background preloader

Les filles voilées parlent, d'Ismahane Chouder, Malika Latrèche et Pierre Tevanian

Les filles voilées parlent, d'Ismahane Chouder, Malika Latrèche et Pierre Tevanian
« Les filles voilées parlent » ? On en voit d’ici qui, au seul énoncé de ce titre, brandissent le crucifix et agitent la gousse d’ail. Autant dire « Belzébuth parle », ou « l’Etrangleur du Yorkshire parle » ! Cette confiscation de la parole a même été assumée et théorisée par les partisans de la loi : il pouvait être dangereux de les laisser parler - des fois que ces sorcières auraient le pouvoir, par leur verbe maléfique, de transformer notre belle France « laïque » en crapaud islamique. A quoi bon discuter avec elles, en effet, puisqu’elles sont « aliénées », « conditionnées », « manipulées » par les intégristes ? « Retourne à Téhéran ! A un journaliste qui lui demandait, quelques jours après les attentats du 11 septembre 2001, quel effet cela lui faisait de partager sa religion avec Ben Laden, Mohammed Ali avait rétorqué : « Et vous, quel effet cela vous fait-il de partager la vôtre avec Hitler ? Elles s’entendent aussi régulièrement enjoindre de « retourner à Téhéran ». Related:  peacockRacisme institutionnelUnit 4: Law & order, religion & belief, equality of opportunity

La haine de la religion La religion est l’opium du peuple : relisez Marx ! C’est en ces termes qu’au début de l’année 2010, le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) fut renvoyé à ses chères études par un chœur unanime composé, entre autres, d’Aurélie Filippetti, Nadine Morano, Laurent Fabius et Michel Onfray. Le motif ? La candidature, jugée saugrenue, d’une jeune militante du Vaucluse qui avait le mauvais goût d’être musulmane et de porter un foulard. C’est l’étonnement, dit Aristote, qui conduit les hommes à philosopher. Je me suis étonné, notamment, de la manière dont depuis deux décennies le féminisme et la laïcité ont été subitement redécouverts et réinvestis, de l’extrême gauche à l’extrême droite, pour justifier presque toujours des attitudes – mais aussi des lois et des politiques publiques – dont il me paraît assez patent qu’elles ont peu à voir avec l’émancipation des femmes ou la séparation des autorités religieuses et politiques, et beaucoup avec l’obscurantisme et la chasse aux sorcières [1].

Prospérité de la potiche En librairie aujourd’hui, Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine (Zones / La Découverte, 250 pages, 18 euros) reprend et approfondit des analyses ébauchées soit ici-même, soit dans Le Monde diplomatique. Nous vous en proposons l’introduction ci-dessous. Le texte intégral est en libre accès sur le site de l’éditeur. Un compte Seenthis permet également de suivre l’actualité des thèmes développés dans le livre. Ecrire un livre pour critiquer le désir de beauté ? Autant l’admettre : dans une société où compte avant tout l’écoulement des produits, où la logique consumériste s’étend à tous les domaines de la vie, où l’évanouissement des idéaux laisse le champ libre à toutes les névroses, où règnent à la fois les fantasmes de toute-puissance et une très vieille haine du corps, surtout lorsqu’il est féminin, nous n’avons quasiment aucune chance de vivre les soins de beauté dans le climat de sérénité idyllique que nous vend l’illusion publicitaire. Table des matières 1. 2.

La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public 2 ans après Le texte d'octobre 2010 est entré en vigueur le 11 avril 2011. Quel bilan aujourd'hui ? Qui sont les femmes qui ont choisi de porter le niqab ? Le bilan : Les 7 articles de la loi concerne a priori aussi bien les femmes intégralement voilées que les Anonymous. Avec un voile intégral interdit sur la voie publique et dans tous les lieux ouverts au public ou affectés à un service public, comme l'école. Dans le journal de 8h de Ludovic Piedtenu, Frédéric Métézeau précise ses effets et quelques chiffres malgré le silence du ministère de l'Intérieur à ce propos : Les différents voiles intégraux et le cas français Précisions pratiques, géographiques et religieuses de Mohamed-Ali Adraoui, enseignant chercheur à Sciences Po Paris auteur de "Du Golfe aux Banlieues : le salafisme mondialisé" : Qui sont ces femmes ? - Témoignages de femmes voilées : Reportage de Frédéric Métézeau à Paris, dans le 11e arrondissement, près d'une mosquée fréquentée par des fidèles très conservateurs : Et ailleurs ?

«Les femmes sont les principales victimes de la violence islamophobe» Le sociologue Marwan Mohammed, co-auteur d'un ouvrage sur l'islamophobie, explique les mécanismes à l’œuvre dans la montée de ce racisme renouvelé. Un racisme dont seraient responsables les «élites» françaises, de gauche comme de droite. Entretien. Les actes islamophobes sont en augmentation en France. Au départ, les deux chercheurs ne sont pas spécialistes en la matière. De passage hier sur Amiens pour une conférence à l'Espace Dewailly, Marwan Mohammed explique pour Le Télescope comment fonctionne la fabrique du «problème musulman». Le Télescope d'Amiens : Le 21 novembre, la directrice d'une école maternelle de Méru (Oise) a refoulé une maman voilée qui était venue aider à la préparation du goûter de Noël. Marwan Mohammed : Ce n'est pas quelque chose de nouveau. À la rentrée 2012, une circulaire du ministre de l'Éducation, Luc Chatel, a légitimé l'interdiction, pour les mères voilées, de participer aux sorties scolaires. C'est ce que vous appelez la «nouvelle laïcité» ?

Sus à l'islam ! Ils ne se fatiguent jamais... Version en arabe du texte. La France est en crise. Comme le reste de l’Europe. Et Chypre n’est que le dernier épisode (avant le prochain) de cette spirale infernale : ébranlement du système financier, austérité imposée à la population au nom d’une rigueur qui ne touche ni les banques ni les riches. Mais vous n’y êtes pas du tout... Heureusement, contrairement aux élites, le peuple, lui, comprend. Il est vrai que l’état de l’opinion est inquiétant. Comme le note Le Monde (21 mars), « Les actes antimusulmans progressent pour la troisième année consécutive » : « Pour la présidente de la CNCDH Christine Lazerges, tous ces indicateurs sont le reflet de situations différentes. Selon elle, la hausse des actes antimusulmans — recensés en tant que tels depuis 2010 — est plus préoccupante. Tous ces indicateurs corroborent les résultats d’une enquête d’opinion de l’institut CSA dévoilée dans le rapport de la CNCDH. Comme le notait Libération le 22 mars : Marianne poursuit :

Non-feminist 'more hostile' towards men than feminists, study finds by Jess McCabe // 31 July 2009, 17:26 One of the hoary stereotypes about feminists is that we are 'man-haters'. I suspect that most feminists are more likely to roll their eyes at this sort of thing - I find it hard to take too seriously, although of course these stereotypes don't spring out of no-where, and they're often a type of silencing technique. (They're also quite interesting in what they can tell us, I think. Anyway, some researchers at the University of Houston decided to investigate whether it's really true that feminists hate men. What they found was that feminists reported less hostility towards men than non-feminists. Melinda Kanner, one of the researchers, has this interesting observation: Our work finds that, indeed, non-feminists believe in traditional gender roles such as men being breadwinners and women being caregivers. The study's take on this: Permalink

L'islam des manuels scolaires : comment le musulman est transformé en terroriste potentiel L'image de l'islam donnée par les manuels scolaires est catastrophique. (POUZET/SIPA) La société vit un moment de bascule, la forme scolaire est statique. Par-delà les réformes successives, par-delà les rhétoriques, on enseigne aujourd’hui à quelque chose près de la même manière qu’au XIXe siècle ! Notre école, un véritable levier potentiel face à la crise, mérite mieux. La rentrée scolaire et la nomination d’une nouvelle ministre de l’Éducation, - pour la première fois une femme à ce poste - Najat Vallaud-Belkacem, sont-ils une opportunité pour penser l’école autrement ? Le traitement de l’islam dans les programmes français en est un bon analyseur Une panique morale alimentée par les manuels scolaires Les systèmes de représentation remplissent des fonctions d’organisation des perceptions, des affects et des valeurs et assurent des fonctions de défense contre des menaces internes et externes à l’individu et au groupe, menaces réelles ou fantasmées. Des réponses attendues très parlantes

Stop! Mon corps ne vous appartient pas C'est le mois de mars, un mois pendant lequel, en tant que femme, noire, musulmane, je dois célébrer certaines journées : d'abord le 8, qui est la journée internationale du droit des femmes, puis le 15, c'est le triste anniversaire du vote de la loi du 15 mars 2004 excluant de l'école publique les filles qui portent le foulard et enfin le 21 qui est la journée internationale contre le racisme. Nous sommes le 14 mars 2015, une semaine après le 8 mars, journée internationale du droit des femmes et la veille du onzième anniversaire du vote de la loi du 15 mars 2004. Je décide d'aller, avec une amie, au festival du film de femmes de Créteil voir Je ne suis pas féministe, mais..., un film de Florence et Sylvie Tissot sur le parcours de la féministe Christine Delphy. J'y vais, toute contente, pensant que ce serait un espace safe (de sécurité) pour moi. J'arrive un peu en retard et rate le début du film. Mais le cauchemar n'est pas fini.

colonialism and popular culture by ananya mukherjea Several months ago, a boy I know--a smart and gracious boy, but one I know pretty damn peripherally--asked me casually what I think of all this new "exotic style." We were walking down Ave. A on a Sunday, and it was very evident that he was referring to the return of chic Third-world fabrics and chic Third-world fashion to the U.S. hip-scene-- there was a profusion of bindi's and head scarves and cane-rowed hair adorning the white women around us. I could only respond by exploding that, "I fucking hate it," and then sputtering out some sentences punctuated repeatedly by, "I mean, I don't know, you know?" I was trying hard not to overwhelm this slight acquaintance with my years-old distress surrounding the topic but was really unwilling to act as if it didn't bother me or as if it left me opinion-less. Let me start by sharing a little from my own humble life. Let me turn now to dip into some other humble history. Something like a trend started. make one contents

Féminisme : les idées reçues M'a récemment été faite sur twitter cette réponse qui recense de façon magistrale à peu près tous les poncifs imaginables sur le féminisme. Allons y donc gaiement : 1. Hommes et femmes sont différents et complémentaires : L'IRM nous a permis d'étudier le fonctionnement du cerveau. 2. 3. 4. Les chiffres sont parfaitement disponibles sur le site du Ministère de l'Intérieur mais je comprends qu'il soit agréable de s'inventer des complots.Les hommes représentent 22% des victimes de violences. 5. "il y a dans TOUS les domaines des femmes compétentes et des hommes compétents, mais leur pourcentage varie suivant le domaine et le centre d'intérêt de chacun" Oui si et seulement si on laissait les gens s'épanouir sans préjugé. 6. "A compétence égale, il n'y a probablement pas de plafond de verre, car les lois du marché veillent au grain." "Le marché" n'est pas né de rien ; le capitalisme étant postérieur au sexisme et au racisme. 7. 8. 9. La langue permet de penser les rapports sociaux.

Edwy Plenel : "L'islamophobie s'est banalisée" Quels sens donnez-vous au titre de votre livre ? Vous auriez pu faire un livre “pour l’autre”, “pour le vivre ensemble”, “contre le racisme”, etc… “Pour les musulmans”, ça interpelle, y compris à gauche, camp politique laïc et majoritairement athée. Edwy Plenel – J’ai choisi ce titre pour surprendre, étonner, affirmer que ce livre va à contre-courant. Il faut traduire ce titre par “pour la France”, ou “pour les minorités”. Mon propos touche trois points : la démocratie, notre identité, et notre époque. Comment est né ce texte ? Ce texte a une histoire toute simple. Et pour les athées ou les agnostiques ? Mais bien sûr ! On entend bien ce que vous dites, mais on entend aussi de nombreuses paroles politiques qui mettent en garde contre les amalgames entre les islamistes et l’immense majorité des Français musulmans. Ce que vous dites est juste, et tant mieux, et nous participons à ces évolutions, mais les plafonds de verre restent très nombreux. Non, c’est présent dans le débat public.

Les yeux noirs - Féministes mais anti-voile : un argumentaire à l'usage du féminisme non-excluant

Related: