background preloader

Mondialisation : regards de géographes - Laurent Testot, article Géographie

Mondialisation : regards de géographes - Laurent Testot, article Géographie
La mondialisation bouleverse tout : la notion de citoyenneté comme les rôles des États ou les échelles de l’espace… La géographie se doit de repenser ces concepts. Éclairages. Une jeune femme de l’ethnie Tamang, accrochée à une immense balançoire, s’envole vers le ciel himalayen… Cette image semble flotter hors du temps. Elle évoque les jeux traditionnels de l’Asie orientale, et plus largement les sociétés locales au cadre spatial limité à un fragment de la surface de notre planète. Mondialisation : la relecture des géographes Cette mondialisation tamang s’effectue dans le cadre plus large de la mondialisation du Népal. Nous sommes tous des Tamang Cet ouvrage se situe dans la filiation d’un livre publié en 1992, Le Monde : espaces et systèmes, conçu par trois géographes, Marie-Françoise Durand, J. L’invention du MondeUne géographie de la mondialisation

http://www.scienceshumaines.com/mondialisation-regards-de-geographes_fr_22332.html

Related:  mondialisationMondialisation definition generalLa mondialisation en débat

Qu'est-ce que la mondialisation ? - Sylvie Brunel, article Géographie Depuis le début des années 1990, la « mondialisation » désigne une nouvelle phase dans l’intégration planétaire des phénomènes économiques, financiers, écologiques et culturels. Un examen attentif montre que ce phénomène n’est ni linéaire ni irréversible. « Avant, les évènements qui se déroulaient dans le monde n’étaient pas liés entre eux. Depuis, ils sont tous dépendants les uns des autres. » La constatation est banale, hormis le fait que celui qui la formule, Polybe, vivait au IIe siècle avant J.-C. !

La « mondialisation » existe-t-elle ? Démystification autour de Depuis l’entrée des économies du Nord – principalement européennes – dans une ère de chômage de masse, la concurrence étrangère a mauvaise presse notamment du côté des victimes des plans de restructuration et des délocalisations. Depuis environ une grosse dizaine d’années, cette internationalisation de la concurrence en apparence sans règle porte un nom : celui de mondialisation. Il exprime pour les salariés au Nord ce sentiment d’être à la Merci d’une concurrence mondiale exacerbée et soumise au bon vouloir d’un capital financier largement dominant, tandis que les derniers remparts étatiques et politiques semblent totalement impuissants face à l’émergence des nouveaux pouvoirs économico-financiers. Et pourtant, la mondialisation n’est ni un phénomène irréversible ni un phénomène nouveau. Elle ne peut donc être caractérisée, comme il est communément admis :

La mondialisation en débat (Dossier n. 8037) - Documentation photographique (Le dossier ) / LAURENT CARROUE La revue Documentation photographique - Le dossier L’histoire et la géographie à partir de documents Tous les deux mois, une question d’histoire ou de géographie analysée par un universitaire spécialiste du sujet. Une manière claire et agréable de faire le lien entre recherche et enseignement ou d’enrichir sa culture personnelle M. SORRE introduction INTRODUCTION*a Je veux inscrire aux premières lignes de ce livre les noms de Paul Vidal de la Blache et de Charles Flahault. Les entretiens et les conseils de ces maîtres ont orienté mon esprit vers les problèmes de la géographie humaine en liaison avec la biologie.

Les leçons de la première mondialisation. Entretien avec Suzanne Suzanne Berger fait le parallèle entre la première mondialisation de la fin du XIXe siècle et la seconde globalisation, la nôtre. La nouveauté est aujourd'hui dans la transformation des systèmes de production industriels et commerciaux, très fragmentés et très internationalisés. Ce fait peut rendre le processus de globalisation actuel aussi fragile et précaire que le premier. Chroniques de la scène frontalière contemporaine , 2011, [en ligne], consulté le 16/04/2014, URL : « Il n'y a pas de frontières pour le petit écran ni sur le net. Le virtuel ignore l'histoire et la géographie. Les retrouver dans le monde réel choque nos bons sentiments et nos meilleurs esprits. Le vaisseau amiral d'Occident s'est brisé sur les récifs du Tigre et de l'Euphrate.

Le postmodernisme en géographie Louis Dupont Vous avez donné deux éléments pour apprécier la modernité, l’état objectif des choses, une réalité et une attitude, d’une part, et une manière de penser, donc tout un appareillage conceptuel et théorique, d’autre part. Vous en avez implicitement inclus un troisième, la critique postmoderne de la modernité, qui doit faire ses preuves. Cela me semble très pertinent car, pour être légitime, la pensée postmoderne doit prouver ou doit démontrer la rupture, autrement dit on ne pourra jamais légitimement dire qu’il y a une pensée postmoderne, une réalité postmoderne, tant qu’on n’a pas démontré la rupture d’avec la modernité. L'Afrique est-elle bien partie ? - Sylvie Brunel, article Géographie Après avoir été présentée comme le continent des faillites, l’Afrique recueille désormais tous les suffrages. La voici promue au rang de futur dragon de la mondialisation. Comme toujours, la réalité doit être nuancée. Après avoir été vue comme le continent de tous les fléaux (misère, sida, guerres civiles, corruption, etc.), l’Afrique serait-elle enfin en train de décoller ? À l’occasion du cinquantenaire des indépendances, une avalanche d’articles, de dossiers et de livres a paru sur le sujet. Tous annonçaient la bonne nouvelle : l’Afrique va bien.

Related: