background preloader

LE TUBE : Ou les effets de la télévision sur le cerveau .

LE TUBE : Ou les effets de la télévision sur le cerveau .

http://www.youtube.com/watch?v=ajg36yJ6LuI

Related:  Je ne veux pas être manipulé(e)Parents

Infographie: l'industrie alimentaire ne tient qu'à quelques marques Retour au dossier Lutte 1: pour des aliments sains à prix abordables Poussé par la curiosité, Joki Desnommée-Gauthier, étudiant en philosophie à l’Université de Montréal, a examiné d’où proviennent les centaines de produits qu’on trouve à l’épicerie. «Plusieurs produits de notre vie quotidienne proviennent d’un nombre très restreint de compagnies.

L'enfant dans la séparation du couple Malgré la tendance très médiatisée des "nouveaux pères", du "paternage", voire des "papas poules", force est de constater que des enfants de plus en plus jeunes se retrouvent seuls avec leur mère. Grossesse menée par choix en solitaire ou fuite des futurs pères viennent grossir la masse des divorces qui interviennent dans les familles nouvellement constituées. Ces ruptures sont d’autant plus douloureuses qu’elles surviennent au moment même où les enfants ont besoin de la sécurité parentale pour se construire. Forte de ses quarante-cinq ans d’expérience, la pédiatre Edwige Antier choisit dans ce nouveau livre d’alerter sur la souffrance des jeunes enfants qui n’ont parfois pas encore la possibilité de dire avec des mots "Il est où mon papa

SOS homophobie se voit retirer son agrément dans les écoles Le tribunal administratif de Paris a annulé l'agrément du ministère de l'éducation nationale accordé à l'association SOS homophobie sans pour autant mettre en péril ses interventions en milieu scolaire, a-t-on appris lundi 3 décembre de sources concordantes. Le retrait de l'agrément national de cinq ans obtenu en 2009 en tant qu'association éducative complémentaire de l'enseignement public est intervenu le 23 novembre ont confirmé SOS homophobie et la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC) à l'origine des poursuites. "Cette décision ne nous interdit absolument pas d'intervenir dans les établissements", a précisé Elisabeth Ronzier, présidente de SOS homophobie. "On travaille déjà sur un dossier pour demander un nouvel agrément", a-t-elle ajouté, espérant que cette décision ne "décourage" pas les établissements.

La peur, nouvelle arme des publicitaires Pour en savoir plus L. Dunn et JoAndrea Hoegg, The Impact of Fear on Emotional Brand Attachment, Journal of Consumer Research, à paraître (pdf). la famille convalescente Vous avez vu défiler dans vos consultations des milliers de familles romandes, alémaniques, voire françaises ou allemandes, venues autant par elles-mêmes qu’envoyées par un juge. Comment va la famille aujourd’hui? La famille est convalescente. Pendant toute la seconde moitié du XXe siècle, elle a été morcelée, fragmentée, elle a exploré toutes sortes de formules différentes, de formes de filiation différentes, des familles monoparentales, recomposées ou homoparentales. Dépistage prénatal: précaution nécessaire ou chemin vers l'eugénisme? Le dépistage de maladies ou malformations sur les embryons ou les foetus pourrait conduire à une forme d'eugénisme qui ne dit pas son nom, ont mis en garde des spécialistes en bioéthique lors d'une série de débats organisés cette semaine à Strasbourg. Avec le développement des diagnostics prénatal et pré-implantatoire, et le dépistage quasi systématique de la trisomie 21, par exemple, «on n'est plus dans la médecine de soin, mais dans la traque du handicap», déplore le Dr Patrick Leblanc, gynécologue à Béziers et engagé au sein du Comité pour sauver la médecine prénatale (CSMP). «L'enfant à venir est présumé coupable, il doit prouver sa normalité», dénonce ce médecin, dont l'association a critiqué une tendance à l'eugénisme dans la loi de bioéthique de l'an dernier, qui, selon elle, «incite» les femmes enceintes à recourir systématiquement au dépistage. Celui-ci conduit les parents, dans 96% des cas où le foetus est diagnostiqué trisomique, à interrompre la grossesse.

La provocation sexuelle dans les vidéoclips va-t-elle trop loin? Miley Cyrus dans le clip Wrecking ball Photo : Vevo La semaine dernière, Sinead O'Connor mettait en garde Miley Cyrus contre les dérives de la provocation sexuelle, Annie Lennox tirait aussi la sonnette d'alarme, et Britney Spears avouait avoir coupé des scènes trop osées de son dernier clip. Même Céline Dion s'est inquiétée du phénomène et des vidéos de Miley Cyrus dans une entrevue au Journal de Montréal. « Elle se compare même à une "religieuse" pour illustrer comment elle se trouve à des années-lumière des images-chocs que propose la jeune chanteuse de 20 ans », peut-on lire dans l'article. Est-ce que les scènes de plus en plus osées dans les vidéos vont trop loin? A-t-on atteint une limite avec ces jeunes chanteuses qui semblent vouloir gagner la palme de la provocation en étant toujours plus sexy? Le clip Work B**ch, de Britney Spears :

Documentaire :Nos enfants sous influence giorgina <Très bon film ! qui devrait être regardé par tout le monde, je m'entends, enfants, parents et grands-parents. Comme il a été dit, on a supprimé la religion, pour la société de consommation. Evidemment, on ne pense plus à notre évolution spirituelle et à notre propre recherche sur notre véritable personnalité. Tuer par amour? Comment ces mères, ces aides-soignantes, décident l'impensable Un terme étrange revient de plus en plus fréquemment ces derniers temps au gré des faits divers : le « meurtre altruiste ». Cette hypothèse (de quelqu’un tuant un autre « pour son bien ») a été évoquée d’abord à propos de cette mère qui aurait tué sa petite fille sur une plage de Berck. Mais un nouveau cas limite vient peut-être de se présenter en la personne d’une aide soignante de 30 ans accusée d'avoir assassiné neuf personnes dans l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de Chambéry, peut-être parce qu’elle ne « supportait plus de les voir souffrir ». Le meurtre altruiste Mais d’où vient cette idée ?

Au Japon, les cuisses des femmes servent à faire de la publicité Une agence de publicité japonaise a décidé de payer des jeunes femmes 10 000 yens, soit un peu moins de 100 euros, pour porter des autocollants publicitaires.... sur le haut de leurs cuisses. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter La performance des mères … « La société attend une performance exemplaire des mères sans que leur soient accordés les ressources nécessaires pour répondre à cette attente. Si elles sont épuisées, débordées ou chroniquement en retard, c’est forcément parce qu’elles sont complètement désorganisées. S’il leur arrive d’être agressives, colériques ou à bout de nerfs, c’est sans doute à cause de leur émotivité exacerbée et incontrôlée ou bien encore à cause d’un syndrome prémenstruel aigu. Si finalement elles s’effondrent c’est parce qu’elles souffrent de dépression due à une nature vulnérable et que les médicaments devraient soulager afin qu’elles retrouvent une productivité capable de satisfaire les besoins de ceux qui les entourent. »Violaine Guéritault Retrouvez le livre de Violaine Guéritault sur Amazon :

Le clip de Kate Upton en apesanteur : une apologie de la femme objet Pour fêter ses 50 ans, le magazine Sports Illustrated a proposé de mettre une des plus belles femmes du monde dans un des avions qui permettent de simuler l'apesanteur. Le but : suggérer la liberté des formes, miraculeusement affranchies de la gravité terrestre. Et voilà le résultat. Une poupée légère Voir ce corps de poupée tourner en tous sens, sans poids, sans résistance, montrant toutes ses faces comme si l'on pouvait en disposer à volonté... On pourrait presque dire que jouer avec une poupée barbie produit le même type d'impression: celle de déplacer, retourner, observer, lancer, réceptionner, en un mot, manipuler.

Related: