background preloader

Portrait : Benoît, le fameux « ami noir » de tous les racistes

Portrait : Benoît, le fameux « ami noir » de tous les racistes
Related:  Racisme ordinaireSites, associations & articles

mobile » Avalanche de lois homophobes et transphobes Le Seimas, le Parlement lituanien à Vilnius. Les élus extrémistes ne chôment pas, en Lituanie: ils proposent un arsenal de mesures visant - entre autres - à interdire les opérations pour les trans, à rendre impossible les gay prides et à légaliser les discours de haine homophobes. La tour de vis donné par le voisin russe continue d’inspirer les politiciens extrémistes de Lituanie. «Dénigrement public des valeurs morales» Un deuxième texte vise à prévenir tout adoption (future) par des couples de même sexe en inscrivant dans la Constitution que «tout enfant à un droit naturel à un père et une mère». Une dernière proposition, particulièrement tordue, prévoit de légaliser les discours de haine envers les minorités sexuels. Le député d’extrême droite Petras Gražulis serait derrière plusieurs de ces textes.

Les générations J'ai envie de parler un peu du concept de générations appliquées à l'immigration. Pour rappel : 1ère génération : tu débarques en France2ème génération : tes enfants naissent en France et ont la nationalité française.3ème génération : tes petits enfants naissent en France et ont la nationalité française puisque tes enfants sont français. J'ai récemment fait l'inventaire en remontant mon arbre généalogique. - Je suis née en France, ainsi que deux de mes soeurs, de parents algériens. - Mon frère et deux de mes soeurs sont nés en Algérie mais sont arrivés en France à 7 ans pour l'un, 6 ans pour l'autre, et 2 mois pour la dernière. Alors là ça se complique. - Ma mère est née en Algérie et a débarqué en France à 28 ans. - Mon père est né en Algérie et a fait des allers retours pendant plusieurs années entre la France et l'Algérie, avant de s'y installer définitivement à 29 ans. Ce qui ferait de moi une 3ème génération par mon père, mais une 2ème génération par ma mère.

Observatoire des inégalités 20 décembre 2016 - La France compte entre 5 et 8,8 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2004 et 2014, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million, principalement sous l’effet de la progression du chômage. Un changement majeur dans notre histoire sociale. La France compte cinq millions de pauvres si l’on fixe le seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian [1] et 8,8 millions si l’on utilise le seuil à 60 %, selon les données 2014 de l’Insee (dernière année disponible). La pauvreté a fortement progressé à partir de 2008, avec l’accentuation des difficultés économiques liées à la crise financière. Un tournant de notre histoire sociale Les années 2000 et 2010 constituent un tournant de notre histoire sociale. Graphe plein écran Plus de données Aucune donnée disponible de 1970 à 1990 pour le seuil à 40 %. Plus de données Données non disponibles de 1970 à 1990 et en 2014 pour le seuil à 40 %. Photo / © elavuk81 - Fotolia.com

Éduquer contre le racisme et l'antisémitisme La persistance des stéréotypes du racisme anti-Noirs Le racisme anti-Noirs définit les attitudes, comportements et discours d’hostilité à l’égard des « Noirs », terme d’assignation qu’il faut considérer dans toute sa subjectivité et son hétérogénéité. Si ce racisme partage certains ressorts et effets avec d’autres racismes, il importe de rappeler ses temporalités historiques et caractéristiques propres. Traites négrières et visions naturalistes Les contacts entre Européens et Africains remontent à l’Antiquité et la figure du Noir est assez tôt présente dans la littérature ou les représentations graphiques. L’esclave est un homme-objet qui ne s’appartient pas, et dont le statut et les conditions de vie sont réglés par le « Code noir », un édit royal publié en 1685 qui règle la vie des esclaves dans les colonies françaises. La part de la colonisation Les abolitions de l’esclavage, dont celle de 1848 en France, ne transforment pas les mentalités. Immigration et racisme anti-Noirs

Procréation politiquement assistée En termes biologiques, affirmer que l’agencement sexuel d’un homme et d’une femme est nécessaire pour déclencher un processus de reproduction sexuelle est aussi peu scientifique que l’ont été autrefois les affirmations selon lesquelles la reproduction ne pouvait avoir lieu qu’entre deux sujets partageant la même religion, la même couleur de peau ou le même statut social. Si nous sommes capables aujourd’hui d’identifier ces affirmations comme des prescriptions politiques liées aux idéologies religieuses, raciales ou de classe, nous devrions être capables de reconnaître l’idéologie hétérosexiste mobilisant les arguments qui font de l’union sexopolitique d’un homme et d’une femme la condition de possibilité de la reproduction. Derrière la défense de l’hétérosexualité comme seule forme de reproduction naturelle se cache la confusion fallacieuse entre reproduction sexuelle et pratique sexuelle. Mais les cellules haploïdes ne se rencontrent jamais par hasard.

Et toi t'es d'origine? La question qui tue. Si tu n'as pas une tête typiquement française (ce qui reste en ce qui me concerne une notion tout à fait abstraite, je ne peux pas te dire ce qui a l'air français ou pas), la question est "Et toi, t'es d'origine?". Jusqu'à nouvel ordre, je ne suis ni un camembert ni une bouteille de pinard, aussi cette question m'a toujours mise de travers. C'est la version politiquement correcte de "t'es arabe?". Ah ben oui, parce que si t'étais africain ça se verrait, et français ou européen de l'ouest aussi. Mais toi là, t'es un peu bronzé, t'as un nez un peu long et des cheveux bruns qui frisouillent, aussi j'ai l'impression que t'es peut-être arabe. Je me suis toujours demandé pourquoi certaines personnes que j'ai rencontrées dans ma vie, à la fac comme au boulot, ou en soirée, m'ont posée cette question en troisième position juste après "comment tu t'appelles" et "tu fais quoi dans la vie". Petit florilège : "j'aime bien les gateaux que vous faites""et tu manges du porc?"

La Lutte contre les discriminations dans le domaine de l’emploi, du logement, de l’éducation et de l’accès aux biens et services, sur la base de 20 critères prohibés par la loi : La Lutte contre les discriminations Le Défenseur des droits combat les inégalités fondées à partir des 19 critères prohibés par la loi, comme l’origine ou le handicap, dans le domaine de l’emploi, du logement, de l’éducation et de l’accès aux biens et services. Discrimination sur l’engagement syndical dans une entreprise de fruits et légumes Focus du : 16/11/2012Simone est commerciale en contrat à durée déterminée depuis 2005, dans une entreprise de fruits et légumes. Discrimination sur la couleur de peau dans un centre de formation Focus du : 13/11/2012Nathalie, Florence, Martine et Karine préparent dans un centre de formation des Yvelines un diplôme d’Etat d’auxiliaires de vie sociale. « Les discriminations liées à l'âge augmentent » Visite d’un campement de Roms à Chassieu près de Lyon Actualités Questions / Réponses Saisir S'informer

Le nouveau visage du racisme Récompensée par une banane dorée lors de la cérémonie des Y’a bon awards pour avoir tenu des propos racistes, la journaliste Caroline Fourest n’en revient toujours pas. L’occasion d’interroger la définition même du racisme. Décryptage. « Caroline Fourest est beaucoup moins raciste que moi. » L’humoriste Sophia Aram, prenait ainsi la défense, le 28 mars dernier, dans les colonnes de Libération, de la journaliste Caroline Fourest. Cette dernière, chroniqueuse au Monde et à France Culture s’est en effet vu décerner à l’occasion de la cérémonie des Y’ a bon awards (qui épingle chaque année « les propos, dispositifs, idées, visuels et lois racistes de tous horizons ») le Y’ a bon « Les experts chronikers » pour avoir dénoncé en décembre 2010 « l’utilisation de gymnases publics par des associations pour organiser des tournois de basket réservés aux femmes voilées, pour en plus lever des fonds pour le Hamas ». Et c’est bien la question : qu’est-ce que le racisme aujourd’hui ?

Bêtises Montesquieu n’est pas un philosophe antique, mais quand il fait très chaud il aime bien s’habiller en Grec. Je connais Machin, il n’est pas raciste Cet article s’adresse essentiellement à des personnes blanches de culture française. Il doit y avoir une sorte de gène du racisme, il y a les gros connards racistes qui l’ont et puis tous les gens respectables, les notables, ceux qui «dérapent» et balancent un peu de racisme ordinaire dans les médias et sur les réseaux sociaux… ben eux ils l’ont pas. Par exemple Pierre Machin1, mec de droite mais qui pourrait être de gauche ça serait la même, eh bien il trouve que donner des prénoms un peu juifs à ses enfants c’est pas très laïc, ou pas très français, ou pas très acceptable, enfin pas bien quoi. Après quoi il fait genre ça a pas été bien compris, il fait fausses excuses, et autres manœuvres dont on se fiche. Je connais Pierre Machin, il n’est absolument pas raciste. Donc Le Patron il a séquencé l’ADN de Pierre, et dedans il a vu ah tiens, j’en étais sûr, pas l’ombre d’un gène de racisme dans cet ADN-là, ce qui nous fait une belle jambe de con. Le racisme n’est pas une tare individuelle.

Related: