background preloader

Ces 147 sociétés qui dominent le monde

Ces 147 sociétés qui dominent le monde
L’économie mondiale est hyperconcentrée, selon une équipe de chercheurs de Zurich. Leur étude souligne la fragilité d’un système financier contrôlé par un petit groupe de multinationales, liées entre elles par des participations croisées. La science apeut-être bien confirmé les pires craintes des indignés qui ont manifestécontre le pouvoir financier. L’étude des relations entre 43 000 multinationales a en effet mis en évidence l’existence d’un groupe relativementrestreint de sociétés – pour la plupart des banques – jouissant d’une influencedisproportionnée sur l’économie mondiale. Selon lesspécialistes des systèmes complexes que nous avons interrogés, ces travaux, quifournissent une remarquable tentative d’analyse du pouvoir économique mondial,pourraient servir de base de travail pour définir les moyens de renforcer lastabilité du capitalisme. L’idée qu’unepoignée de banquiers contrôle de vastes secteurs de l’économie mondiale n’estpas nouvelle pour les militants d’Occupy Wall Street.

http://www.courrierinternational.com/article/2011/12/01/ces-147-societes-qui-dominent-le-monde

Related:  economieCAC40, lobbys, entreprises transnationales...Les maîtres du mondePOLITIQUE ECO SOCIOSites & articles intéressants

Il faut renouveler l’enseignement de l’économie L'économie mondiale n’est pas seule à être en crise. L’enseignement de l’économie l’est également. Les conséquences de cette crise-là vont bien au-delà des murs de l’université. Ce qui est enseigné aujourd’hui façonne la pensée des décideurs de demain et influence ainsi les sociétés dans lesquelles nous vivons. Les plus riches ont pris le pouvoir à l’échelle mondiale Le Point : Les États sont-ils en guerre contre "les marchés" ? Emmanuel Todd : Ne soyons pas dupes de ces concepts mystificateurs, Bruxelles, les marchés, les banques, les agences de notation américaines : ces faux nez camouflent la prise du pouvoir politique, à l’échelle mondiale, par les plus riches. Sous couvert de protéger l’argent des petits épargnants, les marchés, ce sont tout simplement les plus riches jouant avec les États. Les riches ne se battent pas contre les États, ils se battent pour les contrôler encore mieux (voir L’État prédateur, de James Galbraith). Il suffit d’observer les parcours de certains individus entre la haute administration, les firmes américaines, Bruxelles et, désormais, les gouvernements pour comprendre qu’ils y parviennent. Si une même caste contrôle les marchés et les États, l’opposition entre les uns et les autres n’a plus aucun sens.

Qui possède les médias ? " La presse libre n’existe pas. Vous, chers amis, le savez bien, moi je le sais aussi. Aucun de vous n’oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes les pantins qui sautent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent. Nous sommes les outils et les laquais des puissances financières derrière nous. NAOMI KLEIN ET LA CRISE FINANCIÈRE – L’INTÉGRALE (1-2-3) Nous avons pu rencontrer Naomi Klein, cette journaliste et écrivaine canadienne, auteure du livre “No Logo”, et plus récemment de “ la stratégie du choc ” (2007, Actes Sud). Alors que la crise financière s’installe dans le monde entier, il nous a semblé utile d’entendre cette spécialiste du “capitalisme du désastre”. “ La stratégie du choc” à l’œuvre pendant la crise financière “La règle du néolibéralisme n’est pas le libre-marché, la règle c’est l’intérêt des multinationales” Dans cette première partie, Naomi Klein nous rappelle la stratégie de l’idéologie “néo-libérale”: profiter des crises pour installer un peu plus le système du “laissez-faire”. Un système qui fonctionne sur les bulles spéculatives et le secours de l’Etat en cas de problème.

Où sont les 9000 milliards perdus de la FED ? - Sur le forum : D'où sort cette vidéo ? Tout d'abord, une précision s'impose pour les web-sceptiques : le document en question n'est pas un fake. La vidéo a été postée à l'origine sur le . On y voit Grayson interroger Elizabeth Coleman, Inspectrice Générale de la Réserve Fédérale (FED), à propos des "trillion dollars" (1 trillion = 1000 milliards de dollars) prêtés ou dépensés par la FED, ainsi que sur ses dépenses hors-bilan. Compteur dette publique France Sauvons la chapelle templière de Libdeau Dette publique de la France : euros Dette publique par habitant : « Un crédit vous engage et doit être remboursé.

737 maîtres du monde contrôlent 80 % de la valeur des entreprises mondiales - Capitalisme Une étude d’économistes et de statisticiens, publiée en Suisse cet été, met en lumière les interconnexions entre les multinationales mondiales. Et révèle qu’un petit groupe d’acteurs économiques – sociétés financières ou groupes industriels – domine la grande majorité du capital de dizaines de milliers d’entreprises à travers le monde. Crédit : Michael Aston Leur étude, à la frontière de l’économie, de la finance, des mathématiques et de la statistique, fait froid dans le dos. Trois jeunes chercheurs de l’Institut fédéral de technologie de Zurich [1] ont scruté les interactions financières entre multinationales du monde entier. Leur travail – « The network of global corporate control » (le réseau de domination globale des multinationales) – porte sur un panel de 43.000 groupes (« transnational corporations ») sélectionnés dans la liste de l’OCDE.

Jeremy Rifkin : “Ce qui a permis le succès inouï du capitalisme va se retourner contre lui” Pour l’économiste américain Jeremy Rifkin, l’heure de la troisième révolution industrielle a sonné. La société va devoir s’adapter. Il y a vingt-cinq ans, c'était la star du ring, le « boss », vainqueur du communisme par K-O ! Les millionnaires réunis à Davos reconnaissent que les riches nuisent à la démocratie Le Forum de Davos s’est achevé samedi 25 janvier. Les membres du club oligarchique le plus connu de la planète se sont accordés sur un point : les riches abiment la démocratie. Le "Forum économique mondial" s’est tenu comme chaque année à Davos. Ce rassemblement de responsables de multinationales - qui payent plus de 20 000 euros leur inscription -, agrémenté de décideurs politiques et de journalistes économiques, est la manifestation la plus visible du caractère oligarchique qu’est devenu le système politique sous le capitalisme. Les débats qui occupent ces journées reflètent l’évolution des esprits des dirigeants de ce monde. Cette année, nichée dans l’épais programme, une session a été consacrée vendredi 24 janvier à la démocratie : "Argent et influence.

Related:  2.1 Les échanges internationauxmondialisationStratégies financières mondialesFait économique