background preloader

MENE1120336C

MENE1120336C
En réunissant les États généraux de la sécurité à l'école les 7 et 8 avril 2010, le ministre de l'Éducation nationale a marqué sa volonté d'apporter des réponses pragmatiques pour établir un climat scolaire propice à l'apprentissage de chacun et au respect de tous, que ce soit dans la classe ou dans l'établissement.En effet, les actes d'indiscipline sont incompatibles avec les conditions de sérénité nécessaires aux missions pédagogiques et éducatives dévolues aux enseignants.C'est pourquoi il est apparu nécessaire de replacer le respect des règles au cœur de la vie scolaire en redonnant tout leur sens tant aux procédures disciplinaires qu'aux sanctions susceptibles d'être prononcées afin d'harmoniser sur l'ensemble du territoire l'application des règles et procédures disciplinaires au sein des établissements, dans un souci de clarification et d'équité.À cette fin, deux nouveaux décrets ont été adoptés.

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57071

Related:  ENSEIGNEMENTPédagogieEnseignementSanction et autoritéTextes EN

Climat scolaire - Agir avec un cadre explicite et explicité Parmi les sept facteurs déterminants du climat scolaire, la référence à un cadre et à des règles explicites constituent un facteur protecteur puissant. S’informer Quel est le lien entre climat scolaire et règlement intérieur ?Le climat scolaire est lié à la clarté des règles et au sentiment de justice scolaire (Soule, 2003). Statistiquement, l’un des facteurs les plus explicatifs de l’augmentation de la victimation est l’injustice dans l’application des règles. Le partage par les adultes d’une même conception des règles de vie est essentiel.Les punitions concernent essentiellement les garçons ainsi valorisés comme « forts » et « dominants ».

La génération Z, ces 15-25 ans qui façonnent le monde de demain Vous avez aimé la génération Y, la bien nommée "Why", celle qui accepte mal les hiérarchies et veut toujours connaître le pourquoi du comment? Alors vous adorerez la génération Z, les ados nés dans les années 1990, âgés aujourd'hui de 15 à 25 ans. Car ils sont pires! Aux Etats-Unis ou en Australie, on ne parle plus que d'eux. MENE1406107C Face aux actes d'indiscipline, l'établissement scolaire doit prendre les mesures appropriées afin de sanctionner les actes et comportements contraires au règlement intérieur et au bon climat scolaire. Mais il doit aussi mettre en œuvre une politique de prévention impliquant la communauté éducative (personnels, élèves, parents) qui puisse limiter la nécessité de recourir aux sanctions les plus graves. Il s'agit-là d'un volet essentiel de la politique éducative de l'établissement permettant d'inscrire les procédures en vigueur dans une perspective nouvelle : tout doit être mis en œuvre pour sensibiliser et responsabiliser la communauté éducative sur les comportements inadaptés et les moyens d'y répondre. Cela passe par un travail de présentation et d'explicitation de la règle, qui ne peut pas être détaché de l'action pédagogique. 1 - Pour des sanctions réellement éducatives

Une nouvelle circulaire pour des sanctions "Educatives" La sanction doit-elle être éducative et "restaurative" ou automatique et punitive ? La nouvelle circulaire, publiée au B.O. du 29 mai, penche nettement vers la première position. Elle reprend longuement les points de droit introduits en 2011 pour adapter les usages scolaires à la loi. Socle Au 7 Mai (1) (2) La connaissance des nombres et la capacité à rendre des objets accessibles au calcul sont essentiellesà toute acti"ité scienti%iue et technologiue mais également à nombre de disciplines de scienceshumaines$L.él!"e doit connatre les nombres entiers et doit a"oir automatisé leur calcul$ @ais d!s u.il s.agit demesures de grandeurs géométriues, ph#siues, économiues$$$< il doit connatre et pratiuer denou"eau& nombres : la matrise des %ractions, des décimau& en lien a"ec les notions de pourcentage, dedi"ision, de proportionnalité$ Les tra"au& numériues conduisent à une matrise de ces écritures et àl.assimilation du langage algébriue pour résoudre des probl!mes$l doit également comprendre et traiter l&information quantitati'e

Climat scolaire - Agir sur la qualité de vie à l’école : organiser le temps et l’espace L’attention portée à la qualité de vie à l’école est un facteur influant sur le climat scolaire. Il se traduit par l’attention portée aux bâtiments, à leur utilisation, aux différents temps de l’école ainsi qu’à la convivialité scolaire. S'informer Sécurité et santé5% des élèves déclarent ne pas aimer aller en récréation, 10% n’aiment pas aller en classe, 20% déclarent ne pas aimer aller aux toilettes, soit pour des problèmes de propreté, soit pour des problèmes de surveillance.(A l’école des enfants heureux, enfin presque, Unicef, 2011). Convivialité scolaireL’approche espagnole de la convivialité scolaire montre que les communautés scolaires organisant des temps collectifs de convivialité, y compris dans des lieux neutres, autres que l’école, le moral du personnel est meilleur, le climat de meilleure qualité et entraine la diminution des faits de violence.

Que dit la recherche à propos de l’usage des « jeux sérieux » L’une des préoccupations des enseignants est de rendre l’apprentissage agréable pour les élèves. Pour y parvenir, certains utilisent les « jeux sérieux » pour favoriser la motivation des jeunes ayant grandi dans un monde « 2.0 ». Mais le jeu sérieux comme stratégie d’apprentissage a-t-il fait ses preuves du côté de la recherche? Shutterstock / Monkey Business Images Qu’est-ce qu’un jeu sérieux? Soixante-quinze techniques pour éviter les problèmes de discipline Déclarations importantes à faire en classe au sujet du comportement des élèves 1. Nous nous faisons mutuellement confiance. 2. Nous avons un comportement responsable. 3. Nous contribuons à la création d'une atmosphère agréable en classe. 4.

L'école face à la sanction Notes Décret n° 2000-620 du 5 juillet 2000, décret n° 2000-633 du 6 juillet 2000, circulaire n° 2000-105 du 11 juillet 2000. Voir le BOEN spécial n° 8 du 13 juillet 2000, p. 1-18. La réforme a été initiée sous le ministère de C. RSA - Base d'imposition des traitements, salaires et revenus assimilés - Charges déductibles du revenu brut - Dépenses professionnelles des salariés - Déduction des autres frais réels 7672-PGPRSA - Base d'imposition des traitements, salaires et revenus assimilés - Charges déductibles du revenu brut - Dépenses professionnelles des salariés - Déduction des autres frais réels7 RSA - Base d'imposition des traitements, salaires et revenus assimilés - Charges déductibles du revenu brut - Dépenses professionnelles des salariés - Déduction des autres frais réels A. Frais de formation

Related: