background preloader

LICRA

LICRA
En cette semaine de commémorations, la Licra vous propose une infographie pédagogique pour faire le point sur les chiffres-clés du génocide des Tutsi au Rwanda et son traitement judiciaire, notamment en France. La Licra, qui a été partie civile au procès du génocidaire rwandais Pascal Simbikangwa, est particulièrement impliquée dans la lutte contre l’oubli, la banalisation de ce génocide et son négationnisme croissant. Lire la suite

http://www.licra.org/

Related:  Sites, associations & articlesracismeEMC

La Lutte contre les discriminations dans le domaine de l’emploi, du logement, de l’éducation et de l’accès aux biens et services, sur la base de 20 critères prohibés par la loi : La Lutte contre les discriminations Le Défenseur des droits combat les inégalités fondées à partir des 19 critères prohibés par la loi, comme l’origine ou le handicap, dans le domaine de l’emploi, du logement, de l’éducation et de l’accès aux biens et services. Discrimination sur l’engagement syndical dans une entreprise de fruits et légumes Focus du : 16/11/2012Simone est commerciale en contrat à durée déterminée depuis 2005, dans une entreprise de fruits et légumes. L'internat d'excellence de Cachan, symbole de la « discrimination positive à la française », va fermer C'est un symbole de la « discrimination positive à la française » lancée par le gouvernement Sarkozy qui va fermer ses portes. L'internat d'excellence de Cachan, dans le Val-de-Marne, avait ouvert en 2010 pour accueillir des élèves méritants issus de milieux défavorisés. Il fermera finalement à la rentrée 2015, a annoncé mardi 20 mai le syndicat d'enseignants SNES, confirmant une information du Parisien. Lire notre analyse : Les internats d'excellence, une deuxième chance au coût prohibitif Aucun nouvel élève de 4e ne sera inscrit dans cet internat à la rentrée prochaine, tandis que les élèves passant en 3e termineront leur formation à la fin de l'année scolaire 2014-2015.

Agir contre le racisme - Agir contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie Une politique inscrite dans le cadre du plan national 2018-2020 Le plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme (2018-2020), piloté par la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT), fixe le cadre dans lequel l'École prévient les manifestations du racisme et de l'antisémitisme en milieu scolaire et y répond. Faisant suite au plan 2015-2017, qui accordait déjà une importance particulière à l'éducation et à la formation, le plan 2018-2020 poursuit l'objectif d'améliorer la réponse de l'institution scolaire et l'accompagnement des équipes éducatives confrontées à des difficultés.

Lutter contre l'homophobie - Prévenir l'homophobie Une politique interministérielle de lutte contre les LGBTphobies L'action du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse en matière de lutte contre l'homophobie et la transphobie s'inscrit dans un cadre interministériel coordonné par la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH). Les objectifs du gouvernement sont développés dans le Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT qui définit l'« éducation contre la haine et les discriminations anti-LGBT » comme l'une des cinq priorités de l'action publique et invite à développer à la fois la prévention auprès des élèves et la formation des personnels d'éducation. Le rôle de l'École : protéger et faire réussir tous les élèves

Justice des mineurs 08 janvier 2021 Le ministère recherche des familles d’accueil pour des jeunes confrontés à la justice placés par un juge. Un acte citoyen qui aide ces adolescents au parcours de vie difficile mais apporte aussi à ceux qui leur ouvrent leur porte. Témoignage de Marie-Élisabeth, 70 ans, à l’appui. 24 décembre 2020 Observatoire des inégalités 20 décembre 2016 - La France compte entre 5 et 8,8 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2004 et 2014, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million, principalement sous l’effet de la progression du chômage. Un changement majeur dans notre histoire sociale. La France compte cinq millions de pauvres si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian [1] et 8,8 millions si l’on utilise le seuil à 60 %, selon les données 2014 de l’Insee (dernière année disponible). Dans le premier cas, le taux de pauvreté est de 8,1 % et dans le second de 14,1 %. Au cours des dix dernières années (2004-2014), le nombre de pauvres a augmenté [2] de 950 000 au seuil à 50 % et de 1,2 million au seuil à 60 %.

Ces zoos humains de la République coloniale, par Nicolas Bancel, Pascal Blanchard & Sandrine Lemaire (Le Monde diplomatique, août 2000) Les zoos humains, expositions ethnologiques ou villages nègres restent des sujets complexes à aborder pour des pays qui mettent en exergue l’égalité de tous les êtres humains. De fait, ces zoos, où des individus « exotiques » mêlés à des bêtes sauvages étaient montrés en spectacle derrière des grilles ou des enclos à un public avide de distraction, constituent la preuve la plus évidente du décalage existant entre discours et pratique au temps de l’édification des empires coloniaux. « Cannibales australiens mâles et femelles. La seule et unique colonie de cette race sauvage, étrange, défigurée et la plus brutale jamais attirée de l’intérieur des contrées sauvages. Le plus bas ordre de l’humanité (1). » L’idée de promouvoir un spectacle zoologique mettant en scène des populations exotiques apparaît en parallèle dans plusieurs pays européens au cours des années 1870.

Qu'en est-il du racisme? Publié le 03-02-2014 - Mis à jour le 06-04-2015 Il faut faire une distinction avec la discrimination. « Être raciste, c'est croire qu'il existe des races et que certaines se sont supérieures à d’autres», explique l’Observatoire des inégalités. Les personnes racistes rejettent des personnes qui sont différentes parce qu'elles ne parlent pas la même langue, n'ont pas la même couleur de peau, ne pratiquent pas la même religion ou non pas les mêmes coutumes. La majorité de la population n'est pas raciste, ajoute l’Observatoire des inégalités « mais beaucoup ont des préjugés et ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas bien et de ce qui est différent d’eux.» En temps de crise, certains rendent même les étrangers responsables des problèmes de la société : chômage, manque de logements, etc. » Il est au passage important de rappeler que la loi punit les actes de racisme à des peines d'emprisonnement et à des amendes.

Égalité filles-garçons - Les enjeux de l'égalité filles-garçons Une obligation légale L'École compte parmi ses missions fondamentales celle de garantir l'égalité des chances des filles et des garçons. C'est le sens des articles L. 121-1 et L. 312-17-1 du code de l'éducation qui disposent que l'École contribue, à tous les niveaux, à favoriser la mixité et l'égalité entre les femmes et les hommes, notamment en matière d'orientation, ainsi qu'à la prévention des préjugés sexistes et des violences faites aux femmes. La loi du 8 juillet 2013 est venue rappeler que la transmission du respect de l'égalité entre les femmes et les hommes se fait dès la formation dans les écoles élémentaires. Elle a en outre introduit un nouvel enseignement moral et civique, qui « fait acquérir aux élèves le respect de la personne, de ses origines et de ses différences, de l'égalité entre les femmes et les hommes, ainsi que de la laïcité » (article L. 311-4 du code de l'éducation).

DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1789 L'Assemblée nationale naît avec la Révolution de 1789 et celle-ci commence à l'Assemblée nationale. L'événement est inséparable de l'institution. Animée par l'esprit du siècle des Lumières, l'Assemblée adopte, en août, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, jetant ainsi les fondements actuels de la République et de la démocratie. De la prise de la Bastille au coup d'État du 18 Brumaire, la Révolution connaît de nombreux avatars. Mais la France de 1799 ne sera plus celle de 1789.

Les Inégalités ethno-raciales Qu’il s’agisse des problèmes de méthodologie posés par un genre d’inégalités qui demandent à être rigoureusement définies aux résultats de la recherche empirique qui peuvent notamment décrire les interactions entre ces inégalités et d’autres inégalités sociales, la synthèse de Mirna Safi risque de devenir un incontournable à l’adresse de tout militant de la cause antiraciste. Spécificité des inégalités ethno-raciales et intersectionnalité Et c’est d’autant plus vrai que la France souffre de cette situation paradoxale selon laquelle la question des inégalités ethno-raciales hante constamment le débat public (des « statistiques ethniques » aux diverses politiques publiques dites de « discrimination positive ») alors que la tradition sociologique nationale (d’Emile Durkheim à Pierre Bourdieu) ne s’est guère intéressée à prendre en considération ce type d’inégalités. Ethnie ou race ? La synthèse richement documentée de Mirna Safi (sa bibliographie fait 27 pages sur un total de 125 !)

Des affiches pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme Issu d’un milieu bourgeois, Martin Luther King (1929-1968), fils de pasteur, suit les traces paternelles et devient pasteur baptiste dans la ville de Montgomery, dans l’Alabama. À cette date, la législation en place dans plusieurs États du Sud des États-Unis est officiellement ségrégationniste. Elle s’appuie sur la doctrine du « separate but equal » (séparés mais égaux) : un certain nombre de lieux publics sont interdits aux Afro-Américains et les établissements scolaires refusent la mixité. En décembre 1955, en soutien à Rosa Parks qui a été condamnée pour n’avoir pas cédé sa place à un Blanc dans un bus, Martin Luther King prend la tête de la contestation et appelle au boycott de la compagnie de bus. Au terme de 381 jours de boycott, la Cour suprême interdit la ségrégation dans les transports. Ainsi débute pour Luther King une longue lutte pour mettre fin à la ségrégation raciale aux États-Unis.

L'Hadopi recense 188 plateformes légales de livres numériques L'Hadopi, Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet, a rendu ce matin son rapport d'activité pour les années 2014-2015. Au menu des quelque 160 pages du document, beaucoup de rappels, qu'il s'agisse d'études ou de résultats concrets atteints par l'autorité publique indépendante, mais également quelques détails sur le marché du livre numérique — entre autres. Marie-Françoise Marais, présidente de la Hadopi, en octobre 2014 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) La Hadopi a présenté son rapport d'activités, et se félicite de son action, dont la partie la plus visible — et autrefois la plus contestée — concerne la pédagogie effectuée auprès des internautes, pour lutter contre les comportements en infraction au droit d'auteur. La commission de protection des droits était déjà largement revenue sur cette partie de son action, en septembre dernier. « Au 30 juin 2015, l'Hadopi a recensé 418 services culturels en ligne sur le site offrelégale.fr.

Related:  Lutte contre le racisme et l'antisémitismerevueciviqueBazar temporaire 13Laicité / Valeurs de la républiqueRessources Lutte contre le racisme et discriminations