background preloader

Concilier marketing et développement durable : une interview de Ganaël Bascoul

Concilier marketing et développement durable : une interview de Ganaël Bascoul
Professeur de marketing à l’ESCP Europe, Ganaël Bascoul est également le fondateur de l’Extended Values Lab, un laboratoire de recherche spécialisé en marketing et développement durable. Il a écrit en collaboration avec Jean-Michel Moutot un ouvrage intitulé Marketing et développement durable : stratégie de la valeur étendue, qui explique comment et pourquoi il est essentiel d’intégrer le développement durable dans sa stratégie marketing. Nous lui avons posé quelques questions pour en savoir un peu plus sur ce sujet. Tout d’abord, qu’est-ce qui vous a amené à écrire ce livre ? En 2003, j’ai commencé à travailler sur différents projets avec des entreprises qui s’intéressaient au développement durable. Un des thèmes centraux que vous développez dans ce livre est celui de la valeur étendue : pourriez-vous nous l’expliquer brièvement ? Aujourd’hui les consommateurs ne se basent plus seulement sur la valeur intrinsèque et la valeur d’usage des produits lors de leurs achats.

Dossier : Développement Durable Quelle place pour les actions de Développement Durable au-delà des discours corporate, du lobbying, du greenwashing, voire du « marketing » des entreprises et institutions ? Dossier spécial Développement Durable sur Marketing Professionnel The Yes Men, et après ? Annabelle Nogues Les discours sur le développement durable sont généralement moralisateurs ou superficiels. Comment redonner un coup de fouet à une pensée « alternative » qui pâtit de trop de bonne volonté mais pas assez d’actions ? Les Yes Men, deux Américains farfelus, en ont fait leur cheval de bataille depuis près de dix ans. Masdar : et si la ville de demain existait déjà ? Etre ou ne pas être une entreprise responsable… Gladys Funk Le développement durable est un terme à la mode. Les errances du développement durable, Erwan Huault Un monde plus écologique, plus économique et plus social… Un rêve et des errements. Le « tout recyclable »… Et si c’était vrai ? Dossier spécial Développement Durable sur Marketing Professionnel.

Écothèque | Marketing et développement durable : Stratégie de la valeur étendue Parmi les 1 600 films que compte le festival Écofilm l’un d’entre eux est tourné dans l’Himalaya. Dans un village reculé du Népal, à plusieurs heures de marche de la route la plus proche, ce reportage suit une ONG qui vient pour combattre la déforestation. Très vite cette association s’aperçoit que, pour gagner la confiance de la population, elle doit d’abord amener l’eau potable, évacuer les eaux usées, construire des latrines pour améliorer l’état de santé de la population. Ils distribuent des moyens de contraception et des kits pour que les femmes accouchent dans de bonne condition… Ensuite l’ONG construit des écoles, maternelles, élémentaires, organisent des cours du soir pour les adultes. Un potager offre de nouveaux plants pour élargir un spectre alimentaire plus large que l’alimentation traditionnelle plutôt fruste. Quand je projette ce film dans un collège, je demande aux élèves de classer en trois colonnes les interventions de cette ONG : environnement, économie et social.

Marketing Durable Le marketing stratégique axé sur le développement durable Les gens aiment croire qu’ils se montrent respectueux de l’environnement. Nous envisageons de conduire une voiture hybride, de manger des produits locaux et d’utiliser des produits d’entretien écologiques, mais peu d’entre nous passent véritablement à l’action. La plupart du temps, nous nous adonnons à des activités égoïstes source de gaspillage et nuisibles pour l’environnement. Nos actions sont-elles le résultat de nos modes de vie privilégiés axés sur la consommation? Les chercheurs Vladas Griskevicius, Stephanie M. Cantú et Mark van Vugt pensent que nos tendances destructrices pour l’environnement sont peut-être innées, mais que le marketing stratégique peut aider à contrer certains de nos comportements nuisibles. L’évolution est l’aboutissement d’un long processus de plusieurs millénaires. Cela signifie-t-il que nous devrions laisser ces cinq caractéristiques nous définir? Les responsables du marketing ne devraient pas négliger la force de plusieurs millions d’années d’évolution.

Marketing durable et écoconception Introduction Aucun produit ne parcourt son cycle de vie sans consommer ou polluer, dans la recherche de matériaux comme la consommation de ressources minérales, végétales ou animales, énergétiques, les consommations d’eau et d’espaces naturels liés aux cultures ou à l’élevage. Tout produit est aussi à l’origine de rejets dans l’eau, l’air ou les sols. Le développement durable est porteur d’espérance. Le business vert est souvent pris comme une opportunité de « coups marketing ». Selon Jean-Jacques LEHU [1], le marketing durable correspond à une déclinaison inspirée du concept du développement durable et proposée par le sociologue Gérard MERMET [2] en 2002. Selon le Mercator [3], on peut définir le marketing durable de deux manières large ou étroite. Le développement durable suppose un changement profond et convergent des mentalités et surtout des comportements de nombreux acteurs tels que les consommateurs. Enfin, nous aborderons quelques critiques et limites du marketing durable. I. V.

Le marketing au service du développement durable Marketing & dÉveloppement durable Le marketing est souvent associé à la consommation de masse donc à la surconsommation et se trouve dès lors vite opposé au concept de développement durable basé lui, au contraire, sur les idées de recyclage et de lutte contre le gaspillage. Pourtant, de plus en plus de voix s’élèvent pour mettre en évidence le rôle que le marketing peut jouer pour favoriser le développement durable. C’est le cas de Laure Wagner, responsable communication pour Comuto, la société qui édite Covoiturage.fr, le site de covoiturage le plus utilisé en France. Le marketing, vieil ennemi du développement durable Laure Wagner, responsable communication pour Comuto Démontrer que l’idée même de marketing s’oppose au principe de développement durable n’est pas très difficile. Lutter contre le greenwashing Tout d’abord, il n’est plus vraiment possible pour une marque de jouer sur l’étiquette écologique pour attirer des consommateurs.

Green washing par l'exemple voiture verte informatique verte énergies propres Le développement durable Ce n'est pas la consécration de l'éthique qui caractérise notre époque, c'est son instrumentalisation utilitariste dans le monde des affaires (G. Lipovetsky) Crédit photo : Emballage BBA En pratiquant le greenwashing, les entreprises dépensent beaucoup plus dans leur communication, jusqu’au changement de leur identité visuelle (logo et couleurs) et le soin de leur image, que dans la réparation réelle des dégâts écologiques inhérents à leurs activités. On voit ainsi les logos de Ajax, MacDonald's ou Bonux devenir "verts", sans pour autant que les produits soient devenus davantage écologiques ou respecteux de l'environnement. Parmi les autres exemples régulièrement employés dans le green washing figurent les slogans « la voiture verte » ou « informatique verte », qui sont employés à tort et à travers, que ça soit pour des véhicules 4*4 ou d'énormes datacenters fonctionnant jour et nuit.

Le marketing : le grand presbyte du développement durable "La confiance entre le consommateur et les produits de grande consommation est à un point de rupture sans précédent... Cette défiance va jusqu’à poser la question de la fonction de certains produits : « à quoi ça sert ? » ! 73 % des marques pourraient même disparaître sans que la majorité des consommateurs ne s’en soucient selon l’étude d’Havas, Meaningful brands (2013). Observons attentivement. D’un côté, de très nombreux produits (« grandes marques » et marques de distributeurs - MDD) revendiquent leur responsabilité sociétale : « vert » par-ci, « durable » ou « 0 % » par-là. Mauvaises lunettes Comment un tel décalage a-t-il pu voir le jour ? Au sein d’entreprises en perpétuelle restructuration (fusion, recentrage sur le cœur de métier, rationalisation des développements produit, éloignement des centres de décision…), les équipes ont de plus en plus été coupées de leur amont et de leurs enjeux. Vision 2 D Apprentissage de la transparence Le mot « faire » est utilisé à dessein. 4 Crédoc

Les débuts de l'éco-marketing : innover pour une consommation durable Comment concilier marketing et développement durable? Comment proposer une consommation plus durable et instaurer une nouvelle relation avec le consommateur? Comment innover sans tomber dans le piège du "green washing"? Le sujet est d'actualité et a fait l'objet en janvier d'un rapport ministériel. En attendant les résultats de l'expérimentation nationale en cours sur l'affichage environnemental, nous vous proposons quelques pistes de réflexion et des exemples concrets d'entreprises régionales qui se lancent dans de nouvelles approches. Un rapport ministériel publié en janvier 2011 par le Centre d'analyse stratégique, intitulé "Pour une consommation durable" (rapport de la mission présidée par Elisabeth Laville) propose 25 recommandations pour mettre en pratique, au quotidien, ces aspirations naissantes à "mieux acheter, mieux utiliser, mieux jeter" et à les faire adopter par la majorité. Vers un démarche nouvelle d'éco-marketing L'évolution du consommateur au coeur du changement

Mettre en place une stratégie de développement durable dans son Hôtel | PMT Hotels | Audit, Conseil, Formation et Accompagnement Hôtelier Conscient de l’importance de l’impact sur l’environnent que représente l’industrie hôtelière, PMT Hotels s’est engagée dans une étude systématique de nouveaux moyens organisationnels, structurels et technologiques pour adopter une responsabilité écologique. Notre modèle économique: Certaines actions nécessitent un investissement financier initial mais qui, dans la majorité des cas, réduisent les charges opérationnelles de l’hôtel. Notre démarche écologique est également économique et nos projets de progrès allient judicieusement investissements et réductions des charges opérationnelles générant de nouvelles capacités d’investissement dans le futur. Sur le plan Marketing, L’adoption de la « green attitude », très appréciée par la clientèle, est aussi une excellente opportunité de différentiation, de communication et de conversion en réservations. Nos missions s’articulent autour des axes suivants:

Related: