquent pas lorsque l’on en vient à évoquer la bataille de Stalingrad. Par son ampleur, par sa durée, par ses conséquences, cette bataille est effectivement l’un des épisodes les plus marquants de l’histoire militaire du XXe siècle. Magnifiée par les propagandes soviétiques et nazies, elle a engendré une littérature conséquente, où les mythes côtoient souvent les faits. Néanmoins à l’appui de travaux récents et rigoureux il est possible d’en donner une description dépassionnée. Pour ce faire il est indispensable de remonter à l’origine de cet affrontement, à savoir l’offensive allemande de 1942 en direction du Caucase et de la Volga...

Protocole de la Conférence de Wannsee, 20 janvier 1942 Document secret du Reich30 copiesProtocole de la Conférence I- Les personnes ci-dessous ont participé à la Conférence sur la solution finale (Endlösung) de la question juive qui s'est tenue le 20 janvier 1942 à Berlin. Am Grossen Wannsee n° 56-58 : · Le Gauleiter Dr. Meyer et le Directeur du Bureau du Reich le Dr. Dans les camps de concentration, les docteurs de l'horreur Lui seul pouvait écrire ce livre-là. Michel Cymes n'est pas seulement le présentateur du Magazine de la santé, sur France 5, et le chouchou du Zapping, sur Canal+. Il est aussi médecin et petit-fils de déportés. A ce titre, il portait cet ouvrage en lui depuis des années. Refusant l'idée préconçue que les bourreaux des camps étaient "des ratés, des praticiens pas très malins, influencés par leur environnement et l'idéologie", il s'interroge: "Comment peut-on vouloir épouser un métier dont le but ultime est de sauver des vies, et donner la mort à ceux que l'on ne considère plus comme des êtres humains?" Des expériences menées de manière "désintéressée"

Related: