background preloader

Le "7e continent de plastique" : ces tourbillons de déchets dans les océans

Sous l'effet des courants, des milliards de fragments de plastique sont amalgamés dans les mers. Ils ont été multipliés par cent dans le Pacifique en quarante ans, selon une étude récente. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Le "7e continent de plastique". On le décrit comme une immense plaque de déchets évoluant dans le nord de l'océan Pacifique, de la taille d'un tiers des Etats-Unis ou de six fois la France. Aussitôt se forme à l'esprit l'image d'un gigantesque amas compact de sacs plastiques, bouteilles, filets et autres bidons... En réalité, ce phénomène, qui effraye et fascine à la fois, ressemble plus à une "soupe de plastique" constituée de quelques macro déchets éparses, mais surtout d'une myriade de petits fragments. Cette pollution, invisible depuis l'espace, se retrouve dans cinq grand bassins océaniques, au sein du Pacifique Nord, mais aussi du Pacifique Sud, de l'Atlantique Nord et Sud et de l'océan Indien. Débute alors sa lutte contre le plastique.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/09/le-7e-continent-de-plastique-ces-tourbillons-de-dechets-dans-les-oceans_1696072_3244.html

Related:  Mers et océans: un monde maritimiséUn 7ème continent de plastique ?7ème continentvortex de déchets4e EPI "Océan"

La grande barrière de corail de nouveau menacée par le blanchissement - Sciencesetavenir.fr La grande barrière de corail en Australie n'en finit plus de blanchir. Pour la deuxième année consécutive, les récifs qui s'étendent sur pas moins de 2300 km subissent un nouvel épisode de cet impressionnant phénomène. Un constat établit par le parc marin de la grande barrière de corail après que des relevés aériens aient été effectués au-dessus de la côte nord-est de l'Australie. La surface des océans contaminée à 88 % par du plastique Des microfragments de plastique pollueraient jusqu'à 88 % de la surface des océans et affecteraient aussi la chaîne alimentaire marine en étant absorbés par les poissons et d'autres animaux, selon des chercheurs espagnols dont l'étude est parue lundi 30 juin aux Etats-Unis. « Les courants océaniques transportent des objets de plastique réduits en de très petits fragments par les radiations solaires, et ces microplastiques, qui peuvent demeurer ainsi des centaines d'années, ont été détectés dans 88 % des échantillons de la surface des océans lors de l'expédition Malaspina en 2010 », a expliqué Andrés Cozar, un scientifique du Centre supérieur de la recherche scientifique (CSIC) de l'université de Cadiz en Espagne. Il est le principal auteur de cette recherche publiée dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Commandez la BD de l’Expédition 7e Continent « Le Monstre de Plastiques » – Expédition 7e Continent Une bande-dessinée créé par Dominique Serafini (dessinateur BD de Cousteau) inspirée par les Expéditions 7e Continent dirigée par Patrick Deixonne, à la recherche et l’étude des concentrations de plastiques dans les océans. Dominique Sérafini (Dessinateur des BD de Cousteau) et Patrick Deixonne (Chef des expéditions 7° Continent et membre de la société des explorateurs Français) ont entrepris de réaliser une BD sur les expéditions 7° Continent dans un but de sensibiliser et mobiliser sur la problématique de la pollution par les plastiques dans les océans Cet ouvrage permettra de mieux prendre conscience de l’impact du plastique dans les océans tout en se laissant transporter dans une véritable aventure d’exploration.L’histoire est inspirée par les missions réelles menées par l’équipe de l’Expédition 7° Continent lors de leurs aventures au cœur des océans.

L'Europe et la France vont-elles enfin interdire les sacs plastique ? 47 006 lectures / 55 commentaires22 novembre 2013 ; révision : 03 février 2016, 21 h 41 © C. Magdelaine / notre-planete.info Face à la production massive de sacs plastiques à usage unique et à la pollution qu'ils occasionnent, la Commission européenne a adopté, le 4 novembre 2013, une proposition de loi qui impose aux États membres de réduire l'utilisation des sacs plastique légers. Une décision attendue depuis près de 10 ans... Mais qui n'est toujours pas entrée en application en 2016... Pollution: tout savoir sur les continents de plastique Cette vidéo intitulée « Des îles de déchets », et issue d’un reportage de l’émission Le dessous des cartes sur arte, illustre et explique très bien le phénomène d’amas de plastique dans les océans du monde. Cliquer sur la photo pour agrandir Découvrez le cas de la Méditerranée et plus de visuels à ce sujet sur envi2bio ! Qu’est-ce que c’est?

Australie : la Grande Barrière de corail blanchit toujours plus Des nouvelles pas très rassurantes d'Australie. L'ONG WWF publie, jeudi 9 mars, des images de la Grande Barrière de corail en souffrance. Pour la deuxième année consécutive, le blanchissement de la Grande Barrière se poursuit de "manière spectaculaire", explique-t-elle. La mystérieuse "force de Coriolis" François Chamaraux Magistère des Sciences de la Matière, ENS Lyon Maxime Clusel Benoît Urgelli ENS Lyon / DGESCO À la découverte du "continent de plastique" - 28 avril 2013 EXPÉDITION. Un an après une tentative avortée, une expédition va repartir fin mai à l'assaut du "7e continent", cette gigantesque plaque de déchets plastiques flottant sur l'océan Pacifique, grande comme six fois la France mais encore largement méconnue. À l'origine de l'expédition "7e continent" il y a l'explorateur guyanais Patrick Deixonne, 48 ans. Celui-ci avait découvert en 2009 le phénomène lors de sa participation à la course en solitaire à l'aviron Rames-Guyane. "Je voyais tous ces déchets plastiques qui dérivaient autour de moi. Je me suis demandé : mais ça va où tout ça ?"

Voilà comment des plaques de déchets se forment dans les océans La NASA vient de dévoiler une nouvelle animation montrant comment les flots de déchets sont déplacés par les courants océaniques et convergent en cinq points bien précis où ils forment de vrais plaques de déchets. Chaque année, quelque huit millions de tonnes de déchets plastiques, bouteilles, sacs et autres objets, finissent leur vie dans les océans, selon une étude parue en février 2015 dans la revue Science. Une pollution qui a des conséquences désastreuses sur la faune peuplant les mers du globe, mais pas seulement. Depuis près de trente ans maintenant, on sait que ces déchets ne se contentent pas de flotter dans les eaux. Déplacés et remués par les courants océaniques, ils se découpent progressivement en de minuscules particules qui finissent par s'agglomérer en des endroits bien précis.

Related: