background preloader

Nouvelle Version du documentaire "La semence dans tous ses états" - Fotosintesia

Nouvelle Version du documentaire "La semence dans tous ses états" - Fotosintesia
Ce documentaire de 23 minutes réalisé par Christophe Guyon et produit par Fotosintesia a pour objectif d’informer le grand public de la situation hallucinante de la semence à l’heure actuelle et de montrer comment le consommateur est totalement pris en otage par les groupes semenciers à travers le monde. La semence dans tous ses états par etre-au-monde Vous y découvrirez Jocelyn Moulin de Kokopelli, Blanche Magarinos Rey l’avocate de Kokopelli, Pierre Rabhi et Christian Vélot, biologiste engagé sur la question des OGM et qui a fait parti de l’équipe du GRIIGEN qui a sorti l’étude sur la toxicité des OGM. • Le manifeste des semences par Vandana Shiva : Vous pourrez télécharger le manifeste en anglais sur ce Nous devrions bientôt l’avoir en français ! Related:  AlternativesBien Consommer - Articles

OGM : l'Efsa refuse de conclure sur l'innocuité sanitaire d'un maïs transgénique, faute d'un dossier complet Pour la première fois, l'Efsa a rendu public son refus de se prononcer sur la toxicité d'un maïs GM. L'absence de données de comparaison fiables explique cet avis négatif. Un sujet qui renvoie aux questions soulevées par l'étude Séralini. Le 16 avril, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a refusé de se prononcer sur la sécurité du maïs génétiquement modifié (GM) 98140 pour la santé humaine et animale. En cause ? Si certains points de l'évaluation ont pu être conduits à bien, "globalement, l'Autorité n'a pu finaliser l'évaluation des risques associés au maïs GM 98140 en raison des lacunes constatées dans l'évaluation comparative effectuée par le demandeur, et elle n'a donc pas été en mesure de tirer de conclusions sur sa sécurité en ce qui concerne les effets potentiels sur la santé humaine et animale". Problème de comparaison OGM - conventionnel Malgré tout, certains éléments du dossier ont pu être évalués.

Produire ses propres semences Produire ses propres semences Il existe plusieurs méthodes pour produire ses propres semences. La plus simple, ou quand on connaît un jardinier, est de garder les graines des légumes qu’on récolte soi-même – quand on jardine – ou qu’on a achetés ou que quelqu’un nous a donnés. On peut ainsi récolter : en laissant monter en graines : des radis, des navets…à la condition de les laisser bien mûrir : des graines de tomate, de concombre, de courge, courgette, choux, melon, pastèque, phacélie, moutarde blanche ou jaune (ces trois derniers sont très bons pour comme engrais vert)… Bref, tous les fruits et légumes contenant des graines.en sélectionnant des plants : des pommes de terre. Récolter des graines Toutes les plantes ne produisent pas de graines (ou en produisent peu et/ou très peu fertiles). Qui dit récolte dit contenant. Les plantes potagères Avant toute chose, pour récolter des semences potagères, il faut cultiver des variétés non-hybrides. a. légumes à floraison dans l’année Les fruitiers

nourriture à partager Le savon d'Alep, quand la pureté fait merveille Savon de toute la famille, du bébé au senior, le savon d’Alep, originaire de Syrie, est si doux qu’il convient à tous les types de peau même les plus fragiles. D’ailleurs, les dermatologues recommandent surtout le savon d’Alep pour les peaux sèches, en cas d’acné, d’eczéma ou de psoriasis. Le savon d’Alep et ses multiples vertus Ancêtre du savon de Marseille, le savon d’Alep s’utilise également comme : Shampoing au savon d’Alep : 1 à 2 fois par semaine,Masque du visage : laisser agir le savon d’Alep pendant une minute puis rincer à l’eau claire,Mousse à raser au savon d’Alep,Nettoyant au savon d’Alep pour le linge délicat,Il est anti-mites : mettez-en un morceau dans une armoire pour protéger le linge Il faut savoir que la plupart des savons d’Alep vendus dans le commerce sont fabriqués à base de graisses animales, qui ont la particularité de boucher les pores et donc d’entraîner boutons et autres gênes. Un bon savon d’Alep, c’est quoi ? Le savon d’Alep est un produit artisanal de qualité

Ingrédients stérilisants secrets dans de nombreux vaccins Sous l'action combinée des vaccins, des OGM et de divers autres produits toxiques, la population humaine sera stabilisée à 500 millions conformément aux plans du NOM. Un génocide est en marche ! Qu'ont en commun le polysorbate 80 et l’octoxynol 10 ? Ils rendent tous les deux stérile et tous deux sont présents dans de nombreux vaccins.

OGM : l’Union Européenne dit oui a 66 nouveaux OGM Une découverte significative de l’Université de l’État de Washington montre que l’ail est 100 fois plus efficace que deux antibiotiques populaires pour combattre des maladies causées par des bactéries responsables de toxi-infections alimentaires. Leur travail a été publié récemment dans le Journal de Chimiothérapie Antimicrobienne, une suite des précédentes recherches de l’auteur dans Microbiologie Appliquée à l’Environnement qui a démontré de manière concluante qu’un concentré d’ail était efficace pour inhiber la croissance de la bactérie Campylobacter jejuni. L’ail est probablement l’un des plus puissants aliments naturels. C’est l’une des raisons pour laquelle les gens qui suivent un régime méditerranéen ont des vies aussi saines et longues. « Ce travail me passionne beaucoup parce qu’il montre que ce composé a le potentiel de réduire des bactéries pathogènes de l’environnement et de nos aliments » a dit Xiaonan Lu un chercheur docteur en sciences et auteur principal de l’article.

Rustica.fr Le climat montagnard concerne les Alpes, le Massif Central et les Pyrénées. Les hivers sont rudes et l'altitude joue directement sur les températures (environ -1°C/100m). Retrouver tous les travaux à effectuer au jardin dans ces régions en : janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, aout, septembre, octobre, novembre, décembre.

Île-de-France Les incroyables comestibles sont bien en Île-de-France… ils poussent à Paris depuis que des volontaires se sont lancés dans la démarche participative citoyenne Incredible Edible Paris. Visitez l’actualité de la capitale sur la page facebook Incroyables Comestibles Paris en lien ICI. Si vous avez un compte facebook personnel, vous pouvez rejoindre le groupe d’échange et de discussion Incroyables Comestibles Ile-de-France en lien ICI. De généreux citoyens jardiniers bienveillants ont déposés des jardinières de légumes à partager devant les fenêtres murées de la Maison des Étudiants des États d’Afrique de l’Ouest, Boulevard Poniatowski. Et c’est écrit sur les bacs : nourriture à partager, servez-vous, c’est gratuit ! En Seine-et-Marne, à Fontainebleau, c’est sous la neige, en plein mois de février 2013 qu’un courageux groupe de citoyens jardiniers solidaires s’est constitué pour lancer la démarche participative dans la ville.

5 Vérités que l'industrie de la mode vous cache La rédaction 23 mars 2015 Durant ces derniers jours, l’industrie de la mode est devenue le centre d’attention ; démontrant ses excès, sa publicité ouvertement sexuelle, ses problèmes humanitaires, son gaspillage et ses actions en justice. Ce monde glamour a toujours essayé de cacher son côté sombre derrière un décor de strass et de paillettes. Pour améliorer leur image, les géants de l’industrie de la mode ont dédié des millions de dollars pour financer des campagnes de relations publiques, allant même jusqu’à lancer des collections « conscientes » et verser leurs profits à d’innombrables causes nobles. 1. C’est le cas pour le détaillant espagnol Zara, créateur de ce concept, qui reçoit de nouvelles livraisons deux fois par semaine. Avec des designers qui créent chaque semaine de nouveaux looks, le calendrier mode de ces entreprises est délibérément mis est place pour que le consommateur se sente « démodable » dès la première utilisation du vêtement. 2. 3. 4. 5.

Bankster, le jackpot de l'économie criminelle : l'intégrale Finis les costumes rayés et les braquages. La délinquance en col blanc minimise les risques, mutualise les pertes et maximise les profits. La forme la plus moderne et la plus rémunératrice de truanderie. Les Prime Banks anglo-saxonnes sont-elles devenues la forme la plus achevée de la grande criminalité organisée ? La question, un brin loufoque voire franchement polémique de prime abord, l’est nettement moins si l’on examine attentivement le comportement des premiers au cours des 15 dernières années. Comme chacun peut le découvrir avec effroi ou résignation à la lumière de l’actualité planétaire accessible via Internet, le « marché » de la grande criminalité organisée s’est lui aussi mondialisé. Par rapport à ce « marché » global, l’évolution du « segment » de la délinquance et/ou de la criminalité dites « en col blanc » est absolument fascinante. Ça s’explique d’abord par leur impunité quasi généralisée. Le crime organisé comme business model bancaire Too big to jail William K.

Autorisations de mise sur le marché de pesticides : Stéphane LE FOLL veut la transparence L’association Générations futures s’est procurée des courriers du directeur de l’ANSES au Directeur général de l’Alimentation, dans lequel le premier fait état de non prise en compte de la part de l’administration d’un certain nombre d’avis de l’ANSES à la suite d’une demande d’autorisation de mise sur le marché de pesticides (AMM). Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt souhaite réagir à l’accusation portée contre la Direction générale de l’alimentation (DGAL). Il tient à rappeler que la DGAL et l’ANSES collaborent en permanence tant au niveau des équipes que des directions, en particulier sur la question des AMM. Pour mémoire, la mise sur le marché d’un produit phytosanitaire en France est conditionnée à l’autorisation au niveau européen des substances le composant ainsi qu’à son évaluation par l’ANSES et à une consultation interministérielle concernant les ministères de la consommation, de la santé, de l’environnement et du travail.

Conseils au jardin & au potager, l'actualité végétale Le potager carré ou le carré potager : c’est à vous de décider ! Sous cette appellation se cache une technique particulière de jardinage très tendance et accessible à tous. Créer un jardin potager en carrée c’est adapter les cultures à vos besoins et vos envies en cultivant par famille de plantes. Ce principe permet une économie de place, d’eau et d’entretien mais ne nous y trompons pas : il est essentiel de respecter certaines règles de base pour en profiter pleinement et vous nourrir de ces mini-jardins au charme romantique ! Le potager en carrée : tout une histoire ! Très dans ‘l’air du temps’, l’art du carrée potager est une pratique ancienne que l’on trouve en terme d’esthétisme dans les jardins de curé. Mais l’art de la culture en carré au sens propre revient à l’Américain Mel Bartholomew. Aujourd’hui, il existe de nombreuses déclinaisons du carré potager en fonction de la surface de culture disponible, des matériaux et surtout des envies des jardiniers ! Astuce pour le balcon !

My Little Potager "Nourriture à partager" avec les Incroyables Comestibles, le fondateur du Mouvement des Colibris, Pierre Rabhi, invite chacun à faire sa part... "Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l'huma...nité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s'adonner à n'importe quelle activité créatrice d'autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l'asservissement de la personne humaine" témoigne Pierre Rabhi. - Reportage exclusif dans L'Express, le 30 mars 2013 - "Pierre Rabhi, le semeur d'idées" En France comme à l'étranger, cet écrivain et pionnier de l'agroécologie fédère, à l'image de Stéphane Hessel, de plus en plus d'indignés, en rébellion contre la surconsommation, les ravages infligés à la planète... - Sortir de "l'indignité d'un système à bout de souffle" - Et de cette "sobriété heureuse" qu'il vit et prône depuis un demi-siècle.

Treize raisons de lâcher le steak barbare Au cours de sa vie, un Français consomme en moyenne 7 bovins, 33 cochons, 9 chèvres et moutons, 1 300 volailles et 60 lapins, selon le service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture. Soit un peu plus de 1 400 animaux d’élevage auxquels il faut ajouter 1 tonne d’animaux marins. Une frénésie de viandards qui a accéléré l’industrialisation de la production de steaks, jambons et autres magrets. Un seul exemple : en France, 95% des porcs sont élevés dans des systèmes intensifs. Chaque année, 25 millions de porcs charcutiers sont abattus. De plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer l’insoutenabilité d’une telle politique alimentaire, à l’image d’un rapport publié fin février par la Fondation Heinrich-Böll et les Amis de la Terre. «Notre alimentation n’est plus une affaire privée, dit ainsi Christian Berdot, des Amis de la Terre. 1. Quelque 299 milliards de kilos de viande sont ingérés chaque année dans le monde, quatre fois plus qu’en 1960. 2. 3. 4. 5. 6.

Related: