background preloader

Interactive currency-comparison tool: The Big Mac index

Interactive currency-comparison tool: The Big Mac index

http://www.economist.com/content/big-mac-index

Related:  E2.1 - Quels sont les fondements du commerce international ...International, MondialisationEscenarios RegionalesMore Economic Theory and Bits

Smartphones : comment ne pas payer le travail au juste prix, par Cécile Marin (Le Monde diplomatique, juin 2015) Libre-échange, la déferlante Marchandise emblématique de ce début de siècle, les smartphones produits par Apple tirent parti des chaînes mondiales d’approvisionnement permettant d’acheter le labeur humain au prix le plus bas, où qu’il se trouve. Cette division internationale du travail entre conception, fabrication des composants et assemblage garantit à l’entreprise une marge brute d’au moins 69 % sur le dernier modèle d’iPhone : l’appareil est vendu plus de trois fois le prix que coûte sa production. En 2015, Apple construit et commercialise quatre modèles d’iPhone (5c, 5s, 6 et 6 Plus) dont les composants varient légèrement d’un modèle à l’autre. Plusieurs fabricants peuvent être chargés de produire un même module. Par ailleurs, Apple publie la liste de ses fournisseurs de matières premières, mais ces entreprises recourent elles-mêmes à des filiales qui, elles, ne sont pas identifiées.

Mondialisation, la grande rupture Achetez ce livre avec Alapage.com L'ouvrage Si, intuitivement, beaucoup pressentent que la mondialisation observée depuis les années 80 constitue un véritable bouleversement, les paramètres effectifs de ce bouleversement sont rarement posés sur la table avec autant de précision et de rigueur théorique que ce que propose Charles-Albert Michalet dans cet ouvrage, qui déduit de la stratégie des entreprises de nouvelles réalités pour les pouvoirs publics. Qu'est-ce que la mondialisation ? Depuis le début des années 1990, la « mondialisation » désigne une nouvelle phase dans l’intégration planétaire des phénomènes économiques, financiers, écologiques et culturels. Un examen attentif montre que ce phénomène n’est ni linéaire ni irréversible. « Avant, les évènements qui se déroulaient dans le monde n’étaient pas liés entre eux. Depuis, ils sont tous dépendants les uns des autres. » La constatation est banale, hormis le fait que celui qui la formule, Polybe, vivait au IIe siècle avant J.-C. !

Pourquoi la France veut-elle maintenant enterrer le Tafta ? Une pancarte anti-Tafta à Francfort (Allemagne), le 26 mars 2016. ( REUTERS/Ralph Orlowski) Le demi-tour du gouvernement socialiste français sur l’accord Tafta est désormais achevé. Après avoir approuvé le lancement des négociations transatlantiques en 2013, après les avoir soutenues pendant plusieurs années envers et contre les oppositions qui montaient d’un peu partout dans la société civile et dans l’échiquier politique, François Hollande et son gouvernement ont planté mardi 30 août le dernier clou dans le cercueil de l’accord de libre-échange Europe/Etats-Unis. L’annonce a été faite par la voix du secrétaire d’Etat au commerce extérieur Matthias Fekl, qui a promis sur RMC qu’il demanderait au nom de la France « l’arrêt pur, simple et définitif de ces négociations » lors de sa prochaine rencontre avec ses homologues européens, fin septembre.

Mondialisation: les nouvelles règles du jeu Il n'a pas hésité longtemps, Roberto Azevêdo. Et puis, c'est un petit plaisir qui ne coûte pas très cher. Quelques heures seulement après l'élection de Donald Trump à la Maison-Blanche, il s'est fendu d'un tweet pour féliciter le nouveau président, tout en se déclarant prêt à travailler avec l'Administration américaine. Ce quinquagénaire brésilien n'a rien d'un grand magnat du BTP avec qui le milliardaire américain aurait été en affaire.

La culture industrielle des roses au Kenya La culture des roses est intégrée dans le marché mondial très organisé des fleurs coupées, en grande partie contrôlé à partir d'Amsterdam. Les fleurs vendues pour 30 milliards d'euros en Europe et en Amérique du Nord sont produites dans des pays du sud aux caractéristiques semblables : des hauts plateaux, souvent volcaniques, un climat humide et chaud en permanence, une main-d'œuvre bon marché. Ces conditions sont réunies en Amérique du sud (Colombie, Equateur) et en Afrique tropicale (Kenya, Ouganda, Ethiopie).

L'économie mondiale déstabilisée par la vague protectionniste A un mois de l'élection présidentielle américaine, l'assemblée annuelle du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM) s'est ouverte cette semaine à Washington sur une ferme mise en garde: tourner le dos au commerce ne fera qu'aggraver les maux d'une économie planétaire déjà en berne. "Les pressions croissantes vers des mesures de repli constituent une menace exceptionnelle pour la croissance mondiale", a assuré le FMI, reléguant à l'arrière-plan les inquiétudes sur la solidité de la Deutsche Bank ou sur la flambée de la dette privée en Chine. Le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a lui appelé à chasser les "sombres nuages de l'isolationnisme et du protectionnisme" en assurant que l'ouverture des frontières économiques avait permis d'extirper un milliard de personnes de la pauvreté en un quart de siècle. - Aggiornamento - Et pour l'heure, seuls quelques pays, comme la Pologne, ont franchi le pas en prenant des mesures protectionnistes.

Mondialisation : fin ou début de la fin animation L'Europe inégalement ouverte à la mondialisation Les États européens ne sont pas tous ouverts à la mondialisation dans les mêmes proportions, que ce soit en matière de marchandises ou de migrations humaines. Economie, Union européenne Le coût social exorbitant du textile bon marché Par Arvin Mofid Entendu sur une émission de nouvelles boursières au printemps 2013 : Monsieur A – « Ce n’est pas en réduisant le niveau de vie du travailleur français au niveau du Bangladesh que l’on reviendra compétitif ! »Monsieur B – « Et pourquoi pas ? »

Related: