background preloader

Parents d'élèves - Référent académique

Parents d'élèves - Référent académique

Les relations entre les familles et l'école : processus et enjeux Depuis les années 1980, le principe d’une relation à construire entre les parents et l'école s'est progressivement imposé jusqu’à devenir une "nécessité". Devenus partenaires ou co-éducateurs, les « parents d’élèves » se voient accorder une place et un rôle qui témoignent d’une forme de reconnaissance mais aussi de la responsabilité éducative qui leur est attribuée dans la scolarité, « bonne » ou « mauvaise », de leur enfant. En effet, il semble admis que la qualité des relations entre les familles et l’école représente un facteur déterminant des scolarités sinon une condition de réussite des élèves. Une politique volontariste et ses ambiguïtés Les familles sont désormais invitées à s’investir dans l’école et la scolarité de leur enfant, à échanger avec les enseignants et à coopérer. Certes, les politiques s’intéressent depuis plusieurs décennies déjà, à encourager l’expression et l’implication des parents en leur accordant des droits étendus. Un partenariat inégal Notes Robert Ballion.

Vers un nouveau modèle de parentalité — Observatoire de la Réussite Educative En France au cours des trente dernières années, les situations familiales ont connu des évolutions de grande ampleur avec la banalisation du divorce et des couples non mariés, la progression des familles monoparentales et celle, plus silencieuse, des familles recomposées, l'apparition largement discutée mais encore très rare de l'homoparentalité, le développement de l'adoption, de l'aide médicale à la procréation (AMP) et le recours fréquent à l'interruption volontaire de grossesse. A cela s'ajoutent deux faits majeurs. Les mères ont de plus en plus souvent un emploi rémunéré et les grands-parents bénéficient de l'allongement de l'espérance de vie sans incapacité et d'une plus grande autonomie financière. Lire l'article

Les parents à l'École Inscription et choix des établissements Principe Les parents sont libres d'inscrire leur enfant dans une école ou un établissement public ou privé ou de l'instruire dans la famille. C'est le domicile qui détermine le lieu d'inscription. Dans le premier degré, le directeur d’école procède à l'admission des élèves sur production du certificat d'inscription délivré par le maire. Dans le second degré, le directeur académique des services de l'éducation nationale affecte les élèves dans les collèges et les lycées. Assouplissement de la carte scolaireQu'est-ce que la sectorisation à l'école ? Dérogations Les demandes de dérogation sont introduites à la mairie pour les écoles et auprès des établissements pour les collèges et lycées. Cas particuliers L'inscription dans un établissement français à l'étranger L'inscription des élèves handicapés Suivi de la scolarité par les parents L'exercice conjoint de l'autorité parentale Les relations parents - enseignants Plusieurs moyens d’action sont privilégiés :

Cultures & Territoires : Sociologue, professeur en Sciences de l’éducation à l’université de Haute-Bretagne, Pierre PERIER est membre du Centre de Recherche sur l’Education les Apprentissages et la Didactique (CREAD). Présentation et bibliographie Page personnelle sur le site du CREAD Enregistrement audio/vidéo de conférence La famille et l’école Enregistrement audio, INRP, 2 février 2010 Familles populaires et école : quel différend ? Articles disponibles en ligne Réussite éducative et/ou réussite scolaire ? Refonder l’alliance entre les familles populaires et l’école Conférence, IA59, 19 janvier 2011, Lille Quel différend entre les familles populaires et l’école ? Ecole et familles populaires Dossier XYZep n°26, mars 2007 Des élèves en difficulté aux parents en difficulté : le partenariat école/familles en question Article extrait de l’ouvrage "Tisser des liens pour apprendre" sous la direction de Gérard Toupiol, Retz, 2007 La mémoire des familles populaires. Présentation d’ouvrages L’ordre scolaire négocié.

Related: