background preloader

Mr. President, Put it in Writing

Mr. President, Put it in Writing

https://www.salsalabs.com/salsa-platform

Related:  documentaire nucléaire !Le nucléaires ET ses déchetsRésistance anti-nucléaire

Belgique : quel sera le prix de la sortie du nucléaire ? Après l’Allemagne, c’est la Belgique qui devrait se passer du nucléaire dans un avenir proche. Dimanche 31 octobre, les six partis politiques associés à la formation d’un nouveau gouvernement fédéral – la Belgique n’a toujours pas d’exécutif – se sont mis d’accord sur une sortie de l’atome. L’annonce n’est, en fait, pas inédite. Une loi de 2003 prévoyait déjà la fermeture des trois plus vieux réacteurs en 2015 et des quatre autres à l’horizon 2025. La cible est simplement confirmée. Reste à trouver le moyen d’y parvenir.

Les dangers du stockage des déchets nucléaires - Energie Nucléaire Le général Etienne Copel, spécialiste de politique nucléaire, s'inquiète des dérives financières du projet de Bure et relance l'idée d'immerger les déchets au fond des océans. Général à la retraite, Étienne Copel a été sous-chef d'état-major de l'armée de l'air, poste dont il démissionna avec éclat en 1984 en raison de désaccord sur la politique nucléaire de la France. Il continue à faire connaître, par ses livres et ses conférences, ses points de vue sur ses sujets de prédilection comme la Sécurité civile et les choix politiques en matière de Défense.

A Paris, une nouvelle vigie pour l’indépendance de l’OMS Vu sur le blog de Fukushima de Pierre Fetet (cliquer ici), cette information très importante : Depuis 2007, le collectif « Independent WHO » tient une vigie chaque jour ouvrable devant l’OMS à Genève pour dénoncer la non-assistance à personne en danger vis-à-vis des populations vivant dans des territoires contaminés par la radioactivité, en premier lieu dans la région de Tchernobyl, et aujourd’hui dans la région de Fukushima. Face au silence de cette organisation internationale qui continue à ne pas porter assistance aux victimes des pollutions radioactives, une nouvelle vigie vient d’être mise en place à Paris. cliquer sur le lien pour lire la suite de la présentation -oOo- Communiqué du collectif

Le supplice du viol devant la famille Le viol est devenu l’arme courante utilisée par le régime syrien pour terroriser ou punir ses opposants. Un journaliste du Daily Telegraph rapporte un témoignage effroyable au sujet d'une jeune fille de Homs violée devant son père. 10 mai 2012 | Partager : L'un des aspects les moins étudiés de la répression du régime syrien est le viol des femmes. Des observateurs des droits de l'homme ont rendu compte de sévices sexuels commis par les forces de l'ordre sur des hommes, le plus souvent des jeunes, parmi lesquels des enfants de 11 ans. Selon un rapport du Conseil des droits de l'homme de l'ONU sur la Syrie daté de novembre 2012, d'anciens détenus ont témoigné avoir été "frappés au niveau des parties génitales, obligés de faire des fellations, soumis à des séances d'électrochocs et à des brûlures de cigarettes sur l'anus dans les geôles syriennes".

Plus de 30 cas de journalistes agressés et interpellés lors de la manifestation du 4 mai 2012 devant le ministère de la Défense Version arabe Après les affrontements meurtriers du 2 mai 2012 près du ministère de la Défense, des milliers d’Egyptiens sont descendus dans les rues du Caire et d’Alexandrie, le surlendemain, pour protester contre l’armée qui se maintient au pouvoir. Au Caire, les manifestants se sont principalement rassemblés dans le quartier d’Abbassiya, à proximité du ministère, malgré les mises en garde de l’armée la veille contre toute menace des bâtiments militaires et l’important déploiement des forces de l’ordre. Le bilan général est particulièrement lourd dans les rangs des manifestants : deux morts et plus de 130 blessés. Pour les professionnels de l’information, il l’est tout autant.

De l'uranium dans la mer, le nouvel eldorado de l'industrie nucléaire? C’est une bonne nouvelle pour l’industrie nucléaire, peut-être pas pour les écosystèmes marins: des scientifiques, réunis à Philadelphie aux Etats-Unis, ont annoncé que l’extraction de l’uranium contenu dans l’eau des mers pourrait bientôt devenir une réalité. Selon les membres de l’American chemical society, les océans recèleraient au moins quatre milliards de tonnes d’uranium. «Il y a beaucoup plus d’uranium dilué dans l’eau de mer que dans tous les gisements terrestres connus», estime le Dr Robin Rogers, de l’université d’Alabama. «Ce qui rendait son extraction très chère était sa très faible concentration, mais nous progressons.» Jusqu’à présent, la seule manière d’extraire l’uranium de l’eau était une technique japonaise consistant à filtrer l’eau de mer dans des nasses.

Coup politique: Pagani à Paris pour dire non aux déchets nucléaires au Bugey - News Genève: Actu genevoise C’est plus fort qu’eux. Même lorsqu’ils marchent main dans la main pour défendre les intérêts genevois, la Ville et le Canton réussissent à se brouiller. Le dernier exemple en date? Lundi matin, Rémy Pagani, maire de Genève, s’est rendu au siège de l’Autorité de sûreté nucléaire, à Paris, pour exprimer de vive voix l’inquiétude des autorités genevoises face à la création d’une décharge nucléaire au Bugey (Ain), à 70 kilomètres de Genève à vol d’oiseau. Le problème? Le Canton, qui a fait recours avec la Ville contre cette décision, n’était pas au courant du déplacement du maire.

Lettre ouverte de neuf Prix Nobel de la Paix aux dirigeants du monde Préférez les énergies renouvelables à l’énergie nucléaire Lettre ouverte de neuf Prix Nobel de la Paix aux dirigeants du monde 26 avril 2011 En ce 25ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en Ukraine - et plus de deux mois après les gigantesques tremblement de terre et raz-de-marée qui ont dévasté le Japon – nous, soussignés et lauréats du Prix Nobel de la Paix, vous demandons d’investir dans un futur plus sûr et plus pacifique en vous engageant pour favoriser les sources d’énergie renouvelable. Il est temps de reconnaître que le nucléaire n’est pas une source d’énergie propre, ni sûre, ni économiquement abordable.

« Pourquoi nous haïssent-ils ? » Une blogueuse égyptienne en guerre contre le machisme Mona Eltahawy (personaldemocracy via Flickr) La blogueuse et chroniqueuse égypto-américaine Mona Eltahawy a, à nouveau, suscité la controverse en publiant dans le Foreign Policy Magazine de ce 23 avril 2012, un article traitant de la discrimination envers les femmes au Moyen-Orient intitulé « Pourquoi nous haïssent-ils ? “. Eltahawy y affirme que les sociétés arabes sont fondamentalement misogynes et que les incessantes violences envers les femmes ‘alimentées par un mélange à la fois de culture et de religion’ tendent à se généraliser. De nombreux journalistes, blogueurs et activistes arabes ont critiqué la manière dont Mona Eltahawy a formulé ses arguments et ont exprimé leur colère face aux images accompagnant l’article - une jeune femme nue, le corps recouvert d’une peinture noire semblable au niqab - arguant que celles-ci constituaient une représentation stéréotypée des femmes arabes.

Related:  moyahnInfluencer Researchanimals