background preloader

Horizon14-18, Première Guerre mondiale

Horizon14-18, Première Guerre mondiale

La déshumanisation des soldats Contexte historique Pendant les hostilités de 1914 à 1918, dans tous les pays belligérants, les peintres, comme la grande majorité des artistes et des intellectuels, mobilisés ou non, participent avec sincérité à la culture de guerre en produisant des œuvres plus ou moins patriotiques. Mais compte tenu de l’extrême brutalité du conflit, et surtout de sa durée conduisant à de cruelles désillusions, certains de ces peintres tentent de représenter ce qu’ils perçoivent de la réalité en modifiant leur style pictural. Analyse de l'image Dans La Guerre, Marcel Gromaire a représenté cinq soldats casqués, engoncés dans des manteaux-cuirasses, dans une tranchée: trois attendent l’assaut éventuel ; les deux autres, observent le no man’s land par la fente d’une plaque d’acier. Interprétation Les artistes n’échappent pas à l’évolution globale de la perception de l’affrontement et de sa terrible violence.

La Grande Guerre 1914-1918 - Annuaire de sites Internet sur la Première Guerre Mondiale et ressources multimédias. Messieurs les officiers, vos papiers s’il vous plaît ! Il y a quelques mois, dans l’article intitulé Officiers en série, nous avons vu comment rechercher le dossier d’un officier de la Première Guerre mondiale dans les archives du Service historique de la Défense. Entrons aujourd’hui à l’intérieur des dossiers, pour comprendre les pièces qui les constituent. Les dossiers individuels des officiers (de l’armée active et de la réserve) se caractérisent par leur homogénéité et leur fiabilité. Les dossiers de pensions et de carrière des militaires s’étoffent et se structurent progressivement au cours du XIXe siècle. Première page du feuillet individuel de campagne de Charles DelvertSHD/GR 8 Ye 23548 Utiles pour les recherches biographiques comme pour les études prosopographiques, ces sources s’avèrent également précieuses pour qui s’intéresse à l’histoire institutionnelle de l’armée. Cependant, il faut bien avoir à l’esprit que les informations contenues dans ces archives individuelles peuvent être subjectives et parfois contradictoires.

Retrouver le lieu de sépulture d'un soldat tué en 1914-1918 Cette semaine, une question de Luc Molet : Existe-t-il un site Internet ou une adresse postale qui me permettra de retrouver le lieu d'inhumation d'un membre de ma famille tué au cours de la guerre 1914-1918 ? Oui, vous pouvez interroger la base de données du site Sépulture de Guerre à l’adresse : mais seuls les combattants inhumés dans des nécropoles militaires ou dans les carrés militaires des cimetières communaux y sont répertoriés. De nombreuses familles préféraient récupérer les corps des défunts pour les faire enterrer près d’elles, dans un caveau familial. Jérôme MALACHE, Généalogiste professionnel en région parisienne Pour la CSGHF Besoin d'aide ? Pour utiliser au mieux Geneanet, consultez notre rubrique "Aide" qui détaille et explique toutes les fonctions du site à l'aide de nombreux tutoriels. Rubrique débuter Pour des questions plus spécifiques, rendez-vous dans nos forums d'aide. Forum d'aide

Première Guerre mondiale Affiche de recrutement, Première Guerre mondialeSource Généalogie et histoire familiale Corps expéditionnaire canadien Bibliothèque et Archives Canada conserve les dossiers du personnel de 600 000 Canadiens qui se sont enrôlés dans le Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918). Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, BAC procède à la numérisation des 640 000 dossiers de service restants des membres du CEC. Si vous commandez une reproduction d'un dossier, les pages d'information suivantes vous aideront à comprendre les documents : Mots clés : nom de famille et " soldier "No de groupe d'archives : 10 Royal Newfoundland Regiment et Newfoundland Forestry Corps Bibliothèque et Archives Canada conserve des copies microfilmées des dossiers du personnel militaire du Royal Newfoundland Regiment et du Newfoundland Forestry Corps. Mots clés : nom et " Newfoundland "No de groupe d'archives : 38 No d'instrument de recherche : 9-56

De VANNES aux champs d'honneur de 14-18 - Page 1 - De VANNES aux champs d'honneur de 14-18 Située au fond du Golfe du Morbihan, VANNES qu'en 1154 le géographe arabe Idrisi décrivait comme étant "une des principales villes de Bretagne (...) située sur un camp à l'extrémité du golfe, extrêmement agréable et peuplée, où sont un port et des constructions navales" avait déjà connu à l'aube du XXème siècle un long passé historique ponctué de faits militaires. Fondée au Ier siècle avant J-C par les Romains après la victoire de Jules César sur le peuple Venète, la cité gallo-romaine de DARIORITUM était rapidement devenue un centre prospère en s'étendant autour d'un vaste forum situé sur la colline de Boismoreau, dominant un site d'échouage, et point de convergence de nombreuses voies romaines. A la fin du IIIè siècle, la menace saxonne imposa à l'empereur Probus la construction d'un castrum sur la colline voisine du Mené qui provoqua le transfert du coeur de la cité. En 919, la ville n'échappait pas au pillage et à son incendie par les Normands. tandis que occupent les fonctions de :

CRID 14-18 Le Collectif de Recherche et de Débat International sur la guerre de 1914-1918 est officiellement né le 12 novembre 2005, sous la forme d'une association de type loi 1901. Son fonctionnement repose sur des statuts officiels, un règlement intérieur et une charte scientifique. Un dossier de presse complet explique les activités du CRID 14-18. Font partie du crid 14-18 : ANGLARET Anne-Sophie, doctorante, Université Paris-I BACH André, général de brigade en retraite, ancien directeur du Service Historique de l'Armée de Terre. Conseil scientifique BOULOC François. Bureau Présidente : PICARD Emmanuelle Vice Président : BACH André.

INA Jalons : Combattre : les conditions de vie du combattant dans la Première Guerre mondiale parcours pédagogique Nicolas Rocher - Enseignant d'histoire-géographie de l'Académie de Grenoble Présentation Retrouvez ce parcours sur le site de l'Académie de Grenoble . Deux documents vidéos de 1915 et 1916 et une sélection d'eaux fortes d'Otto Dix permettent de saisir les conditions de vie du combattant dans la Première Guerre mondiale. Place dans le programme Troisième > Histoire : Guerres mondiales et régimes totalitaires > La Première Guerre mondiale : vers une guerre totalePremière > S > Histoire : La guerre au XXe siècle > Guerres mondiales et espoirs de paix > La Première Guerre mondiale : l'expérience combattante dans une guerre totalePremière > L et ES > Histoire : La guerre au XXe siècle > Guerres mondiales et espoirs de paix > La Première Guerre mondiale : l'expérience combattante dans une guerre totale Objectifs pédagogiques Durée de l'activité Séance prévue en 1h Les élèves travaillent en salle informatique, si possible individuellement. Reprise lors d'une 2ème séance (1/4h) Bilan

Mémoire et histoire - Commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale Une grande commémoration nationale Les enjeux La commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale est porteuse de plusieurs enjeux mémoriaux importants : la compréhension d'une épreuve qui engagea l'ensemble de la société française ;la transmission de cette mémoire aux Français d'aujourd'hui ;l'hommage rendu à ceux qui vécurent la guerre et firent le sacrifice de leur vie ;l'appréhension du conflit dans la perspective d'une histoire nationale et européenne partagée. Cent ans après ce terrible conflit, il s'agit pour les Etats européens d'être porteurs d'un message de paix, afin de contribuer à la construction d'un avenir commun. L'implication de la communauté éducative Le ministère de l'éducation nationale est membre fondateur du Groupement d'intérêt public (GIP) "Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale" chargé de mettre en œuvre les commémorations en lien avec les différents ministères concernés (affaires étrangères, défense, culture, éducation nationale, etc.).

Introduction du dossier « Les fusillés de la Grande Guerre » - Pour mémoire - CNDP Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée. Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas. Le plan du dossier articule six aspects principaux de la question.

HOMMAGE AUX POILUS,AUX FUSILLES POUR L'EXEMPLE - Site consacré à la ville d'Outreau mondial Plus de 700 soldats ont été fusillés pour l'exemple pendant la guerre de 1914-1918. Joseph Dauphin, originaire du Puy-de-Dôme, était l'un d'eux. Mis à jour le 07/11/2013 | 09:24 , publié le 07/11/2013 | 02:01 Les offensives du général Nivelle battent leur plein en 1917. En juin 1917, les survivants du régiment font une fête de tous les diables. Si les noms de Joseph Dauphin et de François Brugière sont réunis sur les monuments aux morts, leur véritable histoire reste à écrire. Photo du général Nivelle 1917, et la bataille du Chemin des Dames, également nommée « Offensive Nivelle », se solda par un échec et fut très coûteuse en vies humaines : les Alliés perdirent 350 000 hommes (morts ou blessés) pour un gain de terrain minime. Escaudain : les pacifistes veulent la réhabilitation des fusillés pour l'exemple Clquez et zoomez pour lire l'article de la Voix du Nord Réponse de Bruno VOUTERS aux réactions scandaleuses de certains étudiants concernant la commémoration du 11 novembre 2011.

Les conditions de vie des civils pendant la guerre 14-18 Contexte historique Pendant la Première Guerre mondiale, le tribut payé par les poilus est, certes, impressionnant – 1 390 000 morts, près de trois millions de blessés dont 60 000 amputés –, mais ce conflit des plus meurtriers n’a pas épargné les populations civiles. En Belgique, qu’ils ont envahie malgré sa neutralité, les Allemands ne s’attendaient à aucune résistance, mais les Belges ralentissent la progression de l’ennemi, qui exerce des représailles sur la population : 200 civils sont tués dans l’incendie de Louvain, 400 otages sont exécutés à Tamines, 200 à Andenne, 670 à Dinant, hommes, femmes et enfants confondus. En août et septembre 1914, lors de leur avancée en Belgique et dans le nord de la France, les Allemands incendient des villages, bombardent des villes sans défense, et font rien moins que 6 000 victimes civiles. Analyse des images Les deux photographies sont extraites de ce fonds Anne Morgan et ont été prises dans des villages proches de Soissons. Interprétation

Certaines photographies WW1 ... | De ma propre collection, pour les partager avec vous Le journal des marches et opérations Le journal des marches et opérations (JMO) dans « Mémoire des hommes » est une source inestimable pour connaître les combats, faits de guerre de jour en jour dans un régiment ou un bataillon. Cela se lit comme un roman et comme indications on a la composition des corps, le tableau nominatifs des officiers, le bilan humain (nombres de tués, blessés), le déroulement des opérations, etc. Si le recherche d’un régiment d’infanterie dans les inventaires est simple en revanche retrouver un soldat dans ces journaux est compliqué car il faut connaître justement le régiment auquel il était incorporé. Mais les soldats sont très rarement identifiés. C’est une source à exploiter pour chaque ancêtre qui a participé à une guerre ! Comment connaître le régiment ou bataillon du soldat ? la fiche signalétiquele livret militairediplômecongé de réformecahier intimela mémoire de la familledans l’acte de mariage (assez rare)etc. Sa y est vous avez trouvé le régiment en question ?

Related: