background preloader

Documentaire : Le groupe Bilderberg ...

Documentaire : Le groupe Bilderberg ...

Le Faux Nouvel Ordre Mondial, et le Vrai Nouvel Ordre Mondial   Le Faux Nouvel Ordre Mondial, et le Vrai Nouvel Ordre Mondial Cet article va être d’une grande utilité pour ceux qui veulent faire la part des choses entre le vrai et le faux à propos du nouvel ordre mondial. Ce terme particulier qui revient très souvent, mais il y a 3 ans il était relativement secret, et jamais prononcé en public. C’est le nouvel ordre mondial qui est visible. C’est le nouvel ordre mondial invisible, qui est bien bien plus secret que le faux nouvel ordre mondial, et qui n’est jamais discuté par la presse et les médias, bien que la populace est désormais informée du nouvel ordre mondial. C’est le scénario classique de problème-réaction-solution:Problème: Le Faux Nouvel Ordre MondialRéaction: Révolte global contre ce faux nouvel ordre mondialSolution: Le Vrai Nouvel Ordre Mondial Le vrai nouvel ordre mondial veut la guerre entre groupe 1 et groupe 2, pour créer un chaos. Mais le groupe 1 ne peut pas investiguer, entendre, écouter une chose pareille. 693Share 1819Share

Paris office: Council members evènements European Foreign Policy Scorecard 2014 : Is France Europe’s new foreign policy leader ? A l'occasion de la publication du European Foreign Policy Scorecard 2014, l'ECFR organise avec le CERI une conférence de réflexion sur la place de la France dans la politique étrangère européenne. L’Asie sous tension : Quels enjeux pour l’Europe ? Lors de cette conférence, co-organisée avec Asia Centre et la Fondation Calouste Gulbenkian, François Godement, Jean-Luc Racine, et François Bougon discuteront de l'approche européenne en Asie caractérisée par un équilibre entre intégration et conflits. blog Comment interpréter la visite de Xi Jinping en Europe ? Angela Stanzel 04 - 04 - 2014 Quels sont les résultats du premier tour d'Europe de Xi Jinping? Constitutions arabes : entre progrès et régression Myriam Benraad et Karina Piser 03 - 04 - 2014 The Ukraine crisis and after L'Irak entre élections et djihad Myriam Benraad 26 - 03 - 2014 L'Irak est-il en train de perdre le Kurdistan?

Conspiracy Watch / Observatoire du conspirationnisme Je m'appelle Rudy Reichstadt. Formé à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence, j’ai publié consécutivement des textes dans ProChoix, l’Observatoire du communautarisme, L’Arche, Culture & Cie, ResPublica, le site internet du Meilleur des mondes, Rue89, Slate.fr, Diplomatie, la revue Diogène ou encore le HuffingtonPost. J'ai fondé Conspiracy Watch à l'automne 2007 (les quelques posts antérieurs à cette date ont été antidatés pour améliorer la lisibilité du site). A l'attention de ceux qui croient ou laissent entendre que je serais "payé" pour cette activité, je précise que le site a toujours été financé sur mes deniers personnels et qu'il répond avant tout à une volonté de faire vivre, sur internet, un lieu de ressources destiné à documenter et à mieux cerner le phénomène conspirationniste, dans une approche résolument critique. Je suis également membre de l'Observatoire des radicalités politiques (ORAP) de la Fondation Jean-Jaurès. Ils parlent de Conspiracy Watch

Panoptique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Schéma représentant le principe du panoptique. « La morale réformée, la santé préservée, l'industrie revigorée, l'instruction diffusée, les charges publiques allégées, l'économie fortifiée — le nœud gordien des lois sur les pauvres non pas tranché, mais dénoué — tout cela par une simple idée architecturale. » — Jeremy Bentham, Le Panoptique, 1780. Le panoptique selon Bentham[modifier | modifier le code] L'idée de Bentham est inspirée par des plans d'usine mis au point pour une surveillance et une coordination efficace des ouvriers. Bentham lui-même souhaitait une mise en abyme de la surveillance, les surveillants eux-mêmes devant être surveillés par des surveillants venus de l'extérieur, afin de limiter la maltraitance des détenus et les abus de pouvoir : Selon Bentham, la tour centrale devait se transformer en chapelle le dimanche, afin de moraliser les criminels[2]. Histoire[modifier | modifier le code] Selon Neil Davie,

The Magna Carta We have remitted and pardoned fully to all men any ill-will, hurt, or grudges that have arisen between us and our subjects, whether clergy or laymen, since the beginning of the dispute. We have in addition remitted fully, and for our own part have also pardoned, to all clergy and laymen any offences committed as a result of the said dispute between Easter in the sixteenth year of our reign (i.e. 1215) and the restoration of peace. In addition we have caused letters patent to be made for the barons, bearing witness to this security and to the concessions set out above, over the seals of Stephen archbishop of Canterbury, Henry archbishop of Dublin, the other bishops named above, and Master Pandulf. Hemos condonado y perdonado por completo a todos cualquier intención torticera, daño y agravio que haya podido surgir entre Nos y nuestros súbditos, ya sean clérigos o legos, desde el comienzo de la disputa.

La Fabian Society - par Sébastien Vaas La Fabian Society ou le bolchevisme par la douceur Auteur: Sébastien Vaas «Les fabiens doivent devenir les jésuites du socialisme» - Édouard Bernstein Dans les milieux conspirationnistes, tout le monde parle des illuminatis, de la Trilatérale, de la CFR, mais personne ne semble capable de faire le lien entre ces organisations au nom obscur, ni même de dire quels buts elles poursuivent. Le communisme n’est en effet rien de moins que la doctrine qui justifie la mainmise de l’État sur la propriété au nom de la «lutte contre la bourgeoisie». Le communisme ne tomba pas du ciel après la publication du manifeste de Marx et Engels. Seulement, cette tentative de prise de pouvoir échoua. Il faut préciser que, dès le début, Marx avait affirmé que le communisme pourrait s’imposer soit par la violence, soit par la douceur. Cette méthode, d’abord appliquée en France, en Angleterre et aux États-Unis, porte le nom de «socialisme administratif» en opposition au «socialisme révolutionnaire».

Conspiracy - Tom Montalk Conspiracy - Tom Montalk Not everything is a conspiracy, but let’s face it: those who strive for power are also those most likely to abuse it. The correct use of power requires integrity and wisdom, virtues human nature doesn’t come with by default; they are acquired virtues and thus quite rare. It follows that due to this rarity, of those who gain power the majority will lack the integrity and wisdom to use it correctly. This basic observation has held true for thousands of years, and being that power hungry individuals are also ruthlessly intelligent and persevering, enough time has passed for the establishment of gargantuan conspiracies designed to eventually give these madmen ultimate power over mankind. Elected governments are false fronts coordinated by a global shadow government: There is no American government: Our elected government is a sham. Media and public education brainwash citizens into acquiescing to corrupted authority: The economy is heavily manipulated: Secret societies:

Un journaliste assomme la BCE qui fait du chantage A l'occasion d'une conférence de presse, Vincent Browne, journaliste irlandais, interpelle Klaus Masuch, président de la BCE, sur la légitimité du "plan de sauvetage". Cependant, le point intéressant est que les membres de ce gouvernement doivent recourir à une invention pour justifier leur capitulation devant le chantage de la BCE sur l'Irlande ayant un lourd fardeau de la détresse des banques européennes. Et on peut s'attendre à beaucoup plus de cela dans les mois à venir sur le traité fiscal. Par exemple, nous avons déjà entendu le ministre des Finances Michael Noonan qu'un référendum sur le traité serait de savoir si nous devions rester dans la zone euro ou non. Quel est entièrement fausse. Il ya une clause dans le projet le plus récent de ce traité fiscal qui a l'empreinte de ce gouvernement irlandais à ce sujet, car il est destiné à intimider les électeurs à voter pour le traité - l'Irlande étant le seul pays où un référendum qui pourrait se produire.

pdf_Insurrection.pdf NESARA National Economic Security and Recovery Act (NESARA) was a set of proposed economic reforms suggested during the 1990s by Harvey Francis Barnard. Barnard claimed that the proposals, which included replacing the income tax with a national sales tax (see also FairTax), abolishing compound interest on secured loans, and returning to a bimetallic currency, would result in 0% inflation and a more stable economy. The proposals were never introduced before Congress. NESARA has since become better known as the subject of a cult-like conspiracy theory promoted by Shaini Candace Goodwin, who claimed that the act was actually passed with additional provisions as the National Economic Security and Reformation Act, and then suppressed by the George W. History Origins Harvey Francis Barnard, a Louisiana graduate in systems philosophy, and an engineering consultant and teacher, created the NESARA proposal during the late 1980s and early 1990s. Goodwin's allegations Further development NESARA.org Dr.

La Science au XXI Siècle Les Rothschild - Jean Bouvier

Related: