background preloader

The network of global corporate control.pdf

The network of global corporate control.pdf
Related:  CAC40, lobbys, entreprises transnationales...Cartographies - Genealogies - Personnes impliquées

How to Do Corporate Research | Corporate Research Project How to Do Corporate Research Online By Philip Mattera Director of the Corporate Research Project Table of Contents Introduction A. Sources for basic corporate profiles B. A. A. Ongoing problems with corporate crime and misbehavior make it essential for progressive activists to know how to gather information on the way business operates. This Guide is designed to help researchers and activists gather essential information on any type of U.S. Given that most business research these days is done via computer, most of the sources listed are found online. The resources listed here are all, in one way or another, part of the public record. The Guide is divided into three parts. The biggest challenge in most corporate research projects is not a shortage of information, but rather too much of it. Hoover’s Online Hoover’s is one of the most useful places to begin when trying to get a basic picture of a company. International Directory of Company Histories For more than a decade, St. 10-Q and 8-K

LE RÉSEAU DE CONTRÔLE GLOBAL PAR LES GRANDES ENTREPRISES, par Stefania Vitali, James B. Glattfelder, et Stefano Battiston La traduction par timiota de l’article intitulé The network of global corporate control qui a fait l’objet du billet Les maîtres du monde. À propos de … Stefania Vitali, James B. Chair of Systems Design, ETH Zurich, Kreuzplatz 5, 8032 Zurich, Switzerland, Résumé : la structure du réseau de contrôle des multinationales affecte la concurrence sur le marché global et la stabilité financière. Introduction Une intuition courante parmi les universitaires et dans les médias fait se représenter l’économie globale comme dominée par une poignée de multinationales (TNC = Trans National Corp.) puissantes. Certes, il est intuitif que chaque grande entité multinationale a une pyramide de filiales sous elle et une palanquée d’actionnaire au-dessus d’elle. La vérification du degré auquel ces implications se vérifient dans l’économie globalisée est per se un domaine de recherche inexploré, et est au-delà du but de cet article. Méthodes : La détention {d’actif?} Résultats Topologie du réseau Discussion

737 maîtres du monde contrôlent 80 % de la valeur des entreprises mondiales - Capitalisme Une étude d’économistes et de statisticiens, publiée en Suisse cet été, met en lumière les interconnexions entre les multinationales mondiales. Et révèle qu’un petit groupe d’acteurs économiques – sociétés financières ou groupes industriels – domine la grande majorité du capital de dizaines de milliers d’entreprises à travers le monde. Crédit : Michael Aston Leur étude, à la frontière de l’économie, de la finance, des mathématiques et de la statistique, fait froid dans le dos. Trois jeunes chercheurs de l’Institut fédéral de technologie de Zurich [1] ont scruté les interactions financières entre multinationales du monde entier. Résultat : 80 % de la valeur de l’ensemble des 43.000 multinationales étudiées est contrôlé par 737 « entités » : des banques, des compagnies d’assurances ou des grands groupes industriels. Une super entité de 50 grands détenteurs de capitaux Cette concentration pose de sérieuses questions. Ivan du Roy Pour télécharger l’étude complète en anglais

La discrétion du groupe de Bilderberg fait du bruit - Economie La réunion 2011 du groupe de Bilderberg s'est achevée dimanche 12 juin dans la station huppée de Saint-Moritz, en Suisse. Ce rassemblement d'une centaine de décideurs économiques et politiques a une fois de plus ouvert une polémique pour son opacité. Protégé par un important dispositif policier, le rendez-vous se tient à distance des médias. Impossible de connaître le thème des discussions. Quant à la liste des participants, elle ne peut pas être vérifiée. Il n'est donc pas surprenant de voir les théories du complot s'emparer de l'événement pour le décrire comme une rencontre entre "maîtres du monde" décidant dans leur coin de l'avenir de la planète. Des manifestations Plus prosaïquement, le manque de transparence pose un problème de contrôle démocratique, selon des opposants. Un autre groupe d'environ 150 personnes a séjourné sur une prairie devant l’hôtel, banderoles à la main, pour dénoncer ce qu'ils qualifient de "mafia globale". Tout est fait pour assurer une discrétion absolue

Multinational Monitor La preuve en chiffres de l'indécence des grands patrons Juste un petit mot pour vous dire mon écoeurement de voir dans le JDD du jour 98 grands patrons jouer les pleureuses et lancer un appel à payer moins pour gagner plus. C'est assez comique je trouve, quand on sait que : Voilà c'était juste ce petit coup de gueule avec des preuves factuelles que les grands patrons n'ont pas à se plaindre puisque ce sont eux et leurs groupes qui bénéficient le plus des largesses de 10 années de droite au pouvoir. Car au final, cet appel est une critique des 10 années d'UMP au pouvoir puisque le PS n'a pour l'instant rien modifié, n'ayant pas eu le temps, en 6 mois, de le faire.

the capitalist network that runs the world - physics-math - 19 October 2011 AS PROTESTS against financial power sweep the world this week, science may have confirmed the protesters' worst fears. An analysis of the relationships between 43,000 transnational corporations has identified a relatively small group of companies, mainly banks, with disproportionate power over the global economy. The study's assumptions have attracted some criticism, but complex systems analysts contacted by New Scientist say it is a unique effort to untangle control in the global economy. Pushing the analysis further, they say, could help to identify ways of making global capitalism more stable. The idea that a few bankers control a large chunk of the global economy might not seem like news to New York's Occupy Wall Street movement and protesters elsewhere (see photo). "Reality is so complex, we must move away from dogma, whether it's conspiracy theories or free-market," says James Glattfelder. The Zurich team can. So, the super-entity may not result from conspiracy. 1. (Data: PLoS One)

« Complocratie » : plongée dans un monde de conspirations Dans un livre événement, Bruno Fay décortique les mécanismes qui génèrent les théories du complot. Bonnes feuilles exclusives. Journaliste indépendant, Bruno Fay est le co-auteur de deux enquêtes remarquées : « Le Casier judiciaire de la République, abécédaire des hommes politiques mis en examen » (2002), et « No Low Cost » (2009), sur les coulisses et ravages de l’économie à bas coût. « Complocratie » de Bruno Fay (éditions du Moment). Dans « Complocratie » (paru ce 24 février aux éditions du Moment), il se penche sur « les sources du nouveau conspirationnisme ». En plus d’une recherche documentaire très fouillée, il a rencontré des chercheurs, des acteurs de premier plan, mais aussi quelques conspirationnistes, pour de longs entretiens. Il explore son sujet dans toutes ses dimensions : la psychologie, le poids d’Internet, évidemment, qui accélère la circulation de la rumeur et de l’information. Un mensonge de Sarkozy, copié sur celui de Reagan Un syndrome du « Truman Show » – Oui, oui.

Welcome to Transnationale.org: analysis of the world's largest companies. En France, les privilèges des cumulards ne font pas scandale | Rue89 Culture L’Assemblée nationale, le 30 mai 1997 (STR New/Reuters). Connu pour des investigations parfois polémiques, Yvan Stefanovitch s’intéresse aux avantages des élus locaux cumulards que l’on trouve à droite et à gauche. Dans « La Caste des 500 - Enquête sur les princes de la République », il épingle les parlementaires-maires, ces grands chefs locaux tout puissants qui bénéficient de plein d’avantages. Dans sa charge, il cite les barons du PS, qui « n’ont aucun intérêt à aider leur parti à gagner l’élection présidentielle ». Lyon Capitale ? Portrait de Yvan Stefanovitch (DR). Yvan Stefanovitch ? Vous le verrez dans le livre, certains ont une deuxième voiture de fonction avec chauffeur qui les attend toute l’année à la montagne, en Corse, à la mer... Et ce sont des élus qui tiennent tout. Avec le mode de scrutin, les maires des grandes villes font ce qu’ils veulent. Votre ouvrage traite finalement du pouvoir des élus locaux. On a le record mondial du cumul des mandats : 85% des députés ?

Cartels et Mondialisation : TOP50 / 147 sociétés contrôlent l’économie mondiale « le blog a lupus. Cartels et Mondialisation : 147 sociétés contrôlent l’économie mondiale Oui, il existe bien un réseau de sociétés multinationales qui contrôle le monde économique. Trois chercheurs de l’Institut de Technologie de Zurich viennent de le démonter à partir d’ une étude utilisant un modèle mathématique. «Ce type de structure est commun dans la nature » a souligné George Sugihara un spécialiste des systèmes complexes dans la revue NewScientist. L’équipe de Zurich a sélectionné 43.060 sociétés multinationales, à partir de la base de données Orbis 2007 qui rassemble des informations sur 37 millions d’entreprises et d’investisseurs. Ils ont ensuite construit un modèle des sociétés qui contrôlent les autres à parti d’un réseau d’actionnaires et cela combiné aux chiffres d’affaires de celles-ci, explique NewScientist. Cela a permis de cibler 1.318 multinationales qui ont des liens avec deux autres groupes, au moins, et avec 20 autres, en moyenne. L’étude va encore plus loin. Stéphane Wuille oct11

Le bras droit de François Hollande est adoubé par le groupe Bilderberg Manuel Valls, le nouveau premier ministre de François Hollande, a été adoubé par le groupe Bilderberg, un des cénacles les plus sélects de l’oligarchie. Ce groupe réunit chaque année des grands dirigeants économiques et des politiques prometteurs. En tant que "socialiste ouvert", M. Valls avait été invité par le groupe Bilderberg, "afin de lui ouvrir les yeux sur certains points". Le groupe Bilderberg est un des cénacles les plus sélects par lesquels le régime oligarchique contourne le système démocratique. Le président du Bilderberg a confiance en Manuel Valls Bruno Fay J’interroge maintenant Etienne Davignon sur le choix des invités. (...) "Les choses se passent dans l’autre sens", me répond-il. "Pour Clinton, c’est la même chose. "Nous invitons deux catégories de personnel politique : ceux qui sont au pouvoir, dont nous aimerions bien connaître leur avis sur les sujets que nous traitons, et ceux qui nous paraissent appartenir à des générations montantes.

Cet article "montre que le monde appartient à 147 compagnies aux intérêts entremêlés. Oubliez vos discussions sur la démocratie. Ça se passe sous nos yeux, sans le moindre complot. L’article le prouve mathématiquement : la science sert donc à quelque chose." Paul Jorion by nicoxbus Sep 6

Related: