background preloader

Internet : quelle est la responsabilité des parents quand les enfants surfent?

Internet : quelle est la responsabilité des parents quand les enfants surfent?
Related:  bricetabouillotFormation ou information des parents

L’inverse du piratage, c’est le copyfraud, et on n’en parle pas | Hotel Wikipedia Le piratage ne cesse de défrayer la chronique, mais curieusement, on parle beaucoup moins du phénomène inverse : le « copyfraud » ou fraude de copyright. Il ne s’agit pas de diffuser indéfiniment une œuvre protégée, mais au contraire d’effectuer une fausse déclaration de droit d’auteur entraînant la protection frauduleuse d’un contenu librement accessible. Le copyfraud est sans doute aussi répandu que le piratage. Cependant, les contrevenants sont rarement, voire jamais condamnés. Définir le copyfraud Le copyfraud a été défini il y a quelques années par un juriste américain, Jason Mazzone. la fausse déclaration de possession d’un contenu tombé dans le domaine public ; la prétention à imposer des restrictions d’utilisation non prévues par la loi ; la prétention à privatiser un contenu en arguant de la détention d’une copie ou d’une archive de ce contenu ; la prétention à privatiser un contenu tombé dans le domaine public en le diffusant sous un nouveau support.

INTERNET, PLACE DANS NOTRE SOCIÉTÉ MODERNE ? Quelle est la place d'Internet dans notre société ? Quel rôle joue-t-il ? Est-il un outil de production ou au contraire une tare pour nos temps modernes ? L'humanité fit durant ces deux derniers siècles des bons énormes en matière d'innovation et de progrès technologique. Faut-il être ami avec son enfant sur facebook ? J’étais dans le bus aujourd’hui et j’ai entendu une gamine de 8 ans environ dire à sa mère : « Nan mais maman je veux pas être amie avec toi sur facebook » Je me suis dit du haut de mes 33 ans que les temps avaient bien changé et que cette phrase soulevait trois questions-problèmes : I / A 8 ans peut-on avoir un compte sur Facebook ? II/ Est-on dans la vraie vie « amie » avec sa maman ? III/ Faut il être « ami » sur Facebook avec son enfant ? Sur ce, je m’en vais tagger ma pote Madonna dans mon album photo que j’espère bien qu’elle va liker et sharer (du verbe to share) vite fait bien fait. Vous en pensez quoi des kids sur FB ?

Guide de prévention Internet à l’usage des parents et des enseignants L’association Action Innocence Suisse met à disposition en libre téléchargement (en octobre 2011) son Guide de prévention Internet à l’usage des parents et des enseignants (en pdf, 16 pages). Ce dossier se veut avant tout pratique et met en avant le dialogue devant s’opérer entre les enfants, les parents et la communauté éducative sur la question de l’Internet responsable. Internet n’est ni pire ni mieux que la vie réelle semble indiquer en filigrane le Guide de prévention Internet à l’usage des parents et des enseignants qui, pour chaque thème, mentionne les plus et les moins de chaque pratique technologique, délivre des conseils et informe sur les précautions à prendre en compte. Le Guide de prévention Internet à l’usage des parents et des enseignants peut aussi être téléchargé fiche par fiche (en pdf) :

Normes et standards internes - Nommage électronique Une norme est un ensemble de règles de conformité, édictées par un organisme de normalisation au niveau national ou international. Un standard est un ensemble de recommandations émanant d'un groupe représentatif d'utilisateurs réunis autour d'un forum, comme l'IETF (Internet Engineering Task Force), le W3C (World Wide Web Consortium), le Dublin Core. Les enjeux de la normalisation Répondre à la demande d'apprentissage en ligne L'enseignement et l'apprentissage en ligne font l'objet d'investissements importants tant de la part des offreurs de solutions technologiques que des acteurs du monde de l'éducation et le champ d'application des technologies de l'information et de la communication ne cesse de progresser. Avec ces nouveaux services, de nouveaux défis se dessinent pour l'éducation : Répondre au défi d'un monde globalisé Spécificité française des normes

Internet et société Un monde meilleur? Virtuality and its discontents: Searching for Community in Cyberspace de Sherry Turkle (1996) Cet article tente de percevoir le rôle d’Internet et de ses participants dans notre société. Alors que l’on assiste à une atomisation du tissu social, il semble que le cyberespace offre des points d’appartenance qui nous paraissent parfois plus proches que ceux d’une vie « réelle » très impersonnelle. Le cyberespace serait-il un monde où nous nous sentons moins menacés et sur lequel nous avons davantage l’impression de pouvoir agir? L'impact d'Internet sur les interactions sociales The social impact of Internet use de R. Les textes traitant d’Internet et de ses effets, fréquemment écrits par des enthousiastes du sujet, s’affairent souvent à relever les aspects positifs d’Internet. Il est possible de consulter plusieurs autres articles sur le HomeNet Project, notamment Internet Paradox Revisited de R. Portrait des usagers d’Internet Omniprésence de l’informatique

Téléchargement illégal : les parents ne sont pas responsables des actes de leurs enfants Les lois ayant pour but de lutter contre le téléchargement illégal, dans n’importe quel pays où l’on situe la chose, ont toutes un point commun, à savoir la complexité de la réponse à la question, pourtant simple : qui est vraiment responsable du contenu téléchargé ? Car il est bien évident que tout le monde n’a pas sa propre connexion, et c’est tout à fait logique (qui prendrait un abonnement par membre d’une même famille ?). C’est pourquoi il peut être difficile de dire qui est responsable en cas de téléchargement illégal : celui qui télécharge ? Celui à qui appartient la ligne ? Les deux ? La réponse D ? Un début de réponse pourrait nous être apporté par une affaire qui nous vient d’Allemagne, une affaire qui est partie des actes d’un adolescent de 13 ans qui a donc téléchargé très exactement 1 147 titres provenant d’EMI (un compte qui nous vient de cette même maison de disques). Via | Image 1 : Sakurambo | Image 2 : Oren neu dag

Vivre sans argent en France, pas si difficile que ça Après avoir passé trois ans sur le continent américain à « vivre sans argent », c’est-à-dire sans salaire, me voici de retour en France. Ce choix de vie fonctionnait plutôt bien outre-Atlantique et j’étais curieux de voir comment la France et les Français réagiraient à ce genre d’initiatives. Making of Depuis que Benjamin Lesage a ouvert son porte-monnaie de voyageur sans argent à Rue89, nous avons gardé contact. Le jeune couple a un projet fou : monter une communauté sans argent, dans le sud de la France. Cet été, ils sont partis sur les routes – toujours sans le sou – pour visiter des éco-lieux et essayer de trouver l'endroit idéal pour démarrer leur projet, Eotopia. Dans Eotopia, éco-lieu végétalien, « tout sera gratuit, dénué d’échanges commerciaux ». J’étais à Belfort lorsque la douleur surgit et je me mis immédiatement en quête d’un dentiste. Elle me fixa un autre rendez-vous pour que nous parlions de ce que je pouvais faire pour elle mais, « a priori, il n’y a pas de problèmes ».

Droit à l'image et droit de l'image L’utilisation croissante de l’informatique et de l’internet implique une utilisation croissante d'images confectionnées par les établissements ou captées par scanner ou réseau. Introduction Le cadre juridique touchant l’image est complexe, car il fait intervenir plusieurs corpus juridiques : droit pénal, droit civil, droit de la propriété intellectuelle, droit administratif. Les technologies de l’information n’ont dans les faits rien et tout modifié. Après avoir rapidement étudié les risques encourus par les personnes tant morales que physiques (I) qui ne respecteraient pas les droits liés à l’image, les composantes du droit à l’image (II) permettront de déboucher sur une étude plus approfondie du droit de l’image (III). I – Risques juridiques liés l’utilisation illégale ou irrégulière de l’image L’utilisation non autorisée d’images de choses ou de personnes fait courir à l’utilisateur le risque d’être condamné civilement et pénalement. I - 1. L’article 9 du Code civil stipule : I - 2.

Related: