background preloader

2. Affaire Dreyfus et antisémitisme

Facebook Twitter

" J'accuse... ! " de Zola. Contexte historique.

" J'accuse... ! " de Zola

13 janvier 1898 - J'accuse. Le 13 janvier 1898, Émile Zola publie une lettre ouverte au président de la République dans L'Aurore sous le titre «J'accuse».

13 janvier 1898 - J'accuse

Zola engage sa réputation et sa liberté Dans ce texte virulent qui occupe la première page du quotidien, le célèbre écrivain dénonce les manigances qui entourent le procès du capitaine Alfred Dreyfus, accusé à tort d'espionnage, et l'acquittement par le conseil de guerre, trois jours plus tôt, du capitaine Esterhazy, le vrai coupable. Ce faisant, Émile Zola, riche et comblé d'honneurs, prend sciemment à 48 ans le risque de se faire arrêter et condamner pour diffamation publique.

Son article fait d'emblée l'effet d'une bombe. Dès le lendemain a lieu une «pétition des intellectuels» en soutien de l'écrivain. Zola reçoit par ailleurs le soutien empressé de Georges Clemenceau, qui tient une chronique dans L'Aurore depuis que le scandale de Panamal'a exclu de la vie parlementaire. La vérité éclate au grand jour En août, coup de théâtre ! Affaire Dreyfus. Scandale judiciaire et politique qui divisa l'opinion française entre 1894 et 1906. 1.

affaire Dreyfus

Une affaire d'espionnage 1.1. Affaire Dreyfus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Affaire Dreyfus

Cette affaire est souvent considérée comme le symbole moderne et universel de l’iniquité[3] au nom de la raison d’État, et reste l’un des exemples les plus marquants d’une erreur judiciaire difficilement réparée, avec un rôle majeur joué par la presse et l’opinion publique. Résumé de l'affaire Dreyfus[modifier | modifier le code] Certaine de l'incohérence de cette condamnation, la famille du capitaine, derrière son frère Mathieu, tente de prouver son innocence, engageant à cette fin le journaliste Bernard Lazare.

L'antisémitisme au cœur de l'Affaire Dreyfus. Contexte historique L’Affaire Dreyfus, la cristallisation de la haine antisémite en France Au moment de la réalisation de ces documents, la France est marquée depuis 1894 par l’Affaire Dreyfus.

L'antisémitisme au cœur de l'Affaire Dreyfus

D’une simple accusation d’espionnage à l’encontre d’un capitaine de l’armée française, la situation a dégénéré en un scandale politique et judiciaire. En effet, lors de la condamnation à perpétuité de Dreyfus en 1895, peu de français doutent de sa culpabilité et de sa trahison aux profits de l’Allemagne. Alfred DREYFUS, 1906 Dreyfus réhabilité : Dreyfus dégradé. Alfred DREYFUS, 1906 Dreyfus réhabilité : J'accuse de Zola 13 janvier 1898.

L'affaire Dreyfus et son traitement médiatique. Publié le 04-11-2013 - Mis à jour le 23-04-2015 médias et opinion publique Comment l’affaire Dreyfus, au départ une banale affaire d’espionnage et de manipulation par le renseignement militaire devient une affaire médiatique et politique nationale ?

L'affaire Dreyfus et son traitement médiatique

Parce que la presse s’en empare, se fait l’écho des divisions des Français, entraîne des reclassements idéologiques et finit par faire triompher la vérité. L'affaire Dreyfus et la Ligue des droits de l'homme. L’affaire Dreyfus (1894 – 1906) (part. 1 et 2) Émile Zola dans l’affaire Dreyfus (1897 – 1902) [1] Le capitaine Dreyfus (1894-1906) Troisième République. [2] Le capitaine Dreyfus (1894-1906) Troisième République.

[3] Le capitaine Dreyfus (1894-1906) Troisième République. [4] Le capitaine Dreyfus (1894-1906) Troisième République. YouTube. L' Affaire Dreyfus. Alfred DREYFUS, 1906 Dreyfus réhabilité : Accueil. Aux racines de l'antisémitisme français. Ne laissons pas je ne sais quel irénisme naïf nous dissimuler cette réalité : l’antisémitisme s’aggrave en Europe et en France en particulier, en violent antagonisme avec les valeurs primordiales de la République telles qu’elles sont issues du meilleur des Lumières.

Aux racines de l'antisémitisme français

Quand bien même il faut prendre garde comme pour toutes les époques, à ne pas surévaluer le degré de représentativité des crimes, des cris, des profanations et même des lapsus qui créent la douleur et mettent en alerte, on ne peut pas ces temps-ci faire l’économie d’une réflexion sur l’histoire de ce fléau, sur la diversité dans la longue durée de ses ressorts comme de ses manifestations intellectuelles, politiques et sociales. Sur les rythmes de ses expressions, non moins, entre cheminements souterrains et brusques surgissements. Programmation sonore : - Extrait du discours de Paul CHACK lors de la remise du prix Edouard Drumont à Joseph-Marie ROUAULT le 29 avril 1944. - Extrait du « J’accuse… ! Bibliographie :


  1. ulricnesa Apr 30 2015
    Je suis moi-même un pro Dreyfus, convaincu(mais après coup c'est facile) pour deux raisons: 1)Je ne suis pas un anti-sémite (si les palestiniens doivent avoir un jour un Etat à eux, les israëliens ont plus que mérités, dans des larmes de souffrances et de sang, le leur-et encore, sans le travail acharné des kibbouts ce ne serait qu'un désert aujourd'hui),2)Je suis de Mulhouse. Dommage qu'il ait connu les affres de la première guerre mondiale, il a quand même fallut se mettre à 10/1 pour battre nos amis teutons. Le sang à assez coulé pour des siècles et je mettrait bientôt en ligne un texte qui, s'il est centré sur l'économie, n'en représente pas moins un autre espoir de paix pour le monde entier ; enfin je l'espère. U.Nesa.