background preloader

Brochure_parents_UNAF.pdf (Objet application/pdf)

Brochure_parents_UNAF.pdf (Objet application/pdf)
Related:  Formation ou information des parents

Facebook supprime 20 000 profils d’enfants par jour Catherine Houle, publié le 29 mars 2011 Chaque jour, le réseau social Facebook supprime environ 20 000 comptes d’enfants de moins de 13 ans, afin de faire respecter ses conditions d’utilisation. Avec environ 600 millions de membres, Facebook ne peut que susciter l’envie des plus jeunes. Par contre, pour s’inscrire sur le site populaire, il faut avoir 13 ans ou plus. En effet, selon leur politique de confidentialité : Les enfants de 13 ans ne doivent pas s’inscrire sur Facebook ni nous fournir d’informations personnelles les concernant. Comme on peut bien s’en douter, plusieurs enfants mentent sur leur âge au moment de l’inscription. Facebook, qui semble soucieux de faire respecter ses conditions d’utilisation et notamment l’âge minimal requis pour pouvoir utiliser son réseau, supprime quotidiennement environ 20 000 membres. Mais si les jeunes mentent sur leur âge, comment Facebook fait-il pour les trouver?

Maman débarque sur Facebook, même pas honte Au début, Facebook ce n’était que pour les amis. Puis au fur et à mesure que le site s’est démocratisé, on a vu apparaître papa, maman, tonton, etc. Officiellement, il est complètement tabou de discuter avec eux sur les réseaux sociaux. Pour vous en convaincre, jetez un oeil à ce site (en anglais) qui répertorie toutes les raisons de ne pas être ami avec ses parents sur Facebook. Cette réaction va pourtant à l’encontre de ce que viennent de constater Moira Burke et Lada Adamic dans leur étude sur les relations familiales sur Facebook. Les deux chercheuses, employées par le site, ont analysé des posts anonymes de personnes qui se sont elles-mêmes identifiées sur le réseau comme parents et enfants, afin de savoir si les sujets de conversation différaient des autres échanges. Les ados n’ont pas honte de leurs parents Premier constat : contre toute attente, les adolescents n’ont pas honte de leurs parents. Deuxième constat : filles et fils ne se comportent pas de la même façon.

Faculty of Education - McGill University Les dix commandements Les 10 commandements de la sécurité sur l’internet Utiliser des mots de passe de qualité. Le dictionnaire définit un mot de passe "comme une formule convenue destinée à se faire reconnaître comme ami, à se faire ouvrir un passage gardé". Le mot de passe informatique permet d’accéder à l’ordinateur et aux données qu’il contient. Il est donc essentiel de savoir choisir des mots de passe de qualité, c’est-à-dire difficiles à retrouver à l’aide d’outils automatisés, et difficiles à deviner par une tierce personne. Voir la fiche Choisir un bon mot de passe Avoir un système d’exploitation et des logiciels à jour : navigateur, antivirus, bureautique, pare-feu personnel, etc. La plupart des attaques tentent d’utiliser les failles d’un ordinateur (failles du système d’exploitation ou des logiciels). Voir la fiche Mises à jour de sécurité (patches) Effectuer des sauvegardes régulières Voir la fiche Sauvegarde Désactiver par défaut les composants ActiveX et JavaScript Voir la fiche Filoutage (phishing)

Vos enfants sur Internet en toute sécurité | Articles | Être parent Même si on ne pourrait plus s'en passer dans nos activités quotidiennes, nous sommes assaillis par le doute quand il est question d'Internet et de nos enfants. Comme tout outil, le web en soi est neutre. On choisit d'en faire ce qu'on veut. Notre rôle est donc d'encadrer nos enfants dans leur découverte de la Toile et d'établir des règles claires connues de tous afin d'en faire des internautes respectueux et responsables. Quelques règles de base Pour les jeunes enfants et les ados, la recommandation fait l'unanimité : on place l'ordinateur dans une pièce commune, comme le salon, afin qu'on puisse garder un oeil sur les activités de nos enfants. Jeunes internautes avertis Peu importe les outils et filtres qu'on utilise, rien ne remplacera une implication active du parent. Ne jamais divulguer d'information personnelle : nom, adresse, numéro de téléphone, photo, etc. Parlons nétiquette On ne copie pas, sans permission, du contenu trouvé en ligne (textes, images, musique, etc.).

Le programme Cyberbranché Cyberbranché, qu’est-ce que c’est? C’est une trousse qui sert d’outil de travail aux policiers qui interviennent dans le domaine de la cybercriminalité La trousse a été développée en 2006, en partenariat avec le service de police de la ville de Montréal (SPVM) Elle comprend plusieurs fiches thématiques sur les crimes commis par le biais d’Internet, du matériel pouvant être utilisé lors de conférences de sensibilisation, la description des principaux programmes de prévention, des outils de communication (dépliants, vidéos, signets, etc.) et des outils d’enquête Les objectifs du programme Soutenir et informer les policiers afin qu’ils puissent organiser des activités préventives, renseigner les citoyens et ouvrir des enquêtes en lien avec les cybercrimes Sensibiliser la clientèle aux risques de la navigation sur Internet et aux comportements à adopter pour naviguer en toute sécurité Activités de prévention et de sensibilisation Enfants Adolescents Parents et intervenants Vous NET pas seul

16 ans et star sur Twitter Recevez nos newsletters : Ils ont entre 15 et 18 ans et affichent déjà 20, 30 ou 70.000 followers au compteur sur le réseau social! Twitter est devenu la nouvelle scène des ados stars. Enquête sur ces célébrités du web. «Les réseaux sociaux: on aime, on déteste puis finalement on y reste!» Les ados, qui se lassent rapidement, découvrent chez Twitter un nouvel eldorado de l’expression de soi. Ados stars ou comment briller sur Twitter? En moyenne un adolescent possède 79 followers selon un récente enquête du Pew Research Center. Quelle est la recette magique pour réussir à fédérer? Prenons l’exemple de @Maxime_Medard ,16 ans et déjà très remarqué sur Twitter avec plus de 33.000 followers. Son plus gros succès, c’est cette phrase: «S’inscrire sur Twitter. Quelles sont ses méthodes? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Maxime et les autres suscitent l’intérêt, il a d’ailleurs eu des propositions commerciales et des offres pour des castings… Les ados stars sur Twitter valent de l’or?

PROTECTION DES MINEURS Cyberprédateurs - Ministère de la Sécurité publique Certains types de crimes à l'école ou dans mon quartier : Sois toujours prudent! Sur les Chatrooms, tu discutes avec tes amis, avec des amis de tes amis, avec des personnes que tu connais peu et parfois avec des inconnus qui t’invitent à jaser avec eux. Bref, le nombre d’échanges que tu peux avoir avec des internautes est presque illimité. Quand tu es sur un Chatroom, il faut toujours que tu sois prudent. Il y a des adultes qui mentent, qui manipulent et qui racontent toutes sortes d’histoires afin d’entrer en contact avec des jeunes comme toi dans la seule intention d’avoir des relations sexuelles. Les nouvelles technologies de communication comptent maintenant parmi les moyens utilisés par les prédateurs sexuels pour obtenir des faveurs de la part de mineurs. Un des comportements les plus à risque est d’envoyer des photos de toi sexy ou dans des positions suggestives. Tu ne ferais pas ça dans la rue, alors pose-toi la question : Est-ce plus acceptable sur le Web? « M tu le sex?

Deux lycéens exclus pour avoir usurpé l'identité de leurs profs sur Facebook Par Francetv info Mis à jour le , publié le Partager C'est une sanction en forme d'exemple au lycée Lakanal de Sceaux (Hauts-de-Seine) contre deux élèves de seconde qui avaient insulté quatre de leurs professeurs sur Facebook après avoir usurpé leur identité. Les lycéens avaient créé de faux profils de ces enseignants et avaient posté des commentaires injurieux à leur propos. Une plainte a été déposée et une enquête préliminaire a été ouverte au commissariat de Châtenay-Malabry pour "injure publique envers un fonctionnaire chargé du service public par parole, image, écrit ou moyen de communication électronique" et "atteinte à la dignité".

Sécurité - Filtrage d'internet pour les enfants | CommentCaMarche Voici 3 méthodes qui peuvent vous aider à protéger vos enfants sur internet. ATTENTION: Il faut bien garder à l'esprit que ces logiciels ne suffisent pas. Ils ne remplacent en aucun cas une supervision de l'utilisation d'internet par un adulte. Vous devez être présent et accompagner votre enfant quand il va sur internet. Malgré tout, ces logiciels pourront vous apporter une aide supplémentaire. Naomi Naomi est capable de filtrer tout ce qui est pornographie, sectes, occultisme, drogues, propagande raciste... Il n'est pas basé sur une liste de sites, mais il tente de reconnaître de manière "intelligente" les images, textes et adresses à bloquer. Il ne se limite pas au filtrage des pages web et filtre la totalité du trafic internet (chat, newsgroups, etc.). Il est extrêmement simple à utiliser et vous n'avez pas à modifier la configuration de vos logiciels existants. La désactivation du logiciel peut être verrouillée par mot de passe. LogProtect OpenDNS Liens complémentaires A voir également

Sécurité des enfants sur internet Internet est un outil qui peut apporter le meilleur comme le pire si on y prend pas garde. En effet il regorge de ressources éducatives, de logiciels pour apprendre tout en s'amusant, on peut s'y faire de nouveaux amis... mais on peut aussi tomber sur du contenu inadapté ou des gens très mal intentionnés. Tout pour les enfants à fait le tour des solutions pour se protéger et vous en propose quelques unes. Apprendre aux enfants a ne pas donner ses coordonnées a un inconnu dans la rue est un des conseils que vous avez sans doute déja donné a votre enfant (Non ? Eyekids : Ce tout en un pour enfants est développé par les suisses grace a une technologie d'intelligence artificielle. Il existe bien d'autres logiciels de controle parental plus ou moins efficaces, pour vous aider dans votre choix l'intern@ute a créé un guide des logiciel de controle parental qui compare certains de ces logiciels. Le bouclier est une association de défense des enfants.

Related:  sécurité webSécurité Web Amélie Arcandsécurité web top 5- Valérie SimoneauPour les parentspour les parents