background preloader

Kibodio

Kibodio
Related:  parents

Garde en milieu familial: premier contrat de travail signé | Actualités Les responsables de service de garde en milieu familal (RSG) ont signé une première convention collective. Cette ratification survient environ cinq mois après la conclusion d'une entente de principe entre le gouvernement, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ). Lors de l'échéance de la convention, le 1er avril 2013, la subvention sera de 27,43 $ par jour par enfant, à laquelle s'ajoutera la contribution parentale de 7 $. Outre l'augmentation de leur rémunération, les RSG ont droit à des congés fériés payés, des vacances annuelles et des compensations pour pouvoir bénéficier de protections sociales.

Nettoyeur vapeur - Le guide pour bien choisir Discrimination et favoritisme dans les garderies à 7$ | Pascale Breton La date de naissance d'un enfant, son sexe, sa condition ou son lieu de résidence sont tous des facteurs pris en compte au moment de décider à qui l'on attribuera une place dans une garderie à 7$. Plusieurs de ces critères d'admission sont discriminatoires. «Il y a des problèmes», reconnaît la ministre de la Famille, Yolande James dans une entrevue avec La Presse. La gestion actuelle des listes d'attente donne lieu à des pratiques pour le moins douteuses, confirme la directrice d'un centre de la petite enfance (CPE) de Laval sous le couvert de l'anonymat. Par exemple, les bébés nés au printemps ont moins de chance d'obtenir une place. La plupart des services de garde à 7$ forment leurs groupes en septembre, suivant le calendrier scolaire. À la pouponnière, le ratio éducatrice-enfant est de 1 pour 5 alors qu'il est de 1 pour 8 dans les autres groupes d'âge. «Pour ce qui est des dates de naissance, il y a un problème. Nombreux cas de favoritisme ou de discrimination

Vente aux enchères des mairies et collectivités publiques Quand les mamans se sentent coupables... | Dre Nadia Gagnier, collaboration spéciale | Famille Dre Nadia Gagnier, collaboration spécialeLe Soleil (Québec) Mélanie, son conjoint et ses deux enfants viennent tout juste de déménager... en plein dans la période de la rentrée de son plus vieux, qui commence la maternelle, et des premiers jours à la garderie de son plus jeune! Elle est contente de sa nouvelle maison plus confortable et plus spacieuse, mais elle réalise que la date du déménagement n'est pas des plus adéquates. La capacité d'adaptation de ses deux enfants est mise à rude épreuve, de même que la sienne! Du coup, elle se sent coupable et stressée. Son conjoint lui dit de se calmer et que les enfants ne trouveront ça difficile que pour quelques jours, le temps qu'ils s'adaptent. Je ne veux surtout pas être sexiste, mais il semble que les femmes (groupe dont je fais partie, je vous le rappelle!) Vouloir être un bon parent et veiller au bien-être de nos enfants n'est pas un défaut, au contraire. Un sentiment de culpabilité n'est pas un indice de compétence parentale.

Le travail des parents déteint sur les enfants | Marie-Claude Malboeuf | Vie de famille Le fait que des parents travaillent, et même travaillent de longues heures, peut favoriser le bien-être et la réussite scolaire des enfants. Ce constat, a priori étonnant, résulte d'une imposante recherche menée auprès de quelque 3000 écoliers du primaire par des chercheurs de l'Université Laval et de l'Université de Montréal. La même étude révèle en revanche que les changements de cap professionnels des parents - y compris leurs promotions - sont particulièrement ravageurs pour les enfants de 6 à 11 ans. Ils écopent aussi lorsque leurs parents ont des horaires moins propices à la vie de famille ou de mauvaises conditions de travail - par exemple, lorsque leur mère travaille le week-end ou le soir. «Cela les prive sans doute de temps précieux qui pourrait être consacré à jouer ensemble, à lire, à faire des devoirs ou des sorties», avance l'auteure principale de l'étude, Sylvie Montreuil, ergonome et professeure au département de relations industrielles de l'Université Laval.

Skylanders : Spyro's Adventure | Jeux Vidéo Info Parents Le nouveau maître des portails doit sauver les Skylands d'une terrible menace. Personnage(s) / scénario Le monde fantastique des Skylands est régi par la puissance du Coeur de Lumière, qui confère à ses protecteurs, les Skylanders, tous leurs pouvoirs. Le maître des portails est présent pour les guider. Un jour, le sinistre Kaos débarque pour se venger de ce dernier. Prise en main Jeu d'action/aventure sorti le 14/10/2011Vue aérienne Evolution du personnage : progressive et constante L'univers de Skylanders : Spyro's Adventure est coloré et ses personnages attachants. Temps de jeu 10 heures L'aventure pourra être terminée en une dizaine d'heures si le joueur prend son temps en essayant de trouver tous les trésors cachés dans les niveaux. Les sauvegardes sont effectuées automatiquement à intervalles réguliers. Nombre de joueurs 2 joueursUnivers fermé Possibilité de sauvegarde Points de sauvegarde à intervalles réguliers Options payantes Intérêt du jeu

Tout sur l'intimidation | Sophie Allard | Société 1. Qu'est-ce que l'intimidation? «L'intimidation peut être un geste, une intervention ou un commentaire qui vise à blesser, humilier ou frustrer une autre personne», indique-t-on sur le microsite Moijagis.com, mis en ligne en février par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). 2. L'intimidation est partout, dans les rues comme au centre sportif, sur l'internet comme dans l'autobus. - faire courir des rumeurs pour isoler une personne; - parler ou écrire des méchancetés sur une personne ou diffuser ses secrets; - humilier, menacer ou exclure une personne d'un groupe; - briser ou voler les effets d'une personne; - agresser physiquement ou sexuellement une personne (touchers inappropriés, bousculades, coups, morsures, etc - diffuser des messages, des photos et des vidéos préjudiciables sur l'internet ou par téléphone. 3. «Bon an mal an, entre 6% et 10% des élèves sont victimes d'intimidation de manière répétitive», note Égide Royer. 4. Les signes à reconnaître: 5. 6. 7. 8. 9.

Les parents canadiens admettent fouiner sur la page Facebook de leurs enfants | Michael Oliveira Plus de la moitié des parents canadiens questionnés aux fins d'une étude sur la sécurité en ligne admettent avoir «espionné» le compte Facebook de leur adolescent. À l'échelle mondiale, ce sont 44 pour cent des parents qui avouent s'être rendus coupables d'une telle intrusion, selon l'enquête menée dans onze pays par la firme de sécurité AVG. Les parents canadiens sont toutefois moins susceptibles d'espionner leurs adolescents que leurs homologues des États-Unis et d'Espagne, où 61 pour cent des parents reconnaissent avoir posé un tel geste. Et dans tous les pays étudiés, les mères sont plus susceptibles que les pères de se livrer au «cyberespionnage». Environ 49 pour cent des mères se sont reconnues coupables, contre 39 pour cent des pères. Les parents canadiens arrivent au deuxième rang mondial quand vient le temps d'être amis avec leur jeune sur Facebook.

Des garderies à 10$? | Marie-Claude Lortie | Marie-Claude Lortie «Élections: les garderies à 7$ seraient menacées», disait le titre du papier. Le Parti libéral songe à augmenter les frais des services de garde publics en les indexant, poursuivait l'article - ouf! au moins on ne pense pas abolir le programme -, et on en saura plus en campagne électorale. Appels ici et là. «Allô», m'a-t-on gentiment répondu, grosso modo. O.K., je veux bien. Mais ce que j'ai entendu aussi, c'est que les libéraux pensent à indexer en partant du moment où le tarif a été augmenté à 7$, soit en 2004. Donc, voilà où on en est vraiment: devant un enjeu électoral monstre. Le Parti québécois est opposé à une telle hausse et veut tout geler à 7$. S'en va-t-on en campagne vers un match en double sur les droits de scolarité et les frais de garderie? Je veux bien qu'il y ait toutes sortes de raisons de vouloir apporter des corrections au financement de notre système de garderies, mais n'a-t-on pas assez d'une bataille hautement émotionnelle en ce moment? M. Qui dit vrai? Oui, un début.

Élections: les garderies à 7 $ seraient menacées | Jean-Marc Salvet | Société Les libéraux refusent pour l'instant de confirmer ou d'infirmer ces informations. Le sujet est délicat. Les hausses de tarifs ne sont pas nécessairement populaires. Le flou devrait être levé au moment du dévoilement du programme électoral des libéraux, peu après le déclenchement des élections. Au cabinet de la ministre de la Famille, Yolande James, on refuse de se mouiller. Réunis en congrès, les militants libéraux avaient rejeté l'idée d'augmenter d'un coup les tarifs des services de garde de 7 $ à 10 $. Selon la résolution adoptée, les parents ne devraient cependant jamais payer plus de 20 % des coûts totaux du budget gouvernemental consacré à ce service. À 7 $ par jour, la contribution parentale représenterait aujourd'hui environ 15 % du budget totalisant plus de 1,8 milliard $ par année, avait expliqué le ministre des Finances, Raymond Bachand. Indexation généralisée À la Coalition avenir Québec, aucune décision n'a été formellement arrêtée sur cette question.

La persévérance des parents... | Pascale Breton Sauf qu'ici, ce sont des adultes de l'Amérique du Sud, de l'Afrique ou du Moyen-Orient qui reviennent sur les bancs d'école pour apprendre le français. Yudy Herrera est arrivée de Colombie il y a six ans. Son mari a trouvé un emploi. Ses deux plus vieux vont à l'école, son plus jeune est à la garderie. Elle peut maintenant se consacrer à apprendre le français. «Je me sens un peu comme un petit enfant qui est à la maternelle et qui doit tout apprendre», confie celle qui était coiffeuse dans son pays d'origine. Les adultes doivent faire preuve de persévérance. La formation en alphabétisation dure ensuite deux ans. Le CRIF vient aussi de mettre sur pied un programme pour aider les immigrants à s'intégrer au marché du travail, avec un cours d'informatique de base et des stages en entreprise. Enseigner à ces adultes représente un défi pour les professeurs de francisation. L'arrivée au Canada est souvent récente.

Related: